Rougail saucisses

Rougail saucisses

Rougail ou rougaille ?

Le « rougail » ou « rougaille » est une spécialité culinaire typique dans l’océan Indien de Madagascar à la Réunion en passant par Maurice et Mayotte. Même si le le mot rougail quand à lui serait d’origine indienne, Tamoul pour être précis : ourougaï.

Difficile de savoir de laquelle de ces îles vient la recette, par contre chaque île est fière d’avoir développé et personnalisé sa ou ses recette(s). Les différences sont essentiellement axées sur les divers épices et aromates qui les composent. Ces mêmes différences établiraient la frontière entre « carry » et « rougail ». Mais attention, les avis divergent, et… le sujet est sensible !

Il serait le plat préféré de Gérald de Palmas et un de ceux de Naimerien. C’est pas rien !

Rougail ou rougail ?

Si la recette varie d’un pays à l’autre, dans tous les cas, le rougail sous-entend deux types de préparations bien distinctes.

En plat principal, c’est un cari, le plus réputé est le rougail saucisses (cari de saucisses fumées ou fraîches) un des plats incontournables de la gastronomie réunionnaise. Précisons ensuite que les saucisses utilisées doivent être des saucisses créoles, peu grasses, aromatisées de thym  et légèrement épicées (gingembre, éventuellement piment…). Elles peuvent être fraîches ou fumées (www.fumets-fournaise.com).

Si vous n’en trouvez pas de créoles, utilisez par contre les moins grasses possibles, la réussite du plat en dépend. Il se décline également avec du poisson (morue, daurade,…) ou d’autres viandes (porc boucané, poulet…) ou le rougail chevaquines (petites crevettes d’eau douce) ou encore des légumes.

En condiment épicé et pimenté, concocté à partir de fruits ou de légumes (tomate, mangue, z’évis, pistache , bringelle)… Il apporte le petit plus qui régale les palais grâce aux saveurs exquises du citron, du combava, du gingembre, du gimgembre-mangue et d’autres parfums exotiques. Servi froid sur l’assiette ou dans un récipient séparé, en complément du riz, il accompagne la viande ou le poisson de votre choix.

Souvent apparenté – à tort – au sambal, le rougail est à base de fruit ou de légume et non de piment comme le condiment indonésien. A Mayotte, il prend le nom de poutou et devient plus fort en citron et en piment.

POUR 4 GOURMANDS

Faire blondir

  • 2 oignons émincés
  • 1 cm de gingembre râpé

 

Ajouter et faire revenir 5 mn

 

  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 500 g de saucisses en rondelles (3 à 4 cm)

 

Ajouter

 

  • 1 boîte de tomates ou 4 tomates mondées
  • 1 boîte de concentré de tomates
  • 1 c à c de curcuma
  • Piment frais ou en poudre, au goût
  • Sel, poivre, thym, 2 clous de girofle

 

Mijoter à feu doux 30 mn.

 

La sauce réduit, nappe les saucisses, c’est cuit lorsqu’elle re-tapisse la cuisine. Cela ne vous arrive jamais, le plat mijote gentiment et la minute d’après la sauce (trop chaude) devient folle, bouillonne comme une foule en colère, soulève rageusement le couvercle et balance des « scuds » de sauce s’écrasant en constellations sanguinolentes tout autour du piano, moins poétiquement la cuisinière et le carrealege environnant devient dégueu.

Rougail saucisses

Le rougail tomate

Couper en dés de belles tomates et des oignons. Ajouter du gingembre râpé, du sel et du poivre. C’est tout !

Pour en savoir plus :

Le Rougail

Rougail saucisses

Rougail saucisses

Advertisements
  1. 9 juillet 2011 à 13 h 46 min

    Un oncle malgache m’a apprit à réaliser cette recette de ROUGAIL tout simplement comme je l’écris, simple coloré et si parfumé
    Je te souhaite une belle soirée

    Valéri€

    J'aime

  2. 7 juillet 2011 à 20 h 07 min

    Me revoilà!!!! pas lu jusqu’au bout la première fois!!!! le retapissage de cuisine, en Tunisie on, connait avec tous les plats à base de sauce tomate!!! est-ce pour cela quecuisines carrelées du sol au plafond???
    et pour le rougail tomates mon amie réunionnaise y versait un filet de jus de citron et des piments verts frais en petits dés et nous le versions sur …. mes « makrouna b.sals » tunisiens (macaronis sauce tomate)… un régal et une preuve que la cuisine réunit les hommes!!!!

    J'aime

  3. 7 juillet 2011 à 20 h 02 min

    Oulala!!!! 30 à 35 ans en arrière…. jeune et jolie infirmière (toujours jeune et jolie mais … à la retraite!!) les soirées du dimanche et es jours de fêtes où nous rivalisions de recettes de nos pays (vrais ou d’adoption) pour régaler tout le monde…. plat simple et que j’adore!!!

    J'aime

  4. patrick
    7 juillet 2011 à 12 h 41 min

    je ne sais pas ou vous avez vu que l’on met des tomates en boite dans un rougail de saucisses. Le rougail de saucisses ce fait avec des tomates fraîches bien rouge

    J'aime

    • 8 juillet 2011 à 8 h 35 min

      Faut pas le prendre mal, finalement en boîtes ou pas c’est toujours des tomates, non ? Ils y mettraient des leurres dans les conserves ?

      J'aime

  5. 7 juillet 2011 à 11 h 37 min

    J’en rougail de plaisir…de cette vision parfumé odorante. Comme tu as cuisiné pour 4 gourmands dans ta lancée peux-tu rajouter deux parts pour affamés ? Biz cordiale

    J'aime

  6. 6 juillet 2011 à 20 h 38 min

    c’est un plat que je fais souvent ici,tout le monde adore ,
    bises de dany

    J'aime

  7. 6 juillet 2011 à 14 h 35 min

    Humm délicieux avec les épices, miamm

    manue

    J'aime

  8. 6 juillet 2011 à 13 h 13 min

    Merci pour ce beau résumé qui me permet de comprendre un peu mieux 😉
    Cela fait partit des plats que j’aurais bien voulu décliner en végétarien, mais bon, les seuls saucisses parfaites pour ce genre de recette sont en vente qu’en Allemagne ou en Belgique. Mais il parait qu’il y en aurait à Paris. Il faudrait que je me décide à aller jeter un oeil (mais bon Paris et moi..)

    J'aime

  9. 6 juillet 2011 à 12 h 11 min

    J’adore ce truc, ca fait longtemps que je n’en ai pas mange. Ta photo est bigrement appetissante.

    J'aime

  10. 6 juillet 2011 à 10 h 36 min

    Super avec des légumes!!! je testerai
    bisous

    J'aime

  11. 6 juillet 2011 à 9 h 00 min

    Bon, ben voici une petite leçon super interressante car figures toi que ce plat là, je l’ai déjà contemplé plus d’une fois, mais j’ai jamais fais parce que les saucisses moi, même sans gras, et bourrées de thym, yeurrkk .. N’en déplaise à Jaimerien ( sorry !! ), .. Et je ne savais pas ( arrrgghh oui je sais j’aurais pu me fendre d’une recherche !! ), que l’on pouvait l’agrémenter d’un tas d’autres ingrédients que par contre j’aime !! .. Comme quoi, la cuisine est bien faite !! . hihihi
    Alors je vais noter, car je suis certaine de faire des heureux, surtout homme qui raffole de ce qui est un peu relevé .. Peu étant un euphémisme !! .. Bisousssssss
    kiki

    J'aime

  12. 6 juillet 2011 à 6 h 30 min

    C’est un plat vraiment délicieux !

    J'aime

  13. 6 juillet 2011 à 6 h 22 min

    Je n’avais jamais goute l’association tomates-gingembre avant dimanche dernier chez une amie gastronome !!! J’ai adore!!!!!!!

    J'aime

  14. 6 juillet 2011 à 6 h 12 min

    voilà bien beaucoup de questions… je préfère un bou de pain pour saucer !

    J'aime

  15. 6 juillet 2011 à 5 h 20 min

    J’adore!!

    J'aime

  16. 6 juillet 2011 à 4 h 39 min

    Merci tout plein de ces précisions de termes. J’ai recherché de mon côté la différence entre cary et rougail, mais comme tu le dis les avis divergent pas mal… Reste que c’est super super bon et qu’on s’en lasse pas.
    Bises

    J'aime

  17. 6 juillet 2011 à 4 h 16 min

    J’adore ça moi aussi … C’ets vrai qu’elle saute, la sauce. ;o) J’ai appris dans ce billet plein de choses, en fait; c’est bien. Sinon, Clem a eu son bac de belle manière … je suis contente. Je crois avoir lu que chez toi, tout s’était bien passé ? Ouf, une épine de moins dans le pied, ça fait du bien aussi … ;o)
    Bisous
    hélène

    J'aime

  18. 6 juillet 2011 à 4 h 02 min

    Merci pour cette découverte car il y a longtemps que j’entends parler de rougail saucisses sans savoir de quoi il es question! Ce plat a l’air d’être à tomber.
    biz,samia

    J'aime

  19. 6 juillet 2011 à 3 h 45 min

    Beau résumé de ce qu’est, de ce que peut être le rougail… Chacun a sa recette de famille, et selon sa façon d’être la garde jalousement ou la partage généreusement, certains sont terriblement intransigeants sur ses composants. J’avais publié il y a quelque temps celle de mon père qui y avait ajouté des poivrons, m’attirant ainsi les foudres agressives de certains « puristes ». Dommage, c’est la variété, l’appropriation par chacun qui en fait la richesse.
    Au fait, pour ma part, je pile ensemble dans un mortier ail, gingembre, poivre et gros sel avant d’ajouter cette pâte à l’ensemble, un petit plus…

    J'aime

  20. 6 juillet 2011 à 2 h 59 min

    GROS BISOUS CE MERCREDI

    J'aime

  21. 6 juillet 2011 à 2 h 28 min

    Hello
    J’adore à la saucisse. Souvenirs souvenirs d’une escapade à la Réunion et Mada. Tiens à mettre au menu des vacances.
    Bien à toi

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :