Accueil > 1/ Apéritifs, Cuisine > Sablés inspirés, ricotta pruneaux parfumés à l’anis vert

Sablés inspirés, ricotta pruneaux parfumés à l’anis vert

Il restait un oeuf inutilisé, une envie de sablés salés, pas gâchés. Finalement, le chéri demande une mayonnaise avec son crabe des neiges. Très bien, mais mes sablés dans tout ça ?

Je m’y remets :

Pour une vingtaine de sablés

  • 250 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 3 c à s de ricotta, des grosses bombées (environ 130 g)
  • Sel, poivres au moulin, une bonne fois pour toute
  • 8 cl de vin blanc
  • 8 cl d’huile
  • 1 oeuf battu
  • 6 ou 7 pruneaux déchiquetés au couteau par le chéri (le chéri est facultatif pas les pruneaux)
  • 1 rasade d’anis vert en grains (env. 1/2 c à c)

– Ajouter les ingrédients au fur et à mesure, mélanger vaguement entre chaque. Malaxer. Si ça colle, remettre une poignée de farine, malaxer. Si vous avez le temps, étaler au rouleau et faire des jolies petites formes à l’emporte pièce.

Lecture facultative, en tout cas inutile au bon déroulement de la recette :

S’il est 20 h, que vous n’avez pas mangé et que le théâtre commence à 21 h, le chéri vous tourne autour histoire de nous faire gagner du temps, mets la table pour faire avancer le repas qui n’est pas prêt. Réfléchissons, je ne peux pas faire des sablés, après les cakes au jambon (oui, je sais c’est d’un plan plan… mais les gosses l’aiment bien), le quatre quart, la mayonnaise du chéri ET le dîner. J’ai déjà ramené en direct du port 2 kg de crabes des neiges et j’ai même pensé à les faire cuire, d’accord je les avais oubliés dans le sac en plastique et ils avaient plus trop l’oeil vif, mais s’ils étaient morts, c’est moi la meurtrière pas un pêcheur inconséquent, alors ça compte pas.

On reprend la méthode expresse :

– Faire un rouleau, couper rapidement au couteau.

– Déposer sur une plaque anti-adhésive

– Parsemer de paprika

– Hop, au four, la cuisinière prévoyante l’a mis chauffé au début de la recette, sinon pas grave, la pâte adore attendre au frigo

– 12 mn à 180 ° puis 5 mn à 220°

Boljo goûte

Meilleur froid que chaud, j’aime bien pour l’apéro, à tremper dans une sauce, fromage frais aromatisé au cumin.

Publicités
Catégories :1/ Apéritifs, Cuisine
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :