Journal de bord du confinement #21 Coronavirus – Socca niçoise

7 avril 2020 Laisser un commentaire

Lundi 6 avril 2020

L’ami que nous hébergeons avait envie d’un gâteau au chocolat, aux trois chocolats précisément, souvenir d’un gâteau amené par une amie lors d’un dîner, en allant chercher le pain j’ai donc pris trois sortes de petits gâteaux au chocolat puisqu’il n’y avait pas d’entremet trois chocolats. Bon, à vrai dire leur pain est bon mais les gâteaux n’étaient pas à la hauteur, alors perso j’étais resté sur ma faim de chocolat.

Pas grave, j’avais repéré la recette du cake au chocolat de Jean Sulpice et pour un dimanche cela aurait été parfait, manque de bol je n’avais pas assez d’oeufs pour mon omelette aux cèpes et le gâteau. Je savais que les voisins n’en avaient pas non plus puisque j’avais leur commande en allant chez le maraîcher samedi et je n’en avais pas trouvé.

A l’école de la débrouille pendant le confinement, j’ai contenté mon envie de cuisine en réalisant une socca presque comme à Nice pour accompagner mon omelette aux cèpes, Jeannot le gâteau au chocolat attendra qu’on trouve des oeufs.

Nous apprécions beaucoup le goût de la farine de pois chiche mais finalement son utilisation ne met pas si familière, à part ces crêpes indiennes je ne la cuisine pas assez.

Je ne vais pas vous faire un topo sur l’origine, la cuisson traditionnelle et l’histoire de la socca, vous trouverez toutes les explications chez Variations gourmandes, là où j’ai pris la recette et la manière de cuire au four électrique puisque la copropriété de notre immeuble, pas très arrangeante, ne nous autorise pas les fours à bois, c’est nul hein !

Ne possédant pas non plus de plaque en cuivre mais heureuse détentrice de poêle « Cristel » dont je me félicite tous les jours de l’investissement, la grande poêle de 28 cm a bien joué le rôle. Toujours pareil, si le service commercial passe par là et s’exclame « oh le beau blog, ha la belle recette, on va envoyer le wok à cette blogueuse émérite », je prends !

Donc, résumons-nous, pas de gâteau au chocolat mais une socca parfaite, cela n’engage que moi puisque je n’ai jamais dégusté la vraie, l’authentique, celle de Nice.

Socca niçoise au four

Pour une poêle de 28 cm

  • 125 g de farine de pois chiche
  • 25 cl d’eau
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 pincée de curry
  • 1/2 c à c de sel, poivre
  1. Dans un saladier, mélanger farine et assaisonnement puis faire un puit.
  2. Verser l’eau et l’huile et fouetter la préparation qui doit avoir la même consistance qu’une pâte à crèpes.
  3. Transvaser dans une bouteille (comme les cannelés), laisser reposer 1 h au frais.
  4. Préchauffer le four à 260° (ou max)
  5. Tapisser le fond de la poêle d’huile d’olives et la mettre à chauffer dans le four.
  6. Secouer la bouteille et verser la pâte sur l’huile brulante.
  7. Remettre au four, en position grill, cuire 15 à 20 mn.
  8. La pâte boursoufle et colore.

Journal de bord du confinement #Jour19 et 20 et Yaourt maison sans yaourtière

5 avril 2020 Laisser un commentaire

Samedi 4 et dimanche 5 avril 2020

On va faire un tir groupé du week-end, de toute façon comme je le répète à tout le monde, à l’heure où je vous parle je suis en Guinée Bissau avec des amis qui vivent là-bas.

Ceci dit la situation politique étant assez instable dans le pays depuis les dernières élections, il n’est pas certain que nous nous y serions rendus. En alternative, nous avions envisagé l’Italie, au vu de la situation sanitaire, mi-janvier j’avais commencé à dire que nous n’irions nulle part. Namour restant optimiste et ne comptant pas passer ses vacances à la maison, que soit dit en passant il avait finalement oublié de poser auprès de sa DRH, acte manqué ?

Les billets pour New-york étant en forte baisse en janvier, on s’était dit pourquoi pas ? Finalement, le Covid nous ayant tous rattrapé on reste sagement à la maison, on sort en cas d’extrême nécessité avec nos masques cousus à la main et on fabrique nos yaourts pour allonger le temps de devoir se rendre au petit supermarché d’à côté.

Je n’avais plus fait de yaourts depuis mes années d’outre-mer, j’ai d’ailleurs offert en partant la yaourtière dont je me servais à Mayotte et à St Pierre et Miquelon. En matière de choix, l’offre étant largement suffisante en France pour satisfaire nos besoins, j’ai donc dû aller fouiller sur le net pour trouver une recette sans yaourtière que je n’avais jamais tenté.

Par contre, j’avais gardé les pots de yaourt, vous savez ceux qui ne sont pas passés à la poubelle le plus souvent avec la petite cuillère, mais les couvercles plastique ont rendu l’âme, j’ai donc eu recours au système D. Heureusement, je garde souvent les élastiques des emballages… au cas où !

Celle trouvée sur Marmiton alliée à un yaourt 0% et un litre de lait demi-écrémé en cuisson au four est parfaite. La texture est identique à celle obtenue en yaourtière, pour un premier essai le résultat nous convient, j’ajouterai comme je le faisais avant une cuillère de lait en poudre, à suivre…

Pour des explications plus fournies, rendez vous sur la recette de Sabine95. Si vous souhaitez des yaourts plus fermes, utilisez des produits non écrémés.

Yaourt maison sans yaourtière

  • 1 litre de lait 1/2 écrémé
  • 1 yaourt 0%

Préchauffer le four à 55°

  1. Chauffer le lait à feu doux dans une casserole. Laisser bouillonner doucement 20 à 40 mn jusqu’à ce que le lait réduise d’environ 30%.
  2. Couvrir et attendre que la température tombe 40-50°C.
  3. Ajouter le yaourt et fouetter pour rendre le mélange homogène. Filtrer les peaux si nécessaire.
  4. Verser dans des pots en verre. Fermer avec un couvercle ou un film plastique et un élastique.
  5. Enfourner pour 20-25 mn.
  6. Eteindre le four, laisser au chaud 5h. Ne pas l’ouvrir avant 4 à 6 heures (tout dépendra de la prise avec les produits utilisés).
  7. Réfrigérer quelques heures.

Conservation 10-15 jours.

Journal de bord du confinement #Jour18 Coronavirus –

3 avril 2020 2 commentaires

Vendredi 3 avril 2020

Officiellement les vacances de Pâques commencent ce soir.

On s’est longtemps posé la question où on allait partir.

Et bien voilà, on part au pays des merveilles, du soleil et du rêve !

Restez chez vous  et prenez soin de vous.

Journal de bord du confinement #Jour17 Coronavirus – Magret aux poires, sauce aux fruits rouges

2 avril 2020 1 commentaire

Jeudi 2 avril 2020

20 h : Netflix inaccessible !

Comment ? Mais qu’est-ce ?

Bien sûr on a changé de mois, carte bleue expirée, abonnement non payé.

Pas de poste, pas de carte bleue, pas de paiement possible

Et là, c’est le drame ! Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour16 Coronavirus – Roulés à la cassonade

1 avril 2020 Laisser un commentaire

Journal de bord du confinement #Jour15 Coronavirus – Asperges crues en tagliatelles et cuites, sabayon de clémentines

31 mars 2020 Laisser un commentaire

Mardi 31 mars 2020

J’ai aperçu cette recette sur les réseaux sociaux que je consulte anormalement ces temps-ci. Finalement, cela aurait plutôt du bon puisque cela m’a permis de cuisiner des asperges que je fais rarement et après avoir épluché la botte je sais pourquoi, c’est quand même plutôt long.

Le résultat pour cette recette en vaut vraiment la peine, je n’ai pas noté les proportions ni essayé de rechercher la recette mais dans l’idée c’est tout bon et je ne dois pas être loin de l’original. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour14 Coronavirus et Tagliatelle aux noix

30 mars 2020 1 commentaire

Lundi 30 mars

Je vous l’avais dit, il faut varier les sauces avec les pâtes, voilà une recette toute simple avec des noix.

Soit vous avez un petit sachet de noix qui traînent dans un tiroir, soit vous avez, comme moi, fait du ménage et retrouvé un reste des noix de noël. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :