Accueil > 4/ Plats de la mer, Cuisine, Poisson > Darnes de flétan à la crème d’ail et au romarin

Darnes de flétan à la crème d’ail et au romarin

Darne de flétan

Nous vivons sur une île, au cas où certains auraient oublié ce qu’est une île : une terre entourée d’eau. Bien. Et qu’est-ce qu’il y a dans l’eau… des poissons, plus rarement des humains parce qu’ici, l’eau est quand même vachement froide. Quoique je connaisse quelques courageux faisant partie du club de plongée.

Si, vraiment, il y a un club de plongée, les combinaisons sont très épaisses, le matériel équipé de système anti-gel, ça rigole pas ! La pêche étant interdite en bouteilles, je me fournis en poissons chez le poissonnier, bien que pour certains plongeurs leur plus grand plaisir consiste à déguster une noix de St Jacques par 20 mètres de fond ou moins.

Je me contente des pêcheries et d’un poisson plus vrai que nature, aussitôt pêché, sitôt nettoyé et hop dans nos assiettes et contrairement à Mayotte la chaîne du froid ne risque pas d’être rompue.

POUR 4 PERSONNES


Faire mariner (si vous avez le temps) pendant 1 h

  • 4 darnes de flétan
  • 4 c à s de jus de citron vert
  • Saler, poivrer, « romariner »

(les guillements signifient un néologisme de ma part, je signale au cas où par le plus grand des hasards un nouveau lecteur s’égarerait par ici), ajouter quelques

  • brins de romarin

LA CRÈME D’AIL

Poudre et pâte de crevettes

Peler, faire cuire à petits bouillons dans une casserole avec un fond d’eau une dizaine de minutes.

  • 1 tête d’ail
  • 1 sachet à thé rempli de quelques brins de romarin

Lorsque l’ail est fondante. Mixer avec

  • 20 cl de crème liquide
  • 1/2 c à c de pâte de crevettes

Un petit coup de mixer plongeant pour alléger.

Snacker les darnes à feu vif (pléonasme, snacker est justement un terme permettant d’avoir à préciser qu’il faut cuire à feu vif) 2 ou 3 mn de chaque côté.

Servir avec la crème et quelques petits légumes.

LA PÂTE DE CREVETTES

La pâte de crevettes est un ingrédient courant des cuisines d’Asie du Sud-Est et du Sud de la Chine. Elle est connue sous le nom de terasi (trassi ou terasie) en indonésien, ngapi (ŋəpi̯) en birman, kapi (กะปิ) en thaï, khmer et lao, belacan (belachan ou blachang) en malais, mắm ruốcmắm tép et mắm tôm en vietnamien (selon la variété de crevette utilisée1),bagoong alamang (ou bagoong aramang) en filipino, haam ha/ha jeung en cantonais et hom ha/hae ko (POJ: hê-ko) en minnan.

Elle est fabriquée par fermentation de crevette hachées, séchées au soleil puis coupées en carrés. Produit cru, d’odeur forte, elle n’est pas consommée telle quelle, mais doit être cuite. C’est un ingrédient essentiel de nombreux currys et sauces. On la consomme à la plupart des repas en Asie du Sud-Est, souvent comme ingrédient des sauces pour tremper le poisson ou les légumes. (source wikipédia).

Advertisements
  1. veb
    21 mars 2011 à 18 h 48 min

    J’ne « m’égarerai » point à romariner le soir après la débauche mais snackerait la chose, à moins que ce ne soit un we et là je romarinerai à profusion car ça donne des couleurs et saveurs au moindre poisson fadasse (attention je ne me permettrai pas de traiter ton poisson de fadasse, n’ayant pas eu l’honneur de le goûter)….

    J'aime

  2. 18 mars 2011 à 10 h 19 min

    Tes darnes me font tout simplement baver… Dans mon Auvergne profonde aussi, pour trouver un poisson tout rosé de fraîcheur comme celui-là, il faut se lever de bonne heure… Je n’ai jamais cuisiné la pâte de crevettes, je pense bien la tester, grâce à toi.

    J'aime

  3. 18 mars 2011 à 9 h 56 min

    J’aime beaucoup cette recette voyageuse, il faut que j’essaie ca un de ces jours. La pate de crevette ca pue, mais ca donne une saveur vraiment particuliere aux plats, ca doit etre tres bon.
    Bonne fin de semaine au bout du monde.

    J'aime

  4. 18 mars 2011 à 8 h 16 min

    Bonjour Boljo,
    J’adore le poisson et ta recette doit être bien délicieuse avec la crème d’ail associée à la pâte de crevettes (que je ne connais pas..).
    Tu parle de flétan et dans ta recette tu dis de faire mariner des darnes de daurade …
    Je connais la daurade que j’apprécie beaucoup mais je ne connais pas le flétan, il faudra que j’y remédie.
    Excellent week-end,
    Bises,
    Patricia

    J'aime

  5. 17 mars 2011 à 21 h 52 min

    Ce doit être un vrai délice !

    Nb: Rien à voir mais la date de fin du concours « mille et une pates » est proche ! Plus que quelques jours pour me proposer une belle recette de pates et tenter de gagner le livre de christian cino ! Si tu souhaites participer, n hesites pas a venir voir les modalites du concours sur mon blog. Bonne soirée !

    J'aime

  6. 17 mars 2011 à 17 h 44 min

    Mmmm ça fait très enive

    J'aime

  7. 17 mars 2011 à 17 h 13 min

    Je ne connaissais pas la pâte de crevettes qui doit superbement aromatiser ton beau poisson hyper frais!
    Lou

    J'aime

  8. 17 mars 2011 à 12 h 53 min

    De l’avantage de vivre dans un île. J’en r^ve du poisson frais comme celui là la photo à crue est vraiment belle.
    La recette n’est pas mal non plus 🙂
    Bises.

    J'aime

  9. 17 mars 2011 à 12 h 36 min

    « Romariner » je m’en souviendrai ! Dis, « romarin et crème d’ail » pour aromatiser tes darnes de daurades, me fais dire que tu importes à SPM une cuisine d’inspiration provençale matinée d’une dose d’Asie : ta cuisine témoigne de ce que tu es : une grande voyageuse ! Au passage, tu me fais découvrir la pâte de crevettes. Au final : tes darnes ultra fraîches ainsi cuisinées font très envie ! Françoise

    J'aime

  10. 17 mars 2011 à 8 h 15 min

    Alors là, moi je te le dis tout de go : suis trop trop jalouse !!!! Si si ..
    Du bon poisson aussi frais, oh lalalala .. Parce que l’Ardèche, c’est chouette, on a de belles biquettes pour de bons et succulents fromages, et puis aussi de belles châtaignes et du miel aussi, bref, plein de bonnes choses, mais question poissons, c’est pas vraiment ça !! Et encore, j’ai de la chance d’avoir un papa et un chéri pêcheurs qui de temps en temps arrivent à nous choper quelques truites voir une carpe, .., hihihi
    Bref, voici donc l’objet de ma convoitise du jour : avoir du poisson bien frais quand bon me chante .. Et encore, j’ai un poissonnier qui vient tous les samedis, mais faut y aller bonne heure si tu veux avoir un peu de choix !!
    Savoureuse ta belle recette !! Comme toujours … Bisoussss
    kiki

    J'aime

  11. 17 mars 2011 à 5 h 52 min

    Un poisson ultra frais, une cuisson rapide comme tout et une bonne sauce, que demandez de plus.

    J'aime

  12. 17 mars 2011 à 3 h 08 min

    je retiens la recette de la sauce ! merci !

    J'aime

  13. 17 mars 2011 à 2 h 33 min

    C’est sûr que par chez toi la chaîne du froid doit pas être coupée, hihi!!!
    En tout cas, très bon plat!
    Bonne journée Prici

    J'aime

  14. 17 mars 2011 à 2 h 16 min

    je passe mais je t’embrasse fort :::: bises ma B0LJ0

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :