Accueil > 4/ Plats de la mer, Cuisine > Chausson aux bigorneaux

Chausson aux bigorneaux

Pour fêter la rentrée et régaler nos touristes venus s’égarer sur notre caillou, nous les avons emmenés à la pêche aux bigorneaux. Enfin, nous on ne savait pas mais d’adorables copains, pour compenser la déculottée que l’on prend régulièrement au tarot, nous ont accompagnés pour une pêche miraculeuse.

La ventrée de gastéropodes, de l’espèce Littorina littorea, a contenté nos estomacs et occupé quelques heures entre le décorticage et les différentes recettes de cuisine testées. Histoire de faire gargouiller quelques estomacs, les premiers ont été mangés nature à l’apéro, accompagnés d’une mayonnaise maison au curry. Sur une idée de mon touriste, qui n’en manque pas, mais préfère laisser faire les cuisinières, j’ai réalisé une tourte. Le décorticage nous a pris une heure pour deux bols pleins avec monsieur le chat en vadrouille sur la table de la terrasse. Ben voui, faisait assez chaud pour se mettre dehors. Ma Cendrillou, cuisinière émérite nous a concoctés, deux pots de bestioles macérées, un à l’huile d’olive plein d’épices, et un autre au vinaigre de framboise, entre les deux mon coeur balance.

Spiderman, le touriste ainsi surnommé après quelques exploits de survol de ruisseau un jour où il courrait après les voleurs, mais où par manque de chance il avait oublié de recharger ses pistolets à toile et qui s’est rétamé comme une bouse au fond de l’eau après rebond sur le talus, nous en a arrosé une assiettée avec du citron et de la menthe. Beaucoup moins dangereux que la course poursuite sans filet, il va bientôt pouvoir se recycler et préserver les côtes qui lui restent après ses envols.

Trêve de plaisanterie, après la cueillette, rinçage des bestioles à l’eau de mer c’est mieux. En cas d’oubli, on peut le faire dans l’évier si on n’aime pas quand ça croque.

CUISSON

Plusieurs écoles : voir ici. Nous avons procédé comme suit, pour un résultat parfait à notre goût :

  • 1 faitout rempli à moitié d’eau (pour plus de goût, utiliser de l’eau de mer),
  • Branches de laurier, thym, un peu de poivre,
  • Porter à ébullition et y plonger les bigorneaux
  • A la reprise de l’ébullition, compter 6 à 10 mn (suivant la quantité), couper le feu et laisser tiédir dans le faitout, Egoutter

LE CHAUSSOU

Etaler dans un moule à tarte ou une plaque,

  • 2 pâtes feuilletés rondes ou 1 rectangulaire

Dans une sauteuse avec un pshit d’huile, faire revenir

  • 1 oignon blanc et 1/2 oignon rouge (ou un entier, soyons fou) émincés
  • 2 gousses d’ail écrasées

Ajouter

  • 1 grosse boîte de tomates pelées coupées en petits morceaux
  • 1 branche d’estragon
  • 1/2 branche de romarin
  • 2 feuilles de laurier
  • 10 cl de vin blanc ou  mieux façon tielle Sétoise, Frontignan ou Muscat.
  • Piment d’Espelette, sel, poivre,
  • 1 c à s de sucre

Laisser mijoter 15 ou 20 mn, jusqu’à évaporation complète des liquides.

Etaler sur une couche de pâte, recouvrir ou rabattre la deuxième pâte, sceller les bords en appuyant tout autour.

Avec un papier aluminium roulé autour de votre doigt faire une cheminée. La poser au milieu du chausson en pratiquant une petite incision.

Cuisson à four chaud, 180° (th. 6) env. 15 mn, jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Publicités
Catégories :4/ Plats de la mer, Cuisine
  1. SKURA
    2 octobre 2010 à 10 h 33 min

    Et les bigorneaux, on les met dans les tomates, ou à côté de la tarte ?

    J'aime

    • boljo
      2 octobre 2010 à 13 h 29 min

      On en met dans le chausson et dehors une cuillère de ceux qui ont marinés dans de l’huile d’olive, des épices et un peu de citron.

      J'aime

  2. 26 septembre 2010 à 10 h 05 min

    tout simplement superbe et merveilleusement gourmande cette recette, encore un tout grand bravo et mille mercis pour cette fabuleuse idée, j’adore !!!
    gros bisous et très belle journée,

    J'aime

  3. AUBRY
    15 septembre 2010 à 14 h 09 min

    On se croirait en Bretagne avec ton recit « Peche aux bigornaux »…

    Aimerait bien avoir les recettes des bigornaux à l’huile d’olive et épices ainsi que celle au vinaigre de framboise… afin de faire raler ma belle-mère..
    Mais chut faut pas le dire… mais moi les bigornaux j’en mange pas ça ressemble trop à des crottes de nez.. :((

    Merci pour le recit recette et bisoux à la famille

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :