Petite pause asiatique

25 juin 2015 3 commentaires
Catégories :On bouge

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave

26 juin 2015 5 commentaires

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave 1

Avec l’autre moitié de la pâte de la brioche à effeuiller et histoire d’améliorer l’ordinaire du petit déjeuner et du goûter, j’ai roulé, coupé, tortillé ma pâte façon kringle mais en la laissant en long.

Un joli rendu pas tout à fait « kringle » pour cette pâtisserie scandinave dérivée du bretzel qui serait arrivée au 13ème siècle avec des moines au Danemark.

Kringle provient du mot Kringla en vieux norrois, la langue germanique du Nord parlée par les habitants de la Scandinavie et leurs colonies d’outre-mer au cours de l’ ère viking, jusqu’à environ 1300, qui signifie anneau ou cercle (source : Wikipédia).

Point d’anneau par ici donc mais une variation qui se prélasse allongée et nous offre une vraie gourmandise rapide et facile à faire.

Sinon on peut aussi réaliser le kringle danois comme ici Traditional Danish Almond Custard kringle

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave 2

La pâte à brioche

Voir kringel estonien au levain garniture à la gelée de cactus et aux noix

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave 3

La garniture

  • Confiture de goyage ou autre
  • 30 g de beurre
  • 1 c à s de sucre
  • 1/2 c à c de cannelle
  1. Au rouleau après avoir fleurer le plan de travail, étaler une large bande de pâte (env. 30 x 50).
  2. Répartir la confiture en laissant un centimètre libre dans la longueur des 50.
  3. Rouler en boudin dans cette longueur vers le bord vierge de confiture qui servira à souder le boudin.
  4. Couper la pâte au centre du boudin sans aller jusqu’au plan de travail. Le boudin s’ouvre comme des pétales.
  5. Plier en deux et donner quelques tours de tresse.
  6. Mettre la pâte à lever (30 mn à 1 h) à l’abri des courants d’air (four éteint par exemple).
  7. Badigeonner de beurre fondu additionné de sucre et de cannelle.
  8. Enfourner à four chaud, 180° et cuire 25/30 mn.

Brioche et variation du kringle à la confiture de goyave 4

Tarte aux épinards, viande hachée et fromage à raclette

21 juin 2015 1 commentaire

Tarte aux épinards, viande hachée et fromage à raclette 1

Cette recette rapide et pratique pour un soir permet d’écouler les restes, de faire manger des épinards à ceux qui n’aiment pas ça, bien que ce soit un tort, pas de faire manger des épinards au réfractaire en loucedé mais de ne pas les apprécier, une petite salade et le tour est joué, merci Chef Nini. Lire la suite…

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits

16 juin 2015 7 commentaires

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits 1

Une semaine à New York réconcilie carrément avec le burger au bon goût de viande, bien cuite, pas trop gras entre deux tranches de bon pain grillée mais néanmoins moelleux.

Oui, oui, le hamburger peut être un plat excellent, rien à voir avec celui du fameux clown. La chaîne est d’ailleurs en perte de vitesse et c’est une bonne chose, d’ailleurs les restaurants de hamburgers revendiquant du tout maison de la sauce au pain, en passant par la viande bio ou locale ou les deux sont la preuve que le hamburger fonctionne toujours auprès d’une clientèle jeune ou moins jeune mais que les clients dans leur ensemble réclame une qualité supérieure et c’est tant mieux.

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits 2

Les galettes de courge

  • 1 courge butternut
  • 3 pommes de terre
  • 4 carottes
  1. Eplucher, laver et couper les légumes en cubes (plus petits pour les carottes) sans les mélanger.
  2. Démarrer la cuisson des pommes de terre à l’eau froide, à l’ébullition ajouter 1 c à c de sel et la courge et les carottes.
  3. Egoutter lorsque tous les légumes sont très tendres. La pointe d’un couteau doit s’enfoncer sans effort.
  4. Ecraser au presse purée et faire dessécher à la poêle.

Dans un saladier battre :

  • 2 oeufs
  • 1 yaourt grec (ou pas)
  • 60 g de farine de châtaigne
  • 100 g de farine blanche
  • 1 c à c de levure chimique
  • 1 cm de gingembre haché
  • Sel, poivre.
  1. Ajouter 650 g de purée de courge.
  2. Laisser reposer 1/2 h. Faire chauffer une poêle anti-adhésive légèrement graissée et étaler 3/4 de louche de pâte.
  3. Cuire quelques minutes jusqu’à ce que la galette soit dorée et puisse être retournée.
  4. Dorer l’autre côté.

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits 3

Le steak

  • 500 g de steak haché
  • 1/2 c à c de cumin
  • 1/2 c à c de paprika
  • 1/4 c à c de graines de cumin
  • 1/2 c à c de curcuma
  • Sel, poivre
  1. Dans un saladier, mélanger le steak et les épices.
  2. Reformer 4 steaks, bien les aplatir comme des galettes.
  3. Cuire à feu vif de chaque côté et choisir votre type de cuisson en diminuant légèrement le temps.

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits 5

Les oignons confits

  • 2 oignons
  • 15 g de beurre
  • 2 c à s de sucre
  • 2 c à s de sauce worcestershire
  1. Eplucher, laver et ciseler finement les oignons. Hacher grossièrement au couteau.
  2. Faire fondre le beurre dans un wok, suer les oignons 10 mn.
  3. Ajouter le sucre et la sauce, cuire à feu doux une vingtaine de minutes en mélangeant régulièrement jusqu’à ce que les oignons soient tendres.

Finition

  1. Déposer un steak sur une galette
  2. Etaler des oignons confits, une tranche de fromage et encore des oignons.
  3. Faire fondre le fromage quelques minutes au four

Hamburger, pain à la courge butternut, steak parfumé épices kefta et oignons confits 4

 

Catégories :3/ Plats de viande, Boeuf, Cuisine

Quinoa aux petits légumes comme un risotto

10 juin 2015 8 commentaires

Quinoa aux petits légumes comme un risotto 1

Le « riz des Incas » ou en quechua « mère de tous les grains » ou Quinoa est issu de l’espagnol « quinua », lui-même dérivé du quechua « kinwa », les Incas appelaient le quinoa « chisiya mama ». En français, l’usage du masculin s’est imposé, contrairement à l’espagnol et au quechua.

Féminin ou masculin, il est devenu un produit phare du commerce équitable et de l’alimentation bio et il connaît depuis les années 1980 un véritable boom de production.

En 2011, l’Institut de Recherche pour le Développement pointe le paradoxe de la quinoa : « Mais si son succès évite à des milliers de familles de l’Altiplano andin un exode définitif vers les villes ou l’étranger, il altère la durabilité du système agricole : l’expansion des champs de quinoa accentue les risques agro-climatiques, augmente la pression sur les ressources naturelles, exacerbe les conflits d’accès aux terres et altère le lien communautaire. »

En 2013, 20 minutes s’interroge : « Sommes-nous en train d’ôter le quinoa de la bouche des Boliviens? Cette mode alimentaire, qui a gagné les assiettes des bobos européens et américains, est accusée de mettre en danger l’indépendance alimentaire des pays exportateurs, Bolivie et Pérou en tête« .

Et j’en passe sur les articles alertant le consommateur, en tout état de cause, le prix du quinoa a fait un bond dans les magasins incitant son boycott tant au niveau éthique que pour notre porte monnaie.

Pourtant en fouillant un peu pour voir s’il était possible de continuer à consommer cette « pseudo céréale » on trouve un article datant de mars 2014 sur « Jardinons la planète » répondant en partie à notre interrogation : « Faut-il manger du Quinoa Bolivien? ou les mystères des fausses représentations » même si l’article d’agriculture et environnement dit en gros le contraire.

Difficile de dire si notre conscience peut retrouver la paix ou si l »on doit se priver de cette plante herbacée « très digeste, sans gluten, pauvre en lipides, mais riche en fer alimentaire et en protéines, en effet, le quinoa contient 16 à 18 % de protéines et tous les acides aminés essentiels à la vie humaine. Sa graine rappelle le millet. Il a une texture de caviar et un goût léger de noisette. Il se cuisine facilement salé comme sucré (Wikipédia).

Quinoa aux petits légumes comme un risotto 2

Pour 4/5 personnes

  • 1/2 poivron
  • 1 oignon
  • 1 courgette 
  • 100 g de lardons
  • 150 g de quinoa
  • 15 cl de vin blanc
  • 60 cl de bouillon
  • 2 c à s soupe de ricotta
  • Sel, Poivre, épices à discrétion

Préparation

  1. Rincer le quinoa sous l’eau froide.
  2. Eplucher, laver et ciseler les oignons.
  3. Laver, éplucher et ciseler le poivron.
  4. Laver et couper la courgette en brunoise (dés).
  5. Faire blondir 2 ou 3 mn les oignons, ajouter les poivrons et laisser cuire 2 ou 3 mn. Réserver.
  6. Ajouter les lardons dans la sauteuse, augmenter légèrement la source de chaleur pour les faire dorer.
  7. Ajouter et faire revenir la courgette. Réserver avec le reste des légumes.
  8. Verser le quinoa et le faire nacrer 1 minute.
  9. Ajouter le vin blanc et le faire réduire presque à sec.
  10. Ajouter le bouillon louche par louche dès qu’il est absorbé.
  11. Lorsque le quinoa est cuit, ajouter les légumes et la ricotta pour le rendre crémeux, du parmesan si vous le souhaitez.

Quinoa aux petits légumes comme un risotto 3

Catégories :Accompagnements, Cuisine

Fondant très chocolat à la grenade et aux amandes

6 juin 2015 3 commentaires

Fondant chocolat à la grenade et aux amandes 1

Si ce n’est pas une recette purement chocolatée, là je ne sais plus quoi proposer d’autres.  Outre sa haute teneur en chocolat, ce moelleux a la particularité de cuire au bain-marie.

Voilà une recette transmise par un ami pour prouver que notre voyage à New York n’affectait en rien nos relations alors même qu’il n’a pas pu venir avec nous rendre visite à big apple.

Quelques grains de grenades et d’amandes effilées plus tard, je vous la livre.

Fondant chocolat à la grenade et aux amandes 2

Ingrédients

  • 120 g de beurre
  • 175 g de chocolat noir
  • 150 g de chocolat fantaisie (orange, caramel, crunch…)
  • 50 g de sucre en poudre
  • 3 oeufs
  • 1 c à s de farine
  • 1/4 de grenade
  • 50 g d’amandes effilées
 Fondant chocolat à la grenade et aux amandes 3

C’est parti

Préchauffer le four à 160 °.
  1. Placer un plat assez grand pour pouvoir accueillir le moule à gâteau préalablement rempli à moitié d’eau chaude.
  2. Hacher le chocolat noir.
  3. Faire fondre le beurre, le chocolat noir et le sucre dans une casserole à feu très doux (ou au bain marie).
  4. Ajouter les jaunes d’œufs et mélanger jusqu’à obtenir une consistance homogène.
  5. Battre les blancs en neige.
  6. Incorporer les blancs au chocolat fondu puis le chocolat parfumé cassé en petits morceaux et une poignée de grenades et des amandes (en garder pour la décoration).
  7. Verser dans un moule à cake en silicone ou dans des petits moules à muffin en silicone.  Si le moule n’est pas en silicone, le tapisser de papier cuisson.
  8. Placer le moule dans le plat contenant l’eau et faire cuire entre 50 minutes (moules à muffins) et 1 h 15.
  9. Laisser refroidir avant de démouler.

Fondant chocolat à la grenade et aux amandes 4

Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Goûter

Coucous au foie gras parfumé à l’huile d’Argan

25 mai 2015 8 commentaires
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 331 autres abonnés