Journal de bord du dé-confinement #66 Coronavirus – Gâteau au yaourt fourré à la confiture spécial « rageux » !


 

Jeudi 21 mai 2020

Je me suis essayée une fois de plus à la brique au gâteau au yaourt. Allez savoir pourquoi, ce gâteau ne m’aime pas, sur le papier rien de plus simple, aujourd’hui, j’exagère il ne fait pas brique mais plutôt galette mais la texture est moelleuse et finalement on en prend une petit part juste pour le plaisir.

A part ça, je voulais le garnir de confiture, j’espérais donc un bon gros gâteau bien gonflé. Ayant peu d’expérience en la matière, je pense que j’aurais dû employer deux yaourts pour la taille de mon moule à manqué et non pas un seul, je note pour plus tard parce que ma foi, c’est simple et rapide à faire.

Recette Marmiton pour les ingrédients, ordre et méthode à ma façon. Une recette qui permet des variantes à l’infini et même s’il ressemble à une galette, la mie était bien aérée et j’ai pu le couper en deux et le garnir de confiture.

Pour info : je tiens ce blog depuis 10 ans, il est ma mémoire en matière de recettes. Il sert aux abonnés, aux amis, à la famille qui passent régulièrement à leur donner des idées de cuisine qu’elles soient simples ou plus élaborées. Alors oui, aujourd’hui ce sera une recette de gâteau au yaourt comme il en existe des milliers, et même : environ 12  400  000 résultats, j’ai vérifié, merci Google. Ce n’est rien de dire que la mienne va passer inaperçue sur la toile et on s’en fout, puisque peut être un de mes proches ou un abonné va se dire « tiens oui, un gâteau simple auquel je n’avais pas pensé depuis longtemps ! ». Et dernière chose, il n’est pas monétisé, il ne me rapporte donc rien côté argent mais que du plaisir depuis tout ce temps où je mets des articles et des recettes en ligne. Merci donc à ceux qui passent par là pour leur plaisir et le mien et aux « rageux » qui prennent la peine de commenter.

Gâteau au yaourt fourré à la confiture

POUR UN MOULE À MANQUÉ

  • 4 oeufs
  • 2,5 pots de sucre 
  • 2 pots de yaourt
  • 4 pots de farine
  • 2 verres de maïzena
  • 1 sachet de levure
  • 1 pot d’huile (neutre) ou de beurre fondu
  • 1 pot de lait
  • Zeste de citron (ou d’orange, sucre vanillé, fleur d’oranger, rhum…)

Préchauffer le four à 180°

  1. Blanchir les oeufs et le sucre.
  2. Ajouter les yaourts, battre en ajoutant progressivement la farine et la levure.
  3. Finir de battre avec l’huile et le zeste.
  4. Huiler et fariner un moule à manqué, verser la pâte.
  5. Enfourner et cuire 25 à 30 mn.
Catégories :7/ Desserts, Cuisine

Journal de bord du dé-confinement #65 Coronavirus – Confiture de cranberries (canneberges) aux pommes et à l’orange


 

Mercredi 20 mai 2020

Quand j’ai vu ces sachets de canneberges surgelées à l’épicerie russe j’ai cru halluciné, deux ans que je n’avais pas fait de confiture avec ces petites baies dont j’adore l’acidité.

Bam, du coup j’en ai acheté un kilo cinq cent grammes et j’en ai gardé trois cent grammes au congélateur pour faire du chutney ou pour accompagner une viande, du lapin par exemple…

Confiture de cranberries (canneberges) aux pommes et à l’orange

  • 1,2 kg de canneberges
  • 2 oranges
  • 850 g de pommes (5 env.)
  • 1,5 kg de sucre
  • 2 gousses de vanille
  • 1 baton de cannelle
  1. Lever le zeste des oranges. Emincer finement. Blanchir 3 fois à l’eau bouillante.
  2. Peler à vif et lever les suprêmes. Mettre les zestes et les suprêmes dans une casserole.
  3. Verser 2 belles c à s de sucre et de l’eau. Laisser à petite ébullition env. 45 mn. Surveiller qu’il reste du liquide.
  4. Eplucher et couper les pommes en dés. Mettre les pépins dans une poche à thé ou une gaze.
  5. Verser les canneberges, les pommes, les oranges, la vanille fendue en deux et la cannelle dans un faitout.
  6. Arroser de sucre, couvrir et laisser 24h (ou moins).
  7. Cuire 45 mn. Mettre en pot stérilisé tant que c’est chaud, Laisser refroidir le pot à l’envers (pour chasser l’air).

Journal de bord du dé-confinement #64 Coronavirus Recommandations – Risotto aux champignons et au romarin


Mardi 19 mai 2020

J’y ai mis de la saucisse, elle apporte du goût et de la matière mais bien sûr on peut s’en passer si vous êtes végétarien, le romarin et les champignons suffiront à aromatiser votre riz.

Risotto aux champignons et au romarin

  • 400 ml de riz arborio
  • 500 g de champignons
  • 2 oignons
  • 100 ml de vin blanc
  • 700 ml de bouillon
  • 2 c à s de parmesan
  • 10 g de beurre
  • 1 belle branche de romarin
  • 400 g de saucisse de toulouse
  • Sel, poivre
  1. Laver rapidement et sécher les champignons, couper assez fin.
  2. Précuire les saucisses, réserver et couper en rondelles.
  3. Eplucher, laver et ciseler les oignons, suer dans le beurre.
  4. Ajouter les champignons, cuire à feu vif 10 à 15 mn.
  5. Ajouter le riz, mélanger, verser le vin blanc, laisser absorber en mélangeant.
  6. Saler et poivrer. Verser le bouillon et mettre le romarin et les rondelles de saucisse.
  7. Porter à ébullition, couvrir, baisser le feu et compter 15 mn de cuisson.
  8. Laisser reposer 15 mn de plus sans découvrir.
  9. Ajouter le parmesan, mélanger et servir aussitôt.

Journal de bord du dé-confinement #63 Coronavirus – Paninis aux aubergines confites et mozzarella – Dab éternuement

18 mai 2020 2 commentaires

Lundi 18 mai 2020

Ces paninis n’étaient pas pour nous, au grand désespoir de mes gourmands qui les ont reluqués, sentis et vus passés sous le nez. Ils étaient destinés aux paniers repas à distribuer par la brigade des vaillants coursier #PourEux.

Allez, cette semaine on s’entraîne et on apprend aux élèves les conseils sanitaires et le respect des distances.

Paninis aux aubergines confites et mozzarella

Pour 6 personnes

  • 3 pains mi-cuit
  • 1 pot de pistou (persil ou basilic ou coriandre)
  • 1 aubergine
  • 1 pot de sauce tomate (mexicaine ou italienne)
  • 2 boules de mozzarella

Préchauffer le four à 190°

  1. Couper l’aubergine en tranches épaisses, déposer sur une plaque anti-adhésive.
  2. Etaler un peu de pistou. Enfourner, cuire env. 20 mn. Réserver
  3. Couper les pains en deux, badigeonner une face de pistou et l’autre de sauce tomate.
  4. Disposer des tranches d’aubergine puis de mozzarella.
  5. Fermer les pains. Appuyer dessus pour les écraser.
  6. Remettre au four 10 à 12 mn.

Catégories :Cuisine

Journal de bord du dé-confinement #62 Coronavirus – Espadon au pistou de persil et légumes au four

17 mai 2020 1 commentaire

Dimanche 17 mai 2020

A propos de lagon, de mer, de poissons et de tortues, n’oubliez pas :

De l’Espadon, miam ! Une chair très fine et ferme à la fois, on adore. Un joli rappel de nos années lagon, pêche au gros, dauphins, baleines, tortues et fonds marins poissonneux et colorés.

Espadon au pistou de persil et légumes au four

  • 4 darnes d’espadon
  • Pistou de persil
  • 600 g de pommes de terre
  • 200 g de carottes
  • 1 courgette
  • 1 oignon
  • Huile d’olive
  • Epices Cajun
  1. Eplucher, laver et couper les carottes en rondelles.
  2. Eplucher, laver et couper les pommes de terre en cubes.
  3. Eplucher, laver et ciseler l’oignon.
  4. Laver et couper la courgette en cubes. Réserver.
  5. Huiler une plaque allant au four, étaler les légumes, parsemer d’épices.
  6. Enfourner à four chaud 210°, cuire 20 mn.
  7. Disposer l’espadon dans un plat allant au four.
  8. Arroser d’une c à c de pistou de persil chaque tranche de poisson.
  9. Mélanger les courgettes avec les autres légumes.
  10. Enfourner le plat de poisson, cuire 5 mn, retourner, cuire 5 mn.
  11. Servir aussitôt.

 

Journal de bord du déconfinement #60 et 61 Coronavirus – Salade grecque et masques… encore


Vendredi 15 et samedi 16 mai 2020

Le masque comme accessoire de mode

La distanciation sociale, que de plus en plus on préfère on préfère appeler distanciation physique et dont le port du masque est la figure de proue préfigure nos rapports avec les autres. Il est devenu rapidement l’élément indispensable de nos sorties pour préserver notre santé et celle des autres, alors quitte à en coudre soi-même, puisque de toute façon ils sont toujours difficiles à trouver, autant en faire dans un joli tissu.

Peut-être avez-vous vu les masques distribués par la ville de Lyon dont les internautes se moquent abondamment en les qualifiant de torchons ou de serpillères, et c’est vrai qu’ils sont moches mais il faut avant de critiquer lire la notice, qu’ils disent !

Par contre à Toulouse, ils sont d’un joli bleu et fait sur le modèle aux normes AFNOR, et ils doivent arriver dans nos boites aux lettres. Bon, pour l’instant un seul est arrivé à mon nom et il est bien trop grand pour moi mais va parfaitement à Namour ou JaimeTout qui attendent toujours les leurs.

On ne va pas en oublier l’essentiel, la salade turque ou grecque ! Des lustres que je cherche ce merveilleux fromage turc, frais et sec pour en émietter sur ma salade comme pour les petits déjeuners en Turquie. Nous l’avons trouvé à l’épicerie russe en allant nous approvisionner en oeufs de saumon, une belle épicerie bien achalandée par contre les normes sanitaires et les informations sur le Covid19 ne sont pas passés par là. Heureusement que nous avions nos masques et le gel dans la voiture.

Salade grecque

  • Salade verte
  • Fromage blanc frais et sec (turc ou grecque)
  • Olives noires
  • Oignons frais
  • Graines de grenade
  • Tomates cerise
  • Graines de lin
  • Huile
  • Vinaigre
  • Sel, poivre

 

  1. Laver la salade, essorer.
  2. Peler, laver et ciseler l’oignon.
  3. Couper et ôter les graines de grenade.
  4. Emincer les olives noires. Couper les tomates en deux.
  5. Disposer le tout dans l’assiette.
Catégories :Cuisine

Journal de bord du dé-confinement #59 Coronavirus – Gratin de potiron

14 mai 2020 2 commentaires

Jeudi 14 mai 2020

Annonce du jour, bien mieux qu’un long discours !

Allez on le termine ce potiron ?! J’avais envie d’un gratin mais j’avais peur que ce soit un peu fade, il me restait du sauté de dinde asiatique, parfait pour donner un peu peps à mon gratin.

Si vous n’avez pas de reste de sauté de dinde, un autre reste peu faire l’affaire ou un peu de poulet, dinde ou steak ou juste des légumes pour un plat vegan.

Gratin de potiron

  • 1,5 kg de chair de potiron
  • 1 kg de pomme de terre
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 courgette
  • 200 g de viande déjà cuite (poulet, dinde, steak haché)
  • 20 cl de crème liquide
  • Sel, poivre, Epices (muscade, paprika, cajun, couscous, paella….)
  • 200 g de fromage rapé (Mozzarella, emmenthal,…)
  1. Eplucher, couper en cubes et cuire la chair de potiron dans une grande casserole jusqu’à ce qu’elle soit très tendre et facilement écrasante. Normalement pas besoin d’ajouter d’eau mais surveiller au début que ça n’attache pas.
  2. Eplucher, laver et couper en cubes les pommes de terre, cuire à l’eau.
  3. Eplucher oignon, carotte et courgette, émincer et suer dans un peu de beurre.
  4. Egoutter le potiron et les pommes de terre.
  5. Ecraser tous les légumes, mélanger avec la crème et assaisonner.
  6. Ajouter le reste de sauté (sinon rien).
  7. Huiler un plat gratin, étaler la purée de légumes.
  8. Parsemer de râpé.
  9. Gratiner 20 mn au four à 190°.
Catégories :Cuisine
%d blogueurs aiment cette page :