Accueil > Humeur, humour > Commande 3 suisses ou l’artisanat re-visité

Commande 3 suisses ou l’artisanat re-visité

Cc n’est pas le vrai billet reçu avec le jean commandé aux 3 suisses, je n’ai pas eu le réflexe de le photographier mais de mémoire je pense m’être approchée du texte original.

Traduction

Attention, tu viens d’acheter une fringue à deux balles mal assemblée et façonnée dans le tissu le moins cher du Bangladesh. Elle a été fabriquée dans un atelier par des femmes sous-payées et éreintées après 10 h de couture, le tout dans une arrière cour mal éclairée. Ce pourquoi, les coutures sont de travers, la coupe aléatoire, la taille disproportionnée et la fermeture fragile.

Juste pour dire, j’aurais bien aimée que la fermeture résista plus d’une demie-seconde avant de me rester dans la main. Et non, à ce moment là, je n’étais pas encore en colère, je ne l’ai pas remontée rageusement mais comme une fermeture et jusqu’à preuve du contraire toutes les autres m’avaient plutôt bien résistée, il est vrai que c’était mon premier jean 3 suisses, le dernier, je le crains également.

A part ça, je suis plutôt contente si j’ai pu contribuer à nourrir une famille au Bangladesh, mais j’aime autant envoyer directement de l’argent et qu’on s’abstienne de me refiler n’importe quelle daube en essayant de me faire croire que je viens d’acheter la lampe d’Aladin dans les souks d’Agrabah.

Ceci devait être ma deuxième commande aux 3 suisses en vingt ans et je sais pourquoi mon rythme d’achat n’augmente pas chez ce célèbre vépéiste.

En général, la réception d’un paquet est une fête, humm les conserves d’Auvergne de D&J, ouuuiichee les petits cadeaux de la famille et des amis de métropole, Youpi !
Pour les 3 suisses, et pourtant tu as passé 3 heures sur le site à choisir la couleur, à prendre tes mensurations, à recommencer 10 fois la commande après quelques : « désolé, pour des raisons techniques vous venez d’être déconnectée », pour finir à bout de nerfs, tu appelles l’hôtesse du représentant local et tu la supplies au bord des larmes de passer la commande à ta place parce que toi et l’informatique ça vient de se mettre à faire quatre et qu’à part manger ta carte bleue avec trois lexomil tu n’envisages plus rien dans un avenir proche. Puis un matin, dans ta boîte postale, tellement longtemps après que tu avais oublié et la commande et le début de dépression en ayant résulté, chic un paquet !

Après un arrachage en règle du premier emballage, le désenchantement commence au déballage, ah j’ai vraiment choisi cette couleur ? Tant pis, ça changera. Tu secoues le teeshirt ou le pull et là, tu constates, navrée, que malgré le soin pris à te mesurer et à reporter le nombre de centimètres obtenus sur le tableau (quoi ? tout ça en tour de taille ?) il va te falloir encore prendre une bonne cinquantaine de kilos pour le remplir, le tee shirt pas le tableau. Celui-ci était formel, il fallait commander du 38, le côté rassurant est que même en 34/36 il aurait encore été trop grand.

Mais le clou de la commande sera le jean, sûrement commandé pour le petit dernier et qui n’ira de toute façon à personne, c’est vrai que dans le famille on tient sûrement plus de la cour des miracles que d’Esmeralda, on va donc oublier les 3 suisses pour consacrer notre temps à nous sculpter un corps de rêve, ça nous épargnera les affres de la commande sur Internet et la suite que vous connaissez.

Chacun fait comme il veut, je n’oblige personne en rien.

J’avais commandé des couettes et tout s’était bien passé, je tenais à le préciser. Mais pour la fringue, c’est pas ça, je n’ai pas pu réclamer non plus, impossible de trouver une adresse email pour passer ma rage en directe, le délai pour le retour sous 15 jours était dépassé depuis belle lurette.

Vérification faite, la référence n’existe plus pour le jean, et, malheur, il me reste deux articles commandés depuis novembre 2009.

Publicités
Catégories :Humeur, humour
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :