Accueil > Humeur, humour > Où il est encore question de temps

Où il est encore question de temps

Courriel d’un ami en réponse à une de mes news.

Et bonsoir,
Petite précision météorologique : le coup de la température ressentie est bien connu des hommes, si les femmes semblent l’ignorer.
Par exemple, tu rentres fatigué après une soirée de travail avec tes potes et tu as oublié l’anniversaire de mariage. La température anale de ta femme est bien autour de 37 (si tu arrives à la mesurer, ce qui est peu probable), mais la T° ressentie est plutôt glaciale.
Par contre, si tu rentres à l’heure avec un bouquet, et que tu as pas trop merdé depuis que tu as dit oui (normalement, le temps ressenti c’est hier), la T° ressentie peut augmenter brutalement…
(Je ne fais pas de commentaire sur la méthode de mesure de la T° réelle).
Demain, nous préciserons la notion de temps ressenti !
Sinon, tout le monde va bien, il neige un peu.
A plus
Ma réponse valable dans sa première partie à partir de demain

Salut les skieurs,
Vous devez être au ski, nous on y part demain
Pendant que vous allez manquer d’essence, nous partons pour la glisse demain matin à Cornerbrook.
Petite station la plus proche de chez nous équivalente au Mourtis dans les pyrénées :
1/2 h d’avion + 7 h de route : ça se mérite.En fait, on s’est bien débrouillé, chaque année une association organise une semaine au ski, ils louent l’avion, ce qui permet d’avoir des tarifs compétitifs et nous atterrissons sur un petit aéroport pas très loin de la station (j’ai oublié le nom de l’aéroport, pour la station voir plus haut), vu les conditions météo d’aujourd’hui, j’veux même pas imaginer l’atterrissage.

La bonne nouvelle, c’est que Benjamin s’est privé du ski et de ses potes pour passer son code, c’est fait il l’a eu.
J’attends avec impatience l’explication sur le temps ressenti, et à mon avis on va commencer sur une divergence d’opinion, parce qu’à l’inverse ce sont les femmes qui maîtrisent cette notion, les hommes fonctionnant plutôt à celle de temps relatif ou temps ressenti = y’a bien le temps.
Ainsi pour la femme, il y a le lever du matin, temps réel, jusqu’au soir, si elle exerce une activité lucrative ou non à l’extérieur de son domicile. Le temps se déroule à peu près à son allure réelle, pour subir une brusque accélération passée la porte de cette occupation tranquille.
Un espèce de nouvel « espace temps » s’ouvre alors, le ressenti : il est déjà « trop tard » ; où elle doit accomplir un certain nombre de tâches en temps « ressenti accéléré ». On le mesure notamment en le comparant au temps de son conjoint qui lui reste en temps réel, voir passe en mode « ralenti », ces journées étant bien plus stressantes que celles de sa femme c’est bien connu et puis, depuis la grotte on continue à payer le prix au repos du guerrier, encore heureux qu’il ne t’attrape plus par les cheveux pour te prendre brutalement sur la machine à laver.
Ce qui pourrait d’ailleurs avoir son charme et remettre le temps à sa place ou le faire passer dans le cadre du « bon temps ».
Mais de toute façon, la civilisation et la morale étant passée par là, ça ne se fait plus devant les enfants.
Aussi, la femme peut rétorquer « tu vois bien que je n’ai pas le temps », là le temps s’est retourné comme un gant pour passer en mode « retard », c’est à ce moment que le temps et la température se rejoignent pour devenir en ressenti « glacial » (voir l’explication, très claire, plus haut à ce sujet). Et il est vrai qu’il n’est plus temps de mesurer, ni l’un ni l’autre, avec quelque appareil de mesure que ce soit.
C’est à ce moment ou un peu plus tôt que l’homme passe en temps TJO, qui n’est pas une nouvelle discipline olympique (la concurrence serait trop rude) mais l’acronyme de Télé, Journal, Ordi ; au lieu d’aller faire la vaisselle de la veille (je t’entends d’ici « comment ? elle l’avait pas faîte hier avant d’aller se coucher ?) histoire d’aider un peu et que les temps se rejoignent.
Tant et si bien qu’à la fin, l’homme qu’il soit rentré d’une journée de travail harassante avec ses potes, un peu plus tôt ou un peu tard, qu’il est traîné au TJO, il arrive un moment où la fatigue se fait sentir et que le temps reprenant un rythme normal il est « temps de dormir » pour la femme qui a su, en plus du reste, rester accorte et pimpante.
Pour le coup du bouquet, en général qu’on ne s’y trompe, il s’agit de marquer une date, un anniversaire, un truc prévu, et le temps qu’il a pris à s’arrêter chez le fleuriste, elle l’a largement compensé par le temps de préparer un dîner. Par contre, on peut passer en temps « arrêté » dans cet espace de commémoration commune. C’est le bon moment d’introduire la conversation sur le temps « passé » et « à venir », ce qui constitue le sujet idéal pour estimer le « ressenti » du temps ET de la température, voir d’en mesurer la réalité.
Bisous
et que le temps vous soit doux
Publicités
Catégories :Humeur, humour
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :