Pâte à tartiner à l’abricot


Pâte à tartiner à l'abricot

Avec ma copinaute « Au gré du marché », nous voudrions pousser un long cri désespéré, pas contre le printemps qui tarde dans nos contrées, mais contre tous ces blogs qui en parlent, le chantent, le magnifient, et déposent aux pieds des pousses de crocus et d’abricotiers leurs recettes de cuisine avec les légumes de saison qui pour ma part arrivent au compte gouttes ou pas.

J’aime les soupes qui chauffent et qui réchauffent, heureusement. A SPM, soleil depuis deux jours, le manteau neigeux diminue.

Sous la glace, les crocus, imaginons-les, vous pensez si je compatis à son désespoir et au coup de blues en allant sur les blogs qui l’annoncent, et mimosa par ci et fête de citrons par là. Ah bon, où ça ? Vous me conjuguerez 10 fois le verbe « pelleter » pour demain pour votre mauvais esprit.

C’est juste histoire de dire parce que j’adore toute cette neige et même ce froid et cet hiver qui dure. Une nouvelle expérience de vie et nous aimons ça.

Notre « Verfügbar aux enfers » continue à être joué et le public apprécie la pièce, son énergie malgré son sujet difficile. Beaucoup d’émotions, allant du sourire, au rire pour certains (mais alors à deux balles) aux larmes. Mais surtout, un bel hommage à une grande dame « Germaine Tillon » et à toutes les femmes torturées ou opprimées,d’hier et d’aujourd’hui. Résistantes et solidaires, elles survivent malgré toutes les privations et les outrages, une belle leçon de vie dans un camp de la mort.

Pour le plaisir, quelques compliments reçus et retransmis par notre metteuse en scène, y’a jamais de mal à se faire du bien :

« Je suis venue hier soir, et je voulais te dire ainsi qu’à toute la troupe un grand bravo et un grand merci pour ce moment de théâtre aussi intense et aussi vivant.

Il est des pièces, des livres, des musiques qui vous marquent, vous imprègnent et quelque part qui vous changent un peu…Ce moment là en fait partie. Merci encore ».



« J’ai assisté hier soir à la première de la nouvelle pièce. Exceptionnel, aussi bien au niveau de la performance des acteurs que de la mise en scène. Franchement, bravo! ».
 
 » Difficile de retenir son émotion. Bravo au metteur en scène et aux comédiens, à l’ambiance général de cette opérette qui nous transporte dans cette page  terrifiante de l’histoire. Nous ne devons en effet jamais oublier ces horreurs.  Ce fut, ce soir, un moment bouleversant. » (Journaliste présent lors de la captation).

« Juste un petit message pour te féliciter toi et toutes la troupe … vous avez accompli un excellent travail avec un texte qui n’était pas facile d’approche … j’ai été heureux de faire partie de cette belle aventure une fois de plus… merci… un petit poème. (Bernard, à la technique)

« Nous sommes une troupe théâtrale
Un beau groupe amical
On ne se connaît pas depuis longtemps
On s’apprête à vivre un beau moment

Une fois la pièce distribuée
Ne reste que les rôles à distribuer
Il se forme une grande compétition
Un mélange de différentes interprétations

Chacun a enfin trouvé sa place
Commençons à y travailler
Restent les costumes à trouver
Et les décors à monter

Des répliques à apprendre
Un texte à comprendre
Un rôle à interpréter
Un personnage à incarner

Au cours de ces pratiques se développent
Une complicité en or
Ah comme il est bon
De partager une même passion

Plus tard arrive le grand soir
Attendu avec impatience
Voici l’auditoire
Qui nous attend avec impatience

Une fois la pièce terminée
Les gens se mettent à applaudir
Ils ont bien apprécié
Ce travail que l’on vient d’accomplir »


POUR UN POT

Faire tremper dans

  • 8 cl d’eau tiède
  • 100 g d’abricots secs
  • 1 trait de rhum

Chauffer

  • 60 g de lait

Verser sur

  • 100 g de chocolat blanc

Passer le tout au mixer afin d’obtenir une fine purée.

Mettre en pot

BLA BLA BLA

Si vous avez mis trop de rhum et que même les effluves vous donnent le tournis et décidément les enfants ne pourront même pas tremper le doigt dedans, chauffer à feu doux quelques minutes pour faire évaporer l’alcool. Non ce n’est pas à moi que c’est arrivé mais à la voisine, hein ? Je dis ce que je veux, je mens si ça me chante, je suis chez moi ici.

Publicités
  1. 17 mars 2011 à 12 h 35 min

    Superbe idée!

    J'aime

  2. 16 mars 2011 à 2 h 00 min

    Comme dit Yo (une des folles dingues des défis entre blogueuses tun…) le monde est mal fait…. nous déjà le printemps… et je ne voudrais pas te narguer avec mon amnadier en leur:-)))

    J'aime

  3. 15 mars 2011 à 11 h 12 min

    Je regrette maintenant que SPM soit si loin, on rate manifestement quelque chose en ne voyant pas cette pièce. Félicitations pour cette réussite ! (surtout quand on sait ce que tu as enduré pour revenir de certaine répétition). Heureusement que tu nous proposes une exquise pâte à tartiner pour nous consoler, merci à toi.

    J'aime

  4. 15 mars 2011 à 2 h 54 min

    voilà qui est original, à tester et on t’envoie un petit peu d’air printannier…

    J'aime

  5. 14 mars 2011 à 18 h 00 min

    Mmm une pate à tartiner au bon gout du soleil, voilà un joli tour de magie !

    J'aime

  6. 14 mars 2011 à 13 h 16 min

    Moi je KIFFE l’hiver … suis normale ?
    Je t’imagine bien sous ce grand manteau blanc ..
    Une orangette ça te dis ?
    😉

    J'aime

  7. 14 mars 2011 à 10 h 20 min

    geniale cette pate a tartiner
    bisous bisous
    Delphine

    J'aime

  8. 14 mars 2011 à 10 h 09 min

    Je vois que tu traites royalement ton désespoir de printemps avec un petit coup de rhum (hé-hé!).
    Bravo pour ta pièce que j’avoue ne pas connaître. Et fais bien attention à toi si tu reviens sur ma colline, les lunettes de soleil y sont encore obligatoires et j’ai bien peur que les fleurs explosent sans tarder… Courage, le printemps finira bien par arriver jusque chez toi !

    J'aime

  9. 14 mars 2011 à 9 h 48 min

    Pour que tu ne déprimes pas trop, il a plu, plu ce we on se serait cru à la Toussaint (histoire de t’aider à relativiser).
    Sinon tu nous fais une semaine de pâte à tartiner ?
    Je note les ingrédients de ton fameux chinois cinnamon, abricots+choco.
    Je l’avais congelé est sorti ce we pour des amis qui ont passé la nuit at home, tu as une nouvelle fan.
    Je peux pas te parler de ta prestation, félicitations, bravo, bis car j’ai pas vu.
    Biz bien cordiale et belle aprem

    J'aime

  10. 14 mars 2011 à 9 h 19 min

    Ben après tout, pourquoi pô, et avec des abricots frais en été ?
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    J'aime

  11. 14 mars 2011 à 8 h 25 min

    En plus je suis sure que c’est bon pour le teint cette pâte à tartiner !

    J'aime

  12. 14 mars 2011 à 5 h 35 min

    Vite vite avant que tu ne partes !! Ahhh la St Patrick !! .. Que de souvenirs lorsque j’étais célibataire avec mes cops !! hihihi .. Wouhaaaa c’était trop bon !! .. Maintenant, suis sage et puis ici dans la région rien ne se fait, faut prendre voiture, descendre au moins en Avignon ou monter sur Valence , alors voilà … Mais terribles les souvenirs mdr mdr .. Faudrait quand même qu’on fasse un de ces 4 : une bonne idée de sortie avec potes .. A voir ..
    Alors profites bien !! Et j’attends le compte rendu !! hihihi
    Bisoussss
    kiki

    J'aime

  13. 14 mars 2011 à 5 h 11 min

    Au cours d’une formation professionnelle, j’ai rencontré une de tes compatriotes qui était venue pour un an en métropole et j’aimais bien l’entendre parler de ses îles. J’aimerais beaucoup en découvrir les paysages, mais j’avoue que le froid… ce n’est pas ce que je préfère, déjà à Paris je trouve ça long… Tu as bien raison d’y mettre des abricots (et du rhum!) comme métaphore du soleil 🙂

    J'aime

  14. 13 mars 2011 à 22 h 31 min

    Je sais aussi que le printemps arrive à grand pas .. et montre le bout de son ne dans notre jardin de la Sarthe!, ici ..pas de printemps! lol
    Je suis très contente pour toi et la troupe pour ce joli succès et surtout pour un sujet si grave!
    bises
    sicacoco

    J'aime

  15. 13 mars 2011 à 20 h 38 min

    Le printemps : il tarde mine de rien, bien que les 1ères fleurs soient déjà sorties, mais moi je n’oublie jamais le printemps qui m’apporte une année de plus chaque année ! Donc je peux te dire qu’il faut encore attendre quelques jours, car nous sommes encore en hivers !
    Intéressante cette pâte à tartiner aux abricots !
    Bises

    J'aime

  16. 13 mars 2011 à 16 h 46 min

    Allez, je vais te remonter le moral. Ici, il a plus toute la journée, et pas que quelques gouttes à la fois ! On n’a pas mis le nez dehors … Alors pas de printemps aujourd’hui ! ;o)
    Bisous
    Hélène

    J'aime

  17. 13 mars 2011 à 15 h 55 min

    on a quelques jonquilles et crocus, mais pour les abricots il y aura quand même un peu d’attente!…cette pâte me tente bien en les attendant (au marché, parce que sur les arbres, c’est rare dans mon département…)…bon courage pour le pelletage et bravo pour le théâtre!

    J'aime

  18. 13 mars 2011 à 14 h 52 min

    Tu es a fond dans les pâtes à tartiner, je trouve tes idées génial.

    J'aime

  19. 13 mars 2011 à 14 h 46 min

    Te plains pas, j’avais prevu de remettre en route la piscine ce week-end mais il a fait un temps pourri ! Ca te reconforte ? Lol

    J'aime

  20. Nat
    13 mars 2011 à 14 h 46 min

    Bien sympas toutes ces petites recettes de pâte à tartiner !!! Bises

    J'aime

  21. sab
    13 mars 2011 à 14 h 42 min

    ça me donne envie moi

    J'aime

  22. 13 mars 2011 à 11 h 34 min

    En attendant que les fleurs apparaissent sur nos abricotiers (disons nos pommiers, désolée, Boljo, de parler de pommiers, peut-être y en n’a-t-il pas à SPM!?!), ta pâte à tartiner, dans laquelle tu as ajouté du bon chocolat blanc, a tout pour nous réconforter.
    Bon début de printemps!
    Bises,
    Lou

    P.-S.: La cuisine à l’érable sera à l’honneur, ces prochaines semaines, chez Au gré du marché. Il y a quand même des compensations à vivre au Nord… Merci pour le clin d’oeil d’aujourd’hui.

    J'aime

  23. 13 mars 2011 à 9 h 42 min

    Ca me rappelle celle de Carole (alter gusto), pas la même ?

    J'aime

    • boljo
      13 mars 2011 à 13 h 02 min

      Heu, je ne sais pas, n’étant pas fan de crème et de sucre, j’avais testé une ganache aux abricots dans une brioche et une aux pommes dans des whoopie. Pour tartiner sur des crêpes et des gaufres cela me semblait une bonne idée, je viens de faire une recherche Carole y met du Romarin, du miel, du beurre et pas de chocolat, je note l’idée pour encore plus de saveur.

      J'aime

  24. 13 mars 2011 à 8 h 04 min

    Mdr !! .. Tu as raison, tu es chez toi ma belle !!
    Tout d’abord, je voulais te dire combien j’ai adoré cette expression qui est la tienne, pourtant tragique en soit,  » J’ai mal au monde » .. Il n’y a rien a ajouter de plus tant c’est juste, et que tout est dit ..
    Merci pour ce ptit compte rendu de cette pièce que vous jouez : j’étais certaine que les éloges ne pourraient qu’être au rdv !! .. Encore Bravooo car vous vous êtes attaqué à un sujet loin d’être aisé à interpréter .. Enfin, j’imagine, je n’ai jamais fais de théâtre et n’y connais donc rien ..
    Juste flûte et crotte de ne pouvoir assister à une représentation …
    Quant au printemps, ici, hormis une poignée de violettes par ci, par là, vu que j’ai pas de mimosa, ben c’est encore bien limité !! .. Et pluie depuis hier, je te raconte même pas les grognements de l’homme qui a du aller chercher du bois à l’instant !! hihihihi
    Bisousss
    kiki

    J'aime

  25. 13 mars 2011 à 8 h 03 min

    Je viens de finir de copier le verbe « pelleter »….ouf! Promis, je recommencerai plus!

    J'aime

  26. 13 mars 2011 à 6 h 39 min

    Voilà une pâte a tartiner fruitée qui a l air délicieuse !

    J'aime

  27. 13 mars 2011 à 6 h 02 min

    Une très très belle recette!! Ca change de la pâte à tartiner au chcocolat!!!
    Félicitations pour ta pièce de théâtre!
    Bon dimanche, Prici

    J'aime

  28. 13 mars 2011 à 5 h 23 min

    Pour aujourd’hui je m’abstiendrai de parler du printemps… le ciel est gris !
    Je te félicite pour la pièce qui semble un grand succès. Passer des larmes au rire prouve que le public est ému par votre évocation de la vie dans un camp d’internement. Germaine Tillon femme exemplaire et remarquable s’il en est, doit être aux anges (de la haut) en voyant que son oeuvre perdure et émeut à SPM.
    Quant à ta pâte à tartiner, elle est très tentante même avec un filet de trop de rhum… Mais tu sais l’amie, quand on parle des « effluves qui donnent le tournis », cela « sent » le vécu… pas l’histoire de la voisine !!…

    J'aime

  29. 13 mars 2011 à 5 h 14 min

    Est ce qu’on peut la préparer sans le rhum ???
    bon dimanche, gros bisous, Mamouzette

    J'aime

  30. 13 mars 2011 à 4 h 04 min

    miammmmmmmmmmmmmmmmmm je vais pas tarder à tester cela !!!!! bises ma belle

    J'aime

  31. yo
    13 mars 2011 à 3 h 29 min

    oh ma pauvre… ton hiver est trop long, notre été est trop long… on mélange et on partage si tu veux 🙂
    originale comme tout ta pâte à tartiner!

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :