Homard et brouillard

Homard vivant

Nous vivons donc un grand moment dans la vie de l’île puisque nous battons des records de non ensoleillement. Comme il faut bien continuer à vivre normalement malgré la brume, les plus courageux continuent à jeter leurs casiers à homards et à aller les chercher avec parfois de bonnes surprises (plus souvent au singulier, mais bon !).

Ce qui n’empêche pas le chien de faire la sieste sur la pelouse. Si, il y a de la pelouse à SPM, la preuve, une espèce très résistante qui repousse en deux temps trois mouvements dès la fonte des neiges et que le brouillard arrangerait plutôt (l’humidité, si vous voyez ce que je veux dire).

Les casiers avant mise à l’eau, le chien les surveille, au cas où ! Pour ce qui est des bêtes à pinces il a déjà donné à Mayotte avec les crabes, il sait s’en tenir éloigné, la curiosité est un vilain défaut, sa truffe s’en souvient.

Cela te dirait de venir « relever les casiers ? ». Cette question ne s’adresse pas aux chiens mais à moi, tu pense si ça me dirait, s’il y a du bon manger à la clef, une ballade en bateau en prime et une aventure de plus.

Et quelle aventure ! Prendre la mer (même pas longtemps et pas loin) par 8°, dans le brouillard avec une houle bien formée dès la sortie du port ! C’est plus de la relève de casiers, c’est de la haute voltige. J’avais bien emmené l’appareil mais entre tenir les gosses, pas prendre la gaffe dans les dents, s’accrocher au ciré du marin pêcheur pour pas qu’il passe par dessus bord, s’arrimer au bastingage pour pas y passer soi même, il ne me restait que quelques dents de libre.

Et encore, pensais-je à les claquer très fort ! Le froid et aussi une ou deux fois, la peur ! Alors pour les photos vous repasserez, l’appareil que j’avais pris soin d’emporter est resté dans la poche et bien contente qu’il fonctionne encore vu les paquets de flotte qu’on s’est mangé dans la tronche.

Cela faisait toujours ça de mangé parce que les homards on en a vu un, mais le releveur prévoyant est équipé d’un gabarit et homard trop petit à la mer tu rejetteras. Oui ça fait mal au coeur mais c’est comme ça, vu le mal qu’on s’était donné, il a fallu se faire violence mais on a du lui dire au-revoir.

Celui-là date du relevage précédent, dommage je n’y étais pas, il faisait beau. Le premier qui émet la possibilité d’un rapport de cause à effet prends un coup de pince dans le museau.

Une belle bête bien vivante qui se débat comme un diable dans l’évier et qui me laisse perplexe un moment après qu’il ait tenté de me sectionner un doigt. Imaginez la lutte acharnée, d’autant que c’est lui qui a les armes (pinces, couteaux et ciseaux).

Mais moi, j’ai le gant en kevlar, ou presque.

Et la marmite d’eau bouillante ! ça calme !

Non, ce n’est pas de gaieté de coeur, mais comme au temps de la grotte, il faut bien manger.

Et là, je perds la moitié de mon lectorat, enfin l’autre moitié, celle qui reste après l’assassinat des crabes des neiges.

Pour une cuisson optimum, plonger le crabe dans l’eau bouillante salée, l’eau de mer dans l’idéal (pour nous c’est facile, y’en a partout, tout autour)
sinon 15 g de sel par litre d’eau. Compter 12 mn après la reprise de l’ébullition.

De face

De dos

En petite tenue

Dégustez

Partagez

Celui là, je l’ai mangé toute seule, avec rien, juste lui et moi.

Un pur régal ! Merci.

Publicités
  1. 11 juin 2011 à 20 h 38 min

    J’aime le titre, la recette, TOUT!

    J'aime

  2. 11 juin 2011 à 20 h 07 min

    Waouh ! quel exploit, je sais pas si j’aurais osé y aller moi à la reléve !
    En tout cas tu me fais saliver avec ces magnifiques homards
    Bises

    J'aime

  3. 11 juin 2011 à 19 h 50 min

    Y’a pire comme consolation ! Vous avez du crabe aussi ? Je vais passer commande… :p

    J'aime

  4. 11 juin 2011 à 16 h 00 min

    Ah oui et quand tu me parlais de brouillard, ça fait pas rire en effet : wouhaaa !!
    Promis, cette fois je file !! hihihi
    kiki

    J'aime

  5. 11 juin 2011 à 15 h 59 min

    Bon ben, je suis encore là, fou comme je m’incruste alors que je te lis maltraiter cette pauvre chose !! Faut-il que je te sois fidèle !! hihihi
    Bon tu l’auras compris, comme les crabes c’est pas mon truc du tout .. Heurk, mais je crois que mon homme lui il aime, mais vais pas lui demander, imagines : il me ramène un truc comme ça, arrggghhh, ai pas de gant en cotte de maille moi !! hihihi
    Allez comme ton toutou je vais balader ma truffe plus loin .. Bisoussss
    kiki

    J'aime

  6. 11 juin 2011 à 15 h 54 min

    ça se mérite cette dégustation!….j’ai beau aimer, je ne crois pas que j’aurais ce courage!….tu l’as bien mérité!…

    J'aime

  7. 11 juin 2011 à 15 h 48 min

    tu en as du courage!!!!!!
    personnellement je ne m’y aventure pas
    bonne soirée

    J'aime

  8. 11 juin 2011 à 14 h 52 min

    Quelle aventure !!! Et qu’il est beau !! Ça fait bien longtemps que je n’en ai pas mangé mais là tu me donnes envie !!

    J'aime

  9. Lou
    11 juin 2011 à 14 h 17 min

    J’ai adoré ce billet et surtout la sortie en mer. C’est comme si on y était! Tes photos de homard, sous toutes ses coutures, sont belles et très gourmandes!
    Je te souhaite du soleil et que cette sale brume se dissipe!
    Lou

    J'aime

  10. 11 juin 2011 à 13 h 23 min

    Il a l’air de faire un temps splendide chez toi, rien que ça. Mais je ne rirais pas, je ne suis pas cruelle. Le soleil va bien finir par arriver chez toi aussi, pour chasser toute cette brume (qui a du charme ma foi)

    J'aime

  11. 11 juin 2011 à 12 h 21 min

    Je sais pas cuisiner le homard alors j’admire et je laisse faire les spécialiste comme toi.
    Bonne journée

    J'aime

  12. 11 juin 2011 à 12 h 17 min

    De toute beauté ce homard, c’est la saison ici, bien que nous soyons très loin de la mer, mais ils viennent de Terre-neuve principalement (je crois). Je suis impressionnée par le brouillard, perceptible même sur les photos; nous n’avons pas été gâtés ici non plus par la météo depuis la sortie de l’hiver, mais par contre le brouillard est extrêmement rare (je crois qu’en 4 ans, je n’en ai jamais vu).

    J'aime

  13. 11 juin 2011 à 11 h 58 min

    ça c’est pour zhom….

    J'aime

  14. Lionel
    11 juin 2011 à 10 h 30 min

    homard m’a tué

    J'aime

  15. 11 juin 2011 à 8 h 35 min

    Non mais! On va pas se laisser em… par un crabe non!?!?…..Avec tout ce que tu as « endure » tu meritais largement de le devorer toute seule a pleines dents!!!!!!!!!!! Bravo!

    J'aime

  16. 11 juin 2011 à 8 h 09 min

    Wahouuuu quelle belle bête, j’en suis fan , mais dans l’est elles ne poussent pas hahahha
    Je te souhaite un très beau WE de pentecôte
    Valéri€

    J'aime

  17. 11 juin 2011 à 6 h 57 min

    tu as bien raison de te soigner ; j’aurais bien manger moi aussi ce homard !!Pierre

    J'aime

  18. 11 juin 2011 à 6 h 53 min

    Quelle chance tu as. Les homards coutent un bras dans le coin.
    Fais-moi signe si tu passes par Paris.

    J'aime

  19. 11 juin 2011 à 5 h 13 min

    tu nous fais rêver !

    J'aime

  20. 11 juin 2011 à 5 h 09 min

    Et bien, chez toi, il faut se battre pour manger!!!
    Bonne journée Prici

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :