Flammekueche (tarte flammée ou flambée ?) au chèvre frais pour les intolérants au lactose, et oui !

1 septembre 2015 9 commentaires

Flammekueche 1

Tarte alsacienne, lorraine ou allemande ?

Ses différentes orthographes « flàmmeküeche [flamekuère / flamekeuche / flomakuara » et prononciations « la flamme-küche » ou « flammenkuche ».

Pour quelle traduction : Tarte flammée ou flambée ?

La tradition veut que dans les campagnes on cuisait le pain dans les fours à bois toutes les deux ou trois semaines. Cela sentait bon le pain frais et chaud et pour marquer cette fête on gardait une boule de pâte que l’on étalait finement avant de la garnir de fromage blanc, d’oignons et de lardons. Enfournée dans le four à bois, elle était découpée en rectangles, roulée et mangée encore brûlante avec les doigts par la joyeuse assemblée, ce qui les consolait grandement de bouffer du pain dur les deux semaines suivantes.

Sur JDS Alsace, la recette de la pâte ne comporte pas de levure, la tradition voulant qu’elle soit confectionnée dans un reste de pâte à pain, je doute un peu mais qu’importe. Dans ma recette il s’agit plutôt d’une pâte à pizza moelleuse étalée finement et garnie de fromage de chèvre frais, d’oignons fondus et de lardons.

Pour une flammekueche, vous diviserez les quantités de la garniture par trois. Par contre, quitte à faire de la pâte, gardez les proportions, vous pourrez faire une pizza. La pâte se conserve 24 à 48 h au frais ou se congèle très bien.

Flammekueche 2

Pour 3 flammekueches de 40 x 30

ou une flammekueche et une pizza

La pâte

  • 500 g de farine
  • 1 c à c de levure sèche de boulangerie
  • 1 c à c de sel
  • 1 c à s de sucre
  • 1/2 c à c de bicarbonate
  • 150 cl de lait de soja (ou lait 1/2 écrémé)
  • 180/190 cl d’eau
  • 3 c à s d’huile d’olive

La garniture

  • 600 g de chèvre frais doux
  • 20 cl de crème de soja (ou crème liquide épaisse à 18% ou fromage blanc)
  • 9 oignons
  • 10 g de beurre
  • 600 g de lardons
  • Muscade
  • Poivre

Au thermomix : Délayer la levure dans 10 cl de lait, 2 mn, 37°, Vit 1. Ajouter farine, sel, sucre, bicarbonate et huile d’olive. Programmer 5 mn, en mode épi et verser le lait et l’eau tiédis en filet dés le début du pétrissage.

Au robot : Tiédir 10 cl de lait, délayer la levure, laisser ré-hydrater 10/15 mn. Mélanger farine, sel, sucre, bicarbonate et huile d’olive au crochet dans le bol du robot. Verser le lait et l’eau tiédis en filet sur la farine puis la levure mousseuse. Pétrir 6/7 mn.

A la main : Procéder comme au robot et pétrir 10 bonnes minutes.

Bouler la pâte, déposer dans un saladier, filmer au contact et laisser doubler de volume dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air.

Eplucher, laver et émincer finement les oignons.

Suer à feu doux dans 10 g de beurre (sans coloration).

Couper finement le lard (sans la couenne), ébouillanter pour dessaler si nécessaire.

Dans un bol, mélanger le fromage et la crème, assaisonner de noix de muscade et de poivre, saler peu (les lardons s’en chargeront).

Flammekueche 4

Pré-chauffer le four à 210°

Dégazer la pâte et séparer en trois morceaux (env 300 g chacun) ou 300 g pour une flammekueche et garder le reste pour une pizza.

Fariner généreusement le plan de travail, bouler la pâte en rabattant par en dessous et abaisser en rectangle de 40 x 30 (taille d’une plaque à pâtisserie) sur environ 1/2 mm d’épaisseur. Vérifier au fur et à mesure que la pâte ne colle pas sur le plan de travail.

Enrouler la pâte autour du rouleau (sans serrer), déposer sur la plaque légèrement huilée ou dans le lèche frite recouvert de papier sulfurisé.

Etaler le mélange de fromage de chèvre, répartir les oignons et les lardons.

Enfourner à four chaud, cuire 10 à 12 mn, les lardons doivent dorer et les bords de la pâte légèrement brunir.

Flammekueche 3

Autres recettes de Flammekueche

Flammekueche au livarot

Flammekueche à la rhubarbe

 

 

 

Crumble aux figues

27 août 2015 9 commentaires

Crumble aux figues 1

On commence à trouver des figues mûres, certaines sont divines et sucrées tandis que d’autres manquent encore de maturité. Pour ne pas jeter ces jolis fruits quoi de mieux qu’un crumble pour leur redonner une noblesse et au passage un peu de goût.

Les petits lutins farceurs appartenant à ma maison ayant pâtissé en mon absence ont eu le bon goût de laisser la boite de sucre… vide dans le placard. Je suis sûre que vous reconnaîtrez le même type de lutins sévissant par chez vous, ils sont drôles non ?

Faute de sucre en poudre, ne restait que du sucre glace pour la confection du crumble, pourquoi pas ? En ajoutant une pincée de levure chimique on le rendra plus croustillant. Ah oui, et aussi manquait le beurre à l’appel mais il restait du beurre demi-sel, alors…

Crumble aux figues 2

Pour 5 personnes

  • 500 g de figues
  • 80 g de farine
  • 80 g de beurre demi-sel
  • 45 g de sucre glace + 1 c à c par ramequin
  • 1 g de levure chimique

Préchauffer le four à 180°

  1. Laver les figues, couper les en deux puis en cubes.
  2. Répartir dans 5 ramequins, saupoudrer d’1 c à c de sucre.
  3. Dans un saladier ou à la feuille au robot, sabler la farine, le sucre et le beurre.
  4. Répartir la préparation sur les figues.
  5. Enfourner et cuire 30 à 35 mn, jusqu’à ce que le crumble prenne une jolie couleur dorée.

Crumble aux figues 3

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave

26 juin 2015 6 commentaires

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave 1

Avec l’autre moitié de la pâte de la brioche à effeuiller et histoire d’améliorer l’ordinaire du petit déjeuner et du goûter, j’ai roulé, coupé, tortillé ma pâte façon kringle mais en la laissant en long.

Un joli rendu pas tout à fait « kringle » pour cette pâtisserie scandinave dérivée du bretzel qui serait arrivée au 13ème siècle avec des moines au Danemark. Lire la suite…

Petite pause asiatique

25 juin 2015 8 commentaires
Catégories :On bouge

Tarte aux épinards, viande hachée et fromage à raclette

21 juin 2015 1 commentaire

Tarte aux épinards, viande hachée et fromage à raclette 1

Cette recette rapide et pratique pour un soir permet d’écouler les restes, de faire manger des épinards à ceux qui n’aiment pas ça, bien que ce soit un tort, pas de faire manger des épinards au réfractaire en loucedé mais de ne pas les apprécier, une petite salade et le tour est joué, merci Chef Nini. Lire la suite…

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits

16 juin 2015 7 commentaires

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits 1

Une semaine à New York réconcilie carrément avec le burger au bon goût de viande, bien cuite, pas trop gras entre deux tranches de bon pain grillée mais néanmoins moelleux.

Oui, oui, le hamburger peut être un plat excellent, rien à voir avec celui du fameux clown. La chaîne est d’ailleurs en perte de vitesse et c’est une bonne chose, d’ailleurs les restaurants de hamburgers revendiquant du tout maison de la sauce au pain, en passant par la viande bio ou locale ou les deux sont la preuve que le hamburger fonctionne toujours auprès d’une clientèle jeune ou moins jeune mais que les clients dans leur ensemble réclame une qualité supérieure et c’est tant mieux. Lire la suite…

Catégories :3/ Plats de viande, Boeuf, Cuisine

Quinoa aux petits légumes comme un risotto

10 juin 2015 8 commentaires

Quinoa aux petits légumes comme un risotto 1

Le « riz des Incas » ou en quechua « mère de tous les grains » ou Quinoa est issu de l’espagnol « quinua », lui-même dérivé du quechua « kinwa », les Incas appelaient le quinoa « chisiya mama ». En français, l’usage du masculin s’est imposé, contrairement à l’espagnol et au quechua.

Féminin ou masculin, il est devenu un produit phare du commerce équitable et de l’alimentation bio et il connaît depuis les années 1980 un véritable boom de production. Lire la suite…

Catégories :Accompagnements, Cuisine
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 528 autres abonnés