Accueil > 3/ Plats de viande, Cuisine, Poulet > Poulet Donburi, Oyako Donburi

Poulet Donburi, Oyako Donburi

Poulet Donburi

Dans mon livre « la cuisine asiatique pour tous » le Donburi est orthographié Domburi, la majorité s’accorde sur l’emploi du « m » et non du « n ». Coquille ou pas, j’avais envie d’une recette japonaise pour utiliser mes précieux sachets de dashi, ces petits granules de bonite (une espèce de thon) qui donnent le goût à la cuisine japonaise, espèce d’équivalent de nos bouillons de cube, version poisson.

Le Donburi est en fait le nom du bol contenant ce plat de riz et ses accompagnements qui peuvent varier suivant la recette. Il fait partie des plats familiaux, vite préparés et bon marché de la cuisine japonaise, s’il ne figure pas sur les tables de fêtes au Japon, il fera honneur à la vôtre pour un repas asiatique.

Vous pouvez en trouver une recette et l’illustration d’un très joli bol, sur ce blog bien fourni en recettes, liste d’ingrédients détaillés et bien d’autres choses sur la cuisine japonaise. Il a une dent aussi longue qu’une ribambelle de baguettes contre Alice qui lui a pourri son site et il l’aurait sûrement bien vu se faire hara kiri à la suite de la perte d’une partie de ses données.

 J’y ai songé un moment (à me faire hara kiri) après avoir brûlé 2 fois mes fournées de feuilles de Nori. Méfiance, la feuille est fine et même deux minutes au grill c’est trop. La recette conseille de les griller au-dessus d’une flamme mais étant équipée tout électrique, le four même s’il s’avère dangereux pour la feuille d’algues reste plus pratique que la plaque vitro-céramique.

Je croyais avoir du Mirin, mais en fait non, j’ai confondu avec une sauce Hoïsin ramenée d’un voyage, elle a fait l’affaire et finalement apporté le goût doux et sucré au plat. Le mirin (味醂 (みりん), plus joli que sa traduction : « sapide anti-astringent » est une sorte de saké utilisé aujourd’hui presque uniquement comme assaisonnement dans les cuisines coréennes et japonaises. Il est fabriqué avec du riz gluant cuit, fermenté par un kōji additionné d’eau de vie (le plus souvent du shōchū). Contrairement au saké, il se conserve plusieurs années stocké en lieu frais, à l’abri de la lumière, son degré d’alcool est moindre, aux alentours de 11 à 18°.

Après ces quelques déboires et vicissitudes de cuisinière pressée, la recette donne un plat qui se réchauffe le lendemain midi dans notre bento pris à la maison. Et dire qu’avec toutes mes boites, je n’ai même pas un exemplaire de ces lunch box. Un comble !

Poulet Donburi, plat japonais

Ce plat étant une invitation au voyage, je l’envoie à Méli de « J’aime la cuisine » pour son jeu/concours qui fête la première année de son blog.

DONBURI pour 4

Faire gonfler dans de l’eau tiède

  • 1 poignée de champignons séchés japonais (ne me demandez pas lesquels, la traduction littérale de ceux que j’ai trouvé donne « champignons séchés de ??? » ce qui vaut bien les traductions aléatoires de certains manuels).

Laver

  • 300 g de riz à l’eau froide, le mettre dans le wok avec 450 g d’eau, porter à ébullition, baisser le feu, laisser cuire 10 mn à couvert et à feu moyen. Laisser reposer, couvercle fermé, 10 mn.

Eplucher, émincer et faire blondir

  • 2 oignons

Mélanger dans un bol et ajouter aux oignons

  • 4 c à s d’eau
  • 4 c à s de sauce soja japonaise (ou juste soja)
  • 2 c à s de sauce Hoisin (Mirin si vous en avez)
  • 1 c à c de granulés de Dashi

Porter à ébullition, cuire quelques minutes jusqu’à ce que les oignons soient tendres. Réserver dans un bol.

Dans la même poêle ou le wok débarrassé de son riz, faire dorer

  • 300 g de poulet (blancs ou cuisses désossés) coupés en fines lanières

Ajouter la sauce aux oignons. Battre sans insister :

  • 3 oeufs

Verser sur la viande et les oignons, couvrir et laisser cuire 2 ou 3 mn à feu doux, jusqu’à ce que les oeufs soient pris.

Faire brûler ou plutôt griller le nori, 15 secondes conseillées au-dessus d’une flamme ou très peu sur une plaque à pâtisserie sous le grill du four.

Transférer le riz dans un plat ou dans des bols individuels, creuser un peu le centre, déposer le poulet, parsemer de nori émietté entre vos doigts, décorer avec les champignons préalablement passés à la poêle avec un peu de soja.

Et Voilà le Japon dans votre Assiette !

NOTES

  • Le plat original comporte 6 oeufs, donc trop pour nous mais lâchez-vous si ça vous dit.
  • Son nom complet est « Oyako Donburi », traduction (si mes renseignements sont bons ; je ne parle pas le japonais) :

oyako = parents et enfants
donburi = bol

  • Plus de recettes japonaises, ici

Publicités
  1. 22 octobre 2011 à 7 h 59 min

    Je ne connais pas du tout, j’avoue mon ignorance.

    J'aime

  2. 18 octobre 2011 à 7 h 58 min

    miam maim

    J'aime

  3. veb
    16 octobre 2011 à 19 h 23 min

    Des granules de bonites !!!! Ca me brise le coeur pour toi, moi je les savoure en darne, que j’accommode à toutes les sauces et te v’là povr expatriée à parfumer tes plats de granules. Bientôt tu avaleras un comprimé de velouté, une paillette de crevette. Les temps sont durs sur le cailloux pour sûr et malgré cela tu arrives à faire des miracles et à présenter des plats dépaysants à souhait. Vive le Japon et hara kiri sur Alice habillée d’une robe sexy…

    J'aime

  4. ed
    16 octobre 2011 à 9 h 28 min

    tu me tentes de tester cette recette

    J'aime

  5. 16 octobre 2011 à 6 h 26 min

    j’aime beaucoup, ça a l’air très bon !
    bonne journée

    J'aime

  6. 15 octobre 2011 à 18 h 55 min

    C’est un plat que j’ai toujours eu envie de goûter. Belle réalisation !

    J'aime

  7. 15 octobre 2011 à 9 h 45 min

    Bon week-end !
    NB : j’a iajouté ton plat à ma liste d’homonymies métonimies, trop contente car maintenant c’est très dur d’ajouter des éléments, je croisq ue tout a été listé !
    Bises d’Isa-Marie

    J'aime

  8. 14 octobre 2011 à 18 h 43 min

    Le voilà ton fameux Donburi : je ne peux que te dire que « je suis totalement fan ».

    Je te confirme que « Oyaka » signifie « parents et enfants » donc un plat familial, dans lequel les parents sont le poulet et les enfants les oeufs contrairement au « tanin » Don signifiant « êtranger » où on remplace le poulet par du porc, qui sont clairement moins apparenté aux oeufs ;o)
    Je tiens cela d’un ancien blog tenu par une japonaise qui vivait à Paris : ici le lien http://www.cuisine-japonaise-facile.fr/txt_CUIS/oyako.html
    et cela m’a été confirmé par une adorable collègue japonaise.
    Alors même si je viens de finir de manger tu me donnes trop trop envie : c’est décidé lundi je vais me faire un donburi au quartier de l’opéra et les boutiques par la mêm occasion
    Bises

    J'aime

  9. 14 octobre 2011 à 17 h 38 min

    Elles sont magnifiques tes assiettes!!!

    J'aime

  10. 14 octobre 2011 à 16 h 44 min

    Oh lalalala !! Morte de rire !! .. Tu m’aurais vu penchée sur mon écran à tenter de tout comprendre !! .. hihihi .. Enfin si j’ai compris, je te rassure, mais tout ces termes, .., dis donc, t’es vachement calée !!!! ..
    J’ai retenu un plat de riz aux saveurs inconnues pour mes papilles hormis la sauce soja, avec ça, je vais voyage pas loin tu vois .. hihihi
    J’adore ta façon de raconter, rien que ça c’est déjà un voyage et j’en raffole !!
    Merciii ma belle et un bon w.e …
    Bisousss
    kiki

    J'aime

  11. 14 octobre 2011 à 14 h 56 min

    hum…j’en ai l’eau à la bouche!!!!

    J'aime

  12. 14 octobre 2011 à 14 h 13 min

    je n’ai jamais essayé voila l’occasion merci ma belle
    bises de dany

    J'aime

  13. 14 octobre 2011 à 12 h 36 min

    Il y a un bout de temps j’avais fais un donburi de légumes, dont la recette (ainsi que la photo) moisie sur l’ordinateur. J’aime bien voyager par le biais de la cuisine !
    Bonne fin de journée.

    J'aime

  14. 14 octobre 2011 à 11 h 30 min

    là tu emmènes loin

    J'aime

  15. 14 octobre 2011 à 11 h 18 min

    Que ca a l’air bon !
    Et… si je ne me trompe pas de Donburi, qui est à la fois le nom du bol et de son contenu, pourrait figurer dans la liste ici : http://grelinettecassolettes.over-blog.com/article-homonymie-contenu-contenant-en-cuisine-54333661.html
    Amitiés d’Isa-Marie

    J'aime

  16. 14 octobre 2011 à 10 h 31 min

    Bien que j’aime les cuisines exotiques, toutes les cuisines en fait, je ne me suis jamais lancé à cuisiner asiatique, un jour peut-être…

    J'aime

  17. 14 octobre 2011 à 10 h 08 min

    un merveilleux plat ! j’adore ! bisous

    J'aime

  18. 14 octobre 2011 à 8 h 19 min

    je ne me suis jamais lancée dans la cuisine japonnaise mais je dois dire que ton assiette est très tentante, il va falloir que j’aille faire un tour en ville pour trouver les ingrédiants car si je n’habite pas sur une île certains aliments restent dur à trouver en campagne, bonne journée

    J'aime

  19. sab
    14 octobre 2011 à 8 h 08 min

    oh que tu me donnes envie dis donc j’adore ça

    J'aime

  20. 14 octobre 2011 à 5 h 38 min

    un plat bien sympa, et haut en saveurs, merci pour la découverte du Mirin,
    bises sicacoco

    J'aime

  21. 14 octobre 2011 à 4 h 56 min

    Je ne me suis jamais essayée à la cuisine japonaise et pourtant, ce n’est pas faute d’aimer. Je m’embarque très volontiers pour ce voyage, tu m’invites ? Sinon, depuis l’opération lutte « contre les pantalons qui rétrécissent », j’ai dégoté qqes boîtes à bentos qui accompagnent désormais nos lunchs, c’est tellement pratique et sain, qu’on ne peut plus s’en passer ! Bon we, bisous, Françoise

    J'aime

  22. 14 octobre 2011 à 3 h 40 min

    Elle est tentante ta recette, mais je ne vois pas à quoi correspond le nori…
    bonne journée

    J'aime

    • 14 octobre 2011 à 11 h 57 min

      Le nori est une algue japonaise (rouge) elle est séchée et conditionnée en feuilles fines (vertes et noires) et sert entre autres à la fabrication des maki. On peut la trouver également en paillettes ou fraîches (même en Bretagne). Elle aromatise souvent les plats de poisson, de légumes ou de riz.

      J'aime

  23. 14 octobre 2011 à 3 h 25 min

    miamm absolument fabuleux!!je bave!!bisous

    J'aime

  24. 14 octobre 2011 à 3 h 22 min

    J’ai tout ce qu’il faut dans mes placards pour réaliser cette savoureuse recette Asiatique
    Je te souhaite un bon vendredi
    Valérie

    J'aime

  25. 14 octobre 2011 à 3 h 21 min

    Jolie recette ! J’aime les cuisines exotiques, moi ! Voyager dans l’assiette, c’est déjà voyager … ;o) Pour l’instant je suis plutôt en Afrique du Nord, après un gros passage en Inde en début d’année, quand même … Pourquoi pas le Japon, pour la prochaine « session » ? Quoique … je crois que mon esprit sera perdu dans les cuisines de l’Amérique du Nord, à mon retour … C’est toujours comme ça quand je reviens de quelque-part … Vivement la semaine prochaine ! ;o)
    Sinon, bravo pour la recette terre et mer. je tâcherai de la faire vers Noël. Il faut moi aussi que je trouve quelques « accommodements » ! ;o)
    Bisous
    Hélène

    J'aime

  26. 14 octobre 2011 à 2 h 58 min

    très surprenant !!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

  27. 14 octobre 2011 à 2 h 55 min

    en plus de se régaler on apprend toujours quelques choses avec toi!
    biz,samia

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :