Archive

Posts Tagged ‘Economique’

Gâteau moelleux gingembre et miel, IG bas, cuisson vapeur

25 novembre 2022 Laisser un commentaire

Mon amie a dû se mettre à faire un régime IG Bas, je lui ai donc indiqué le blog saines gourmandises dont les recettes, comme son nom l’indique sont souvent légères.

Celle-ci m’a interpellée avec sa cuisson vapeur, j’étais curieuse de goûter le résultat et je pouvais également le faire déguster à mon amie.

Gâteau moelleux gingembre et miel

  • 160 g de farine T160 de grand épeautre (ou de blé)
  • 40 g de farine de blé
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 30 g de gingembre frais
  • 6 cl de jus de citron (à presser ou en bouteille)
  • 2 citrons verts zestés
  • 3 œufs
  • 90 g d’huile d’olive
  • 80 g de miel
  • 1/2 c à c de vanille liquide ou un sachet de sucre vanillé
  1. Faire bouillir de l’eau dans une cocotte ou un faitout, vérifier de pouvoir attraper le moule sans se brûler.
  2. Poser le panier vapeur et fermer avec un couvercle.
  3. Presser les citrons. Réserver le jus.
  4. Éplucher, ciseler (ou hacher) le gingembre.
  5. Mélanger les farines, la poudre à lever et la fleur de sel, faire un puits.
  6. Zester finement les écorces des deux citrons dans le puits formé.
  7. Ajouter tous les autres ingrédients et mélanger sans insister.
  8. Graisser et fariner le moule choisi pour entrer dans la cocotte.
  9. Verser la pâte et déposer le moule dans le panier vapeur, fermer.
  10. Cuire environ 35 mn à feu moyen, vérifier en piquant le gâteau avec un pointe de couteau ou une aiguille à brider.
  11. Prolonger la cuisson si besoin.
  12. Démouler tiède. En option, saupoudrer de sucre vanillé une fois refroidi.
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Biscuits

Pain perdu au lait de chèvre et tomates séchées

18 novembre 2022 Laisser un commentaire

On pourrait le considérer comme le pain des ingrédients perdus ou pour être plus juste le pain pour ne rien perdre. Comme vous le savez, ou pas, ici on ne jette rien, on milite pour la récup, la seconde main et la transformation des produits.

Alors lorsqu’il reste du pain, l’été je fais de la panzanella et puisqu’il fait un peu plus frais un gratin histoire de manger chaud et puis j’avais pas mal d’ingrédients reste de frigo qui n’en pouvaient plus d’attendre leur tour.

J’avais acheté du lait de chèvre pour tenter de faire un fromage, bien sûr JaimeTout l’a ouvert par erreur pour son chocolat du matin et me disant « maman, il est dégueulasse ton lait« , « ben mon chéri la prochaine fois ouvre les yeux et lit l’étiquette« .

Et puis, j’avais ramené une roue de Saint Nectaire d’Auvergne, dûment congelée en huitième mais ce morceau là était visiblement effectué un trop long séjour au congélateur et était sec comme un coup de trique. Et tout ça, sans compter les tomates cerise, reste d’un apéro.

Il n’en fallait pas plus, avec ce pain au levain, absolument délicieux, qu’on ne sait pourquoi personne n’avait terminé, allez hop c’est parti pour un gratin de pain sans perte !

Pain perdu au lait de chèvre

  • 1 demi pain
  • 40 cl de lait de chèvre
  • 3 oignons
  • 3 poivrons longs
  • 200 g de lardons
  • 10 tomates cerise
  • 10 tomates séchées
  • 3 œufs
  • Saint nectaire
  • Huile d’olive
  • Épices italiennes
  • Herbes de Provence
  • Sel, poivre
  1. Couper le pain en tranches d’env. 1 cm.
  2. Disposer les à plat dans un plat à gratin légèrement huilé.
  3. Arroser avec 20 cl de lait de chèvre.
  4. Laisser imbiber une trentaine de minutes.
  5. Éplucher, laver, émincer les oignons.
  6. Suer dans un peu d’huile d’olive.
  7. Laver, Épépiner, ciseler les poivrons, ajouter dans le wok.
  8. Ajouter les lardons.
  9. Laver, couper en quatre les tomates cerise et hacher grossièrement les tomates séchées. Ajouter dans le wok.
  10. Assaisonner avec les épices, et laisser confire 15 mn.
  11. Préchauffer le four à 180°.
  12. Battre les œufs avec les 20 cl de lait restants. Saler et poivrer.
  13. Répartir les légumes sur le pain, verser l’appareil.
  14. Couper le fromage en tranches, disposer sur le dessus.
  15. Enfourner, cuire, 30 mn à chaleur tournante et 10 mn chaleur tournante sole dessous.

Gâteau moelleux à la confiture de tomates vertes aux blancs d’œufs

11 novembre 2022 Laisser un commentaire

Si comme moi, vous avez conservé vos blancs d’œufs au congélateur, après avoir consciencieusement noté le poids sur la boîte, en vue de faire des macarons mais qu’au final ils trainent depuis presque trop longtemps, voilà la recette pour changer des amaretti, des tuiles, des financiers, des rochers coco.

Il est vraiment ultra moelleux, rapide à faire, et vous pouvez changer la confiture ou mettre des morceaux de fruits frais, une recette à multiples facettes pour ne rien jeter.

Gâteau moelleux à la confiture de tomates vertes

  • 40 g pépites de figues (ou poudre d’amandes/noisettes)
  • 110 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 12 cl d’huile d’olive
  • 180 g de blancs d’œufs (5 blancs)
  • 150 à 200 g de confiture de tomates vertes à l’orange
  • 1/2 sachet de levure chimique
  1. Battre les blancs d’œufs en neige ferme. Réserver.
  2. Mélanger les poudres : figues, farine, sucre et levure.
  3. Ajouter l’huile et 3 c à s de confiture, mélanger.
  4. Incorporer les œufs en neige, en trois fois, délicatement à la maryse. 
  5. Dans un moule graissé et fariné ou en en silicone, verser la moitié de la pâte, répartir le reste de confiture et couvrir avec l’autre moitié de pâte. 
  6. Enfourner dans un four préchauffé à 180°, cuire 30 à 35 mn.
  7. Laisser tiédir, démouler sur une grille.
Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine

Butter chicken, poulet à l’indienne

21 octobre 2022 Laisser un commentaire

L’envie m’est venu en visionnant la vidéo de la recette de la La cuisine indienne de Sikander. Je n’ai suivi ni tout à fait la recette, ni la manière donnée mais le résultat et le goût sont là et le visuel n’est pas à la hauteur mais je n’ai pas eu le temps pour la mise en scène, il y avait des affamés autour de la table.

Pour ces recettes asiatiques, qu’elles soient thaïlandaises ou indiennes, il ne faut vraiment pas se laisser rebuter par la longue liste des ingrédients, ceux de base comme la viande, le poisson et les légumes sont simples à trouver et à cuisiner et ce qui crée le goût sont les aromates et le mélange de plusieurs épices.

Il faut utiliser ceux que vous possédez, s’il en manque un, ou même deux comme la poudre de chili et le garam massala, votre plat sera tout de même réussi et savoureux.

Butter chicken, poulet à l’indienne

  • 1 kg de filets de poulet (filets de cuisses)
  • 1 poivron vert
  • 5 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 3 cm de gingembre
  • 1/2 citron vert
  • 1/2 c à c de poudre de chili
  • ½ c à c de curcuma
  • 1 c à s de coriandre poudre
  • 1 c à s de cumin en grains
  • 1 c à c de paprika
  • 4 c à c de garam massala
  • 1/2 c à c de sel
  • 1 c à s de sucre
  • 1 c à s de concentré de tomates
  • 1 boite de tomates concassées (400 g ou 4 tomates mondées et hachées)
  • 15 cl de crème entière (4-5 cuillères à soupe de yaourt)
  • 50 gr de beurre
  • Huile
  1. Éplucher et mixer l’ail et le gingembre.
  2. Préparer la marinade avec le concentré de tomates, la moitié du mélange ail/gingembre, curcuma, 2 c à c de garam massala, le jus du citron vert.
  3. Couper le poulet en morceaux. Enrober de marinade. Réserver au frais.
  4. Couper le poivron en brunoise.
  5. Ciseler les oignons.
  6. Chauffer, dans un wok, 2 c. à s d’huile végétale, saisir le poulet sur toutes les faces. Débarrasser. Réserver poulet et reste de marinade.
  7. Ajouter un peu d’huile et faire revenir le poivron puis suer les oignons émincés, le reste de l’ail et du gingembre, env. 10 min.
  8. Doser les épices : le cumin, la coriandre, le paprika, le chili, le reste de garam massala, mélanger.
  9. Ajouter la tomate concassée, le sel et le sucre, cuire 10 mn.
  10. Verser la crème (ou le yaourt), cuire 5-10 mn en remuant.
  11. Remettre le poulet et 1/2 tasse d’eau, laisser mijoter à feu doux 15-20 min.
  12. Mélanger le beurre coupé en morceaux.
  13. Servir avec du riz, et au choix parsemer de coriandre fraîche ciselé ou de noix de cajou.

Butternut farcie à la semoule et aux légumes

14 octobre 2022 Laisser un commentaire

1, 2, 3 c’est parti pour la saison des courges et surtout de la butternut en ce qui me concerne. Pour ma première de l’automne, j’ai choisi de la farcir avec des légumes et de la semoule.

La courge n’étant pas très grande même débarrassée de ses pépins et légèrement évidée, j’ai cuisiné des légumes en bonne quantité pour la farcir mais aussi pour en disposer dans l’assiette et que mes gourmands aient de quoi manger.

Les quelques lardons peuvent être éliminés pour un plat totalement végétarien. On découpe les légumes un à un et on les ajoute l’un après l’autre dans le wok pour en faire une poêlée bien confite.

Butternut farcie

  • 2 ou 3 oignons moyens
  • 2 poivrons longs
  • 1 aubergine moyenne
  • 200 g de champignons de Paris (surgelés ou non)
  • 100 g de lardons
  • Une douzaine de tomates séchées
  • Huile d’olive
  • 200 g de semoule moyenne ou fine
  • 1 bouillon de cube
  • Poivre
  • Herbe de Provence
  • Massalé
  • Gingembre
  • Chapelure ou fromage râpé)
  1. Préchauffer le four à 210°C.
  2. Couper la courge en deux dans la longueur, retirer les graines et les parties fibreuses à l’aide d’une cuillère.
  3. Placer sur une plaque de four, préparer un badigeon d’huile, d’épices, sel et poivre pour badigeonner la chair.
  4. Enfourner 20 min, la chair doit être tendre.
  5. Peser la semoule dans un verre doseur, verser dans un saladier, couvrir avec la même quantité d’eau assaisonnée du bouillon de cube.
  6. Laisser gonfler une vingtaine de minutes, puis égrainer avec une fourchette.
  7. Dans un wok ou une sauteuse, faire revenir les oignons.
  8. Éplucher, laver, ciseler les oignons, suer avec les lardons.
  9. Laver, couper en deux, épépiner, ciseler les poivrons, ajouter dans le wok.
  10. Laver, couper en cubes l’aubergine, ajouter dans le wok.
  11. Couper les tomates en petits dés et grossièrement les champignons, ajouter dans le wok et faire revenir environ 10 min, jusqu’à ce qu’ils aient rendu leur eau.
  12. Saler, poivrer, ajouter les épices.
  13. Quand les légumes sont cuits, mélanger avec la semoule et répartir dans les courges.
  14. Parsemer de chapelure (ou de fromage râpé).
  15. Colorer au four 10 à 15 mn.
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Légumes

Flan sans pâte aux mirabelles avec ou sans thermomix

7 octobre 2022 Laisser un commentaire

Flan sans pâte façon Christophe Michalak avec mirabelles

J’avais envie de flan pour faire plaisir à Namour qui adore ça, mais je n’aime pas le flan pâtissier avec sa pâte brisée parce qu’à mon sens elle alourdit le crémeux du flan. Et donc pourquoi pas un flan sans pâte ?

Comme on aime aussi le clafoutis, parce que les fruits c’est la vie, j’ai disposé quelques quartiers de mirabelles sur le dessus.

La recette originale provient de Cookomix, elle même assez proche de la recette de Christophe Michalak, pour un moule conseillé de maximum 20 cm (sur Cookomix), comme je le voulais épais mais je n’ai que des grands moules pour famille nombreuse j’ai augmenté les quantités.

A la finale, le flan faisait 2 cm, l’épaisseur était convenable avec un œuf supplémentaire mais on peut encore ajouter un œuf et se livrer à une une règle de trois pour les autres ingrédients pour l’avoir vraiment épais pour un moule comme le mien de 24 cm, ou bien il vaut mieux utiliser un moule de 15 ou 18 cm si on utilise que les 5 jaunes de la recette originale.

Il n’y a que la quantité de sucre que je diminue toujours, d’autant que je l’emportais chez une amie qui comme moi n’est pas trop bec sucré. Pourtant, après en avoir pris une micro part, elle s’est resservie, n’a pas proposé de partager le reste, m’a demandé la recette tout de suite puis me l’a réclamée deux jours après en me disant que je la réconciliais avec les desserts ! Si ça c’est pas le plus beau des compliments, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Flan sans pâte

Flan sans pâte façon Christophe Michalak avec mirabelles

Pour un moule de 20 cm à 24 cm

Ingrédients

  • 600 g de lait demi-écrémé
  • 300 g de crème liquide entière
  • 135 g de sucre blanc
  • 5 jaunes et 1 œuf entier
  • 60 g de maïzena
  • 1 gousse de vanille

AVEC Thermomix

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Fendre et gratter la gousse de vanille.
  3. Mettre tous les ingrédients dans la cuve du robot.
  4. Cuire 8m/90°/vitesse 4.
  5. Laver, dénoyauter et découper en quartiers les mirabelles (en 8)
  6. Disposer sur le dessus de la crème, les enfoncer légèrement.
  7. Couler le flan dans un moule à charnière tapissé de papier cuisson ou rond à bord haut beurré.
  8. Enfourner et cuire 40 mn. La cuisson est terminée lorsque le dessus est doré et que quelques taches brunes éparses sont apparues.
  9. Laisser refroidir à température ambiante et réfrigérer pendant 12h au minimum dans le moule de cuisson.
  10. Démouler, déguster le flan et les compliments.

SANS thermomix

  1. Fendre et gratter la gousse de vanille.
  2. Mélanger ensemble la crème et le lait, laisser infuser 1 ou 2 heures avec la vanille.
  3. Dans un saladier, mélanger le sucre et la maïzena.
  4. Ajouter les jaunes d’œufs et fouetter.
  5. Verser le mélange lait et crème petit à petit sur les jaunes en fouettant.
  6. Verser dans une casserole et porter à ébullition jusqu’à épaississement, tout en mélangeant avec un fouet.
  7. Couler le flan dans un moule à charnière tapissé de papier cuisson ou rond à bord haut beurré.
  8. Enfourner et cuire 40 mn. La cuisson est terminée lorsque le dessus est doré et que quelques taches brunes éparses sont apparues.
  9. Laisser refroidir à température ambiante et réfrigérer pendant 12h au minimum dans le moule de cuisson.
  10. Démouler, déguster le flan et les compliments.
Flan sans pâte façon Christophe Michalak avec mirabelles

Confiture de melons Galia parfumée à l’orange et au gingembre

1 octobre 2022 Laisser un commentaire

Confiture de melons Galia parfumée à l'orange et au gingembre

Mon péché mignon réside dans la confection de confitures, étant bec peu sucré j’en mange très peu mais prend un immense plaisir à les réaliser. Profitant d’un séjour en Espagne pour s’occuper de ma tante handicapée, pendant que sa fille prenait de courtes vacances pour souffler avec des copines au Canada, je lui ai rempli le placard de confitures de prunes, de poires/kiwi et de melons ; dommage j’ai oublié de prendre la photo avec mes grosses étiquettes pour qu’elle voit bien le contenu.

Comme on était en fin de saison de melon charentais ou de Lectoure, j’ai choisi le melon galia (et aussi parce qu’il était en promo !) dit melon brodé avec sa peau marquée de lignes en relief, il est gouteux et bien sucré. Le Jenny Lind et le Vert grimpant sont des variétés originaires d’Amérique du Nord, on en trouvait quasi toute l’année à Saint Pierre et Miquelon, ils poussent facilement et sous climat frais, ce pourquoi on peut en trouver localement en septembre ou octobre en France ou en Espagne où ils sont maintenant cultivés.

J’en profite pour saluer mes cousines (sa fille et sa petite fille) et ma tante (qui ne l’est pas vraiment mais qui m’appelle sa nièce et j’aime ça), cette femme de 90 ans, en déambulateur, qui n’entend pas bien, ne voit pas trop, se déplace difficilement et en douleurs, avec la mémoire qui flanche de temps en temps pour son courage, sa gentillesse, son sourire et sa joie de vivre. Elle mérite toutes les confitures du monde et plus encore.

Confiture de melons Galia parfumée à l'orange et au gingembre

Confiture de melons Galia

  • 3 melons (2,800 kg épluchés, épépinés)
  • 1,400 kg de sucre
  • 300 g de miel
  • 1 orange (jus + zeste)
  • 1 citron
  • 2 cm de gingembre frais
  • 2 g d’agar agar
Confiture de melons Galia parfumée à l'orange et au gingembre
  1. Couper les melons en deux, épépiner avec une cuillère.
  2. Couper en quartiers et peler.
  3. Couper en cubes.
  4. Zester l’orange, émincer finement, ébouillanter trois fois. Extraire le jus.
  5. Presser le citron
  6. Dans la bassine à confiture ou le faitout, déposer le melon, les zestes, le jus de l’orange et du citron et le miel. Recouvrir avec le sucre, laisser macérer 3 ou 4 heures.
  7. A l’aide d’une écumoire retirer les fruits, porter le jus à ébullition 10 mn.
  8. Verser les dés de melon, attendre l’ébullition, couper la source de chaleur. Laisser refroidir complètement.
  9. Quelques heures plus tard ou le lendemain, cuire 30 à 45 mn en mélangeant régulièrement.
  10. Tester la cuisson, le melon doit être tendre et confit mais sans coloration.
  11. Donner quelques tours de mixer plongeant (si vous le souhaitez).
  12. Saupoudrer de 2 g d’agar agar, prolonger la cuisson 1 mn en mélangeant.

Le melon contient beaucoup d’eau, j’ai donc mis de l’agar pour qu’elle ne soit pas trop liquide. J’en utilise assez peu et j’avoue ne le dose pas très bien, j’ai mis 6 g et obtenu une gelée plutôt qu’une confiture ce que je n’aime pas trop, donc 2 g devraient suffire, en mettre plus si vous aimez une confiture plus ferme.

Confiture de tomates vertes, orange et citron

16 septembre 2022 Laisser un commentaire

Bon, avec le kilo de tomates et les quelques oranges confites qu’il restait dans un bocal au fond du frigo, il fallait que j’essaie la confiture de tomates vertes à l’orange.

Si vous n’avez pas d’oranges confites ça marchera aussi avec des écorces d’oranges fraîches, il suffira de les zester finement et de les blanchir trois fois. Puis ajouter quelques cuillères de sucre, arroser d’eau et laisser confire doucement en surveillant l’évaporation.

  • 1 kg de tomates vertes
  • Le jus d’un citron
  • Les zestes confits d’une orange
  • 500 g de sucre
  1. Laver, ôter l’opercule et couper les tomates en petits dés.
  2. Couper les écorces d’orange un petits morceaux.
  3. Couper le citron en deux, presser.
  4. Verser le tout dans une bassine à confiture ou un faitout avec le sucre.
  5. Laisser macérer 12 h.
  6. Cuire à petite ébullition, 40 à 50 mn. écumer régulièrement.
  7. Verser dans des pots stérilisés, fermer et retourner les pots.

Tarte aux fanes de carottes et recettes de pâtes légères, sans gluten, sans beurre…

2 septembre 2022 Laisser un commentaire

Nous nous sommes rendus compte que nous n’avions jamais visité Montauban, shame on we, alors profitant du jour du marché, le samedi, et d’une belle journée de canicule, nous voilà partis.

Bien nous en a pris, le centre historique est charmant, avec une belle place aux arcades ombragées et un miroir d’eau, presque comme à Bordeaux, faisant la joie des petits.

La place bondée n’est malgré tout pas bruyante, nous déjeunons au pub irlandais d’un fish and chips et d’un hamburger à la burrata, le tout maison et délicieux et arrosé de deux bonnes bières.

Au marché, nous avons fait le plein de beaux légumes producteurs dont une belle botte de fanes de carottes et j’étais la seule à demander au maraîcher de conserver les fanes.

Pour accompagner ma tarte, qui peut se déguster en apéritif ou en entrée ou en entrée apéritive, allez, j’ai servi à mes invités un kir au sirop de safran et pétillant (blanc de blanc ou autres pétillants secs).

Tarte aux fanes de carottes

  • 1 botte de fanes de carottes
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 1/2 bouillon de cube
  • 1 c à c de curry
  • 1 c à s de moutarde
  • 3 œufs
  • 20 cl de crème liquide
  • Huile d’olive
  • Sel, Poivre
  • Gruyère ou comté râpé
  • Pâte feuilletée ou pâte légère

Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante, sole dessous)

  1. Effeuiller et rincer abondamment à l’eau claire les fanes.
  2. Éplucher, laver, ciseler les oignons.
  3. Dans une casserole, suer les oignons dans un peu d’huile.
  4. Ajouter les fanes, remuer une minute.
  5. Mouiller avec 15 cl de bouillon, cuire 15 mn, l’eau doit s’évaporer.
  6. Au blender ou mixer plongeant, mixer avec le reste des ingrédients.
  7. Chemiser un moule à tarte avec la pâte, piquer le fond, verser l’appareil.
  8. Parsemer de fromage râpé.
  9. Enfourner, cuire 25 à 30 mn.

Des pâtes, encore des pâtes

Pâte sablée légère sans beurre à l’huile d’olive

250 g de farine, 8 cl d'huile, 8 cl d'eau légèrement tiède, 1 pincée de sel. 
Mélanger rapidement, fariner le plan de travail, abaisser, piquer, garnir, cuire au four.

Pâte à tarte à l’huile d’olive et vin blanc

200 g de farine, ¼ c à c de poudre à lever, sel, 7 cl d’huile d’olive, 7 cl de vin blanc.
Mélanger rapidement, filmer, réfrigérer 1/2 h, fariner le plan de travail, abaisser, piquer, garnir, cuire au four.

Pâte aux flocons d’avoine et à l’huile d’olive

200 g de farine, 65 g de flocons d'avoine, 1 pincée de sel, 7 cl d'huile d'olive, 7 cl d'eau.
Dans le bol d'un mixer, mélanger farine, flocons et sel 5 secondes, ajouter l'huile d'olive et l'eau en filet en mixant. Arrêter lorsque la pâte est homogène. Former une boule, filmer et mettre au repos au frais une demi-heure minimum. Abaisser, piquer, cuire à blanc 10 mn à 180° recouverte d'un papier sulfurisé et de billes puis 5 mn sans le papier, garnir, cuire avec la garniture (Source Pascale Weeks)

Pâte sans gluten

150 g de farine de riz, 100 g de farine de sarrasin, 5 c à s d'huile d'olive, 1 oeuf, 8 cl d'eau, 1 pincée de sel.
Mélanger rapidement, fariner le plan de travail, abaisser, piquer, garnir, cuire au four.

Pâte magique allégée

250 g de farine, 100 g de beurre, 75 g d'eau,, 1/2 c à c de sel.
Mélanger rapidement, filmer, réfrigérer 1/2 h, fariner le plan de travail, abaisser, piquer, garnir, cuire au four.

Pâte à la farine de pois chiche

75 g de farine de pois chiche, 75 g de farine complète ou T55, 2 c à s d’huile, 1 pincée de sel. Mélanger rapidement, filmer, réfrigérer 1/2 h, fariner le plan de travail, abaisser, piquer, garnir, cuire au four.

Pain pour Pan Bagnat et garniture à ma façon

26 août 2022 Laisser un commentaire

Namour a récidivé, tu l’envoies chercher de la graine à couscous et il revient avec de la semoule moyenne. Avec la fine, je fais des desserts mais avec la moyenne je n’étais pas inspirée et puis je croise une recette de pan bagnat et pourquoi pas bricoler autour de ce thème ?

Un sandwich d’été, voilà une recette parfaite à mettre sur la table en ces temps de canicule. Parfaite à manger s’entend parce que pour la cuisson au four, il faut être un peu barge quand on a déjà 32 degrés dans l’appart mais quand on a une idée en cuisine rien ne nous arrête.

Il a d’abord fallu mixer la semoule moyenne pour obtenir une semoule plus fine, je n’étais pas convaincue du résultat obtenu par le robot mais au final les pains étaient légers et faciles à ouvrir même si quelques uns n’ont pas autant monté que les autres.

Pour la garniture, je vous l’accorde on est très très loin du pan bagnat niçois à part l’œuf dur. Comme ce « pain mouillé » est également surnommé « plat du pauvre« , le mien prend tout son sens puisqu’il s’agissait d’écouler les légumes restant avant le départ en vacances, on économise, on liquide, on s’en va.

Opération réussie, ce pan bagnat aux petits airs exotiques a ravi les papilles autour de la table.

Pour 8 pan bagnat

  • 30 cl d’eau tiède
  • 8 g de levure de boulanger
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 càs de sucre
  • 1 c à c de sel
  • 350 g de semoule fine ou extra fine
  • 150 g de farine
  1. Pétrir 15 mn au robot pétrisseur ou 8 mn au TM.
  2. Laisser lever 45 mn.
  3. Fleurer de semoule le plan de travail, débarrasser la pâte.
  4. Couper en 8 pâtons, couvrir d’un torchon, lever 20 mn.
  5. Fleurer à nouveau le plan de travail, aplatir en cercle de 15 cm, lever 20 mn.
  6. Préchauffer le four à 220°, mettre un ramequin d’eau, enfourner les pains, cuire 15 mn.

Les légumes et +

  • 5 carottes
  • 2 courgettes
  • 2 ou 3 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • Huile d’olive
  • 2 cm de gingembre frais.
  • Coriandre, gingembre (en poudre).
  • Sel, poivre, piment
  • 2 aubergines
  • 8 œufs
  1. Éplucher, laver, émincer les oignons, l’ail et le gingembre.
  2. Éplucher, laver et râper les carottes et les courgettes (sans les éplucher).
  3. Suer 5 mn les oignons dans un peu d’huile d’olive, ajouter carottes et courgettes.
  4. Arroser d’huile d’olive, assaisonner.
  5. Cuire 15 à 20 mn à feu moyen/fort pour que les courgettes lâchent leur eau.
  6. Préchauffer le four à 190°.
  7. Laver les aubergines, couper les bouts puis en tranches de 7/8 mm.
  8. Disposer sur une plaque de cuisson, assaisonner et cuire 15/20 mn, la chair doit être tendre.
  9. Cuire des œufs 7 mn (pas dur, 9 mn, mais pas mollet, 6 mn).

La sauce

  • 1 concombre
  • 100 g de chèvre frais
  • Feuilles de menthe et basilic (une dizaine)
  • Poivre
  1. Éplucher le concombre, couper en quatre dans la longueur.
  2. Retirer les pépins, couper chaque bande en trois ou quatre.
  3. Couper finement. Ciseler finement les feuilles.
  4. Écraser le fromage, poivrer, mélanger avec les feuilles.

Montage

  1. Ouvrir les pains moins deux ou trois centimètres.
  2. Écaler les œufs. Couper en six.
  3. Garnir le pain à votre convenance.
  4. Ajouter feuilles de salade et sauce pimentée.
%d blogueurs aiment cette page :