Accueil > 7/ Desserts, Cuisine > Gâteau des rois aux cranberries et aux cerises marasquin

Gâteau des rois aux cranberries et aux cerises marasquin

Gâteau des rois - 1Après une overdose de foie gras pendant les fêtes, il était souhaitable de limiter l’apport de gras en janvier, alors la galette beurrée et fourrée à la crème, un peu mais pas trop. Du coup, je vais encore surseoir cette année à la préparation de la pâte feuilletée mais un jour je m’y mettrai promis.

Dans le sud-ouest et le sud-est de la France, on mange quasi exclusivement du gâteau des rois, j’avoue que mes premiers pas à Toulouse au moment de la galette ne m’avaient pas convaincue d’adhérer à la tradition. Parisienne depuis plusieurs générations, j’avais été étonnée, à l’époque, de devoir demander une « galette parisienne » pour obtenir une galette feuilletée à la frangipane, et encore n’en trouvait-on pas partout, ceci dit l’inverse est vrai, ceux du sud se plaignent de ne pas toujours trouver leur cher gâteau royal à Paris.

Maintenant que Flubber hante la maison et que la brioche n’a « presque » plus de secret pour moi, que j’ai appris à aimer les fruits confits, dans une certaine mesure, il était temps de confectionner cette année un gâteau des rois.

J’ai hésité à faire comme les romains lors de leurs Saturnales, d’où vient la tradition de tirer les rois, et désigner grâce à la fève du gâteau, le « roi du jour ». Lors de cette fête dite « d’inversion », les romains inversaient les rôles afin de déjouer les tours néfastes que pourraient leur jouer Saturne (Jésus et les rois mages, c’était après). Pour élire leur « Saturnalicius princeps » ou Maître des Saturnales ou encore Roi du désordre, les Romains utilisaient la fève d’un gâteau comme « bulletin de vote ».

Cette coutume dans chaque grande famille était censée resserrer les affections domestiques et donnait au « roi d’un jour » le pouvoir d’exaucer tous ses désirs pendant la journée. Les domestiques participaient à la fête et c’était déjà le plus jeune qui passait sous la table pour répondre à la question « C’est pour qui ? ». Si le sort tombait sur un domestique, il pouvait ordonner à son maître tout ce qu’il voulait et l’autre benêt devait s’exécuter. On peut imaginer les vengeances qui ont du avoir lieu ce jour-là ! Remarquez, il avait la journée pour en profiter parce qu’après la plupart du temps dans un élan de sympathie et de compassion propre à l’époque, il était la plupart du temps mis à mort. Et toc ! Privé de galette à vie !

Et tiens ! La vengeance est un plat qui se mange le lendemain de la galette !

Gâteau des rois - 2

La tradition du gâteau à fèves que l’on tire maintenant le jour de l’épiphanie (du grec epiphaneia qui signifie apparition ou avènement) ne date donc pas d’hier. Ce qui s’est perdu, en revanche, et on peut le déplorer, c’est que pendant un certain temps on servait ce gâteau lorsqu’on voulait mettre de l’animation dans une soirée. Pensez-y !

POUR 2 GÂTEAUX DES ROIS

Couper en petits morceaux et laisser infuser dans :

  • 3 c à s de rhum,
  • 100 g de cranberries séchées et
  • 200 g de cerises au marasquin

Pétrir, à la main, dans la MAP (programme pâte levée) ou au robot :

  • 160 ml de lait tiède
  • 2 oeufs
  • 70 g de beurre mou
  • 70 g d’huile d’olive
  • 6 c à s d’eau de fleur d’oranger
  • 620 gr de farine T55
  • 200 g de levain maison (ou 1 c à c de levure de boulanger ou un polish)
  • 120 g de sucre
  • 1 c à c de sel
  • 1 c à c de bicarbonate
  1. Si vous avez pétri à la main ou au robot, rouler la pâte en boule, fariner un saladier et déposer la pâte, filmer ou couvrir d’un linge et laisser lever deux heures dans un endroit tiède.
  2. Si vous avez utiliser une machine à pain, la laisser dans la cuve le temps de levage et la récupérer pour la mettre dans un saladier.
  3. Finir la pousse une nuit dans le bas du réfrigérateur. Etape non obligatoire mais si on utilise du levain, il a le temps de prendre ses aises et c’est bien.
  4. Le lendemain, dégazer la pâte, la séparer en deux.
  5. Former une première boule en bordant par en dessous. Puis avec votre doigt, percer un trou au milieu et tourner avec vos deux index pour agrandir le trou en soulevant le disque de pâte pour obtenir une roue d’environ 20 cm de diamètre. Procéder de la même manière avec l’autre morceau de pâte.
  6. Laisser lever 30 mn.
  7. Déposer les couronnes sur des plaques à pâtisserie.
  8. Pensez à mettre une fève, ou deux.
  9. Dorer au lait sucré ou au jaune d’oeuf battu avec un peu d’eau.
  10. Mettre un récipient d’eau dans le four et enfourner à four chaud, 180°, cuire chaque couronne 35 à 45 mn (suivant l’épaisseur que vous aurez donnée au gâteau).

Gâteau des rois - 3

Faire briller

Mélanger

  • 2 c à s de sucre glace
  • 2 c à s d’eau

Badigeonner les galettes au pinceau dés la sortie du four. Laisser refroidir sur une grille

Si vous trouver du sucre en grains, vous pouvez en coller dessus, nous on aime pas ça. On peut aussi décorer avec des fruits confits, cédrats ou autres, encore faut-il en trouver.

Gâteau des rois - 4

Pétrissage

A la main : 10 mn, avec la paume de main pousser la pâte devant vous, replier vers vous et recommencer jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique.

Au robot, avec le crochet : mélanger les ingrédients à vitesse 1 pendant 2 ou 3 minutes puis passer à la vitesse 2/3 pendant 5 minutes.

Le polish

45 minutes avant de faire la pâte : mélanger 100 g de farine, 1 sachet de levure de boulanger, 2 c à c de sucre et 100 ml d’eau. Laisser reposer 45 mn à température ambiante en couvrant le bol d’un torchon.

Le levain

Fabriquer son levain, ici.

Gâteau des rois - 5

Publicités
Catégories :7/ Desserts, Cuisine
  1. 18 janvier 2013 à 19 h 20 min

    Très beau ce gâteau des rois bravo! bises

    J'aime

  2. 14 janvier 2013 à 14 h 04 min

    Avec des canneberges, superbe idée que je retiens. Elle est très gourmande et fait vraimentenvie. Belle journée

    J'aime

  3. 14 janvier 2013 à 10 h 25 min

    Ben je te cache pô que c’est pour le moins original avec les cramberries.
    C’est un ingrédient que tu utilises souvent je trouve, mais est-ce qu’au moins tu écoutes musicalement le groupe du même nom ?
    Pis pour la fêve, t’as mis un noyau d’cerise ?
    Ciaooooooooooooooooooooooooooooooooo

    J'aime

  4. 13 janvier 2013 à 19 h 42 min

    Une très belle brioche!!

    J'aime

  5. 13 janvier 2013 à 13 h 20 min

    Tout cela ouvre bien l’appétit

    Je te souhaite une belle fin de we

    Valérie.

    J'aime

  6. 13 janvier 2013 à 12 h 49 min

    Elle est superbe…Bises…

    J'aime

  7. 13 janvier 2013 à 12 h 32 min

    J’adore la couleur, mais on enlèvera le marasquin (non pas que j’aime pas ça, j’adore mais en recevant la newsletter j’avais lu galette des rois… donc on va éliminer l’alcool pour aujourd’hui, ou plutôt en boire puisque je n’ai rien bu…)
    En tout cas j’adore.
    Bises et bonne semaine

    J'aime

  8. 13 janvier 2013 à 12 h 23 min

    Une excellente idée cette brioche très fournie et particulièrement bien réussie, une succulente idée avec les canneberges et cerises, ce doit être tout simplement fabuleux en goût et en saveurs, bravo pour cette déclinaison bien savoureuse de la galette des rois !
    Je te souhaite une très belle journée, bisous
    Jacqueline

    J'aime

  9. 13 janvier 2013 à 10 h 39 min

    J’ai aussi été longtemps a déguster cette » galette brioche » mais ne suis pas trop fan..tout en l’appréciant. Car elle est aussi déclinable de mille et une façons
    Pour les pignons de pins!! ils voyagent avec moi! ils viennent de la métropole!!!car ici aussi c’est TRES cher
    bises
    sicacoco

    J'aime

  10. 13 janvier 2013 à 8 h 20 min

    Elle est bien belle cette couronne !

    J'aime

  11. 13 janvier 2013 à 6 h 49 min

    La galette briochée est ma préférée ! Pas encore fait cette année mais tu me fais envie !
    Bisous

    J'aime

  12. 13 janvier 2013 à 6 h 24 min

    Je trouve cela très chic ……

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :