Tiramisu aux fruits rouges sans jaune d’oeufs


Je fais depuis des années le même tiramisu au café et au chocolat, je devrais même dire des décennies, sans jamais rien y changer. Et oui, une fois n’est pas coutume mais mes enfants en raffolent depuis toujours et on le sait les enfants aiment les habitudes, et c’est bien un des rares cas où je m’y tiens, surtout aussi longtemps.

Jusqu’au jour où… mon amie MJ, la veille d’un départ au Canada en grande tribu nous servi un tiramisu aux fruits rouges qui ravit nos palais. Depuis JaimeTout me tanne pour réaliser ce tiramisu mais voilà, les années en outremer, la difficulté à trouver tant la mascarpone que les fraises et puis d’autres envies, tout cela mis bout à bout il m’a fallu plusieurs années avant de demander sa recette à mon amie.

Incitée par JaimeTout, qui soit dit en passant aurait pu le faire lui-même, et un ami gourmand qui me le réclamait, et tous ces jaunes restant de la crème brûlée, j’ai enfin fini par récupérer la fameuse recette.

Pour l’avoir refait plusieurs fois, on peut remplacer les liqueurs par une liqueur de fruits rouges peu importe lequel. Il est également possible de supprimer le côté alcoolisé en employant du sirop dilué également avec de l’eau.

Tiramisu aux fruits rouges

  • 500 g de mascarpone
  • 6/7 blancs d’oeufs
  • 10 cl de liqueur de framboise 
  • 10 cl de liqueur de fraise 
  • 10 cl d’eau
  • 15 biscuits cuillère
  • 40 g de sucre glace
  • 500 g de fraises
  1. Laver, équeuter, couper les fraises en gros dés, faire macérer avec 1 c à s de liqueur.
  2. Monter les blancs en neige, serrer avec 10 g de sucre glace.
  3. Fouetter le mascarpone pour le détendre, ajouter le reste du sucre glace.
  4. Mélanger délicatement en trois fois avec les blancs d’oeufs.
  5. Imbiber rapidement les biscuits des deux côtés, disposer dans le fond du plat.
  6. Répartir les fruits et étaler la crème au mascarpone.
  7. Réserver 24 h au frais.

Publicités

Tarte épaisse aux courgettes et chorizo

10 mai 2019 1 commentaire

Rien à faire après la tarte saumon/épinards, je suis tombée dans la marmite des tartes épaisses. Elle constitue un excellent repas accompagné d’une salade composée de coeur de laitue, oignon rouge ciselé, tomates cerises, grenade et graines variées.

Rapide à préparer, elle est également parfaite pour utiliser des restes de légumes cuits ou crus, un fond de lardons et en l’occurrence un bout de chorizo qui vient donner du peps à l’ensemble.

Tarte épaisse aux courgettes et chorizo

  • 2 courgettes
  • 1 oignon
  • 100 g de chorizo
  • 50 g de lardons 
  • 3 oeufs
  • 20 cl de crème
  • 20 cl de lait
  • 3 c à s de maïzena
  • Poivre, Cajun
  • 1 pâte feuilletée
  1. Eplucher, laver et ciseler l’oignon, suer dans un peu de beurre.
  2. Ajouter les lardons et laisser revenir quelques minutes
  3. Laver et couper les courgettes en petits dés.
  4. Retirer la peau du chorizo et découper en petits dés.
  5. Ajouter les courgettes et le chorizo.
  6. Battre les oeufs, la crème et le lait, assaisonner.
  7. Disposer la pâte dans le moule à manquer en laissant des bords hauts.
  8. Piquer la pâte, étaler le mélange de courgettes et couler l’appareil à oeufs.
  9. Cuire à 180°, chaleur tournante, sole dessous, 30 à 45 mn (suivant votre four).
  10. L’appareil ne doit plus trembloter et la pointe du couteau doit être juste humide sans traces.

Fondant au chocolat aux fruits secs végétarien pour la Saint Valentin

3 mai 2019 2 commentaires

Dans notre entourage, nous avons des intolérants au lactose, des flexitariens, des végétariens, des végans, des Naimerien et des JaimeTout. Cette formidable diversité permet à la cuisinière de service de développer des trésors d’imagination, de recherches de recettes et de saveurs.

En général, personne n’y voit que du feu sauf à faire manger de la viande à un végétarien ce qu’on ne tente pas bien sûr tant nous respectons les tendances, les aversions et les goûts de chacun.

Ce fondant au chocolat a été goûté lors d’une réunion de travail, celle hebdomadaire de l’année dernière où chaque semaine quelqu’un amenait une douceur et parfois une jolie découverte. Depuis, nous avons changé de lieu de réunion et va savoir pourquoi, la tradition s’est perdue. Tant pis, il me reste la recette du pastis et celle du fondant au chocolat végé qui en prime peut convenir à un régime basses calories ; 2300 kcal pour tout le gâteau, bon courage !

La collègue qui le réalisait remportait toujours un franc succès et elle nous a bien sûr transmis la recette. Elle est issue d’un magazine ou d’un livre dont je ne peux malheureusement pas cité le nom faute de le connaître.

Comme je rate régulièrement les rendez-vous dates/recettes, je suis en retard pour celle-ci ou très en avance pour l’année prochaine. Peu importe, en coeur ou pas, pour son amoureux ou pour des copains, ce gâteau  ravira tous ceux qui aiment le chocolat.

Fondant au chocolat

  • 210 g de chocolat noir (70%)
  • 210 g de crème de soja (ou autre)
  • 70 g de sucre de canne
  • 75 g de farine de riz
  • 3 oeufs
  1. Faire fondre le chocolat, la crème et le sucre au MO ou au bain marie.
  2. Incorporer la farine puis les oeufs un à un.

Le croquant

  • 30 g de noix
  • 30 g de noisettes ou d’amandes
  • 30 g de crème de courges
  • ou un mix de graines
  1. Concasser grossièrement les fruits
  2. Torréfier à la poêle

Finish

  1. Verser la pâte bien lisse dans un moule huilé ou chemisé.
  2. Répartir les fruits secs.
  3. Saupoudrer avec :
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 c à s de sucre de canne

Cuire 25 à 30 mn à four préchauffé 180°.

Lahmacun, pizza turque

26 avril 2019 Laisser un commentaire

Souvenir de voyages en Turquie, cette Lahmacun (pizza turque) dont j’avais oublié jusqu’au nom m’ait revenue grâce à l’appétissante photo chez « Amour de cuisine« .
Le principe ? Une pâte fine garnie de viande épicée que l’on mange roulée avec une feuille de salade et de l’oignon frais.
J’avoue avoir pris quelques libertés avec la recette originale en ajoutant quelques légumes supplémentaires, en utilisant ma recette de pâte à pizza et en modifiant la cuisson pour des questions de rapidité mais l’idée est là.
La recette originale ne comprend ni courgette ni aubergine et les Lahmacun cuisent dans une poêle avec un couvercle mais d’une manière ou d’une autre le résultat ne vous décevra pas.

Pâte à pizza

Dans la MAP ou au robot et dans l’ordre :

  • 5 cl d’huile d’olive
  • 15 cl d’eau tiède
  • 1/2 c à c de sel
  • 250 g de farine
  • 1/2 c à c de levure sèche de boulanger
  • 1/4 c à c de bicarbonate
  • 1/2 c à s de sucre

Pétrir 10 mn ou programme pâte levée, former une boule, déposer dans un saladier fariné ou huilé, couvrir au contact et laisser lever 1 h 30 à 2 h. Pendant ce temps préparer la garniture.

Dégazer, diviser en 6 ou 8 boules. Fariner le plan de travail, étaler plus ou moins finement suivant la cuisson désirée. Ici, je voulais que mes pizzas rentrent sur ma plaque à pâtisserie, mais si vous souhaitez cuire dans une poêle vous pouvez faire plus fin.

La garniture

Pour 6/7 pizzas

  • 200 g de steak haché
  • 2 c à s de sublime de tomates
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 poivron orange
  • 1/2 petit poivron jaune
  • 1/2 petit poivron rouge
  • 1 petite courgette
  • 1/2 aubergine
  • Paprika, cumin
  • Epices berbéré (ou pas)
  • 2 c à s de persil ciselé
  • Sel, poivre
  • 1 oignon rouge en rondelles (omis)
  1. Laver les légumes, peler le poivron, ciseler les légumes, réserver les courgettes
  2. Suer dans une poêle à feu doux, oignons, poivrons et aubergines puis ajouter les courgettes et l’ail et laisser revenir 2 minutes.
  3. Ajouter la viande hachée, écraser à la fourchette et la sauce tomate. Saler et poivrer.
  4. Ajouter les épices et laisser mijoter jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
  5. En fin de cuisson ajouter le persil ciselé. Réserver.
  6. Huiler légèrement les ronds de pâte et garnir avec la farce.
  7. Enfourner à four chaud, 190°, cuire 15 à 20 mn.
  8. Garnir de rondelles d’oignons rouges au moment de servir (ou pas).

Berbéré, mélange d’épices éthiopien

19 avril 2019 1 commentaire

En regardant une émission sur l’Ethiopie, le cuisinier présentait ce mélange d’épices comme emblématique du pays. Il précisait qu’il entrait dans la composition de nombreux plats de la cuisine éthiopienne.

La curiosité culinaire l’emportant toujours, il fallait que je sache de quoi était composé ce curry et j’ai trouvé sur le blog de « la tendresse en cuisine« . Elle le présente en hommage aux éthiopiens à l’occasion de la fête nationale de la chute du régime dictatorial de Derg (le 28 mai 1991). Elle a d’ailleurs une page très intéressante : une fête nationale  d’un pays : une recette de ce pays.

Pour faciliter la réalisation du mélange d’épices, j’ai utilisé du piment en paillettes mais on peut aussi prendre des petits piments séchés.

Berbéré

  1. Dans une poêle, griller les graines de cumin, de cardamome, de fenugrec et de coriandre, les clous de girofle et le poivre noir.
  2. Piler ou mixer finement en ajoutant le piment.
  3. Ajouter et mélanger avec le reste des épices en poudre.

Catégories :Cuisine, Epices, Recettes de Base

Farz pitilig ou farz buen, crêpes épaisses

5 avril 2019 1 commentaire

Ils sont fous ces bretons, ils font avec leurs farz comme les portugais avec leur 365 recettes de morue, il y en a tellement qu’on ne s’y retrouve plus.

En regardant les carnets de Julie sur le thème de la Bretagne, une jeune femme réalisait ce farz à la poêle. En cherchant un peu j’ai trouvé du farz buen dans « la cuisine de Bernard » qui est encore une façon différente de procéder et de présenter un farz.

Chez Julie, on le dégustait sous forme de crêpe épaisse garnie de confiture de lait et chez Bernard, il est présenté de manière complètement déstructuré dans un bol rempli de petits morceaux croustillants de crêpes.

Le farz pitilig semble être plus épais, au moins 1 cm d’épaisseur mais le début de cuisson du farz buen reste le même ; on verse la pâte dans la poêle beurré bien chaude et on ramène la pâte tant qu’elle est liquide vers le centre.

Le mien sera soit nature, comme je le préfère, ou tartiné d’une compotée de fruits exotiques et il aura quelques millimètres d’épaisseur.

Farz pitilig ou farz buen

Pour 5 crêpes épaisses

  • 300 g de farine
  • 4 c à s de sucre
  • 4 oeufs
  • 20 cl de crème légère
  • 20 cl de lait
  • 1 trait de vanille liquide (sucre vanillé)
  • Beurre aux cristaux de sel

  1. Mélanger la farine et le sucre.
  2. Ajouter les oeufs un à un en battant à chaque fois.
  3. Verser la crème et le lait sans cesser de battre, ajouter la vanille.
  4. La pâte doit être liquide, juste un peu épaisse et nappée la louche.
  5. Laisser la pâte reposer deux heures.
  6. Dans une poêle anti-adhésive, chauffer une belle noix de beurre.
  7. Verser une louche et demie de pâte pour avoir 3 ou 4 mm d’épaisseur.
  8. Ramener doucement la pâte au centre, à l’aide d’une fourchette ou d’une spatule, au fur et à mesure de la cuisson en laissant couler la pâte liquide dans les trous créés.
  9. Procéder ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte liquide, laisser dorer la crêpe quelques minutes.
  10. Retourner pour faire dorer l’autre face et baisser la source de chaleur.

Compotée de fruits exotiques

29 mars 2019 Laisser un commentaire

Pas besoin de vrais dosages, ni de fruits en particulier pour cette compotée, on découpe les fruits, on arrose d’un trait de vanille, on saupoudre de sucre brun et on surveille la cuisson jusqu’à ce que les fruits soient très tendres. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :