Archive

Archive for the ‘Accompagnements’ Category

Epaule de sanglier en cuisson lente, sauce marchand de vin au cranberries, fenouil au chorizo


Non, non, non, je ne suis pas chasseuse, ni cueilleuse d’ailleurs, pécheresse à mes heures mais sans plus.

C’est toute une histoire ce sanglier, mon D&J (c’est joli, on dirait un whisky) vivent à la campagne et en saison de chasse il n’est pas rare de croiser les chasseurs, les meutes de chien, les 4×4 poursuivant un animal après une battue et croyez moi c’est fort impressionnant.

Donc, notre couple se promenait dans la campagne environnant leur jolie maison et un chien se prend d’amitié pour eux et leur colle aux basques. Visiblement un chien de chasseur que la chasse ne faisait plus kiffer ou qui fatigué préférait laisser courir les jeunes et se faire câliner par ces sympathiques promeneurs.

Ne voulant pas les lâcher, ils le ramènent chez eux et passent quelques coups de fils à des amis possédant des chasseurs dans leur relation et pouvant lancer le message du chien trouvé.

Quelques heures plus tard, un monsieur se présente pour récupérer le clebs, qui soit dit en passant n’a pas sauté dans les bras de son maître et aurait bien voulu finir sa vie sur un tapis au chaud. Le propriétaire promet un morceau de sanglier à notre couple que le chien n’avait certes pas mérité contrairement à nos promeneurs.

Le temps passe, plus personne n’y croyait et un matin livraison d’une épaule de sanglier désossée, pesée, étiquetée et congelée. Bravo monsieur pour avoir tenu parole.

Et voilà, en cas de trucs bizarres qu’on ne sait pas cuisiner, on attend Boljo avec l’idée qu’elle réussira bien à se dépatouiller et à concocter du mangeable, voir du bon et en l’occurence ici du très très bon.

C’était mon premier sanglier cuisiné ou peut-être le deuxième dans le même ordre d’idée (hormis l’histoire du chien), il me semble avoir fait un morceau de sanglier en civet.

Comme il s’agissait d’une épaule, un joli morceau, je n’ai pas voulu la faire mariner dans le vin. La viande étant assez forte en goût mais plutôt maigre, la marinade permet de la nourrir.

J’avoue que j’en remangerais bien, entre la marinade, la sauce, le fenouil et les carottes, tous les convives ont apprécié même ceux qui faisaient la fine bouche : « oh non, les venaisons, très peu pour moi, c’est fort ! » Ouais bah finalement tout le monde en a repris un morceau.

Au cas où vous ne trouviez pas de chien de chasseur de sanglier, ce qui risque de ne pas m’arriver non plus de sitôt, je ne savais pas qu’il était possible de commander en ligne, je mets le lien ici (Picardie venaison).

SANGLIER EN CUISSON LENTE

  • 1 kg d’épaule de sanglier désossé.

Marinade

  • 2 c à s miel
  • 1 c à s sauce soja
  • 1 c à s moutarde
  • Poivre
  • Herbes de Provence
  • 20 g de beurre pommade
  • 1 gros oignon
  1. Décongeler la viande 48 h avant si besoin.
  2. Mélanger tous les ingrédients de la marinade, enduire la viande la veille, emballer dans une feuille de papier sulfurisé, réfrigérer.
  3. Sortir la viande 1 h avant la mise en cuisson. Egoutter, brunir des deux côtés dans une sauteuse avec un peu de beurre, ajouter un gros oignon émincé.
  4. Refaire la moitié des ingrédients de la marinade sans le beurre.
  5. Dans le papier sulfurisé, étaler un peu d’oignon, déposer la viande, la badigeonner avec la nouvelle marinade, couvrir avec le reste d’oignon.
  6. Refermer le papier sulfurisé, emballer le tout dans une feuille d’aluminium. Déposer dans un plat allant au four.
  7. Enfourner 2 h à 110° puis 1 h ou 1 h 30 à 150°. Vérifier que la viande soit moelleuse sinon prolonger la cuisson.
  8. La dernière heure, cuire les carottes pour les faire confire.

Sauce marchand de vin au cranberries

  • 2 échalottes
  • 15 g de beurre
  • 15 cl de vin rouge
  • 20 cl de fond volaille et veau
  • 1 trait de liqueur de cassis (ou sirop)
  • 1 bouchon de cognac
  • Poivre
  • 10 cl de crème liquide légère
  1. Ciseler et suer les échalottes dans le beurre.
  2. Déglacer avec le vin rouge, réduire.
  3. Ajouter le fond, faire réduire et épaissir.
  4. Mélanger le cassis et le cognac. Poivrer.
  5. A ce stade la sauce peut attendre.
  6. Réchauffer, ajouter la crème au moment de servir.

Fenouil au chorizo

  • 2 fenouils
  • 1 oignon
  • 20 g de beurre
  • 1 c à s de sucre brun
  • 15 cl de fond de volaille et veau
  • Poivre
  • 1 c à s de concentré de tomate
  • 10 cm de chorizo doux
  1. Couper le fenouil en lamelle puis en dés.
  2. Ciseler l’oignon
  3. Suer les légumes 10 mn avec le beurre.
  4. Ajouter le sucre, mélanger.
  5. Mouiller avec le bouillon, poivrer.
  6. Cuire 20 à 30 mn à feu doux et à couvert pour que les légumes soient très tendres.
  7. Couper le chorizo en fine brunoise.
  8. Ajouter le concentré et le chorizo.
  9. Mijoter 15 mn (ou plus) à découvert, remuer régulièrement.

Carottes fanes confites au four

  • Un bouquet de carottes fanes
  • 2 c à s de miel
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Herbes de provence
  • Sel, poivre
  1. Couper les fanes, éplucher, laver les carottes.
  2. Couper en deux celles qui n’auraient pas la même taille.
  3. Beurrer un plat à gratin.
  4. Mélanger le miel, l’huile d’olive, les herbes, le poivre.
  5. Etaler sur les carottes que vous aurez déposé dans le lèche-frites les carottes dans le plat.
  6. Enfourner, cuire 1 h à 150° (ou 30 mn à 180°)

Cuisson rôti de boeuf parfait, cèpes et pommes de terre au four

23 avril 2021 Laisser un commentaire

On peut dire cuisson parfaite ou inratable, si vous êtes équipé d’une sonde ce sera bien plus pratique et plus sûr si vous respectez les températures suivantes :

Température à coeur

  • 45° : bleu
  • 50° : saignant
  • 55° : cuit

Nous n’avons pas trouvé tant de cèpes l’automne passée, quand nous avions la chance de tomber sur un étal bien fournir et s’ils étaient à un prix raisonnable, j’en prenais plusieurs kilos pour les congeler et en profiter encore un peu.

Accompagner le rôti de pommes de terre grillées au four et d’un beurre d’ail ou d’un pistou de persil.

Le rôti de boeuf

 

Préchauffer le four à 110°

  1. Sortir la viande une heure avant.
  2. Saler, poivrer.
  3. Colorer le rôti sur toutes ses faces dans une poêle allant au four.
  4. Beurrer, enfourner, cuire 35 à 45 mn.
  5. Ouvrir la porte du four, couvrir la viande d’une feuille d’aluminium.
  6. Laisser reposer 10 mn avant de découper.

Les cèpes

 

  1. Préparation des cèpes frais ici.

Pour les congeler :

  1. Nettoyer les cèpes, effectuer une première pré-cuisson, refroidir, congeler à plat.
  2. Cuire sans décongélation à feu vif.

Les pommes de terre rôties

 

  • 1 kg de pomme de terre (grenaille, rate…)
  • Sel, poivre, herbes ou épices
  • Huile d’olive

Cuire les pommes de terre avant le rôti, refroidir le four avant de l’enfourner et réchauffer les à la poêle avant de servir.

  1. Eplucher, laver, sécherrecouper les pommes de terre si nécessaire.
  2. Disposer dans un plat allant au four
  3. Saler, poivrer, parsemer d’herbes, arroser d’un peu d’huile d’olive ou de graisse de canard.
  4. Enfourner à 220°, cuire 30 à 40 mn.
  5. Surveiller la couleur, la cuisson dépendra de la taille de vos pdt ou de la coupe.

Le beurre d’ail persillé

 

  • 100 g de beurre
  • 4 gousses d’ail
  • 1 échalote 
  • 2 c à s de persil haché
  • Sel, poivre
  1. Laver et sécher le persil, hacher finement au couteau.
  2. Eplucher, dégermer et blanchir l’ail, ciseler finement.
  3. Eplucher, laver et ciseler finement.
  4. Couper le beurre en parcelles et mélanger avec l’ail, l’échalote et le persil, saler et poivrer.

Endives braisées, pommes sautées, gratin au bleu d’Auvergne

2 avril 2021 Laisser un commentaire

Puisqu’on parlait de salade d’endives inexistantes sur le blog, au beau jour je réalise une salade assez courante à base d’endives, de pommes, de bleu, de noix et parfois de betterave.

Alors pourquoi ne pas reprendre cette idée en la travaillant en cuisson ? Lire la suite…

Endives braisées aux graines


L’endive, le chicon du nord, c’est quand même bien le plat d’hiver par excellence même si son petit goût amer ne fait pas l’unanimité. Pour en atténuer le goût, après avoir coupé le bout du pied, on l’évide de façon conique en tenant fermement l’endive dans une main et en tournant la pointe du couteau autour du « trognon » blanc. Lire la suite…

Catégories :Accompagnements, Cuisine

Canard au four, champignons, haricots verts et pommes de terre rôties

5 février 2021 Laisser un commentaire

Tout est simple, comme toujours, il suffit d’y penser ! Parfois, l’envie peut prendre de faire un canard, oui… mais que faire en accompagnement ? Et comment ? Et bien voilà, ici, soit vous faites les trois, champignons, haricots verts et pommes de terre, ou seulement deux, et pourquoi pas un seul ? Dans ce cas, vous allez perdre en goût et en assiette bien garnie.

Et puis avec deux légumes légers, vous mangerez moins de pommes de terre, parce que les pommes de terre rôties dans le jus du canard avec les herbes, croyez-moi on a bien du mal à s’arrêter mais comme les champignons sont tout aussi délicieux, on alterne, on re-goûte, on se régale. Lire la suite…

Porc mariné au curry, et aux légumes, facile

22 janvier 2021 Laisser un commentaire

Je dis facile parce que j’ai utilisé une base du curry toute prête, la « mild curry past » de la marque « Patak’s ». Je me sers rarement de sauce toute prête mais j’aime bien cette marque qui relève un plat quand on n’a pas le temps de faire son mélange soi-même.

Lire la suite…

Fenouil confit aux olives noires et daurade royale

2 janvier 2021 1 commentaire

Une jeune amie vient de se mettre en colocation avec une prof de yoga, plus bio et végétarienne que nature, bon elle fait une exception pour le rougail mais elle a raison que serait un rougail sans saucisse ? Je vous le demande ? En tout cas, elles cuisinent de concert de bons petits plats comme ce fenouil au four dont elles m’avaient vanté la saveur. Lire la suite…

Aubergines sauce miso et risotto à la citronnelle

5 décembre 2020 Laisser un commentaire

J’ai vu la vidéo de la recette des aubergines sur le blog de « Marion Grasby » qui publie des vidéos de délicieuses recettes thaïlandaises mais pas seulement.

Pour le riz, j’avais fait une incursion à Paris Store avec une amie qui ne connaissait pas, et j’en avais ramené des saucisses à la citronnelle. Elle s’était abstenue d’en prendre ne sachant pas comment les cuisiner, l’occasion se présentait de les lui faire goûter dans une recette fusion italothaï. Lire la suite…

Gratin de légumes du soleil, version JaimeTout

10 juin 2020 1 commentaire
Catégories :Accompagnements, Cuisine

Poulet et légumes asiatiques pour la fête des mères


Pour cette fête des mères on fête le retour d’Asie de Naimerien. Il sera en France temporairement le temps de peaufiner son prochain projet à l’étranger, la pandémie y ayant mis un coup d’arrêt momentané.

En attendant, on profite, on savoure et le plus beau cadeau aurait été la réunion de tous mes enfants, mais FilsAuLoin a sa vie ailleurs et nous utilisons les réseaux sociaux de manière intensive. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :