Archive

Posts Tagged ‘Fêtes’

Terrine végétarienne de panais, bleu et noisettes ou Nut roast

12 février 2021 1 commentaire

Pour tout dire, on y trouve aussi des champignons et des châtaignes mais le goût de ces dernières est plutôt écrasé par la saveur incomparable du panais, ici on adore !

Oui, lorsque j’entends « panais » je suis comme Roger Rabbit, j’ai les yeux qui me sortent des orbites, les narines frémissantes et… non pas la langue pendante, on sait se tenir tout de même mais on n’en est pas loin, il est vrai.

Alors, quand j’ai vu cette terrine sur le blog de « C’est moi qui l’ai fait ! » inspirée de la recette de Felicity Cloake pour The Guardian, je l’ai mise de côté et dés que j’ai eu un moment je l’ai testée. Pendant que je me dépêche de taper mon bla-bla et la recette, la terrine est au four et j’ai hâte de la goûter.

Elle est encore meilleure le lendemain, les saveurs ont pris toute leur place et elle se tranche facilement. Elle peut faire une garniture très honorable ou constituée un repas complet.

Bien sûr, je n’avais pas de stilton mais un bleu d’Auvergne et comme le précise Scally tout autre fromage à pâte persillée marche très bien.

Inutile de respecter la tradition de la préparer pour Noël, elle nous régalera accompagnée d’une salade pour deux repas végétariens en semaine. 

Terrine végétarienne de panais, bleu et noisettes ou Nut roast

Pour 6/8 personnes

  • 500 g de panais
  • 20 cl de lait
  • 1 c à c de fond de veau
  • 1 c à c de fond de volaille
  • 125 g de noisettes
  • 1 oignon
  • 150 g de châtaignes (bocal ou surgelés)
  • 150 g de champignons de Paris (frais ou surgelés)
  • 150 g de bleu d’Auvergne (ou Stilton ou autre autre pâte persillée)
  • 50 g de chapelure
  • 20 cl de crème légère 
  • 2 c à s de persil
  • 1 oeuf
  • 30 g de beurre
  • Sel, poivre

Préchauffer le four à 180°

  1. Chemiser un grand moule à cake de papier cuisson.
  2. Torréfier les noisettes à la poêle ou dans un plat, enfourner à 150°C, 15 mn.
  3. Frotter les noisettes dans un torchon quand elles sont tièdes pour retirer la peau.
  4. Cuire les marrons décongelés 10 mn dans l’eau. Egoutter. Couper grossièrement.
  5. Peler les panais, retirer la partie un peu fibreuse au centre si besoin. Couper en dés.
  6. Cuire dans 25 cl de lait avec les 2 cuillères de fond, jusqu’à ce les panais soient tendres.
  7. Peler, ciseler et suer l’oignon 5 mn dans 10 g de beurre à feu doux dans une poêle.
  8. Couper la partie terreuse des champignons, les essuyer, couper en dés.
  9. Ajouter dans la poêle, cuire 5 mn, puis les châtaignes 5 mn de plus. Saler, poivrer.
  10. Ciseler le persil et couper le bleu en dés.
  11. Ecraser le panais en purée dans un saladier.
  12. Mélanger avec les légume et l’oeuf battu.
  13. Ajouter les ¾ des noisettes, la chapelure et le persil, mélanger bien, goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin.
  14. Verser dans le moule à cake.
  15. Concasser le reste des noisettes, en parsemer le cake et répartir sur le cake.
  16. Parsemer des petits morceaux de beurre.
  17. Enfourner et cuire 40 à 50 minutes.
  18. Attendre 10 minutes avant de démouler.

Noix de Saint-Jacques, fondue d’épinards, sauce curry et girolles

26 décembre 2020 Laisser un commentaire

Je leur avais promis dans l’après-midi : ce soir, je vous emmène au restaurant ! En ce moment, cela permet de faire comme si et on en profite pour ouvrir une bonne bouteille et on sert une assiette gastronomique à la maison. Et le lendemain ils en parlaient encore avec des étoiles dans les yeux… c’était ma semaine Kévin !

Si on la veut plus façon restaurant, on supprimera les pommes de terre et on forcera un peu sur la crème et le beurre pour monter la fondue d’épinards qui, ici, est volontairement light. Lire la suite…

Bûche mousse de nougat, insert mousse de framboise, croustillant pistache, biscuit pistache, glaçage blanc

19 décembre 2020 Laisser un commentaire

Il est temps de se mettre à l’élaboration de la bûche ou des bûches, en effet, si nous passons les fêtes en France j’en réalise une pour chaque fête, Noël et jour de l’an. Cette année, autant dire que la fête et le bonheur sera portion congrue. Noël ne se passera pas en famille, je veux dire avec nos enfants, puisque nous avions l’intention de faire venir FilsAuLoin mais s’il pourra sortir du pays où il réside, il ne pourra pas en sortir et Naimerien est reparti sous d’autres cieux. Lire la suite…

Risotto aux cèpes et potimarron

27 novembre 2020 Laisser un commentaire

Il nous aura fallu attendre novembre pour enfin trouver des cèpes, alors que mon article « Les cèpes sans perte » cartonne et nous enragions avec Namour de ne pas pouvoir en déguster des frais cette année.

Pendant les vacances de la Toussaint chez mon père, Namour avait triomphalement ramené des cèpes du marché d’Issoire et nous nous en étions mis une ventrée tout simplement poêlés avec un léger beurre d’ail, ils étaient magnifiques. Lire la suite…

Bœuf wagyu, type Kobé

13 novembre 2020 1 commentaire

Attention article n’ayant plus cours puisque les restaurants sont fermés mais, mais, mais, je pense que la boucherie à côté est ouverte et propose cette viande au goût extraordinaire.

Je croise notre ancien boucher et ami, celui juste en dessous de chez nous, avec qui j’échangeais secrets, recettes et petits plats mais qui a eu la mauvaise idée (pour moi) de déménager un peu plus loin et qui depuis a vendu pour ouvrir une boucherie à Plaisance du Touch.

Lors de notre rencontre, il nous invite à l’ouverture de son nouveau commerce (mi-juin 2020 au sortir du premier confinement et avant le deuxième), un restaurant de viande où il me vante servir de la viande de boeuf wagyu, type Kobé (appellation très protégée). Tu penses s’il m’allèche, avec ses descriptions. Donc, l’occasion était trop belle de goûter enfin cette viande rare et hors de prix. Lire la suite…

Baba au rhum

14 juin 2020 2 commentaires

Namour aime le baba au rhum, s’il est présent à la carte des desserts d’un restaurant, impossible de résister. Pour son anniversaire JaimeTout avait donc décidé en guise de cadeau de faire un baba au rhum à son père. Il a ressorti ses livres et son talent de pâtissier et nous a livré le plus délicieux des baba.

Pâte à savarin parfaite, moelleuse, aérée et prête à boire goulûment tout le sirop. Le mieux étant de préparer le gâteau la veille pour qu’il soit un peu rassis et encore mieux imbibé le lendemain. On peut aussi garder un peu de sirop et arroser la part avant de la servir. Lire la suite…

Poulet et légumes asiatiques pour la fête des mères


Pour cette fête des mères on fête le retour d’Asie de Naimerien. Il sera en France temporairement le temps de peaufiner son prochain projet à l’étranger, la pandémie y ayant mis un coup d’arrêt momentané.

En attendant, on profite, on savoure et le plus beau cadeau aurait été la réunion de tous mes enfants, mais FilsAuLoin a sa vie ailleurs et nous utilisons les réseaux sociaux de manière intensive. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #41 Coronavirus – Pintade au four, pommes de terre rôties

26 avril 2020 Laisser un commentaire

Dimanche 26 avril 2020

Nous n’avons jamais eu vraiment d’habitude pour les repas du dimanche. D’autant moins que lorsqu’on sort et qu’on se couche tard le samedi, on traîne le dimanche et on est plutôt près pour le repas du soir que celui du midi. En confinement, même si on traîne un peu le soir à lire pour ma part, à jouer à Fifa pour Namour ou parfois sur une plateforme de films, on se lève suffisamment tôt pour avoir envie de déjeuner au plus tard à 14 h, voir 14 h 30. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #33 & 34 Coronavirus – Epaule d’agneau à la cuiller (confite)

18 avril 2020 3 commentaires

Epaule d'agneau confite dite à la cuiller

Samedi 18 & dimanche 19 avril 2020

Il va falloir arrêter avec les plats du dimanche qu’on mange un jour de semaine. Je suis ravie d’avoir du temps pour cuisiner puisque je suis encore en vacances jusqu’à dimanche soir mais question calories il y a un peu d’abus. Et puis comment résister à un bon verre de rouge pour accompagner cette viande divinement fondante. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour15 Coronavirus – Asperges crues en tagliatelles et cuites, sabayon de clémentines

31 mars 2020 Laisser un commentaire

Mardi 31 mars 2020

J’ai aperçu cette recette sur les réseaux sociaux que je consulte anormalement ces temps-ci. Finalement, cela aurait plutôt du bon puisque cela m’a permis de cuisiner des asperges que je fais rarement et après avoir épluché la botte je sais pourquoi, c’est quand même plutôt long.

Le résultat pour cette recette en vaut vraiment la peine, je n’ai pas noté les proportions ni essayé de rechercher la recette mais dans l’idée c’est tout bon et je ne dois pas être loin de l’original. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :