Accueil > 7/ Desserts, Cuisine, Récap Fétes > Gâteau basque

Gâteau basque

Gâteau basque

Il y a dans chaque famille, quelques monuments auxquels il est difficile de s’attaquer, chez nous en matière de dessert, il y avait le Russe, deux essais, on n’y est pas encore mais je n’ai pas dit mon dernier mot et… le gâteau basque.

La famille de Namour étant originaire du Sud-Ouest et habitant un petit village entre Aire sur l’Adour et Pau, Doudou (belle-maman) avait les bonnes adresses, les relations qui allaient bien pour avoir tous les produits de qualité, du foie gras au canard en passant par le poulet élevé aux grains, aux pâtés, boudins et autres charcutailles, pareil pour la pâtisserie de la tourtière landaise(celle-là, c’est bon, je maîtrise, un peu de triche mais ça marche) au pastis landais avec un détour par le Russe et le gâteau basque.

Tous ceux que j’ai eu l’occasion de goûter ont manqué de m’étouffer, Namour n’aimant que celui à la crème pâtissière, ceux que j’avais pu avaler je les préférais à la confiture de cerises noires, autant dire, qu’entre, être capable de proposer un gâteau réussissant à avoir le goût du souvenir et qui surmonte mon manque d’envie, celui-ci aussi avait les caractéristiques du monument.

Et même si ce n’est pas un gâteau particulièrement difficile à réussir, j’avais quand même la frousse que la crème pâtissière se barre à la cuisson. Après ça coule dans le four, non seulement t’as fait un truc à reculons mais en plus, il te faut trois heures de nettoyage derrière.

Pas besoin de vous faire un dessin, j’avais élagué, basta, le gâteau basque et refuser de m’attaquer à ce gâteau. Mais après m’être creusée la cervelle pour savoir ce qui ferait le plus plaisir à Namour pour son anniversaire (qui n’est pas très sucre ni gâteau), le seul qui puisse le surprendre était bien le gâteau basque, il adore ça et il avait déjà testé mon manque d’enthousiasme devant sa demande de réaliser la chose.

Je faisais donc coup double dans le plaisir ; manger une pâtisserie attachée à l’enfance et aux tablées familiales et réaliser une préparation spécialement pour lui.

LA PÂTE SABLÉE

Dans le robot à la feuille ou à la main, crémer :

  • 200 g de beurre pommade
  • 180 g de sucre semoule

Incorporer

  • 2 oeufs (travailler), puis ajouter :
  • 350 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure (tamiser avec la farine)
  • le jus d’1/2 citron ou 1 c à c (facultatif)

Ne pas trop travailler la pâte. La quantité de farine va dépendre de la taille des oeufs, les miens étaient gros, si vos oeufs sont petits, commencer par mettre 300 g de farine, en rajouter petit à petit pour obtenir une consistance malléable et non collante.

Former une boule, filmer, réfrigérer.

LA CRÈME PÂTISSIÈRE

Dans une casserole, faire blanchir :

  • 50 g de sucre
  • 2 jaunes

Ajouter en mélangeant bien :

  • 25 cl de lait tiède
  • 30 g de maïzena préalablement délayée dans 2 c à s de lait
  • Les graines d’1/2 gousse de vanille

Cuire à feu doux en remuant sans arrêt, la crème épaissit, attention à ne pas faire bouillir.

Si vous n’êtes pas sûre de vous, faites cuire au bain marie, les oeufs ne risqueront plus rien. Pour plus d’onctuosité, utiliser du lait frais ou de la crème à 30 %.

Laisser refroidir à température ambiante.

MONTAGE

Séparer la boule de pâte en deux parties inégales environ 2/3 et 1/3.

Beurrer et fariner un moule à charnière ou un cercle de 24 cm de diamètre. Etaler les 2/3 de la pâte (la plus grosse boule) en un cercle plus grand que le fond du moule. Foncer le moule avec la pâte étalée, faire remonter les bords sur 2 cm. Couper pour avoir des bords bien droits.

Répartir la crème refroidie sur la pâte. Etaler la pâte restante, incorporer les chutes de pâte ou les garder pour faire des formes à ajouter sur le gâteau.

Essayer de faire un cercle de la taille de votre moule (24 cm). Poser le cercle sur la crème pâtissière, souder les pâtes en pinçant délicatement les bords.

Badigeonner avec un jaune d’oeuf battu, faire des stries avec une fourchette.

Enfourner à four chaud, 200/210° (Th. 7). Cuire 25 mn. (Surveiller la coloration, baisser la température si nécessaire, mon four ne chauffe pas très fort).

ASTUCES

Découper ou dessiner le fond de votre moule (24 cm de diam.) sur un papier sulfurisé pour vous aider si nécessaire.

Si la pâte a trop ramolli pour être retournée sur la crème sans la casser, remettre au réfrigérateur ou qq minutes au congélateur.

Une petite visite au musée du gâteau basque.

  1. laetitiaboutabout
    4 novembre 2013 à 10 h 01 min

    Miam délicious !!

    J'aime

  2. veb
    23 juin 2011 à 20 h 26 min

    Tu as osé touché au monument du pays Basque ! Ben écoute l’amie Macaronette n’a pas tort car quand c’est loupé c’est étouffe C mais toi tu l’as rempli de crème faite avec soin en pensant à Namour…Résultat une parfaite réussite bravo ! Encore une prouesse à ton actif!

    J'aime

  3. 22 juin 2011 à 10 h 37 min

    Et il a aime ton amoureux?

    Superbe reussite, visuellement en tout cas.

    J'aime

  4. 19 juin 2011 à 16 h 39 min

    Il est superbe en tout cas ce gâteau basque ! même si ma préférence va à celui aux cerises pour le traditionnel et si j’aime le « customiser »…

    J'aime

  5. 19 juin 2011 à 13 h 25 min

    bravo il est vraiment superbe! Ca me donne envie!

    J'aime

  6. 18 juin 2011 à 10 h 07 min

    magnifique gâteau !

    J'aime

  7. 17 juin 2011 à 6 h 12 min

    C’est amusant, car pour moi aussi, ce gâteau a toujours posé problème (sans doute parce que la première fois, cela a plutôt été un beau ratage) et pourtant comme ton petit mari, je l’adore et en fait des cures quand je vais au Pays Basque. Mais comme je peux le constater de visu, quand on y met tout son amour (et pour sûr, tu y a mis un gros bout de ton coeur), cela ne peut qu’être une petite merveille !
    Cela me donne une idée pour mon fiston qui est en pleine épreuve du bac d’histoire et qui adore ce gâteau…
    Mais au fait, le tien aussi est peut-être entrain de plancher ?
    Big bisous.

    J'aime

  8. 16 juin 2011 à 11 h 49 min

    Je suis TOTALEMENT séduite et convaincue par ton gros gateau basque.
    😉

    J'aime

  9. 16 juin 2011 à 10 h 56 min

    prépare le café j’arriveeeeeeeeeeeeeeeee j’en veuxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    J'aime

  10. 16 juin 2011 à 9 h 02 min

    Le gouter est prévu pour quelle heure car là je bave devant mon écran ! Il est superbe ! Bonne journée, bises !

    J'aime

  11. 16 juin 2011 à 7 h 13 min

    je suis ravie de cette delicieuse publication car je cherchais justement une recette de gateau basque.
    Bien qu’habitant la region, on trouve un peu de tout et du n’importe quoi et j’ai donc eu envie de me lancer.

    Merci tout plein et maintenant y a plus qu’a
    Bisous bisous
    Delphine

    J'aime

  12. 16 juin 2011 à 4 h 21 min

    Le gâteau basque me rappelle trop de souvenir de vacance!!!!!
    Un dessert que j’ai toujours acheté mais encore jamais préparé moi même.

    J'aime

  13. 15 juin 2011 à 21 h 51 min

    doré et appétissant à souhaits merci pour cette belle recette
    bises de dany

    J'aime

  14. 15 juin 2011 à 19 h 03 min

    Le gâteau basque, c’est une idée qui passe et puis s’en va… parce que je n’ai pas trouvé, pas vraiment cherché, la recette pour me lancer. Mais là, si! Il est si beau… demain?

    J'aime

  15. 15 juin 2011 à 18 h 45 min

    Je ne me suis pas lancée mais je trouve ta maîtrise parfaite ! une réussite comme on l’espère toujours… en plus c’est vrai que c’est si bon !!

    J'aime

  16. 15 juin 2011 à 18 h 24 min

    Alors là waouh ! J’ai toujours voulu en manger pour voir à quoi cela ressemblait, mais la légende que l’on m’a raconté dit que c’est étouffe chrétien. Du coup loin du christianisme (aucun rapport), j’ai toujours hésité à tester, surtout que je ne sais pas où en acheter un vrai qui est le vrai goût.
    En tout cas, il est visuellement identique à l’image que j’en ai et à ceux que j’ai pu voir d’ici de là. Donc chapeau.
    J’apprends en plus qu’il peut se faire à la crème patissière ou à la cerise noire (ignorante que je suis sur le coup !)
    Au fait il en a pensé quoi ? J’imagine qu’il a été super touché parce que là encore une fois : chapeau.
    Bises

    J'aime

  17. 15 juin 2011 à 17 h 14 min

    là, tu as touché en plein coeur de ma gourmandise !

    J'aime

  18. 15 juin 2011 à 13 h 18 min

    Et bien pour moi, il était forcément à la confiture (de cerises noires ou de framboises). Je ne savais pas que cela se faisait à la crème pâtissière. En tout cas il est tout simplement ma-gni-fique. J’en mangerais bien une part, là tout de suite.

    J'aime

  19. 15 juin 2011 à 11 h 46 min

    Hooo quelle délicieuse gourmandise bien garnie, j’adore
    Je te souhaite une belle après midi

    Valéri€

    J'aime

  20. 15 juin 2011 à 11 h 10 min

    Un sublime gâteau! Je doit encore tester cette spécialité. Je suis sûre que j’adorerais.

    Bises,

    Rosa

    J'aime

  21. 15 juin 2011 à 10 h 39 min

    Bonjour, le hasard fait drôlement les choses, je viens d’en faire un la semaine dernière, et j’ai mis la recette sur mon site (www.lagrangedegeorges.fr à la page recette qu’il faut un peu chercher!) Ma recette est voisine avec la votre, les photos beaucoup moins jolies!
    En tout cas j’espère que Namour a été ravi!

    J'aime

  22. 15 juin 2011 à 8 h 32 min

    Tout simplement splendide!!! Ca me rappelle les vacances dans Les Landes ^^

    J'aime

  23. Claire
    15 juin 2011 à 7 h 44 min

    tu as oublié la confiture de cerise noire dedans !! C’est tellement bon avec aussi. Bisous 🙂

    J'aime

  24. 15 juin 2011 à 7 h 38 min

    Il est beau ton gateau!! je croquerai bien dedans, la crème patissière… j’adore!!

    J'aime

  25. 15 juin 2011 à 7 h 25 min

    Je viens de noter ta recette, il est magnifique!!!!!!!!!! C’etait le gateau prefere de mon Papa, et lui aussi avait son anniversaire en juin (le 14)…….je vais donc l’essayer!!!!!!!

    J'aime

  26. 15 juin 2011 à 6 h 03 min

    Mmmm j’adore le gateau basque! merci de tes belles photos! elles mettent l’eau a la bouche!

    J'aime

  27. 15 juin 2011 à 5 h 47 min

    Whaooo comme il est beau !

    J'aime

  28. 15 juin 2011 à 4 h 55 min

    Waouh, il est très beau!!!! Moi ça me dirait une petite part!!! Bon voire même une grosse part!
    Bonne journée PRici

    J'aime

  29. 15 juin 2011 à 4 h 46 min

    Tu t’es attaquée à un monument et l’on doit saluer la prouesse et le succès. Quand un plat est lié très fortement à des souvenirs d’enfance, au savoir faire d’une maman, à des parfums et des saveurs incomparables imprimés à jamais en soi…. je mesure la grandeur de l’exploit pour être à la hauteur, ne pas décevoir… Tu exprimes très bien l’appréhension que je ressens parfois, voire aussi le manque d’entrain et encore pire le refus de m’atteler à des recettes trop « attendues ». Mais que ne ferions nous pas pour faire plaisir. Dans la cuisine, il y a avant tout, le don, le geste d’amour et je suis sûre que c’est pour cela qu’on l’aime au point de partager notre passion au travers de notre blog ! A bientôt l’amie, belle journée, Françoise

    J'aime

  30. 15 juin 2011 à 4 h 12 min

    humm ce gâteau et une pure merveille en plus le tiens a l’air parfaitement réaliser !!
    bisous

    J'aime

  31. 15 juin 2011 à 3 h 42 min

    Bon ben tu ne me rassures pas, avec tout ça ! En tout cas, tu l’as réussi à la perfection. J’utiliserai peut-être un moule à charnière ou à fond amovible, pour ce gâteau. Mais de toute façon, je suis une adepte du rond de papier sulfurisé au fond du moule, ça sauve parfois la vie ! ;o)))
    Avec ça, tu m’as donné faim … je file voir ce que j’ai loupé chez toi ces jours-ci …
    Bisous et bonne journée … un peu plus tard pour toi …
    Hélène

    J'aime

  32. 15 juin 2011 à 3 h 16 min

    sublime gourmande BASQUE miss gros bisous gourmand

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :