Accueil > 7/ Desserts, confiseries, Cuisine > Meringues chocolat, noisettes

Meringues chocolat, noisettes

La recette vient de chez Carole du blog Altergusto et je la prépare pour notre calendrier de l’Avent, ce pourquoi j’ai choisi la version chocolatée pour les enfants. Elles viendront compléter d’autres douceurs maisons, comme ça pas d’additifs, pas de colorants, pas de saloperies et comme tout, ou presque, est interdit au petit dernier, de temps en temps il n’y a pas de mal à se faire plaisir, il n’y a que la balance qui pourrait râler mais la nôtre ne parle pas. En attendant que le calendrier soit prêt on pioche dans la boîte en fer en dé-comptant les jours, je ne suis pas très en avance, mais le compte à rebours a bien commencé et les douceurs sont au rendez-vous quotidien.

J’ai mis le mélange dans une poche à douilles que je me suis offerte après l’avoir longuement choisie sur Internet, commandée, faite livrer en métropole et ramenée par Namour lors de son dernier voyage. Voici la deuxième fois où je l’utilise et je confirme… c’est de la merde…  elle est trop étroite, il faut remplir à la petite cuillère si on ne veut pas toucher les bords, c’est long, ça m’agace, j’en ai jusque dans les trous de nez.

Elle est trop rigide, pour la retourner, il faut s’y prendre à deux mains. La première fois, les mains étant à peu près propres, on peut s’en sortir, la deuxième comme la préparation s’obstine à sortir par le col plutôt que par la douille, que de toute façon le morceau de noisette trop gros a déjà irrémédiablement coincée, ça glisse, on s’en colle partout et pour coller la meringue, ça colle. Etant en hiver, un petit pull à manches longues s’impose et oh, non, de la meringue bien collante sur le bord de la manche à essuyer avec, oh, il y en avait aussi sur l’autre manche, et les doigts, et les poignets. Heureusement mes blancs étaient bien fermes ils ont tenu le temps du nettoyage, du démontage de la douille, de la remise en route de la poche de m… Heureusement qu’on ne me l’a pas offerte j’aurais été obligée d’en dire du mal.

Si vous comptez vous servir de votre poche à douilles, suivez le conseil de Carole, il faut que les noisettes soient très fines sinon ça bouche la douille. Comme on se croit toujours plus maligne que les autres, après avoir mixé fin, croyais-je,  pour les plus gros morceaux apparents, j’ai choisi la plus grosse douille…. erreur, les petits bouts plus les gros bouts, ça s’amalgame, ça pshouuut et dans un dernier soupir l’appareil est irrémédiablement coincé dans le bignou (poche à douille, ça lui ressemble, on peut même sûrement soufflé dedans).

Là, comment dire…. tu as déjà du blanc d’oeuf chocolaté qui tâche, donc, dans les trous de nez, entre autre, ce qui t’oblige déjà à respirer par la bouche, impossible donc de pratiquer la méthode zen. Positivons, l’ancienne poche que je trouvais déjà exécrable avec ses douilles qu’il fallait enfoncer de l’intérieur mais avec la nouvelle elles se dévissent… de l’extérieur, de toute façon dans l’état où sont les mains on était plus à ça près, mais quand même j’apprécie ce petit côté pratique qui me permet de virer la douille bloquée sans avoir à y fourrer la moitié du bras ou avoir à cisailler rageusement l’engin ou et je finis en déposant des petites crottes qui font prriiiittt sur ma plaque que dans la bataille j’oublierai de graisser légèrement.

Je me suis contentée des années d’un sac congélation coupé comme quoi, parfois, le système D à deux balles, vaut mieux qu’un équipement ad-hoc, bon d’accord avec une petite formation je m’en sortirai vraisemblablement mieux, mais à part moi pour donner des cours de cuisine (sauf de poche à douilles, s’entend, il faut toujours reconnaître ses limites) j’vois pas qui. Je vais demander au pâtissier du coin peut-être, ah, ah, après visionnage de vidéos (voir plus bas), il me manque un incontournable : la corne.

Heureusement la cuisson est top : croquant dehors, moelleux dedans, meringué donc.

Pour une quarantaine de meringues (4 cm de diamètre) :

Torréfier 10 mn au four à 150° ou à la poêle

  • 60 g de noisettes puis les piller

Monter en neige

  • 60 gr de blanc d’oeuf (2 blancs)

Ajouter en filet

  • 20 ml d’eau froide, continuer à battre 1 mn, puis ajouter
  • 60 gr de sucre semoule, en une seule fois et battre encore 1 mn

Tamiser ensemble et incorporer délicatement

  • 25 g de sucre glace
  • 10 g de cacao amer

Préchauffer le four à 120°C.

Puisqu’il le faut, mettre le mélange dans une poche à douilles, lisser avec une corne et dresser des petits tas de pâte, espacés d’environ 3 cm, sur une plaque couverte de papier sulfurisé.

Enfourner et cuire 40 minutes à 120° , baisser la température et cuire encore  45 minutes à 100°


Le tour de main indispensable : COURS DE DOUILLE POUR LES NOUILLES

Publicités
Catégories :7/ Desserts, confiseries, Cuisine
  1. Anonyme
    14 mai 2016 à 6 h 35 min

    J’aime bien c’est delicieu

    J'aime

  2. Capucine
    4 avril 2013 à 6 h 24 min

    Bonjour,

    Je voulais juste savoir si cette recette, qui me parait bien gourmande, donne un résultat croquant ?

    Merci d’avance

    J'aime

    • 4 avril 2013 à 9 h 29 min

      C’est croquant et friable comme de la meringue. Conservation en boîte hermétique si vous devez les conserver quelques jours.

      J'aime

  3. 20 décembre 2012 à 10 h 58 min

    Des meringues au chocolat, c’est cool ça 😉

    J'aime

  4. Laurene
    20 janvier 2011 à 16 h 55 min

    Je n’ai pas encore essayé la recette mais la lecture À été très amusante je ne connais pas celle ki à rédigé tout ca mai en tous cas si tu ne deviens pas « patissière » tu pourras toujours faire comique !je me suis bien imaginé la scène … MDR !!

    J'aime

  5. veb
    8 décembre 2010 à 17 h 53 min

    Je ne connais pas grand monde à part peut-être mon amie Heart qui résiste à la douceur des méringues.

    J'aime

  6. 8 décembre 2010 à 12 h 24 min

    Oh, je ne résiste pas à la noisette alors tes meringues me font craquer.
    Merci
    Chrys

    J'aime

  7. 6 décembre 2010 à 16 h 41 min

    Choco-noisettes, ce sont des meringues bien gourmandes!

    J'aime

  8. 5 décembre 2010 à 19 h 38 min

    Merci pour ta visite dans mon univers et pour tes impressions aussi!!! ton blog est sympa et je vais continuer à m’y promener lol bonne soirée

    J'aime

  9. 5 décembre 2010 à 14 h 48 min

    Merci merci…… cela fait qq temps (depuis que l’idée de fabrication de macarons s’est installée chez moi…) que je me disais : « foin du sac congèl, il va quand même bien falloir que tu te paie une poche à douille!!! »
    Eh bien, grâce à toi, je m’en vais économiser qq sous et qq énervements…. je garde mes sacs congèl… jusqu’à l’invention de LA poche à douille qui satisfera tt le monde!!!!

    J'aime

  10. 5 décembre 2010 à 9 h 32 min

    Sublime version de la meringue, j’adhère totalement ! bon dimanche !

    J'aime

  11. 5 décembre 2010 à 4 h 27 min

    Miam miam belle recette ch0c0latée !!!!!! miam bises miss

    J'aime

  12. 4 décembre 2010 à 17 h 11 min

    très gourmandes ces meringues
    chaudronnette

    J'aime

  13. 4 décembre 2010 à 15 h 03 min

    à chaque fois que j’ai essayé la poche à douille ça s’est assez mal passé et j’ai terminé à la petite cuiller…..c’est vrai que sur la vidéo ça semble simple, mais je n’ai pas non plus le truc qu’il faut…..la recette est sympa en tous cas…il y a des amateurs de meringue à la maison….

    J'aime

  14. 4 décembre 2010 à 14 h 24 min

    Cette recette me tente bien ! Faudra que je m’y essaie mais je dois te féliciter (si si) pour l’idée du sac congélation pour en faire une douille ! J’en suis bouche bée, juste l’ouverture pour enfourner ces délicieuses meringues !
    Excellent week-end et jours de l’Avent

    J'aime

  15. 4 décembre 2010 à 13 h 41 min

    Je n’aime pas beaucoup les meringues (seulement quand elles sont cachées dans une préparation) mais au parfum chocolat noisette, cela m’a l’air délicieux !

    J'aime

  16. 4 décembre 2010 à 9 h 04 min

    Elles sont magnifiques tes meringues ! J’adore tes photos !

    J'aime

  17. 4 décembre 2010 à 8 h 37 min

    Génial !! elles sont parfaites bravo ; j’en prends une ou deux au passage ! bisous

    J'aime

  18. 4 décembre 2010 à 6 h 26 min

    délicieux

    J'aime

  19. 4 décembre 2010 à 6 h 25 min

    Trop trop bon ! J’adore l’idée des meringues parfumées !

    J'aime

  20. 4 décembre 2010 à 5 h 43 min

    ces petites meringues sont à croquer! bisous

    J'aime

  21. electromenagere
    4 décembre 2010 à 3 h 33 min

    J’avoue : j’ai même pas de douille chez moi !

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :