Accueil > 7/ Desserts, Cuisine, Goûter > Gâteau chinois ou schneckekueche

Gâteau chinois ou schneckekueche

Gâteau chinois ou schneckekueche 1

J’aurais bien voulu vous raconter l’histoire de cette princesse chinoise qui rencontre un riche marchand allemand venu faire des affaires dans l’Empire du Soleil Levant. Pour lui éviter de finir au fin fond d’un harem en regardant ses ongles poussés tout en comptant le nombre de ses pas, sur ses petits pieds bandés, entravés par une tunique enroulée autour de son corps menu, il l’enlève et la ramène au pays. Ils furent heureux et ils eurent beaucoup de petits eurasiens… fin de l’histoire ! Ah non, c’est vrai on en était au gâteau !

On ne sait pas si c’est avant ou après, voir pendant (mais pendant quoi ? Je vous le demande ?) qu’ils tombent éperdument amoureux mais, c’est un fait, ils s’aiment. Et pour lui prouver son amour elle lui concocte toutes sortes de chinoiseries, faut bien entretenir l’amour !  Emue par certains aspects de son anatomie, c’est qu’il fait froid en Allemagne, comme ça pour rire, elle décide de lui faire un « gâteau escargot« .

L’amoureux transi s’exclame ravi « Schneckenkuechen« , qui veut dire  : Oh un « gâteau en escargot », dans sa langue maternelle. La donzelle, croyant à une insulte, un peu vexée répond : Ben non, c’est chinois. Ils transigent après quelques mamours sur « Gâteau chinois » et oublient l’escargot.

Mais je ne peux pas vous dire tout ça parce que ce serait de la pure fiction. Par contre « Schneckenkuechen » signifie vraiment « Gâteau escargot », alors pourquoi « chinois », mystère!

Une « ébauche » d’article de Wikipédia, ce qui veut dire qu’il est à peu près aussi crédible que mon histoire explique : « un des premiers importateurs Français de ce gâteau ne parlait pas un mot d’allemand et quand il se faisait livrer, le fournisseur lui présentait ses « Schneckenkuchen ». Devant la difficulté à prononcer ce mot, l’importateur répondait « de toutes façons pour moi c’est du Chinois » Le mot Chinois est resté pour désigner  le gâteau ». Rien ne dit que derrière le livreur il n’est pas impossible qu’on trouve le marchand et sa princesse… qui sait!

A l’heure actuelle, le Schneckekueche ou gâteau dit « Chinois », est une spécialité pâtissière briochée alsacienne, fourrée aux amandes ou à la crème pâtissière. Comme je n’ai pas réussi à me décider entre les deux, j’ai fait une crème pâtissière (à la maïzena, c’est mal mais mon sang apprécie) avec de la poudre d’amandes.

Pour finir, s’il n’est pas très chinois, il est vraiment roulé comme un escargot et surtout il y a de quoi en tomber amoureux.

Maintenant on se concentre, il va falloir faire un peu de math.

Pour un moule à manqué et un moule à cake

La veille faire gonfler :

  • deux poignées de raisins secs dans du kirsh

Gâteau chinois ou schneckekueche 2

La pâte briochée

  1. Dans la MAP ou au robot, pétrir 5 mn pour obtenir une pâte homogène tous les ingrédients sauf le beurre et l’huile
  2. Ajouter les lorsque la pâte est bien lisse
  3. Pétrir à nouveau 15 mn ou relancer le programme pétrissage de la MAP
  4. Laisser gonfler 1 h 30 dans la machine ou faire une boule, déposer dans un saladier et couvrir d’un film transparent au contact de la pâte (pour ne pas qu’une croûte se forme).

Gâteau chinois ou schneckekueche 4

La crème pâtissière

Faire chauffer au MO

  • 50 cl de lait

Griller au four (5 mn à 180°) ou à la poêle

  • 90 g d’amandes en poudre

Dans une casserole, battre

  • 2 oeufs
  • 60 g de sucre
  • 1 pincée de vanille en poudre de Tahiti ou 1/2 gousse de vanille dont vous aurez gratté les grains
  • 35 g de maïzena diluée dans 3 c à s de lait froid
  1. Ajouter le lait, mettre sur le feu jusqu’à ébullition sans cesser de remuer jusqu’à ce que la crème épaississe.
  2. Mélanger la poudre d’amande. Laisser refroidir
  3. Dégazer la pâte et faire une boule. Si vous ne souhaitez pas faire le gâteau tout de suite, réfrigérer jusqu’au lendemain et préparer la crème seulement avant d’étaler la pâte.
  4. Couper la pâte pour faire un 2/3 et 1/3
  5. Etaler en rectangle de 40 x 60, déposer 2/3 de la crème dans la longueur sur 1/3 de la pâte.
  6. Rouler, couper des morceaux de 6 cm de haut, déposer dans un moule à manquer.
  7. Laisser lever 1 h.
  8. Dorer au pinceau avec un oeuf battu ou un peu de lait légèrement sucré.
  9. Enfourner à four chaud, 180°, cuire 45 mn.
  10. Procéder de la même manière pour le 1/3 restant de pâte en faisant un rectangle de 30 x 50, et en disposant les escargots dans un moule plus petit ou dans un moule à cake.

Gâteau chinois ou schneckekueche 3

Autre version

Mélanger

  • 125 g d’amandes en poudre
  • 125 g de beurre fondu
  • 125 g de sucre semoule
  • 1 oeuf
  • 1 c à c rase de cannelle en poudre

On peut également finir après cuisson avec un toping composé  de 30 g de sucre glace et de quelques gouttes de citron.

Publicités
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Goûter
  1. Anonyme
    13 décembre 2015 à 15 h 27 min

    Bonsoir
    Je n’ai pas testé votre recette de schnecks qui doit être excellente. Cependant feue ma vieille Maman, lorraine d’origine, qui m’a gavé de ces pâtisseries, utilisait comme matière grasse exclusivement du saindoux (oui, oui du gras de cochon) et étalait sur sa pâte avant de la rouler, non point de la crème pâtissière, mais de la cannelle en poudre, conférant ainsi une saveur appréciable. Je lis ici ou là que, « congelés », les schnecks deviennent secs. Je vous garantis qu’avec le saindoux et un passage de quelques secondes en micro-ondes on les retrouve comme s’ils sortaient du four. D’ailleurs, je me suis mis l’eau à la bouche et je vais en faire pour le Noël de mes petites filles !

    J'aime

  2. 1 mai 2013 à 18 h 36 min

    Un chinois bien gourmand qui n’est pas sans me rappeler un dont je t’avais emprunté la recette avec de la cannelle. Sans modération bien sûr tellement c’est bon.

    J'aime

  3. 27 avril 2013 à 17 h 52 min

    hum…quelle jolie recette !

    Bonne soirée et douce nuit à toi !

    Bisous

    J'aime

  4. 27 avril 2013 à 4 h 08 min

    moi je mets seulement 25cl de lait, c’est amplement suffisant…

    J'aime

  5. 25 avril 2013 à 4 h 17 min

    Bien appétissant de bon matin.
    Me voilà enfin, je suis terriblement absente de la blogo ces derniers temps dû à des raisons professionnelles.
    Je n’oublie pas les copinautes.
    Très belle journée
    Valérie.

    J'aime

  6. 24 avril 2013 à 21 h 54 min

    ce gâteau me rappelle mon enfance avec plein de sucre,une belle histoire
    bises de dany

    J'aime

  7. 24 avril 2013 à 14 h 50 min

    Moi j’aime bien les histoires….j’aime bien les brioches….j’aime bien la crème…..je suis venue au bon endroit!…

    J'aime

  8. 24 avril 2013 à 12 h 47 min

    Des années (et des années) que je n’en ai pas fait, et je me demande bien pourquoi…

    J'aime

  9. 24 avril 2013 à 12 h 30 min

    Une jolie légende en tout cas, je connaissais plus celle du commerçant . J’adore ce gâteau et j’en fait de temps en temps. Il est très réussi. belle journée

    J'aime

  10. 24 avril 2013 à 12 h 08 min

    Comme il a l’air beau ton chinois !

    J'aime

  11. 24 avril 2013 à 7 h 48 min

    elle est bien sympa « ton histoire » de chinoiserie! et c’est une excellente pâtisserie!
    bises
    sicacoco

    J'aime

  12. 24 avril 2013 à 7 h 21 min

    vraiment trop bon miiam

    J'aime

  13. 24 avril 2013 à 6 h 40 min

    L’histoire est touchante et belle et le gâteau excellent et superbe, un article gourmand, parfumé, savoureux pour une magnifique légende qui se termine merveilleusement, j’aime beaucoup, bravo et merci à toi, je me suis régalée !!
    Excellente journée de mercredi pour toi, bisous
    Jacqueline

    J'aime

  14. 24 avril 2013 à 4 h 59 min

    tout en t ecoutant me raconter cette belle histoire, je deguste de ton chinois, bisous

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :