Archive

Posts Tagged ‘Famille’

Gaufres salées, courgette au cumin et filet mignon séché

20 juin 2020 1 commentaire

Soyons honnête, j’ai raté mon filet mignon séché au sel, justement parce que pour moi il y a trop de sel. Ce n’est pas si grave, si on ne peut pas le déguster à l’apéro comme c’était prévu, il fera l’affaire découper en fines lamelles en alternatives à des lardons et ce sera moins gras.

Ce soir ce sera repas gaufres, salées avec une salade en guise de plat et gaufres comme à Liége en dessert.

Gaufres salées à la courgette

  • 10 tranches ultra fines de filet mignon séché (lardons à défaut)
  • 1 courgette (moyenne)
  • 1 carotte
  • 300 g de pommes de terre
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • Cumin
  • Paprika
  • Poivre
  • 5 g de beurre
  1. Eplucher, laver, oignons, carotte et pommes de terre.
  2. Laver la courgette et râper tous les légumes, sans les mélanger.
  3. Dans un wok, faire fondre le beurre et suer les oignons, ajouter la carotte quelques minutes.
  4. Ajouter les pommes de terre, mélanger et laisser cuire quelques minutes.
  5. Assaisonner avec les épices et l’ail, mélanger avec les courgettes, cuire à feu vif deux minutes en remuant.
  • 2 oeufs
  • 100 g de farine
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 20 cl de lait
  • Découper le filet mignon

  1. Battre tous les ingrédients dans un saladier.
  2. Assembler les deux préparations.
  3. Verser une louche du mélange dans le gaufrier lorsqu’il est bien chaud après avoir graissé légèrement les plaques.
  4. Cuire jusqu’à ce que les gaufres soient dorées.
  5. Servir aussitôt ou réchauffer au four étaler sur une plaque.

Journal de bord du dé-confinement #75 & 76 – Pizza au chorizo et à l’aubergine

31 mai 2020 2 commentaires

Samedi 30 et Dimanche 31 mai 2020

Voilà 76 jours que je publie une recette tous les jours et donc que je cuisine, plutôt deux fois par jour, voir plus, pour la famille et depuis un mois pour l’association #PourEux afin de faire livrer des repas aux sans abris.

J’aurais bien aimé aller jusqu’à 90 jours mais entre les courses, le télétravail, la cuisine, la famille et quelques autres activités, le temps commence à me faire défaut et je cours après dés le réveil. Lire la suite…

Journal de bord du dé-confinement #70 Coronavirus – Sauté de veau pommes de terre et carottes et jets de masque


Lundi 25 mai 2020

Naturellement, et parce que j’aime ça, je prends en charge la confection des repas de l’idée, à la réalisation. Deux mois et demi plus tard, il m’arrive de m’épuiser et d’être, sinon à court d’idées du moins, avec l’envie de souffler. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #49 Coronavirus – Lasagnes saumon, épinards, champignons


Je ne sais pas vous mais chez nous, les lasagnes représentent toujours une fête. Et même on a une préférence pour ceux au saumon et aux épinards.

Lundi reprise du télé travail, deux réunions en visio, des coups de téléphone en pagaille, des compte rendus et bien sûr à peine le temps de faire la cuisine pour le midi et le soir et le speed pour publier la recette du jour. Ce sera pire à la reprise du travail sur site me direz-vous, oui mais là je reprendrai le rythme d’une recette par semaine. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #47 & 48 Coronavirus – Bobó de camarão (soupe de crevettes mexicaines)


Samedi 2 & dimanche 3 mai 2020

C’est d’abord son nom qui m’a attiré sur CuisineAZ et donné envie de cuisiner un Bobó de camarão. Plat typique de la cuisine brésilienne, il est très proche de l’ipetê d’Afrique de l’ouest, avec lequel il partage dans l’huile de palme, le manioc et le lait de coco. Il peut être servi avec du riz blanc ou comme ici se suffire à lui-même. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #41 Coronavirus – Pintade au four, pommes de terre rôties

26 avril 2020 Laisser un commentaire

Dimanche 26 avril 2020

Nous n’avons jamais eu vraiment d’habitude pour les repas du dimanche. D’autant moins que lorsqu’on sort et qu’on se couche tard le samedi, on traîne le dimanche et on est plutôt près pour le repas du soir que celui du midi. En confinement, même si on traîne un peu le soir à lire pour ma part, à jouer à Fifa pour Namour ou parfois sur une plateforme de films, on se lève suffisamment tôt pour avoir envie de déjeuner au plus tard à 14 h, voir 14 h 30. Lire la suite…

Baeckeoffe – Recette alsacienne

11 mars 2020 1 commentaire

Question de Namour par SMS :

  • As-tu une recette de Baeckeoffe ?
  • Attends je regarde, il me semble !
  • Mais non, rien.

Pas de recette de ce plat traditionnel alsacien, des ragoûts irlandais oui, et autres plats régionaux mijotés en cocotte mais de baeckeoffe point. Du coup, la demande ressemblait à un défi et comme on était vendredi, j’ai traîné sur internet pour lire quelques recettes et m’imprégner de son histoire et des différentes possibilités offertes par la diversité des viandes, légumes et aromâtes employés.

Je ne possède pas de plat en terre alsacien mais une cocotte en fonte format familial et je n’ai donc pas besoin de lutter ma cocotte qui est suffisamment hermétique. En effet, la tradition voulait que l’on prépare une pâte à base d’eau et de farine afin de former un boudin qui entourait la terrine. Cette pâte avait deux utilités, elle scellait la cocotte et son couvercle pour empêcher la vapeur de s’échapper et permettait à son propriétaire d’y graver ses initiales ou tout autre signe distinctif.

A l’origine, le baeckeoffe était préparé la veille et on emmenait le plat le dimanche matin en allant à la messe pour le déposer chez le boulanger et le cuire dans son four encore chaud. La cocotte ainsi fermée et identifiée permettait à son propriétaire de la reconnaitre parmi celles des autres habitants du village et assurait également que personne n’avait piqué dans le plat.

Pour m’aider à réaliser mon baeckeoffe, je me suis faite aidée par Cuisine-addict qui nous apprend que baeckeoffe signifie littéralement « four du boulanger » en alsacien. Je lui ai également empruntée l’idée du poivre du Sichuan pour donner du peps et apporter la petite saveur citronnée qui va se marier à merveille avec le vin blanc d’Alsace. Après quelques autres détours, je me suis arrêtée sur la recette du baeckeoffe traditionnel du site « je vais vous cuisiner« , spécialiste des recettes alsaciennes et aujourd’hui je vous livre celle que j’ai cuisiné.

Baeckeoffe – Ragoût alsacien

Lire la suite…

Steak tartare à la truffe et au foie gras

14 février 2020 2 commentaires

On était seulement ou il restait encore 4 jours avant Noël, tout dépend comment on voit les choses. J’avais envie d’un tartare et j’étais partie pour faire un assaisonnement plus classique mais on décollait le lendemain pour Hanoï pour retrouver FilsAuLoin et Naimerien qui se trouvaient tous les deux là-bas. JaimeTout ne nous accompagnant pas, c’est donc en maman triste de ne pas avoir tous ses « petits » autour d’elle que j’ai décidé de nous faire un mini repas de Noël avant le départ.

J’ai un peu tardé pour publier cette recette mais aujourd’hui pour la Saint Valentin, elle constituera un joli plat à servir à la table des amoureux. Comme on est vendredi, si on n’a pas trop le temps après le boulot, la recette sera facile Lire la suite…

Catégories :3/ Plats de viande, Boeuf, Cuisine

Bûche mousse à la fève tonka, insert abricot et glaçage brillant chocolat noir

13 décembre 2019 3 commentaires

J’avais repéré une bûche au combawa chez « pourquoi pas Isa » et puis finalement je me suis inspirée de sa tonka/cassis pour réaliser ma tonka/abricot, j’ai eu peur de ne pas faire l’unanimité mais je me la réserve pour plus tard.
Attention les doses sont adaptées pour mes moules gouttières issues d’une grande surface de bricolage. Ils sont économiques et parfaits pour 10 à 15 personnes suivant la taille des parts que vous découperez.

Lire la suite…

Feuilleté saumon courgette comme une fleur

28 novembre 2019 1 commentaire

Voilà bien la première fois que je réalise une recette de Chefclub mais avec JaimeTout on apprécie tous les ingrédients, le saumon, la courgette, la pâte feuilletée et la forme est vraiment originale tout en étant facile et rapide à réaliser.

A la finale, le résultat est très appétissant, le seul bémol pour nous qui préférons le poisson à peine cuit, il souffre d’un petit défaut de sur-cuisson puisqu’il faut bien que la pâte cuise et prenne une jolie couleur dorée.

Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :