Archive

Posts Tagged ‘Confiture’

Gâteau moelleux à la confiture de tomates vertes aux blancs d’œufs

11 novembre 2022 Laisser un commentaire

Si comme moi, vous avez conservé vos blancs d’œufs au congélateur, après avoir consciencieusement noté le poids sur la boîte, en vue de faire des macarons mais qu’au final ils trainent depuis presque trop longtemps, voilà la recette pour changer des amaretti, des tuiles, des financiers, des rochers coco.

Il est vraiment ultra moelleux, rapide à faire, et vous pouvez changer la confiture ou mettre des morceaux de fruits frais, une recette à multiples facettes pour ne rien jeter.

Gâteau moelleux à la confiture de tomates vertes

  • 40 g pépites de figues (ou poudre d’amandes/noisettes)
  • 110 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 12 cl d’huile d’olive
  • 180 g de blancs d’œufs (5 blancs)
  • 150 à 200 g de confiture de tomates vertes à l’orange
  • 1/2 sachet de levure chimique
  1. Battre les blancs d’œufs en neige ferme. Réserver.
  2. Mélanger les poudres : figues, farine, sucre et levure.
  3. Ajouter l’huile et 3 c à s de confiture, mélanger.
  4. Incorporer les œufs en neige, en trois fois, délicatement à la maryse. 
  5. Dans un moule graissé et fariné ou en en silicone, verser la moitié de la pâte, répartir le reste de confiture et couvrir avec l’autre moitié de pâte. 
  6. Enfourner dans un four préchauffé à 180°, cuire 30 à 35 mn.
  7. Laisser tiédir, démouler sur une grille.
Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine

Confiture poires, kiwis

14 octobre 2022 Laisser un commentaire

Comme je suis en plein trip confitures mais vu la saison on commence à manquer de fruits d’été, même si dans le sud les températures restent plus que clémentes pour un mois d’octobre. Je me suis rabattue sur les fruits d’octobre en mettant en pots une confiture de poires et de kiwis.

En laissant macérer 4 ou 5 heures les fruits et le sucre on obtient pas mal de sirop et j’avais peur que la confiture soit trop liquide malgré ma petite mousseline remplie de pépins et de cœurs de pommes. J’ai donc mis trois grammes d’agar agar qui se sont avérés parfaitement inutiles à part transformer ma confiture et la rendre plus proche d’une gelée. Je déconseille donc à moins que vous préfériez un peu gélifié.

Par contre, pour partir de 2,100 kg de matières premières, je n’ai pu obtenir que 4 pots, l’évaporation est conséquente.

  • 6 poires (env. 1 kg épluchés)
  • 5 kiwis (env. 400 g épluchés)
  • 1/2 citron (jus)
  • 1 gousse de vanille ou 1 c à c d’extrait de vanille
  • 700 g de sucre
  1. Éplucher les kiwis et les poires, réserver cœurs et pépins (de la poire).
  2. Couper les fruits en petits dés. Déposer dans un grand saladier ou le faitout de cuisson.
  3. Peser, ajouter la moitié du poids des fruits en sucre, la vanille et le jus de citron.
  4. Emballer dans une gaze les pépins et le cœur des poires, fermer avec une ficelle.
  5. Mélanger, couvrir et laisser macérer quelques heures à température ambiante ou une nuit au réfrigérateur ainsi que le cœur et les pépins.
  6. Verser dans la marmite de cuisson, ajouter les coeurs et les pépins.
  7. Porter à ébullition, mélanger régulièrement, et cuire à petits bouillons environ 45 mn.
  8. Tester la gélification en versant une cuillère de confiture dans une petite assiette réfrigérée.
  9. Verser dans des pots stérilisés, retourner après fermeture et laisser refroidir.

Confiture de melons Galia parfumée à l’orange et au gingembre

1 octobre 2022 Laisser un commentaire

Confiture de melons Galia parfumée à l'orange et au gingembre

Mon péché mignon réside dans la confection de confitures, étant bec peu sucré j’en mange très peu mais prend un immense plaisir à les réaliser. Profitant d’un séjour en Espagne pour s’occuper de ma tante handicapée, pendant que sa fille prenait de courtes vacances pour souffler avec des copines au Canada, je lui ai rempli le placard de confitures de prunes, de poires/kiwi et de melons ; dommage j’ai oublié de prendre la photo avec mes grosses étiquettes pour qu’elle voit bien le contenu.

Comme on était en fin de saison de melon charentais ou de Lectoure, j’ai choisi le melon galia (et aussi parce qu’il était en promo !) dit melon brodé avec sa peau marquée de lignes en relief, il est gouteux et bien sucré. Le Jenny Lind et le Vert grimpant sont des variétés originaires d’Amérique du Nord, on en trouvait quasi toute l’année à Saint Pierre et Miquelon, ils poussent facilement et sous climat frais, ce pourquoi on peut en trouver localement en septembre ou octobre en France ou en Espagne où ils sont maintenant cultivés.

J’en profite pour saluer mes cousines (sa fille et sa petite fille) et ma tante (qui ne l’est pas vraiment mais qui m’appelle sa nièce et j’aime ça), cette femme de 90 ans, en déambulateur, qui n’entend pas bien, ne voit pas trop, se déplace difficilement et en douleurs, avec la mémoire qui flanche de temps en temps pour son courage, sa gentillesse, son sourire et sa joie de vivre. Elle mérite toutes les confitures du monde et plus encore.

Confiture de melons Galia parfumée à l'orange et au gingembre

Confiture de melons Galia

  • 3 melons (2,800 kg épluchés, épépinés)
  • 1,400 kg de sucre
  • 300 g de miel
  • 1 orange (jus + zeste)
  • 1 citron
  • 2 cm de gingembre frais
  • 2 g d’agar agar
Confiture de melons Galia parfumée à l'orange et au gingembre
  1. Couper les melons en deux, épépiner avec une cuillère.
  2. Couper en quartiers et peler.
  3. Couper en cubes.
  4. Zester l’orange, émincer finement, ébouillanter trois fois. Extraire le jus.
  5. Presser le citron
  6. Dans la bassine à confiture ou le faitout, déposer le melon, les zestes, le jus de l’orange et du citron et le miel. Recouvrir avec le sucre, laisser macérer 3 ou 4 heures.
  7. A l’aide d’une écumoire retirer les fruits, porter le jus à ébullition 10 mn.
  8. Verser les dés de melon, attendre l’ébullition, couper la source de chaleur. Laisser refroidir complètement.
  9. Quelques heures plus tard ou le lendemain, cuire 30 à 45 mn en mélangeant régulièrement.
  10. Tester la cuisson, le melon doit être tendre et confit mais sans coloration.
  11. Donner quelques tours de mixer plongeant (si vous le souhaitez).
  12. Saupoudrer de 2 g d’agar agar, prolonger la cuisson 1 mn en mélangeant.

Le melon contient beaucoup d’eau, j’ai donc mis de l’agar pour qu’elle ne soit pas trop liquide. J’en utilise assez peu et j’avoue ne le dose pas très bien, j’ai mis 6 g et obtenu une gelée plutôt qu’une confiture ce que je n’aime pas trop, donc 2 g devraient suffire, en mettre plus si vous aimez une confiture plus ferme.

Confiture de tomates vertes, poires et pommes

12 novembre 2021 Laisser un commentaire

Sur les conseils de l’ami qui m’a donné les tomates de son jardin, j’avais prévu seulement des poires mais comme j’avais quatre kilos de tomates je me suis dit que je testerai bien également un chutney.

Prise dans la découpe, l’épluchage, les pesées, les gamelles, je me suis trompée de saladiers et j’ai mélangé les dés de pomme dans celui prévu pour la confiture au lieu du chutney il y a donc des pommes, c’est bien aussi.

La confiture

  • 2,5 kg de tomates vertes
  • 1,2 kg de poires
  • 2 pommes
  • Le jus d’un citron
  • 1 trait de vanille liquide
  • 1,3 kg de sucre
  • Laver, ôter l’opercule et couper les tomates en petits dés.
  • Éplucher, épépiner, couper en dés poires et pommes.
  • Verser les fruits dans une bassine à confiture ou un faitout avec le jus de citron, la vanille et le sucre.
  • Laisser macérer 12 h.
  • Cuire à petite ébullition, 40 à 50 mn. écumer régulièrement.
  • Verser dans des pots stérilisés, fermer et retourner les pots.

Confiture de figues blanches aux épices douces

8 octobre 2021 Laisser un commentaire

Je n’arrête pas, chaque année, de vous parler de mes figues. Enfin, celles que je vais cueillir chez des amis et qui résistent à l’envie toujours plus forte de zigouiller les deux figuiers.

Il faut dire qu’ils sont assez près de la piscine et de la cuisine d’été, oui parce qu’ils ont aussi une piscine, chauffée s’il vous plait, et une magnifique cuisine d’été équipée d’une superbe plancha. Bref, revenons aux désagréments des figuiers et j’avoue qu’ils sont nombreux :

  • figues tombées de l’arbre à moitié mangées par les oiseaux,
  • ça pourrit, ça (pue) sent l’alcool (de figues),
  • ça s’incruste dans le gazon au bord de la piscine,
  • on marche dessus,
  • on s’en colle aux semelles,
  • on en emmène partout,
  • les piaffes, non contents de nous bouffer la moitié de la récole,
  • chient de la figue et moult pépins sur le mobilier de jardin,
  • ça durcit, il faut frotter fort pour nettoyer,
  • on en sort pas !

Que faire ? On change de chaussures, on fait super gaffe où on marche et puis ce n’est pas si simple la récolte, faut pas croire, la sève contenue dans les feuilles et les branches est, pour ma part, ultra urticante, c’est farci de moustiques, araignées et autres bestioles provoquant boutons et démangeaisons, alors ? Qui souffre le plus ?

Donc qu’on se le dise, que ce soit au jardin ou pour la cueillette : la figue se mérite.

J’ai oublié de préciser qu’il y avait un figuier de figues blanches et au de figues noires, après je ne saurais dire de quelles variétés il s’agit.

Je ne mélange pas les figues pour faire mes confitures, cette année j’ai ajouté des épices à pain d’épices dans celle à la figue blanche. On peut aussi faire le mélange soi-même (cannelle, badiane, girofle, anis, gingembre, muscade) et forcé sur un des épices préféré et ajouter de la cardamome.

Confiture de figues blanches aux épices douces à pain d'épices

Confiture de figues blanches aux épices douces

Pour 9 pots

  • 3 kilos de figues
  • 1,5 kilos de sucre
  • Le jus d’un citron
  • 2 c à s de quatre épices
  • 1 c à c de cardamome moulue
  1. Stériliser les pots en les faisant bouillir, égoutter, laisser sécher à l’envers sur un torchon propre.
  2. Rincer les figues, couper le pédoncule dur, couper les fruits en quatre.
  3. Mettre dans une bassine à confiture ou une grosse marmite avec le citron et le sucre.
  4. Couvrir, mettre dans un endroit frais.
  5. Laisser macérer 12 h (une nuit).
  6. Le lendemain, porter à ébullition, cuire environ 30 mn en mélangeant régulièrement.
  7. Écumer, surveiller la cuisson et la consistance désirée.
  8. Ajouter les épices.
  9. Remplir les pots avec la confiture brûlante, fermer et retourner les pots sur leurs couvercles.
Confiture de figues blanches aux épices douces à pain d'épices

Confiture d’abricot et tarte aux abricots, pâte sablée

18 septembre 2020 Laisser un commentaire

Incompréhensible, pas de recette de confiture d’abricots sur mon carnet de recettes alors qu’elle est ma préférée après celle de cranberries.

Evidemment, la réalisation de la confiture date de fin juin mais entre temps, les vacances, le retour de FilsAuLoin, etc etc et comme je ne vais pas la stocker en attendant de la publier à la bonne saison elle sera prête dans mon carnet pour l’année prochaine. Le stock mis en pots va à peine couvrir l’année au rythme où ça va. Lire la suite…

Journal de bord du dé-confinement #65 Coronavirus – Confiture de cranberries (canneberges) aux pommes et à l’orange


 

Mercredi 20 mai 2020

Quand j’ai vu ces sachets de canneberges surgelées à l’épicerie russe j’ai cru halluciné, deux ans que je n’avais pas fait de confiture avec ces petites baies dont j’adore l’acidité.

Bam, du coup j’en ai acheté un kilo cinq cent grammes et j’en ai gardé trois cent grammes au congélateur pour faire du chutney ou pour accompagner une viande, du lapin par exemple… Lire la suite…

Confiture de pastèque verte ou confiture de citre

25 janvier 2019 1 commentaire

Une amie me fait souvent cadeau d’un de ses pots de confiture, c’est ainsi que j’ai découvert la pastèque verte dont je suis tombée amoureuse et j’aurais donné un bras pour faire quelques pots moi-même. Sauf, que voilà, la pastèque verte ne se trouve pas facilement, surtout en ville. Lire la suite…

Confiture de figues

22 juillet 2016 3 commentaires

Confiture de figues 1

La confiture, on l’aime pas trop sucré et pas trop cuite. Vous allez me dire, ben ça ressemble plutôt à de la compote ! Exactement, sauf que la compote je ne la sucre pas du tout et ici, bien fermé en ayant chassé l’air pour que les vilains microbes ne viennent pas se délecter de la confiture avant moi, elle va se conserver quelques mois. Lire la suite…

Confiture de Canneberges (cranberries)

9 novembre 2010 18 commentaires

Confiture de canneberges

Dès que je croise un paquet de canneberges, je ne peux pas m’en empêcher, il finit dans mon panier. Je suis en train de devenir autant addict de ce petit fruit rouge que de la rhubarbe. N’étant pas fan du goût du sucre et de la chose sucrée en général, j’affectionne ces fruits pour leur côté acide venant contrebalancer trop de douceurs. J’entends d’ici la levée de boucliers des « becs sucrés » : mais il n’y a jamais trop de douceurs !  C’est vrai, alors après la version acide en chutney, le voilà en deux versions plus édulcorés. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :