Punch, apéritif au rhum et aux fruits exotiques

13 juillet 2018 Laisser un commentaire

Peu importe les fruits pourvu qu’il y ait du rhum, a-t’on envie de dire. La base du punch c’est le rhum blanc, choisissez celui que vous voulez, Martinique, Réunion…

A l’origine était le tafia au XVIème siècle (rhum non raffiné) que les marins anglais mélangeaient avec du sucre, comme cela tenait sûrement du tord boyau, pour se donner du coeur au ventre avant de prendre la mer ou pendant par gros temps, la recette a été améliorée lorsqu’ils ont accosté en Inde et le mélange adouci avec des fruits locaux, du thé et de la cannelle.

« Ils le nommèrent « Punch« , venant du mot « panch » qui veut dire 5 en hindoustani et en sanskrit (langues de l’inde). 5 car dans ce cocktail entre 5 ingrédients de base : le rhum, le sucre, un jus de fruits, la cannelle et le thé« .

Après cela, les marins ne désertèrent plus pour rejoindre les rangs des pirates, qui proposaient toujours du  tafia juste sucré, sauf lorsqu’ils étaient trop saouls pour se rappeler l’heure du départ du navire après avoir cuvé du mauvais tafia dans une taverne mal famée, bref !

Maintenant, on peut varier la recette à l’envie et selon ses goûts, vanille à la place de cannelle et variétés de jus de fruits : goyave, banane, litchi, pamplemousse, orange, mangue, ananas… et autant de fruits en morceaux que l’on veut : pomme, ananas, citron, banane, orange, mangue… Il faudra juste se souvenir qu’en abuser donnera mal à la tête le lendemain, même avec du bon rhum, et qu’on ne prendra pas la route si on en boit deux verres, par contre on aura rien à craindre des pirates.

S’il y a une constante à garder, il s’agit bien sûr de la macération, il vaut mieux préparer le punch au moins 4 jours à l’avance, le temps que tous les arômes se développent.

Pour 1,5 litre de punch

  • 25 cl de rhum blanc
  • 40 cl de jus de mangue
  • 40 cl de jus de fruits de de la passion
  • 40 cl de jus d’orange
  • 1/2 gousse de vanille
  • 1 banane
  • Zeste de combawa
  1. Mesurer
  2. couper
  3. Zester
  4. Macérer au frais 4 jours

Publicités
Catégories :1/ Apéritifs, Boisson, Cuisine

Concombre à la crème ou tzatziki grec

6 juillet 2018 4 commentaires

Vous allez me dire, du concombre à la crème, bof trop facile ! Et bien pas tant que ça, il ne faut pas que se soit ni trop flottard ni trop compact, avec du goût mais pas trop salé alors ? Comment faites vous ? Lire la suite…

Tarte rustique à la ricotta au lemon curd

29 juin 2018 2 commentaires
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Tartes

Salade de tortellini (pâtes) aux poivrons marinés

22 juin 2018 1 commentaire

Soupe thaïlandaise coco, Saint Jacques et crevettes

15 juin 2018 Laisser un commentaire

Pour changer du bouillon clair préparé généralement pour les soupes thaïlandaises, je l’ai épaissi en le mixant avec de la pomme de terre. Le début de la préparation se fait comme un classique « à la française » et le mixage le rend onctueux, les saveurs épicées sont bien présentes, l’ajout de lait de coco en fait un quasi velouté aux accents thaïlandais. Lire la suite…

Risotto au gingembre, brocolis et poulet en cuisson lente

8 juin 2018 2 commentaires

Flapjacks (barre de céréales) aux flocons d’avoine et aux fruits secs

1 juin 2018 3 commentaires

Des amis bretons accompagnés de leur deux enfants dont l’un est devenu végétarien m’ont laissée le paquet de flocons d’avoine qu’il prend au petit déjeuner.

Merci du cadeau, mais moi les flocons d’avoine imbibés de lait de soja j’aime pas ! Bon, comme disait ma grand-mère : si t’aimes pas ça, n’en dégoûte pas les autres. Tu avais bien raison Mamie, pour preuve je vais les cuisiner et les rendre meilleurs. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :