Accueil > 7/ Desserts, Cuisine, Pain, brioches et autres boulanges > Hot cross buns, brioche aux fruits secs

Hot cross buns, brioche aux fruits secs

Hot cross buns

Des petites brioches anglaises vues chez Hélène de Mais qu’est-ce qu’on mange ce soir. Grande prêtresse des petits déjeuners anglais, entre autres bonnes choses, sa cuisine est belle et généreuse et souvent elle m’inspire. J’ai ajouté des cranberries, aux raisins secs et aux écorces d’orange d’origine et je me suis dispensée du glaçage et de la croix, du coup je n’aurais pas du les appeler Hot cross puisque c’est de là qu’ils tirent leur nom mais libre à vous de la réaliser.

Même s’ils sont aujourd’hui vendus tout au long de l’année, les hot cross buns demeurent la pâtisserie anglaise traditionnelle du Vendredi Saint. Ces petits pains aux fruits confits épicés de cannelle, gingembre et parfois de muscade se mangent habituellement chauds, coupés en deux et tartinés de beurre ; un programme alléchant, foi de mécréante !

Des origines païennes au symbolisme chrétien

Ces petites brioches serties d’une croix ont une longue histoire. Leur origine remonte bien avant l’ère chrétienne : à l’époque païenne, pour célébrer l’équinoxe de printemps, des petits gâteaux étaient offerts à Eostre, déesse saxonne de la fertilité. Le signe de croix, dont la symbolique est aujourd’hui rattachée au christianisme représentait, en ce temps, les quatre quartiers de lune. Plus tard, l’Eglise bâtit sur ces anciennes croyances et les adapta en y associant le dessin à la croix du Christ. La légende veut que les hot cross buns fassent leur apparition dès le 12ème siècle lorsqu’un moine anglican place sur des petits pains un signe de croix afin de fêter Vendredi Saint, précédant la résurrection de Pâques, alors connu sous le nom de Jour de la Croix. Au quatorzième siècle, le Père Thomas Rockcliffe initie la tradition de distribuer des petits pains épicés, marqués du signe de la croix aux pauvres qui visitent le monastère Saint Albans dans le Hertfordshire le jour du Vendredi Saint.

Une popularité indémodable

Selon la coutume, seuls les hot cross buns sont autorisés à être mangés par les fidèles le jour du Vendredi Saint. Faits de la même pâte que le pain consacré utilisé lors de la messe, ils sont assimilés au corps du Christ et sont crédités de pouvoirs miraculeux et protecteurs. La tradition est néanmoins ébranlée au 16ème siècle. La reine protestante Elisabeth 1ère (1533-1603), dernière représentante de la dynastie des Tudors, tente de bannir les brioches, trop réminiscentes du catholicisme chrétien.

Mais devant leur popularité,  elle doit finalement se résoudre à faire passer une loi autorisant leur consommation seulement lors de cérémonies religieuses importantes comme Pâques ou Noël. Très souvent distribués par des vendeurs ambulants avertissant les passants de leur présence par leurs cris et leurs chants, les petits pains ont inspiré une comptine, toujours bien connue de nos jours des enfants en Angleterre :

Hot cross buns! Hot cross buns!
One a penny two a penny – Hot cross buns
If you have no daughters, give them to your sons
One a penny two a penny – Hot cross buns

Aujourd’hui, les hot cross buns sont savourés tout au long de l’année. Néanmoins, leur signification religieuse avec le dessin de la croix, symbole de la crucifixion, en a fait une denrée incontournable des fêtes de Pâques. Ils continuent typiquement d’être servis au petit déjeuner le Vendredi Saint (Source : le petit journal.com).

Je profite qu’on soit vendredi, saint ou pas, pour envoyer ma recette au concours de recettes.de pour le « défi, fier de mon goûter« . Ma pâte à brioche différent peu de celle de la recette d’Hélène, j’économise les piles de mon clavier et me contente d’un copier-coller.

Hot cross buns

POUR 12 BUNS

Ingrédients

1. Dans la MAP et dans l’ordre ou suivre les indications d’Hélène en 1. ci-dessous :

  • 300 ml de lait entier
  • 50 g de beurre
  • 500 g de farine type 55 au moins
  • 1 cuillerée à café de sel
  • 75 g de sucre en poudre
  • 1 cuillerée à soupe d’huile de tournesol
  • 7 g de levure de boulanger
  • 1 oeuf battu

2. Mettre la pâte dans un bol légèrement huilé. Couvrir d’un film huilé et laisser lever dans un endroit tiède une heure environ, ou jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume. et qu’un doigt enfoncé dans la pâte laisse une empreinte …

3. Préparer les fruits

  • 30 g de raisins secs hachés
  • 30 g de cranberries séchées hachées
  • 50 g d’écorces d’oranges confites
  • Le zeste d’une orange
  • une pomme moyenne, pelée, épépinée et coupée en tout petits dés
  • 1 cuillerée à café de cannelle moulue

4. Dans le saladier, ajouter le tout à la pâte. Pétrir pour bien intégrer les fruits et la cannelle. Recouvrir du film huilé et laisser lever à nouveau 1 heure.

5. Lorsque la pâte a à nouveau doublé de volume, renverser sur une planche légèrement farinée … Détailler en pâtons de 75 g.

6. Former des boules régulières et déposer les sur une ou deux plaques de four couvertes de papier sulfurisé, en laissant un peu d’espace entre les buns pour qu’ils puissent lever librement.
Couvrir du film huilé et laisser lever une heure.
5. Allumer le four à 220°C.
Pour la croix … si vous souhaitez la faire
  • 75 g de farine blanche
  • 5 c à s d’eau
Mélanger la farine avec environ 5 cuillerées à soupe d’eau pour faire une pâte épaisse, qui devra néanmoins être encore assez fluide pour couler au travers d’une fine douille. Ajuster-donc votre quantité de farine en fonction … Placer la pâte obtenue dans une poche à douille munie d’une douille à petite section puis faire une croix sur chaque bun. Faire attention à ce que les croix descendent bien jusqu’en bas du bun …
Enfourner, cuire 20/25 mn, jusqu’à ce que les buns soient dorées. S’il dore trop vite, cuire 10mn puis baisser le four à 190/200° pour la fin de la cuisson.
J’ai sauté la dernière levée et enfourner juste après la formation des boules en mettant un bol d’eau dans mon four parce que contrairement à Hélène je ne me lève pas tôt.

Pour le glaçage … 

– 3 cuillerées à soupe de confiture d’abricot ou, comme moi, 3 cuillerées à soupe de Golden syrup …

Il est l’heure du goûter !

La pâte sans MAP

1. Faites bouillir le lait. Ajoutez-lui le beurre pour qu’il fonde. Retirez du feu et laissez tiédir jusqu’à ce qu’il ait atteint la température de votre main.

Mettez la farine, le sel, le sucre et la levure dans un saladier. Faites un puits au centre et versez dedans le lait tiède et un oeuf. Remuez à l’aide d’une cuillère en bois puis commencez à rassembler cette pâte très collante avec une main pour essayer d’en faire une boule.

Renversez la pâte sur une planche légèrement farinée et commencez à pétrir la pâte; Pour ce faire, tenez la pâte en place avec une main et étirez-la devant vous avec l’autre main. Repliez-la sur elle-même et recommencez. Faites cela pendant au moins 5 VRAIES minutes ! ;o) Elle va devenir souple et élastique. Le tout est de résister à rajouter plein de farine. C’est votre pétrissage qui doit lui donner cette consistance …

Publicités
  1. 27 septembre 2012 à 19 h 30 min

    je les ai découvert en Australie, et je me suis bien régalée, car c’est excellent!
    bises
    sicacoco

    J'aime

  2. 27 septembre 2012 à 18 h 03 min

    très sympa

    J'aime

  3. 27 septembre 2012 à 15 h 24 min

    c’est avec bonheur que je reprends le chemin de ton blog , rentrée à la maison je me laisse chouchouter par mon homme, encore un peu de patience avec mon régime je réintroduis tout doucement les légumes cuits et les fruits cuits aussi
    bises de dany

    J'aime

  4. 27 septembre 2012 à 13 h 29 min

    Ils sont vraiment très appétissants ! Merci pour cette belle recette et aussi cette page d’histoire très intéressante !!!!!

    J'aime

  5. 27 septembre 2012 à 13 h 16 min

    J’aime beaucoup aussi ce que font/ce qu’ont fait les anglais, je trouve qu’entre les scones et les crumpets, il y a plein d’autres choses délicieuses, entre autre ces brioches qui me donnent bien envie !

    J'aime

  6. 27 septembre 2012 à 9 h 18 min

    Bonne journée
    Valérie.

    J'aime

  7. 27 septembre 2012 à 2 h 48 min

    Superbe, j’adorerais essayer cette recette! Peut-être ce weekend 🙂

    J'aime

  8. 26 septembre 2012 à 17 h 27 min

    je garde la recette je n ai pas de MAP il va falloir que je me fasse les bras 🙂

    J'aime

  9. 26 septembre 2012 à 17 h 07 min

    Et hop, un peu de culture général et après on mérite bien un petit gros bout de brioche … Merci pour ce partage.
    Amicalement Madame « Cuisine ».

    J'aime

  10. 26 septembre 2012 à 12 h 55 min

    Coucou,
    Jamais fait ces buns.. je découvre ta recette, elle est fabuleuse, très savoureuse et parfumée, tu as vraiment réussi une merveille !! bravo pour cette idée peut-être très connue mais qui pour moi est une surprise et une excellente surprise !! merci à toi !
    Je te souhaite une très belle journée, bisous
    Jacqueline

    J'aime

  11. 26 septembre 2012 à 12 h 01 min

    génialissime cette recette j’arrive pour la dégustation!!!

    J'aime

  12. 26 septembre 2012 à 11 h 36 min

    C’est avec plaisir que j’y gouterais bien un morceau !
    Très bonne après-midi en ce mercredi,
    Bisous, Doria

    J'aime

  13. 26 septembre 2012 à 11 h 21 min

    Si tu savais comme je m’en sert de ma MAP en ce moment, ta recette est noté ,) j’adore ! bises

    J'aime

  14. 26 septembre 2012 à 9 h 42 min

    Quand je sens les hot cross buns, j’accours ! ;o) allez, j’en refais ce soir ! ;o)
    Bisous
    Hélène

    J'aime

  15. 26 septembre 2012 à 8 h 56 min

    Super recette ! J’adore ces buns dodus et parfumés ! et comme toi j’aime beaucoup aussi le site d’Helene !
    Amitiés d’Isa-Marie

    J'aime

  16. 26 septembre 2012 à 6 h 52 min

    C’est parfait pour bien démarrer la journée !

    J'aime

  17. 26 septembre 2012 à 6 h 02 min

    Une gourmandise que je découvre @ croquer
    Bon mercredi

    Valérie.

    J'aime

  18. snapulk
    26 septembre 2012 à 5 h 49 min

    Il y a longtemps que je n’en ai pas fait, et cette version hyper parfumée me fait drôlement envie!

    J'aime

  19. 26 septembre 2012 à 4 h 32 min

    Merci pour cette très belle remontée dans le temps sur les origines de ces petites brioches. Moi je retiens qu’elles ont des vertus miraculeuses et protectrices et me dis qu’il n’y a que du bien à se faire du bien…. Tendres bisous et belle journée, Françoise

    J'aime

  20. 26 septembre 2012 à 4 h 29 min

    Je garde ta recette. J’adore les brioches surtout anglaises et merci pour la petite histoire très détaillée. C’est un plaisir de te lire ! Bises

    J'aime

  21. 26 septembre 2012 à 4 h 04 min

    J’arrrrriiive …….

    J'aime

  22. 26 septembre 2012 à 3 h 06 min

    Parfait pour le gouter! sa a l’air exquis! miam

    J'aime

  23. 26 septembre 2012 à 2 h 35 min

    tu veux bien m adopter? bisous

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :