Couscous royal

7 février 2016 Laisser un commentaire

Couscous royal

Le couscous d’origine Berbère ou plutôt les couscous puisqu’il existe autant de variantes que de cuisinières du maghreb, juives ou méditerranéennes.

Ici, les poivrons sont cuits en même temps que la sauce mais vous pouvez aussi les griller au four, les découper en lanières et les présenter dans un plat à part.

De même, j’aime aussi faire confire des oignons émincés et gonfler des raisins dans un peu de sauce, chacun dispose de ses accompagnements supplémentaires à son goût.

En effet, le couscous demande pas mal de préparation entre découpe de la viande et des légumes mais ensuite ça mijote tout seul, il faut juste penser à mettre le minuteur pour ajouter les légumes au fur et à mesure.

Pendant la cuisson, on en profite pour préparer un khobze eddar (pain algérien) qu’on pourra tremper dans la sauce et bonne nouvelle, il en restera le lendemain.

Couscous royal 2

Pour 8/10 personnes

  • 1 kg de semoule à couscous moyenne
  • 6 morceaux de collier d’agneau avec os
  • 9 merguez
  • 8 cuisses de poulet 
  • 400 g de boeuf (gite, macreuse…)
  • 500 g de carottes
  • 500 g de navets
  • 300 g de courgettes
  • 4 branches de céleri
  • 3 poivrons (rouge, vert, jaune)
  • 500 g d’oignons
  • 1 boîte de tomates pelées 
  • 1 tête d’ail
  • 1 petite boite de concentré de tomate
  • 1 boîte de 500 g de pois chiches
  • 1/2 cuiller à café de cannelle, de poivre gris, de gingembre, de coriandre, de Ras el Hanout et de cumin.
  • Safran ou colorant jaune
  • Huile d’olive
  • Sel

Préparation de la semoule

  1. Dans un grand plat, mélanger la semoule, 3 c à c de sel et 9 c à s d’huile d’olive
  2. Mouiller la semoule avec 50 cl d’eau froide, mélanger et laisser reposer 10 minutes, tamiser la semoule avant de la cuire à la vapeur pendant 15 mn.
  3. Remettre la semoule dans le grand plat avec un peu d’huile et 50 cl d’eau froide, mélanger, laisser reposer 10 mn, tamiser à nouveau avant de la cuire à la vapeur une seconde fois pendant 15 mn.

ou

  1. Dans un grand plat, verser 1 mesure de semoule + 1 mesure d’eau + le sel et l’huile,
  2. Laisser gonfler 20/25 mn, égrener à la fourchette.
  3. Faire chauffer à la vapeur ou au micro ondes dans un plat adapté.Couscous royal 3

 

Préparation de la sauce

  1. Découper les viandes en quartiers (réserver les merguez), couper cuisses et hauts de cuisses de poulet
  2. Faire brunir les morceaux d’agneau, de boeuf et de poulet, dans un grand faitout avec un peu huile d’olive à feu moyen pendant la découpe des légumes.
  3. Découper en gros dés les oignons, le céleri. Ajouter avec la viande dans la cocotte.
  4. Ajouter ensuite l’ail, la tomate, le concentré de tomates et les épices (sel, cannelle, poivre, gingembre, coriandre, Ras el Hanout et cumin)
  5. Bien mélanger, puis couvrir d’eau froide.
  6. Laisser mijoter à couvert pendant 30 mn.
  7. Ajouter les carottes et les navets coupés en gros dés, laisser cuire à couvert pendant 30 mn
  8. Ajouter les poivrons et les courgettes découpés en gros morceaux.
  9. Laisser mijoter encore 1/4 d’heure avant de servir cette sauce avec la semoule et les pois chiches cuits à part.
  10. Griller les merguez.

Couscous royal 4

 

Boudin blanc aux pommes, écrasée de pommes de terre et grenade

2 février 2016 2 commentaires

Boudin blanc aux pommes sautées, écrasée de pommes terre et grenade

On peut encore profiter du boudin blanc, je me promets chaque année d’en faire maison mais je flemasse à chaque fois et en ce moment on en trouve facilement. Tout ce qui est pommes l’accompagne divinement et en ajoutant le côté acidulé de la grenade, on déguste un plat bien réconfortant avec un petit air de fête.

Boudin blanc aux pommes sautées, écrasée de pommes terre et grenade

Pour 4 personnes

  • 4 boudins blancs
  • 4 belles pommes de terre
  • 2 pommes
  • 1 grenade
  • Paprika
  • Beurre
  • Crème fraiche 
  • Sel, Poivre
  1. Eplucher, laver, couper et cuire les pommes de terre à l’eau.
  2. Ecraser les pommes de terre avec un morceau de beurre et de la crème, saler, poivrer, ajouter du paprika.
  3. Eplucher, couper en quatre et ôter le coeur des pommes.
  4. Faire dorer dans un beurre mousseux. Saler et poivrer légèrement.
  5. Inciser la peau de la grenade en quartiers et lever les graines.
  6. Sauter les boudins et les découper en rondelles.
  7. Déposer l’écrasée de pommes de terre dans l’assiette à l’aide d’un emporte-pièces, surmonter de tranches de pommes et répartir les grenades.

Boudin blanc aux pommes sautées, écrasée de pommes terre et grenade

 

Gâteau au chocolat presque sans lactose façon Laurence Salomon

28 janvier 2016 4 commentaires

Gateau fondant chocolat caramel

La recette originale ne contient pas de lactose et pas de sucre ajouté, j’ai triché un peu en ajoutant quelques cuillères de caramel au beurre salé. Pour les intolérants, il suffira de la remplacer comme Laurence Salomon par la confiture de votre choix. Le gâteau n’en sera que plus mousseux. Lire la suite…

Khobze eddar, pain algérien

23 janvier 2016 6 commentaires

Riz au lait de coco et crème de soja

19 janvier 2016 4 commentaires

Riz au lait de coco et cranberries

Alors oui, il y a les intolérances au lactose, merci j’ai ce qu’il me faut à la maison, et puis il y a les gastro ou toutes sortes de désordres intestinaux, où finalement les laitages ne font pas non plus bon ménage avec notre flore appauvrie et nos enzymes en berne. Lire la suite…

Pizza aux poivrons confits et mozzarella

14 janvier 2016 6 commentaires

Pizza aux poivrons confits et mozarellaPizza aux poivrons confits et mozarella

Vous connaissez un truc mieux que la pizza pour mettre tout le monde d’accord ? Ouais ok, il y a le hamburger, maison j’entends, bien sûr !

La pizza arrive quand même en tête parce que la cuisson de la pâte maison et de sa garniture embaume la maison et pas besoin de vous époumoner pour faire venir tout le monde à table, ils la sentent bien avant la pizza et attendent impatiemment qu’elle arrive sur la table. Foi de mère de famille nombreuse ! Lire la suite…

Cabillaud (morue fraîche) croûte tomates séchées, ail, persil et noix en cuisson basse température

9 janvier 2016 12 commentaires

Morue (cabillaud) pesto rosso en cuisson lente 1

J’ai gardé, de mes années à Saint Pierre et Miquelon, un faible pour la « morue fraîche » nommée « cabillaud » en métropole.

Si le poisson acheté ici n’a ni la texture moelleuse ni la saveur de celui tout juste pêché, nous lui conservons malgré tout une affection particulière et puis la cuisson basse température lui va si bien. Lire la suite…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 239 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :