Cèpes aux spaghettis de maïs, sauce au vermouth

17 novembre 2019 Laisser un commentaire

En Espagne à l’heure de prendre l’apéro on hésite entre Moscatel, sangria, bière et vermouth. Lorsqu’on va à la cave de Jalon on prend une bonbonne de vin dulce pour la sangria, une de moscatel et une de vermut, sans oublier l’huile d’olives dont la région est fertile.

Finalement, passé l’été et sans la mer et le soleil, on boit moins de tout ça et mine de rien deux litres de vermouth ça prend de la place dans le bas du frigo, alors il faut bien trouver quelques astuces pour l’écouler.

J’ai parcouru le marché dimanche au pas de course pour dégoter des cèpes. Il y en avait forcément, vu l’engouement pour mon article « nettoyer et cuire les cèpes sans pertes« , vous deviez en trouver tant et plus.

Il n’y en avait pas à foison mais trop contente de mon kilo de cèpes, j’avais envie d’une garniture un peu réconfortante et d’une petite sauce douce et onctueuse.

Cèpes aux spaghettis, sauce au vermouth

Pour 4 personnes

  • 500 g de cèpes
  • 250 g de spaghettis au maïs
  • 1 échalotte
  • 10 g de beurre
  • 5 cl de vin blanc
  • 5 cl d’eau
  • 1 c à c de fond de volaille
  • 10 cl de vermouth
  • 20 cl de crème légère (12%)
  • Poivre, persil
  1. Nettoyer et cuire les cèpes
  2. Eplucher et ciseler finement l’échalote, dans une casserole suer dans le beurre.
  3. Ajouter le vin blanc, faire réduire. Mélanger le fond et l’eau, ajouter et réduire.
  4. Ajouter le vermouth et laisser réduire de trois quart. Verser la crème, mélanger, amener à petits bouillons quelques secondes.
  5. Cuire les pâtes, égoutter.
  6. Servir, arroser de sauce et garnir de cèpes.

Tofu à la sauce piquante

8 novembre 2019 Laisser un commentaire

Je m’étais acheté du tofu à Paris Store pour me faire une salade composée avec des haricots mungo pour mon bento du midi.

N’ayant pas trouvé de haricots dans mon quartier et ne voulant pas retourner au magasin asiatique exprès, il fallait bien trouver une autre recette. J’ai puisé l’inspiration sur le site « Goûts de chine« .

Evidemment ceux qui mangent du tofu en guise de protéines et en alternative à la viande ne sont pas à la fête avec cette recette mais elle peut, bien sûr, être supprimée. Par contre, c’est un bon moyen de faire manger du tofu au récalcitrant et croyez-moi ils vont même en reprendre.

Tofu à la sauce piquante

  • 350 g de tofu tendre
  • 200 g de steak haché
  • 2 cm de gingembre
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c à s de sauce soja
  • 1 c à s de sauce soja noire
  • 1 c à c de sucre brun
  • 1/2 c à c de piment en paillettes
  • 12 cl d’eau
  • 1 c à s de fécule de maïs
  • 1 c à c d’huile
  1. Hacher le gingembre, l’ail et le piment, mélanger au steak.
  2. Cuire avec l’huile dans une poêle chaude en émiettant la viande.
  3. Ajouter les sauces et le sucre quand la viande commence à blanchir, mélanger.
  4. Ajouter le tofu, mélanger délicatement cuire quelques minutes.
  5. Diluer la fécule, dans un peu d’eau froide. Verser. Mélanger, cuire une minute.

Servir avec des nouilles de riz, des petits légumes ou du riz.

Catégories :3/ Plats de viande, Boeuf, Cuisine

Pommes de terre croustillantes-fondantes au four, de FilsAuLoin

1 novembre 2019 1 commentaire

FilsAuLoin vient de m’envoyer une recette de pommes de terre sur laquelle il ne tarissait pas d’éloges.

A voir comme ça, on dirait des pommes de terre grillées au four, c’est pas faux ! Mais qu’est ce t’as pas compris dans la recette ? Koua ? il faut d’abord effectuer une première cuisson des pommes de terre à l’eau bouillante ?

Et oui ! La première cuisson va à l’encontre du principe de cuisson énoncé en cuisine française et appris au CAP : pour les féculents, on démarre la cuisson à l’eau froide et sans sel.

Alors on se fait violence, on oublie la chimie de la température et de l’amidon et on suit la recette à la lettre… et on obtient des pommes de terre grillées, craquantes, croustillantes à l’extérieur et délicieusement fondantes à l’intérieur. Sublimes !

Pommes de terre crousti-fondantes

Préchauffer le four à 240°

  • 1 kg de pommes de terre moyennes
  • 2 c à c de sel
  • 1 c à c de bicarbonate de soude
  • 1 c à s d’herbes de Provence
  • 3 c à s d’huile
  • Sel, Poivre
  1. Eplucher, couper en gros cubes (en 12), déposer dans un saladier d’eau froide. Rincer.
  2. Faire bouillir 1 litre d’eau, ajouter sel et bicarbonate et les pommes de terre.
  3. Cuire jusqu’à ce que l’extérieur soit légèrement « mâché » et le coeur encore ferme.
  4. Egoutter, mélanger très délicatement avec les herbes et l’huile, saler, poivrer.
  5. Etaler sur une plaque de cuisson anti-adhésive, enfourner pour 20 mn.
  6. Retourner les pommes de terre, poursuivre la cuisson 30 mn.

Catégories :Accompagnements, Cuisine

Poêlée de girolles et comment les nettoyer

25 octobre 2019 2 commentaires

Lorsqu’on se rend à une grand surface de bricolage, on ne s’attend pas forcément à trouver des girolles à la sortie.

Honnêtement j’étais pas fan, pas de manger des girolles mais de devoir me nettoyer 500 g de girolles un samedi soir alors que je comptais bien me la couler douce pour une fois qu’on était pas nombreux.

Mais Namour ne l’entendait pas de cette oreille, il en avait les papilles qui frétillaient de regarder ces beaux champignons et la vendeuse autant que le prix proposé ont fini par me convaincre et puis j’avais acheté un beau bouquet de persil au marché le matin.

Namour plein d’entrain, devant ma moue,  proposait même son aide pour le nettoyage. Autant vous dire que ça a duré le temps… d’un champignon, ne sachant par quel bout l’atrapper, devant la finesse du pied et la délicatesse de la corolle, il a déclaré forfait.

Histoire de ne pas galérer plus que nécessaire avec le nettoyage de ces jolis pieds, j’ai trouvé cette vidéo. Sciemment je n’ai pas mis d’ail pour profiter pleinement du goût délicat des champignons.

Poêlée de girolles

  • 500 g de girolles
  • 1 c à s d’huile
  • 15 g de beurre
  • Persil
  • Sel, poivre
  1. Gratter et laver les girolles sans les laisser tremper. Les sécher dans un linge propre.
  2. Hacher le persil.
  3. Faire revenir les girolles dans une poêle bien chaude avec 1 cuillère à soupe d’huile.
  4. Remuer régulièrement jusqu’à ce que les girolles rejettent leur eau de végétation.
  5. Egoutter et vider l’eau dégorgée.
  6. Fondre doucement le beurre dans la poêle, ajouter les girolles, mélanger délicatement et cuire quelques minutes.
  7. Saler, poivrer et ajouter le persil.

D’autres recettes avec des girolles

Saint-Jacques en croûte de sésame, sauce chocolat, risotto aux girolles

Catégories :Accompagnements, Cuisine

Gâteau aux prunes

18 octobre 2019 2 commentaires

Avant la fin de la saison des prunes ce gâteau, chez Scally du blog « c’est moi qui l’ai fait« , a attiré mon attention et ma gourmandise.

Un gâteau simple et rapide à préparer, comme dit Scally, parfait pour un dimanche. Le gâteau est moelleux, imbibé du jus des prunes qui ont caramélisé à la cuisson. Je me suis abstenue sur la cannelle dans le sirop pour imbiber mais libre à vous d’en mettre un soupçon.

Gâteau aux prunes

Pour un moule de 25 cm de diamètre, 8/10 personnes

Pour le gâteau

  • 1 kg de prunes
  • 200 g de farine
  • 1,5 c à c de levure chimique
  • 3 pincées de fleur de sel
  • 100 g de sucre de canne complet
  • 40 g de sucre de canne blond
  • 150 g de beurre + un peu pour le moule
  • 1 c à c de vanille liquide
  • 3 oeufs

Pour imbiber

  • 2 c à s de jus de citron
  • 2 c à s de sucre de canne blond
  1. Tapisser le moule de papier.
  2. Laverdénoyauter les prunes.
  3. Dans le bol du robot à la feuille, mélanger farine, sel et levure.
  4. Ajouter le beurre, les sucres et la vanille, fouetter à petite vitesse.
  5. Ajouter les oeufs et fouetter afin d’avoir un mélange crémeux.
  6. Verser dans le moule et lisser la pâte.

Préchauffer le four à 170°C.

  1. Disposer les prunes sur la pâte, face bombée au dessus.
  2. Arroser avec le mélange de sucre et de jus de citron.
  3. Enfourner pour 45 à 50 minutes environ.
  4. Laisser tiédir, démouler sur une grille.

Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine

Pak Choï, chou asiatique sauté au gingembre et au Saté

12 octobre 2019 1 commentaire

Avec cette recette, vous êtes directement en Asie, que des ingrédients assez simples et faciles à se procurer. Si vous n’aimez pas quand ça pique, supprimer le piment, si vous ne cuisinez pas souvent des plats asiatiques oubliez la sauce de soja noire, facile.

Le pak choï réduit moins à la cuisson que le chou chinois que l’on peut très bien utiliser également pour cette recette.

D’autres légumes feront également l’affaire, courgettes, aubergines, chou blanc, haricots plats… ce qu’on veut.

A vos woks !

Pak choï sauté au gingembre et au saté

  • 4 pak choï
  • 3 cm de gingembre
  • 4 gousses d’ail
  • 1 piment oiseau
  • 2 c à s de sauce soja
  • 1 c à s de sauce soja noire
  • 2 c à s de saté japonais
  • 1 c à s de maïzena
  • 1 c à s d’huile de sésame
  • Graines de sésame
  • Ciboulette
  1. Laver, couper en quatre et laver une nouvelle fois les choux.
  2. Ciseler le gingembre épluché et hacher grossièrement l’ail et le piment.
  3. Chauffer l’huile dans un wok, ajouter gingembre et ail et remuer 1 mn.
  4. Ajouter le pak choï, mélanger et mouiller avec les sauces et le saté.
  5. Cuire jusqu’à ce que le chou soit tendre mais reste croquant en mélangeant très souvent (5 à 7 mn).
  6. Mélanger la maïzena avec un peu d’eau, verser dans le wok, mélanger pour enrober les feuilles.

Servir avec graines de sésame et ciboulette.

Accompagner de riz, de poulet ou de côte de porc.

Catégories :Accompagnements, Cuisine

Salade estivale de pastèque, concombre et brugnons

5 octobre 2019 Laisser un commentaire

Profitons de cette belle arrière saison pour continuer à manger des salades pleines de fraîcheur avec des fruits qui rappellent encore l’été.

Cette belle recette vient de m’être transmise par un ami qui l’a préparée mais sans la féta ni le mélange d’olives et de câpres. Pour ces derniers, c’est l’occasion qui fait le larron lors du marché du dimanche matin et la découverte de ce mélange de petites olives noires dénoyautées et de câpres, un délice.

Salade estivale à la pastèque

  • 1/2 pastèque (ou 1/4 selon la taille)
  • 1 concombre
  • 2 brugnons
  • 1 gros oignons rouge ou roskoff
  • 100 g de câpres et d’olives noires (facultatif)
  • 150 g de féta (facultatif)
  1. Couper la pastèque et les brugnons en dés.
  2. Eplucher, couper en deux, retirer les pépins à l’aide d’une petite cuillère et couper en dés.
  3. Eplucher, laver et ciseler l’oignons assez grossièrement

Vinaigrette

  • 2 c à s de jus de citron
  • 2 c à s de vinaigre balsamique blanc
  • 1 c à s de sauce soja
  • 1 c à s de miel
  • 1 c à s de crème de balsamique
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 2 c à s d’eau
  • Poivre à queue

Mélanger tous les ingrédients

%d blogueurs aiment cette page :