Tarte tatin à l’abricot

12 août 2022 Laisser un commentaire

A part JaimeTout, mes deux autres fils ne sont pas très desserts, Naimerien goûte du bout des lèvres pour me faire plaisir, il n’y a guère que la panna cotta et le tiramisu qui passe et une tarte à la rigueur et dans les bons jours. FilsAuLoin devient un peu plus gourmand mais assez sélectif tout de même et sa sélection n’est pas loin de celle de son frère, les macarons en plus.

Pour son anniversaire où nous étions dix, il me fallait un dessert en plus. Les abricots faisant partie de mes fruits préférés en été, cette recette changeait de la tarte aux abricots plus classique et me semblait parfaite pour faire la ronde avec le flan sans œufs.

Tatin aux abricots

La pâte

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 1 jaune
  • 4 cl d’eau glacée
  • 1 pincée de sel
  1. Sabler la farine et le beurre à température ambiante.
  2. Ajouter l’œuf, le sel et un peu d’eau pétrir rapidement.
  3. Fraiser, bouler, filmer, réserver 30 minutes au frais.

Les abricots

  • 10 abricots
  • 120 g de sucre
  • 60 g de beurre en morceaux
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 4 branches de romarin
  • Laver, couper en deux et dénoyauter les abricots.
  • Verser le sucre dans un plat ou une poêle allant au four.
  • Laisser caraméliser sans remuer.
  • Lorsque le sucre a une jolie couleur caramel, ajouter le beurre puis le sel, mélanger.
  • Déposer le romarin et les abricots côté peau en serrant bien.
  • Enfourner, cuire 25/30 mn. La pâte doit être bien dorée.
  • Laisser un peu refroidir pour ne pas vous brûler, retourner sur le plat de service.
  • Servir tiède ou à température ambiante, avec ou sans boule de glace ou chantilly.
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Tartes

Tartines d’aubergines, tomates, mozzarella

5 août 2022 Laisser un commentaire

Là on est en pleine saison des apéros, et les légumes ont la part belle sur la table que ce soit cru à tremper dans une sauce, une tapenade, un houmous ou cuit comme ces belles aubergines coiffées de tomates, de chorizo et de mozzarella.

Une recette simple avec seulement de la découpe, un peu de tartinage et de la cuisson et qui va faire fureur auprès de vos invités. On peut même se les préparer pour un repas en amoureux ou en famille avec une petite salade. Il va s’en dire qu’on peut supprimer la tranche de chorizo pour une tartine végétarienne et même végane.

Normalement je fais mon pesto maison, mais maladroite comme je suis le pot de basilic a chu et explosé au sol depuis la porte du congélateur et après balayage les feuilles amoureusement hachées ont pris la direction de la poubelle, c’est donc un pot de mon commerce de proximité qui l’a remplacé.

Voyez qu’on est ici dans une recette d’assemblage ultra simple.

Tartines d’aubergines

Pour 8 personnes

  • 3 aubergines
  • 3 tomates
  • 2 boules de mozzarella
  • 1 pot de pesto ou pistou
  • Rondelles fines de chorizo
  1. Préchauffer le four à 180°
  2. Laver, couper les aubergines en rondelles épaisses (env. 1 cm)
  3. Disposer sur une plaque à pâtisserie.
  4. Tartiner de pesto (ou d’huile d’olive, sel, poivre, épices).
  5. Enfourner pour 10/12 mn.
  6. Couper les tomates et la mozzarella en rondelles fines.
  7. Poser une tranche de tomates, une rondelle de chorizo et de la mozza sur chaque rondelle d’aubergine.
  8. Étaler un peu de pesto.
  9. Enfourner à nouveau et cuire 15/20 mn.
Catégories :1/ Apéritifs, Cuisine

Flan à la pâte filo sans œufs

30 juillet 2022 Laisser un commentaire

Ici on peut parler de fil en aiguille ou de page en page ou de fil en fil vu que le flan à la pâte filo file plus vite dans les estomacs des gourmands qu’il n’en faut pour finir de lire la recette.

« C’est moi qui l’ai fait ! » propose une tarte printanière asperges, ricotta, pâte filo qui m’interpelle par cette belle idée alternative à la pâte brisée, et au passage je découvre le flan à la pâte filo et l’instagram de « Drôlement bon« .

A la lecture de la recette, il en ressort que ce flan ne contient pas d’œufs, voilà une recette parfaite pour mon JaimeTout allergique aux blancs.

J’avais décidé de le tester pour l’anniversaire de FilsAuLoin dont l’anniversaire, par chance, tombait lorsqu’il était encore en France. Pari un peu risqué lorsqu’on réalise une recette pour la première fois et qu’on la sert à 10 personnes, j’avoue avoir un peu tremblé lorsque j’ai déverrouillé le moule à charnière mais premier succès l’appareil ne s’écroule pas avec la pâte, et elle est très croustillante. La découpe se passe nickel, ça tremblote mais ne coule pas, et pourtant comme on était nombreux j’ai dû faire des petites parts.

Quant à la dégustation, une découverte pour tout le monde autour de la table et un vrai régal. JaimeTout qui tirait un peu la tête parce qu’il n’aime pas trop le flan, c’est bien la peine de se donner autant de mal pour trouver une recette sans œufs, retrouve le sourire et déguste avec bonheur.

Par sécurité, j’avais tapissé mon moule d’un papier cuisson, cela n’est pas nécessaire, les feuilles filo assureront parfaitement l’étanchéité et on peut réaliser le flan sur un tapis de cuisson avec un cercle de 20 cm et 4,5 de haut. J’ai également ajouté du rhum à la recette initiale mais si vous préférez sans alcool, retranchez les 20 g de rhum et ajoutez les en crème liquide.

Flan sans œufs

Pour un moule à charnière de 20 cm

  • 12 feuilles filos
  • 100 g de beurre doux
  • 65 g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • 620 g de lait entier
  • 600 g de crème liquide 30%
  • 20 g de rhum
  • 70 g de maïzena
  • 10 g de farine
  • 160 g de sucre
  1. Fendre la gousse et extraire les graines.
  2. Infuser la vanille dans le lait (mettre au frais la veille ou le faire tiédir et infuser le temps de la préparation).
  3. Clarifier le beurre (faire fondre à feu doux sans remuer, ôter la mousse en surface avec une passoire fine).
  4. Filtrer lentement pour laisser le petit lait au fond de la casserole.
  5. Mélanger avec le sucre glace.
  6. Tapisser le moule d’une feuille de papier cuisson (ou pas).
  7. Beurrer chaque feuille au pinceau, disposer en quinconce.
  8. Égaliser les bords aux ciseaux. Réserver au frais.
  9. Délayer la maïzena et la farine avec un peu de lait infusé à la vanille.
  10. Chauffer le lait et la crème jusqu’à frémissement.
  11. Verser un peu sur la maïzena et farine en fouettant.
  12. Reverser le tout dans la casserole.
  13. Cuire à feu moyen environ 3 mn sans cesser de fouetter doucement en faisant des huit (la texture doit devenir crémeuse).
  14. Débarrasser dans un cul de poule, filmer, laisser tiédir, mélanger de temps en temps à la maryse.
  15. Ôter la gousse de vanille.
  16. Verser le sucre et mixer à l’aide d’un mixer plongeant sans incorporer d’air.
  17. Remettre la gousse de vanille. Filmer au contact et laisser refroidir à température ambiante.
  18. Ôter la gousse de vanille et détendre la crème à la maryse.
  19. Verser dans le moule sur la pâte filo, laisser 1 cm entre l’appareil et le haut du moule.
  20. Réserver au frais au moins 3 heures, une croûte doit se former.
  21. Préchauffer le four à 170°.
  22. Enfourner, cuire 1h. La croûte doit prendre une belle couleur ambrée.
  23. Laisser refroidir, réfrigérer, démouler.

Bonbons piment (beignets au haricot blanc)

27 juillet 2022 Laisser un commentaire

Et on mange quoi, lorsqu’on va à La Réunion ? Du boucané, des graines et bien sûr des bonbons piment. De délicieuses friandises salée pimentées qui se mangent comme des bonbons tellement c’est bon. Totalement addictif, on en oublie le piment qui pique la langue et la gorge et la friture qui va te tomber sur les hanches et les fesses.

On aime tellement ça, qu’on fourre un kilo de pois du cap dans sa valise pour pouvoir les réaliser à la maison et faire goûter à la famille.

Les pois du cap sont de gros haricots blanc, peu farineux, ils sont absolument délicieux. Lorsqu’on habitait Mayotte et que nous faisions un tout à La Réunion j’en ramenais toujours et c’est avec eux que j’avais réalisé un cassoulet dans la tradition avec croûte cassée sept fois dans le four à gaz et fait monter la température à 50° dans la cuisine. On doit pouvoir les trouver dans les épiceries asiatiques.

Ici, nous avions préparé un véritable festin, bonbon piment, samoussas, bouchées vapeur, rougail à la saucisse boucanée, lentilles (dites graines) de cilaos, curry de chayottes au lait de coco, la Dodo (Bière Bourbon) l’est là pour faire glisser tout ça et salade de fruits exotiques pour finir.

Truc : pour s’assurer que l’huile de friture est à la bonne température, plonger le bout d’une baguette en bambou dans l’huile, si des bulles se forment autour, elle est prête pour y faire nager les bonbons.

Bonbons piment

  • 200 g de pois du cap
  • 1/2 c à c de bicarbonate
  • 1 c à c de curcuma
  • 1 c à c de cumin
  • 1 botte d’oignons verts
  • 2 cm de gingembre frais
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c à s Coriandre ou persil ciselé
  • 1/2 c à c de pâte de piment (+ ou -)
  • 1 c à s de maïzena
  • Sel, poivre
  • Huile de friture
  1. La veille, couvrir les haricots d’eau froide et faire tremper 24 h avec le bicarbonate.
  2. Déshabiller les haricots d’un petit coup d’ongle.
  3. Peler ail, oignons et gingembre.
  4. Mixer tous les ingrédients avec les haricots.
  5. Délayer la maïzena dans un peu d’eau, mélanger à la préparation.
  6. On obtient une texture granuleuse proche de la semoule fine et un peu humide.
  7. Réfrigérer si nécessaire avant de façonner des petites boules, les aplatir et faire un petit creux au milieu avec le pouce.
  8. Verser un centimètre d’huile dans une poêle, vérifier la température avec une baguette en bambou.
  9. Déposer dans une assiette recouverte de papier absorbant.
  10. Déguster chaud ou tiède avec une sauce pimentée.

Glace au citron sans sorbetière (popsicles)

8 juillet 2022 Laisser un commentaire

Avec un allergique au blanc d’oeuf, impossible de réaliser des sorbets. Alors quand j’ai lu la recette des popsicles de Delcookingtwist, je me suis dit là c’est pour mon JaimeTout qui ne peut plus manger de tout mais qui va apprécier ces glaces au citron vert.

Je n’ai pas suivi la recette à la lettre, tout d’abord je n’avais pas de lait concentré sucré et je n’ai découvert des spéculoos dans le placard seulement après avoir mis ma glace au congélateur. Mais avec ou sans biscuits, c’est franchement délicieux.

Pour le côté sucré, vous ferez bien comme vous voulez, ici on aime le côté acide et lactique et pas trop de sucre, chacun adoptera les doses à sa convenance.

Toute la préparation ne rentrait pas dans les cornets, j’ai congelé le reste dans une boîte puis refait légèrement fondre avant de passer la glace au mixer/blender pour lui donner de l’onctuosité. Sinon comme le propose Delcookingtwist couler dans des moules à muffins et planter un bâton à glace.

Comme le nom de popsicle m’intriguait, je suis allée me renseigner et il s’agit en fait d’une marque américaine d’esquimaux que le langage commun s’est attribué tout comme Sopalin, Post-it ou Frigidaire.

Alors sans hésiter, à vos bâtonnets et on mixe allègrement, fruits d’été pour en faire des purées en sorbets ou on ajoute lait de coco, yaourt entier ou à la grecque pour des glaces plus crémeuses. Pour plus d’onctuosité on réduit la quantité de lait et on ajoute du yaourt grec et pour le petit côté crunchy, des biscuits émiettés, des fruits secs écrasés.

Glace au citron vert

  • 1 boite de lait concentré non sucré
  • 3 c à s de miel (au goût)
  • 90 ml de jus de citron verts (5 à 6 citrons verts)
  • 2 citrons verts zestés

  1. Mélanger ensemble le lait, le jus de citron et le zeste.
  2. Verser la préparation dans les moules à glaces.
  3. Placer au congélateur pendant au moins 4 heures.

Panna cotta, coulis de framboise

3 juillet 2022 2 commentaires

Charge mentale maximum ici depuis quatre semaines, FilsAuLoin est arrivé après deux ans et demi de séparation forcée pour cause de pandémie et de restriction des voyages et des entrées dans les pays parfois il n’y a pas que dans les médias qu’on parle des séparations des familles.

Donc, on a entamé une course contre le temps pour remplir le planning, voir ses amis, les nôtres, la famille, les grands-parents, ses frères parce que lui n’étant pas rentré depuis quatre ans la famille n’avait pas été au complet depuis tout ce temps.

C’est ainsi que la fête des mères, qui passe habituellement assez inaperçu chez nous, s’est exceptionnellement, ce 29 mai 2022, soldée par un repas dominical. La semaine étant à la canicule j’avais opté pour un tartare de saumon et le goût du sucre divisant les palais de mes trois garçons, la panna cotta en plus d’être fraîche et légère reste le seul dessert, avec le tiramisu, apprécié par tous.

Et ce jour là, cadeau ou pas cadeau, vous aviez la plus heureuse des mamans et j’ai été super gâtée, j’en ai encore les larmes aux yeux.

LA PANNA COTTA

pour 8 à 10 verrines

  • 1 litre de crème liquide à 30 %
  • 70 ou 80 g de sucre
  • 1/2 bâton de vanille des Comores ou d’ailleurs.
  • 1 sachet de gélatine (6 g) en poudre ou 3 feuilles de gélatine (6 g) ou agar agar
  1. Lever les grains de vanille avec la pointe de couteau.
  2. Infuser dans la crème avec le sucre une bonne heure avant de porter à frémissement.
  3. Ramollir la gélatine dans un fond d’eau froide, essorer, puis incorporer au fouet dans la crème.
  4. Verser dans les verrines (à l’aide d’un verre doseur).
  5. Réfrigérer après refroidissement, au moins deux heures.

Le coulis

  1. Décongeler 300 à 400 g de framboises.
  2. Mixer au mixer plongeant ou au robot.
  3. Couler sur la panna cotta lorsqu’elle est prise.
  4. Servir accompagnée de galettes bretonnes ou de langues de chat.

Crème d’asperges vertes

10 juin 2022 Laisser un commentaire

Le printemps rime avec asperges, et aussi rhubarbe et belles tomates pour ma part. Dans la famille des asperges je préfère les vertes, même si à l’origine sur le plan botanique la différence de couleur est liée à une culture différente des turions (au printemps la tige bourgeonne, les bourgeons croissent jusqu’à former les turions (jeunes pousses comestibles); sous terre on obtient des asperges blanches et en lumière du jour les turions d’abord violets verdissent progressivement. Et pour des asperges vertes uniformément, elles sont cultivées à plat et les turions poussent entièrement à l’air libre.

Les vertes ont plus de goût même si les blanches ont une saveur plus délicate. La texture fondante des blanches contraste avec le croquant des vertes.

Quant à l’épluchage, pas besoin de sortir l’économe pour les déshabiller comme les blanches du bas de la pointe jusqu’à la base, avec les vertes un simple couteau d’office suffit pour retirer les parties épineuses. Pour toutes les sortes d’asperges, on retira la base dure et filandreuse.

Évidemment, chacune requerra un mode de cuisson différent et si les blanches sont souvent cuisinées en salades, velouté, gratins, les vertes se prêtent à merveille à une cuisson sautée pour faire ressortir leur petit goût sucré.

Des idées de recettes avec des asperges

Clic sur la recette

Crème d’asperges vertes

  • 1 botte d’asperges vertes
  • 1,2 litres d’eau
  • 2 c à c de fond de volaille
  • 20 cl de crème liquide
  • 1,5 c à s de fécule de pomme de terre
  • 2 jaunes d’œufs
  • Sel, poivre
  1. Nettoyer les asperges, supprimer juste un peu de la partie dure de la tige.
  2. Couper très largement la tête, réserver.
  3. Mettre l’eau à bouillir avec le fond de volaille.
  4. Laver et découper les tiges en tronçons, cuire 12 mn dans le bouillon.
  5. Mixer les tronçons au mixer avec un peu du jus de cuisson.
  6. Passer au chinois, réchauffer avec la crème, poivrer, saler si besoin.
  7. Délayer la fécule avec un peu d’eau froide, verser dans le bouillon, fouetter jusqu’à l’ébullition.
  8. Mélanger les jaunes avec un peu bouillon dans un bol, verser dans le bouillon en fouettant. Attention à ne pas faire bouillir pour ne pas cuire les oeufs.
  9. Rectifier l’assaisonnement.
  10. Sauter à feu moyen/vif les pointes d’asperges dans un peu de beurre, saler et poivrer.
  11. Servir la crème d’asperges avec les pointes sautées et quelques croûtons.

Crème mousseuse au citron

3 juin 2022 1 commentaire

Pourquoi pas juste crème ou mousse ?

Et bien parce qu’on est entre les deux. !

Vous trouverez la recette originale sur le blog d’Alter Gusto, j’ai simplement voulu fouetter la crème, pas tellement pour obtenir une mousse mais pour faire une expérience de montage à température ambiante, juste après avoir ouvert le carton de la crème sorti du placard, et avec un simple fouet, même pas mis au frais non plus, le tout avec une bonne dose d’huile de coude.

Aussi incroyable que cela puisse paraître j’ai obtenu en quelques minutes une crème fouettée fort honorable et suffisante pour faire mousser ma crème au citron.

Pour le jus de citron, faites au goût, soit vous l’aimez très citronné, soit vous préférez un goût plus subtil dans ce cas on réduit la dose.

Et pourquoi pas corser avec une touche de citron vert ?

Crème mousseuse au citron

Pour 4 à 6 pots

  • 20 cl de crème entière liquide
  • 100 g de yaourt grec
  • 200 g de lait concentré sucré
  • 8 à 10 cl de jus de citron
  1. Dans un saladier, fouetter la crème pour la faire monter.
  2. Mélanger avec le yaourt et le lait concentré.
  3. Presser les citrons et ajouter le jus.
  4. Mélanger au fouet jusqu’à ce que l’appareil soit lisse.
  5. Verser dans les petits pots.
  6. Réfrigérer 2 ou 3 heures.

Cookies aux flocons d’avoine et fruits secs


Pendant un mois, nous avons hébergé une jeune fille effectuant un stage en ébénisterie d’art chez un artisan toulousain. Fille d’amie d’amie, le contact préalable avec la famille s’est avérée fort sympathique et la cohabitation avec très facile. Curieuse de tout, évidement à l’aise de ses dix doigts et sachant parfaitement ce qu’elle voulait dans la vie, elle s’est naturellement intéressée à la cuisine et la mienne a eu le bonheur de lui plaire.

Nous avons ainsi réalisé quelques plats et desserts qu’elle souhaitait présenter à sa famille pour les fêtes.

Travaillant pendant huit heures dans un hangar entre froid et courant d’air, je lui préparais des repas et des en-cas reconstituants et réchauffants.

Maintenant, le printemps commence à nous réchauffer et c’est le temps de sortir prendre l’air, faire du sport et ils seront parfaits pour les petits coups de pompe après le footing, l’escalade ou tout autre activité que vous affectionnez.

Cookies aux flocons d’avoine

  • 150 g de flocons d’avoine
  • 1 oeuf
  • 120 g de compote de pommes
  • 60 g de miel
  • 120 g de fruits secs en mélange au choix (amandes, noisettes, pistaches, noix de cajou, noix, concassés ou amandes effilées, raisins ou abricots secs, figues séchées, graines de tournesol, de chia…)

Préchauffez votre four à 180°.

  • Mélanger tous les ingrédients : flocons d’avoine, oeuf, compote et miel.
  • Ajouter un mélange de fruits secs.
  • Former des petits tas, les déposer au fur sur une plaque à pâtisserie ou le lèche frite recouvert d’une feuille de papier sulfurisé.
  • Aplatir avec le dos d’une cuillère à café, rectifier les bords pour obtenir des disques réguliers.
  • Ou remplir et tasser la pâte dans empreintes à mini financiers.
  • Enfourner et cuire 15 à 20 mn.
Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine, Goûter

Darioles


La plupart du temps, je regarde les carnets de Julie en replay, j’aime bien les voyages autour de la cuisine proposée par Julie et ses invités.

Cette recette est donc issue des « carnets de Julie« , visionnée lors de l’émission sur Rabelais et vous pouvez retrouver l’original sur le site de Julie Andrieu : « Recette Identifiée pour la première fois dans « Le Viandier » de Taillevent, livre de référence de la cuisine médiévale, cette recette est une véritable invitation au voyage dans l’univers gourmand de Rabelais.« 

Historiquement les darioles sont cuites dans un petit moule en forme de cône à peine évasé, également appelé dariole, et mesurant environ 3 doigts de haut. Le plat a d’ailleurs donné son nom au moule lui-même dans lequel on peut également faire des cakes, des gâteaux de riz ou de légumes.

Les darioles étant fabriquées dans des petits moules c’est une version en tarte, que je ne connaissais pas, qui a été proposée dans l’émission de Julie, ce qui m’arrange parce que les moules à dariole manquent à l’appel dans mes placards.

La recette du site est réalisée avec une pâte brisée au petit épeautre, sûrement plus proche de l’origine que la mienne puisque j’ai préféré la faire avec ma pâte brisée favorite. A vous de voir.

Avec la pâte, j’ai foncé un moule à tarte de et trois moules à tartelette, sur ces dernières j’avais étalé une fine couche de confiture de cerise noire et franchement on a trouvé que cela apportait un petit plus.

Les Darioles de Rabelais

Pâte brisée

  • 187 g de farine
  • 70 g de sucre glace
  • 2 g de fleur de sel
  • 25 g de poudre d’amandes
  • 44 g d’œuf
  • 112 g de beurre
  1. Tamiser farine, sucre glace et poudre d’amandes ensemble.
  2. Pommader le beurre.
  3. Sabler poudres et beurre, ajouter l’oeuf.
  4. Pétrir rapidement sans chauffer la pâte.
  5. Filmer, réserver au moins 1/2 h au réfrigérateur.
  6. Abaisser la pâte finement entre deux feuilles.
  7. Piquer le fond avec une fourchette. Réserver 30 mn au congélateur.
  8. Couvrir d’un papier cuisson, remplir de billes ou de haricots.
  9. Cuire la tarte à blanc 10 mn environ. Sortir du four, enlever les haricots
  10. Laisser refroidir.

Appareil à dariole

  • 500 g de crème fraiche épaisse
  • 4 œufs entiers
  • 120 g de sucre en poudre
  • 200 g de poudre d’amandes
  • 1 CS de gingembre
  • 1 CC de cannelle
  • 1 pincée de safran
  1. Battre la crème avec les jaunes d’œufs et le sucre.
  2. Écraser les filaments de safran entre vos doigts, ajouter avec les épices à l’appareil.
  3. Infuser une demi-heure.
  4. Préchauffer le four à 200°C.
  5. Battre à nouveau l’appareil au fouet et passer le mélange au chinois pour obtenir une consistance crémeuse.
  6. Verser l’appareil dans la tarte cuite à blanc, cuire au four environ 30 minutes en surveillant la cuisson. La tourte doit dorée.
  7. Servir tiède après avoir saupoudré de sucre glace (ou pas)

La pâte brisée (originale) : 200 g de farine de petit épeautre, 100 g de beurre, 8 cl d’eau.

Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Tartes
%d blogueurs aiment cette page :