Archive

Posts Tagged ‘Economique’

Salmorejo de cordoue ou Gaspacho andalou

18 mai 2018 2 commentaires

En ragardant C dans l’air et le reportage sur les fabuleux pinchos de Cordoue, comme je n’ai pas de neige carbonique pour sublimer les goûts ni la moitié des ingrédients et seulement un pouillème de leur  savoir faire, seul ce gaspacho paraissait à ma portée. J’exagère un peu mais une soupe froide avec trois ingrédients, et délicieuse avec ça, franchement on aurait tord de s’en priver.

A la télé, je n’avais pu que la dévorer des yeux et bingo, on arrive en Espagne chez notre Tatie et, la cousine pour nous accueillir nous avait préparés un superbe repas commençant par … un salmorejo. La classe !

Pour celui-ci, j’ai bricolé avec les ingrédients qu’elle m’a annoncée mais en cherchant sur le net pour en savoir un peu plus, il en ressort que chaque ménagère a sa recette pour obtenir la texture souhaitée et finalement les quantités dépendent de la teneur en eau des tomates utilisées, de la texture du pain et de la quantité d’huile d’olive pour émulsionner le tout.

Ici, il y a très peu d’huile très peu mais pour une entrée à présenter aux invités, vous pouvez forcer la dose. Comme la saison des tomates n’est pas encore arrivée, j’ai utilisé de la chaire de tomates en conserve, lorsqu’il y en aura des fraîches, il faudra les monder et les épépiner avant de les verser sur le pain.

Pour un concentré de soleil d’Andalousie et de vacances à Cordoue,
préparez-vous un salmorejo !

Salmorejo

Pour 6 bols

  • 2 pains mollets (pan mollete)
  • 4 boites de chair de tomates (de 400 g)
  • 15 cl d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail
  • Sel, poivre (de Madagascar)
  • 3 oeufs
  • Jambon Serrano ou Ibérico
  1. Cuire les oeufs durs, écaler lorsqu’ils sont froids.
  2. Couper le pain en cubes.
  3. Arroser le pain avec l’huile d’olive et la chair de tomates, ajouter l’ail écrasé et laisser imbiber.
  4. Saler, poivrer et mixer. A ce moment vous pouvez ajouter un peu d’eau si la texture est trop épaisse.
  5. Servir le Salmorejo dans des bols ou en verrine avec un trait d’huile d’olive.
  6. Parsemer d’oeufs durs réduits en miettes et orner d’une tranche de jambon.

Quelques olives noires et des amandes ne dénatureront pas  la recette authentique de Cordoue.

Bonne dégustation de ce gaspacho Andalou.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Gâteau aux noix (consistance brownie)

11 mai 2018 7 commentaires

Gâteau aux noix 1

Lorsqu’on a la chance de se voir apporter quelques kilos de noix à domicile, on peut bien faire un effort pour les cuisiner et faire honneur à ce joli oléagineux et aux courageux ramasseurs. Lire la suite…

Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine, Goûter

Joue de boeuf confite à la bière

4 mai 2018 2 commentaires

La joue de boeuf fait partie des abats tripiers et si ne n’est pas un morceau noble une fois braisée elle est d’une extrême tendreté. Vous la trouverez entière chez votre boucher ou déjà découpée en cubes en supermarché, très peu grasse, sa viande est très fine.

Une belle garniture aromatique, une cuisson lente ou en cocotte, ajoutez de la bière ou faites mariner au vin comme pour un bourguignon et vous serez surpris de la délicatesse de cette viande.

On peut cuisiner de la même manière la joue de porc.

Joue de boeuf confite à la bière

  • 1 kg de joue de boeuf
  • 33 cl de bière blonde (ou brune)
  • 1 oignon
  • 2 branches de céleri
  • 3 gousses d’ail
  • 60 cl de bouillon
  • 6 carottes
  • 4 pommes de terre
  • 1 bouquet garni
  • 1 c à s de farine
  • 2 c à s d’huile
  • 20 g de beurre
  • sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 150°C

  1. Parer et couper la joue en morceaux de 3 cm.
  2. Saler, poivrer les joues et les dorer à l’huile dans une cocotte.
  3. Eplucher et émincer l’oignon et l’ail.
  4. Retirer l’excès de gras dans la cocotte si nécessaire.
  5. Ajouter le beurre et suer l’oignon, ajouter l’ail.
  6. Eplucher et tailler les carottes, ajouter dans la cocotte, cuire quelques minutes.
  7. Singer avec la farine, déglacer avec la bière, bien mélanger.
  8. Ajouter les pommes de terre et le bouquet garni, mouiller avec le bouillon.
  9. Porter à petite ébullition.
  10. Couvrir et enfourner 2 h 00 à 150°C ou cuire en cocotte minute 40 à 50 mn.

Le temps de cuisson dépendra de la taille de vos morceaux de joue.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Catégories :3/ Plats de viande, Abats, Cuisine

Cheesecake japonais

27 avril 2018 1 commentaire

Voilà un moment que j’avais mis de côté cette recette de cheesecake japonais ou gâteau soufflé magique pour changer du cheesecake New-York. Contrairement à ce dernier, il ne possède pas de base biscuitée, la version japonaise est moins compacte, plus légère, sa texture mousseuse, aérienne, fondante en fait sa particularité, un vrai délice et avec ça rapide à préparer. En fait, vous mettrez autant de temps à chemiser proprement votre moule qu’à réaliser le gâteau mais ça vaut le coup de faire un peu de découpage.

Mon moule à charnière fait 22 cm de diamètre, si le vôtre est plus petit (pas moins de 18 cm) cela ne pose pas de problème mais ne pas hésiter à faire dépasser le papier sulfurisé.

Pour éviter tout risque d’infiltration de l’eau du bain-marie, vous pouvez prendre un moule à manqué (sans oublier de chemiser). Il faudra attendre le complet refroidissement, retourner sur un plat pour démouler et décoller délicatement le papier.

J’ai trouvé la recette sur Fulguropain et j’ai forcé un peu sur le citron mais il existe une multitude d’autres variantes dont une qui a l’air très simple avec seulement trois ingrédients, oeufs, chocolat blanc et cream cheese et dont la texture a l’air tout aussi moelleuse. A essayer une prochaine fois !

Cheesecake japonais

Pour un moule de 22 cm de diamètre

  • 130 g de sucre en poudre
  • 6 œufs
  • 250 g de Philadelphia (ou autre fromage frais à tartiner)
  • 50 g de beurre
  • 10 cl de lait
  • 60 g de farine
  • 20 g de Maïzena
  • 2 c à s de citron vert
  • le zeste d’un citron vert

Préchauffer le four à 160°, convection naturelle sole et voute

  1. Fondre le cream cheese et le beurre tout doux au micro-ondes ou sur un bain-marie, mélanger, refroidir avec le lait.
  2. Clarifier les oeufs. Monter les blancs mousseux puis serrer avec 50 g de sucre. Réserver.
  3. Blanchir les jaunes avec le reste du sucre.
  4. Tamiser la farine et la maïzena au dessus des jaunes, mélanger ajouter le jus de citron, le zeste et le cream cheese.
  5. Mêler les blancs blancs d’œufs délicatement.
  6. Chemiser un moule à charnière de 20 cm de diamètre avec du papier cuisson beurré sur le fond et les bords en laissant dépasser.
  7. Recouvrir la partie externe du moule de trois couches de papier d’aluminium.
  8. Verser l’appareil, taper le moule pour chasser les bulles d’air.
  9. Déposer dans un moule de diamètre supérieur.
  10. Verser environ 2 à 3 cm d’eau chaude dans le moule extérieur pour le bain bain-marie.
  11. Enfournercuire 1 h à 1 h 10 à 160°C, jusqu’à brunissage du dessus, vérifier avec la pointe du couteau, elle doit être légèrement humide.
  12. Laisser reposer 15 mn four fermé. Attendre le refroidissement pour démouler.
  13. Réfrigérer. Encore meilleur le lendemain.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine

Tarte ou quiche épaisse saumon épinards

20 avril 2018 1 commentaire

J’ai fait les soldes avec Naimerien, j’avais l’intention de l’inviter à déjeuner mais finalement on a passé tellement de temps dans un de ses magasins préférés qu’on a passé l’heure du déjeuner et surtout celle de l’ouverture des restaurants pour se faire servir. Lire la suite…

Matlouh, pain maghrébin pour sandwich au magret

13 avril 2018 3 commentaires

Sauté de veau à la coriandre et aux citrons confits

23 mars 2018 2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :