Archive

Archive for the ‘5/ Plat unique’ Category

Salade et sauce détox ou au moins légère

3 février 2023 1 commentaire

Après tous ces excès et avant les crêpes, je ne sais pas vous mais moi j’ai besoin d’une petite cure d’aliments légers et comme on ne va tout de même pas s’ennuyer dans l’assiette, on se prépare une petite salade appétissante mais néanmoins réconfortante.

L’hiver je n’achète pas de tomates mais j’avoue je fais une exception pour quelques tomates cerises de temps en temps, soit pour un apéro soit pour mes salades.

Pour les quantités, vous faites bien comme vous aimez et pareil pour les ingrédients. Les salades improvisés ou les plats légers se font souvent avec les restes du frigo mais on peut décider de faire cuire des brocolis, des haricots verts, des épinards, du chou, des endives, de la betterave… Tout légume à mixer et assaisonner à l’envie.

Et pour le midi, on peut ajouter, un peu de riz, quinoa, pommes de terre, lentilles

La légèreté est aussi dans la sauce allégée, elle va se garder 3 ou 4 jours dans un pot fermé et elle viendra assaisonner une salade verte ou une autre salade composée.

Le dessert pourra être constitué de suprêmes de pamplemousse ou d’ananas.

Bon appétit.

La salade

  • Feuilles de salade verte
  • Grains de grenade
  • Brocolis ou haricots verts
  • Tomates cerises
  • Avocat
  • Graines pour salade
  • Câpres ou cornichons

En quantité que vous voulez pour une ou plusieurs salades.

La sauce

  • 1/2 fromage de chèvre frais
  • 1 yaourt nature
  • 1 c à s de sauce soja
  • 1 c à c de moutarde
  • 1/2 c à c de raifort ou wasabi
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • Poivre

kritharoto, plat grec, pâtes comme un risotto aux crevettes

20 janvier 2023 Laisser un commentaire

La cuisine grecque, outre ses spécialités propres comme la célèbre salade grecque, les gyros, la fava de Santorin et bien d’autres délices est à la confluence de la cuisine italienne et moyenne orientale.

Ainsi, les petites pâtes grecs servant à cuisiner le kritharoto ressemble à s’y méprendre aux langues d’oiseau que l’on met dans les soupes du Maghreb.

Mais après une âpre discussion avec un neveu qui passe quasi toutes ses vacances en Grèce depuis dix ans et également à l’aide de google traduction et prise en photo de la composition au dos du paquet, assorti d’un whatsapp de confirmation à une de ses amies grecque, rien que ça, il s’avère que dans les pâtes grecs on trouve au moins 3% de lait alors qu’il n’y en aurait pas dans les orientales.

Il me reste à vérifier la composition des langues d’oiseau de ma prochaine chorba pour voir si elles en contiennent ou non.

kritharoto, pâtes grecques comme un risotto aux crevettes

Pour 5/6 personnes

Le bouillon

  • 24 grosses crevette crues (surgelées)
  • 1 carotte
  • 1 branche de céleri
  • 1 oignon
  • 4 gousses d’ail
  • 2 litres d’eau
  • Herbes grecques ouquesde Provence
  • 1 bouillon cube
  • Une belle pincée de pistils de safran
  • Huile d’olive
  1. Dans une sauteuse ou un faitout, sauter rapidement les crevettes dans un peu d’huile, débarrasser.
  2. Laisser tiédir et décortiquer. Réserver les têtes.
  3. Éplucher, laver et ciseler oignon, carotte, céleri.
  4. Éplucher et hacher l’ail.
  5. Dans la même sauteuse, ajouter un peu d’huile et les têtes de crevettes, sauter 1/2mn.
  6. Ajouter et suer la garniture à feu doux quelques minutes.
  7. Ajouter l’ail, cuire 2 mn, assaisonner (herbes, sel, poivre).
  8. Mouiller avec l’eau et ajouter le cube et le safran.
  9. Porter à ébullition, baisser le feu et mijoter 25/30 mn.
  10. Filtrer en pressant bien les têtes et la garniture.
  11. Réserver le bouillon dans une bouteille.

Le kritharoto

  • 200 g de tomates cerise
  • 1 oignon
  • 500 g de pâte « langue d’oiseaux », risetti, ourzo, riseni 
  • 20 cl de vin blanc
  • 1,5 litre de bouillon
  • 50 g de feta (ou de kefalotyri râpé)
  • 1 c à s de ciboulette ou de persil
  • 40 g de beurre 
  • Huile d’olive
  • Herbes grecques ou de Provence
  • Sel, poivre
  1. Laver, couper en deux les tomates cerise.
  2. Étaler sur une plaque allant au four, huiler légèrement, assaisonner.
  3. Confire 35/40 mn à 150°C. Réserver.
  4. Éplucher, laver et ciseler l’oignon. suer dans 20 g de beurre.
  5. Ajouter le beurre restant, verser les pâtes, mélanger pour les enrober 2 mn.
  6. Mouiller avec le vin blanc, laisser absorber en mélangeant.
  7. Agiter la bouteille de bouillon, en verser une louche sur les pâtes, mélanger régulièrement.
  8. Laisser absorber, verser encore du bouillon, mélanger.
  9. Renouveler l’opération jusqu’à cuisson complète des pâtes, al dente ou plus crémeuse comme vous préférerez.
  10. Ajouter la ciboulette ou le persil ciselé, mélanger. Rectifier l’assaisonnement.
  11. Émietter la feta sur les pâtes.
  12. Disposer les crevettes et les tomates pour les réchauffer quelques minutes.
  13. Servir aussitôt.

Si le kritharoto doit attendre le temps de l’apéro, les cuire tout juste al dente, couvrir. Reprendre la cuisson en mouillant à nouveau jusqu’à la texture désirée.

Fugazzeta, pizza argentine aux oignons et à la mozzarella

13 janvier 2023 3 commentaires

Pour cette finale de coupe du monde de foot 2022, la France contre l’Argentine, tradition oblige on a cuisiné des spécialités du pays de l’équipe adverse. Une façon pendant le match de « bouffer l’adversaire » comme dit Namour.

Pour cette fois on a bouffé personne mais j’avoue après une première période à petits pas pour les bleus, la fin du match était plutôt haletante mais même après ce réveil inespéré on ne l’a pas emporté.

Les Argentins ont largement mérité le titre, même si certains auraient mérité des sanctions pour leur comportement après le match, et nous on s’est quand même régalé avec des sandwichs au chorizo, des poivrons farcis, une fugazetta et bien sûr, des coupes de bananes au dulce de leche la gourmandise ultime dont les argentions raffolent.

J’ai trouvé cette recette de pizza farcie à la mozzarella, ultra gourmande, sur « got voyage culinaire« . Le site propose trente plats typiques argentins, de quoi largement se régaler et trouver son bonheur, cette pizza était de plus facile à transporter chez les amis qui nous recevaient et Naimerien adore la pizza.

Pizza aux oignons et mozzarella

Pour une plaque à pâtisserie de 30×40 cm

La pâte

  • 10 cl d’huile d’olive
  • 30 cl d’eau tiède
  • 1 c à c de sel
  • 500 g de farine
  • 20 g de levure fraîche (ou 1 c à c de levure sèche de boulanger)
  • 1/2 c à c de bicarbonate
  • 1 c à s de sucre
  • 2,5 boules de mozzarella (ou 300 g de mozzarella râpée)
  1. Pétrir 10 mn (sauf la mozzarella) ou programme pâte levée si vous avez un robot.
  2. Former une boule, déposer dans un saladier fariné ou huilé, couvrir au contact.
  3. Laisser lever 1 h 30 à 2 h à température ambiante ou au four à 35°.
  4. Dégazer. Former un pâton, couper en deux portions égales.
  5. Fariner le plan de travail, étaler un pâton à la taille de la plaque.
  6. Huiler légèrement la plaque, déposer le pâton.
  7. Couper la mozzarella en tranches fines, répartir sur la pâte (ou parsemer avec la râpée).
  8. Mouiller légèrement les bords avec un pinceau ou le doigt humidifié.
  9. Étaler le deuxième pâton à la taille de la plaque et poser sur le premier et la mozza.
  10. Souder les bords en appuyant.

La garniture

  • 4 oignons
  • 2,5 boules de mozzarella (ou 300 g de mozzarella râpée)
  • 1 c à s d’origan frais
  • 1/2 c à c de piment de Cayenne
  • 1/2 c à c de paprika
  • Sel
  • Huile d’olive

Préchauffer le four à 200°C. Chaleur tournante, sole dessous.

  1. Éplucher, laver, émincer finement les oignons.
  2. Suer dans un peu d’huile d’olive (sans coloration).
  3. Ajouter les épices et assaisonner.
  4. Stopper la cuisson quand ils sont tendres.
  5. Laisser tiédir à température ambiante, étaler sur la deuxième pâte.
  6. Couper la mozzarella en tranches fines, répartir sur les oignons (ou parsemer avec la râpée).
  7. Enfourner, cuire 30 à 40 mn.
  8. Vérifier la cuisson, elle doit être dorée dessus et dessous.

Pain perdu au lait de chèvre et tomates séchées

18 novembre 2022 1 commentaire

On pourrait le considérer comme le pain des ingrédients perdus ou pour être plus juste le pain pour ne rien perdre. Comme vous le savez, ou pas, ici on ne jette rien, on milite pour la récup, la seconde main et la transformation des produits.

Alors lorsqu’il reste du pain, l’été je fais de la panzanella et puisqu’il fait un peu plus frais un gratin histoire de manger chaud et puis j’avais pas mal d’ingrédients reste de frigo qui n’en pouvaient plus d’attendre leur tour.

J’avais acheté du lait de chèvre pour tenter de faire un fromage, bien sûr JaimeTout l’a ouvert par erreur pour son chocolat du matin et me disant « maman, il est dégueulasse ton lait« , « ben mon chéri la prochaine fois ouvre les yeux et lit l’étiquette« .

Et puis, j’avais ramené une roue de Saint Nectaire d’Auvergne, dûment congelée en huitième mais ce morceau là était visiblement effectué un trop long séjour au congélateur et était sec comme un coup de trique. Et tout ça, sans compter les tomates cerise, reste d’un apéro.

Il n’en fallait pas plus, avec ce pain au levain, absolument délicieux, qu’on ne sait pourquoi personne n’avait terminé, allez hop c’est parti pour un gratin de pain sans perte !

Pain perdu au lait de chèvre

  • 1 demi pain
  • 40 cl de lait de chèvre
  • 3 oignons
  • 3 poivrons longs
  • 200 g de lardons
  • 10 tomates cerise
  • 10 tomates séchées
  • 3 œufs
  • Saint nectaire
  • Huile d’olive
  • Épices italiennes
  • Herbes de Provence
  • Sel, poivre
  1. Couper le pain en tranches d’env. 1 cm.
  2. Disposer les à plat dans un plat à gratin légèrement huilé.
  3. Arroser avec 20 cl de lait de chèvre.
  4. Laisser imbiber une trentaine de minutes.
  5. Éplucher, laver, émincer les oignons.
  6. Suer dans un peu d’huile d’olive.
  7. Laver, Épépiner, ciseler les poivrons, ajouter dans le wok.
  8. Ajouter les lardons.
  9. Laver, couper en quatre les tomates cerise et hacher grossièrement les tomates séchées. Ajouter dans le wok.
  10. Assaisonner avec les épices, et laisser confire 15 mn.
  11. Préchauffer le four à 180°.
  12. Battre les œufs avec les 20 cl de lait restants. Saler et poivrer.
  13. Répartir les légumes sur le pain, verser l’appareil.
  14. Couper le fromage en tranches, disposer sur le dessus.
  15. Enfourner, cuire, 30 mn à chaleur tournante et 10 mn chaleur tournante sole dessous.

Butternut farcie à la semoule et aux légumes

14 octobre 2022 Laisser un commentaire

1, 2, 3 c’est parti pour la saison des courges et surtout de la butternut en ce qui me concerne. Pour ma première de l’automne, j’ai choisi de la farcir avec des légumes et de la semoule.

La courge n’étant pas très grande même débarrassée de ses pépins et légèrement évidée, j’ai cuisiné des légumes en bonne quantité pour la farcir mais aussi pour en disposer dans l’assiette et que mes gourmands aient de quoi manger.

Les quelques lardons peuvent être éliminés pour un plat totalement végétarien. On découpe les légumes un à un et on les ajoute l’un après l’autre dans le wok pour en faire une poêlée bien confite.

Butternut farcie

  • 2 ou 3 oignons moyens
  • 2 poivrons longs
  • 1 aubergine moyenne
  • 200 g de champignons de Paris (surgelés ou non)
  • 100 g de lardons
  • Une douzaine de tomates séchées
  • Huile d’olive
  • 200 g de semoule moyenne ou fine
  • 1 bouillon de cube
  • Poivre
  • Herbe de Provence
  • Massalé
  • Gingembre
  • Chapelure ou fromage râpé)
  1. Préchauffer le four à 210°C.
  2. Couper la courge en deux dans la longueur, retirer les graines et les parties fibreuses à l’aide d’une cuillère.
  3. Placer sur une plaque de four, préparer un badigeon d’huile, d’épices, sel et poivre pour badigeonner la chair.
  4. Enfourner 20 min, la chair doit être tendre.
  5. Peser la semoule dans un verre doseur, verser dans un saladier, couvrir avec la même quantité d’eau assaisonnée du bouillon de cube.
  6. Laisser gonfler une vingtaine de minutes, puis égrainer avec une fourchette.
  7. Dans un wok ou une sauteuse, faire revenir les oignons.
  8. Éplucher, laver, ciseler les oignons, suer avec les lardons.
  9. Laver, couper en deux, épépiner, ciseler les poivrons, ajouter dans le wok.
  10. Laver, couper en cubes l’aubergine, ajouter dans le wok.
  11. Couper les tomates en petits dés et grossièrement les champignons, ajouter dans le wok et faire revenir environ 10 min, jusqu’à ce qu’ils aient rendu leur eau.
  12. Saler, poivrer, ajouter les épices.
  13. Quand les légumes sont cuits, mélanger avec la semoule et répartir dans les courges.
  14. Parsemer de chapelure (ou de fromage râpé).
  15. Colorer au four 10 à 15 mn.
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Légumes

Pain pour Pan Bagnat et garniture à ma façon

26 août 2022 Laisser un commentaire

Namour a récidivé, tu l’envoies chercher de la graine à couscous et il revient avec de la semoule moyenne. Avec la fine, je fais des desserts mais avec la moyenne je n’étais pas inspirée et puis je croise une recette de pan bagnat et pourquoi pas bricoler autour de ce thème ?

Un sandwich d’été, voilà une recette parfaite à mettre sur la table en ces temps de canicule. Parfaite à manger s’entend parce que pour la cuisson au four, il faut être un peu barge quand on a déjà 32 degrés dans l’appart mais quand on a une idée en cuisine rien ne nous arrête.

Il a d’abord fallu mixer la semoule moyenne pour obtenir une semoule plus fine, je n’étais pas convaincue du résultat obtenu par le robot mais au final les pains étaient légers et faciles à ouvrir même si quelques uns n’ont pas autant monté que les autres.

Pour la garniture, je vous l’accorde on est très très loin du pan bagnat niçois à part l’œuf dur. Comme ce « pain mouillé » est également surnommé « plat du pauvre« , le mien prend tout son sens puisqu’il s’agissait d’écouler les légumes restant avant le départ en vacances, on économise, on liquide, on s’en va.

Opération réussie, ce pan bagnat aux petits airs exotiques a ravi les papilles autour de la table.

Pour 8 pan bagnat

  • 30 cl d’eau tiède
  • 8 g de levure de boulanger
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 càs de sucre
  • 1 c à c de sel
  • 350 g de semoule fine ou extra fine
  • 150 g de farine
  1. Pétrir 15 mn au robot pétrisseur ou 8 mn au TM.
  2. Laisser lever 45 mn.
  3. Fleurer de semoule le plan de travail, débarrasser la pâte.
  4. Couper en 8 pâtons, couvrir d’un torchon, lever 20 mn.
  5. Fleurer à nouveau le plan de travail, aplatir en cercle de 15 cm, lever 20 mn.
  6. Préchauffer le four à 220°, mettre un ramequin d’eau, enfourner les pains, cuire 15 mn.

Les légumes et +

  • 5 carottes
  • 2 courgettes
  • 2 ou 3 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • 2 cm de gingembre frais.
  • Coriandre, gingembre (en poudre).
  • Sel, poivre, piment
  • 2 aubergines
  • 8 œufs
  1. Éplucher, laver, émincer les oignons, l’ail et le gingembre.
  2. Éplucher, laver et râper les carottes et les courgettes (sans les éplucher).
  3. Suer 5 mn les oignons dans un peu d’huile d’olive, ajouter carottes et courgettes.
  4. Arroser d’huile d’olive, assaisonner.
  5. Cuire 15 à 20 mn à feu moyen/fort pour que les courgettes lâchent leur eau.
  6. Préchauffer le four à 190°.
  7. Laver les aubergines, couper les bouts puis en tranches de 7/8 mm.
  8. Disposer sur une plaque de cuisson, assaisonner et cuire 15/20 mn, la chair doit être tendre.
  9. Cuire des œufs 7 mn (pas dur, 9 mn, mais pas mollet, 6 mn).

La sauce

  • 1 concombre
  • 100 g de chèvre frais
  • Feuilles de menthe et basilic (une dizaine)
  • Poivre
  1. Éplucher le concombre, couper en quatre dans la longueur.
  2. Retirer les pépins, couper chaque bande en trois ou quatre.
  3. Couper finement. Ciseler finement les feuilles.
  4. Écraser le fromage, poivrer, mélanger avec les feuilles.

Montage

  1. Ouvrir les pains moins deux ou trois centimètres.
  2. Écaler les œufs. Couper en six.
  3. Garnir le pain à votre convenance.
  4. Ajouter feuilles de salade et sauce pimentée.

Poke bowl au graines de sarrasin (kasha) et artichaut farci

19 août 2022 Laisser un commentaire

Voilà une recette à tiroir, on va parler de poque bowl, de graines de sarrasin décortiquées dites kasha et en prime une recette de cœurs d’artichauts farcis qui a même fait manger de l’artichaut à un réfractaire, qui dit mieux ?

Et bien non, je n’avais jamais publié de poke bowl. Pourquoi ? Parce que je n’ai pas non plus publié de recettes de bento. Pourtant tous les jours, quand je bosse je prépare, la plupart du temps, une salade. Mais franchement, qui a le temps, avec des gosses, les courses…, le transport et le boulot de préparer ces jolis légumes, de les arranger comme pour un tableau pour les dévorer devant son ordinateur la souris dans une main et le téléphone dans l’autre, hein ?!

Donc, à part pour faire la maligne, ce que je n’ai pas voulu, pas de bento, pas de poke bowl. Alors pourquoi ce revirement et ce poke bowl aujourd’hui ? Deux raisons, je voulais en connaître l’origine et c’était l’occasion de chercher pour écrire mon article et un jour où je préparais ma salade pour la manger devant mon ordi mais à la maison, un ami de JaimeTout passant par là me dit : Oh quel joli poke bowl ! Ah mouais, mais je me prépare ce type de salade depuis des lustres et même bien avant que le terme de poke bowl soit venu aux oreilles du grand public, et des miennes donc, pour désigner une salade à la mode, pardon on dit tendance… mais qui reste une salade composée hein !

Le poke ou poké nous vient de la cuisine traditionnelle hawaïenne et dans sa composition on retrouve exclusivement du poisson cru en dés, des oignons, algues limu (ou wakamé ou nori) et aromates et c’est tout, pas de riz, nada ! Pour une recette plus traditionnelle, allez voir ce Ahi Poké tahitien. A l’origine du poke on retrouve les pêcheurs hawaïens qui souhaitaient vendre les restes de leurs pêches (thon et pieuvre essentiellement) comme collation, et on y retrouve donc l’influence japonaise et coréenne. Traduction Poke : couper et Ahi : thon.

Le plat, et ses variantes, prend le nom de poke bowl et devient de plus en plus populaire à partir de 2012, d’abord sur le continent américain et il arrive sur nos côtes dans la foulée tout en perdant le côté traditionnel mais en gagnant en ajout d’ingrédients variés, ainsi le poisson peut être remplacé par une viande (poulet grillé), on y ajoute du riz vinaigré ou pas ou une graine quelconque pour tapisser le fond et des légumes et des sauces… et on arrange le tout joliment parce que la cuisine ça se mange d’abord avec les yeux.

Après la découverte du sarrasin décortiqué à la boutique bio où je me fournis en huile d’olive, j’ai commencé par curiosité parce que j’adore le goût du sarrasin et jusqu’à présent j’utilisais seulement la farine dans des crêpes bien sûr mais aussi dans du pain, des crackers ou des galettes de légumes mais je ne connaissais pas cette céréale qui n’en est pas une et peut convenir aux intolérants au gluten. Par contre attention, j’ai une amie bretonne (pas de chance) qui y est allergique).

Pour en savoir plus, sur cette graine, je vous conseille cet article très complet de « Panier de saison« , et pour la cuisson je me suis faite aidée par « Recettes végétariennes« .

Artichaud farci

  • 1 boite de cœur artichaut
  • 1 boite de thon
  • 2 c à s de fromage frais
  • 1 échalote
  • 1 c à c de moutarde
  • Paprika, sel, poivre
  1. Égoutter les cœurs d’artichaut
  2. Écraser le thon avec le reste des ingrédients
  3. Remplir les fonds de la préparation.

Poke bowl

  • 150 ml de graines de sarrasin décortiquées
  • 1 concombre
  • 2 tomates anciennes
  • 1 petite boite de maïs
  • 100 g de féta
  • 1 avocat
  • 1 échalote
  • Salade verte
  1. Verser les graines dans un verre doseur, mesurer 150 ml.
  2. Rincer les abondamment sous l’eau claire
  3. Faire bouillir à couvert 225 ml d’eau.
  4. Verser immédiatement le sarrasin, mélanger, attendre l’ébullition.
  5. Couvrir, baisser la source de chaleur, cuire 5 mn.
  6. Hors source de chaleur, laisser reposer 20 mn à couvert.
  7. Rincer, couper, ciseler le reste des légumes et arranger le plus joliment possible suivant vos compétences.

Assaisonnement

  • Vinaigre de curcuma
  • Huile de sésame
  • Citron
  • Sel ou sauce soja
  • Poivre
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Légumes

Gratin d’aubergines à l’italienne pas végan mais quand même végétarien


Nous voilà partis l’année dernière pour un week-end prolongé en mai avec les neveux dont le thème était ballade et escalade.

Le temps ayant décidé de ne pas être de la partie, on a un peu grimpé, on a marché sous la pluie et on a battu en retraite de la falaise pour cause de pluie légère mais persistante. A la finale ce fût un week-end réussi avec une belle convivialité pour ces quelques jours en famille dans une région viticole et à défaut de sport à haute dose on a sillonné les viticulteurs du coin et fait quelques jolies découvertes.

Lire la suite…
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Légumes

Mac’N cheese – Macaroni au fromage (cheddar)

29 avril 2022 1 commentaire

Toute honte bue, j’ai servi des pâtes à des invités et quelles pâtes ! Du très lourd, de l’américain, du géant. Soyons clair, j’en ai fait pour un régiment mais j’avais de sacrés gourmands autour de la table.

Ces pâtes c’est presque une madeleine de Proust pour notre famille, en moins bon que les madeleines s’entend. Comme celles de Proust, elles possèdent un pouvoir évocateur, je m’explique.

Lorsque nous partions en camping quand les enfants étaient petits, la tradition voulait que quelques soirs ce soit eux qui nous fassent à manger sur notre petit réchaud. Nous avions trouvé lors de notre premier séjour au Portugal et en Espagne des pâtes au fromage en sachet.

Lire la suite…
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Pâtes

Tarte fine épinards, champignons sans oeufs.

25 février 2022 Laisser un commentaire

Dés que je vois des épinards, je ne peux pas m’empêcher de me les accaparer. On les aime en soupe, juste tombés au beurre avec des échalotes pour accompagner des pâtes fraîches, une viande, mélangés avec un peu de crème… un délice.

Lire la suite…
%d blogueurs aiment cette page :