Cuisine

La cuisine, toutes les cuisines, la traditionnelle, celle de grand-mère, celle du monde, celle qu’on invente ou réinvente devant ses fourneaux, son réfrigérateur et ses pots à épices.

Un jour d’inspiration ou, justement, un jour où on n’en a pas et la magie opère, on fait LE plat, jusqu’au prochain.

Ces pages pour en parler, noter les recettes, parce que mon petit carnet tâché, corné, trimballé depuis… aïe, des lustres… est plein. Il est temps de le recopier, d’y ajouter des commentaires, des photos, de refaire des recettes comme ces « cuisses de dames » notées chez une fermière, amie de ma belle famille. Bref, de lui donner une nouvelle jeunesse ou d’en changer la forme, parce qu’entre les notes, les compilations de recettes tendrement découpées, classées, collées, plastifiées, les livres, les revues, les papiers griffonnés des copines et le fleuron de la collection : le carnet de belle-maman, j’ai bien de quoi remplir un blog voir plusieurs.

J’aurais aimé pouvoir intituler ce blog « ma cuisine du marché » pourquoi pas, mais dans les petites îles où l’on vit si on doit attendre des produits tous frais et de saison on a plus vite fait d’aller à Mac Do et comme y’en a pas (Youpi !!!!) à moins d’une heure d’avion, c’est dire qu’il faut bien cuisiner avec ce qu’on trouve.
Ce qui nécessite, il est vrai :

1) de ne pas être trop regardant sur la qualité, si on ne mange que de la salade sans tâches, sans aucune flétrissure, celle qui est ferme, luisante et vous appelle tellement elle resplendit, ben là, on oublie et on en prend quand il y en a.

2) de ne pas s’attacher aux saisons (je vais finir par ne plus savoir quand poussent les tomates, snif mon potager à moi !),

3) de développer des trésors d’imagination (si, si) pour faire du bon, du varié, ouf… tous les jours et même deux fois par jour parce que depuis 5 ans pas de cantine ni pour les grands, ni pour les petits,

4) de ne pas partir avec une liste de courses très précises, du coup pas facile de déléguer,

5) pour les invitations, prévoir son menu très longtemps à l’avance, congeler si nécessaire de manière à tout avoir le jour J, ou improviser avec ce qu’on trouve,

6) de se faire un petit plaisir de temps avec des légumes et des fruits hors de prix, qu’ils soient de saison ou pas.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :