Archive

Posts Tagged ‘Fêtes’

Rôti de bœuf Wellington et Joyeux Noël

23 décembre 2022 1 commentaire

Une commande de Naimerien pour son anniversaire et comment se challenger en cuisine. Évidemment j’adore ça pour deux raisons au moins, faire plaisir à mon fils et essayer une nouvelle recette pas très facile et originale. Mais en prenant le temps et en respectant bien les étapes, le résultat vaut vraiment le coup et vous aurez un plat Wahou sur votre table de fête.

Pour saliver devant un bœuf Wellington et ses 72 h de préparation, visionner cette vidéo. L’authentique recette et ses galettes de pomme de terre par une chef luxembourgeoise, ici et mon interprétation ci-dessous.

Même si on ne veut pas consacrer 72 h à confectionner notre Wellington il faut tout de même prévoir les temps de repos et il vaut mieux s’y prendre la veille pour ne pas être pris par le temps, on peut même cuisiner la sauce. Le jour même on emballera le rôti dans la pâte feuilletée avant de procéder à la cuisson et on réchauffera la sauce en finissant la liaison avec un peu de beurre.

Un peu d’histoire ? Savez-vous comment est née la recette du rôti de bœuf Wellington ?

En fait son origine est incertaine, on est seulement sûr que cette charcuterie pâtissière vient d’outre-Manche. Elle est née pendant les guerres napoléoniennes du XIXe siècle et est liée à Arthur Wellesley, duc de Wellington, dont le plat préféré était un plat de bœuf cuit en croûte et assaisonné de truffes, champignons et relevé d’une sauce au madère. Cet aristocrate britannique était le chef célèbre de l’armée de coalition (1769-1852), il fût promu Duc en 1814 et il est le vainqueur en 1815 de la célèbre bataille de Waterloo contre l’empereur Napoléon 1er. (Source : Wikipédia)

A-t’elle été réalisée par un chef inventif en l’honneur du duc ? De sa victoire ? Ou de la forme du plat dans lequel le pâté était cuit et qui rappelait la forme des bottes du militaire ? Allez savoir !

Joyeux Noël à tous, régalez-vous, profitez !

Le rôti

  • 1,2 kg rôti de bœuf
  • 2 c à s de moutarde
  • 700g de champignons de Paris
  • 1 bouchons de cognac
  • 2 échalotes
  • 16 tranches de jambon de pays extra fines
  • 15 g beurre demi sel
  • 2 pâtes feuilletées
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 1 c à s de lait
  • Fleur de sel
  • Sel, poivre
  1. Saler le rôti, filmer serrer, réserver au frais 2 heures ou 48 h.
  2. Ciseler finement les échalotes et les champignons sans les mélanger.
  3. Fondre le beurre dans une poêle, ajouter les champignons suer à feu vif qq mn.
  4. Ajouter puis les échalotes à feu doux et le cognac, assaisonner.
  5. La cuisson est terminée quand les champignons ont perdu leur eau, réserver.
  6. Sortir le rôti, colorer dans une huile bien chaude sur toutes ses faces. Tiédir.
  7. Déposer le sur un film alimentaire et badigeonner le de moutarde, poivrer, rouler serrer, réserver au frais 1 h.
  8. Tapisser un film alimentaire de feuilles de jambon en les chevauchant, aplatir au rouleau à pâtisserie.
  9. Tartiner de duxelles de champignons, tasser bien. Déposer le rôti sur la duxelle.
  10. Rouler, serrer. Réserver au frais 2 h ou mieux une nuit.

La sauce

  • 40 cl de vin rouge
  • 25 cl de fond de veau
  • 1 échalote
  • 15 g de beurre + 30 g
  • 1 c à s de farine
  • Herbes de Provence
  • Poivre
  1. Ciseler finement et suer l’échalote dans un peu de beurre dans une poêle.
  2. Réduire à glace 15 cl de vin dans un petite casserole.
  3. Verser le reste de vin, le fond de veau et les échalotes, assaisonner.
  4. Faire réduire à feu moyen 45 mn.
  5. Mélanger 15 g de beurre en pommade et la farine.
  6. Lier la sauce avec le mélange. Laisser tiédir, filmer, réserver.
  7. Réchauffer doucement la sauce, mélanger 30 g de beurre doucement au fouet.

Finition

  • Préchauffer le four à 210°
  • Battre deux jaunes avec le lait.
  • Étaler une couche de pâte feuilletée sur un film alimentaire, la piquer avec une fourchette.
  • Badigeonner avec l’œuf, poser le rôti sur la pâte, enrouler, sceller bien.
  • Napper de jaune d’œufs, décorer avec la pointe du couteau retourné.
  • Parsemer de fleur de sel.
  • Enfourner et cuire 19 mn. Laisser reposer 10 mn avant la découpe.
  • Chauffer doucement la sauce pendant le repos de la viande.

Servir avec des pommes de terre hasselback, des pommes duchesses, une poêlée de cèpes

Catégories :3/ Plats de viande, Boeuf, Cuisine

Chapon farci au foie gras

16 décembre 2022 Laisser un commentaire

L’année dernière j’avais bien trop envie d’un chapon, une amie en cuisinait pour le Noël de sa famille recomposée et nous avait invité à le partager. Nous avions à contre cœur décliné l’invitation, trop de fatigue, trop de trajets et notre troisième Noël avec ceux que nous n’avions pas encore vu. Bien nous en a pris ils avaient ouvert le bureau des contaminations ce jour là.

N’ayant toujours pas satisfait mon envie de chapon, et malgré que nous soyons en très petit comité pour le nouvel an, j’avais craqué pour cette belle volaille.

Après avoir longuement hésité entre deux cuissons, un premier pochage avant une cuisson au four ou entièrement au four, j’ai finalement opté pour un intermédiaire en préparant une garniture aromatique et un fond de bouillon pour une cuisson plutôt douce au four et un arrosage fréquent.

Sans savoir quel est le meilleur résultat entre les trois, des deux premières ou de la mienne, le résultat fut à la hauteur de nos espérances voir même au delà avec une viande tendre, moelleuse et aromatique.

La farce

  • 400 g de chair à saucisse
  • 200 g de steak haché
  • Le foie et le gésier du chapon
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poignée de cèpes secs
  • 150 g de foie (frais ou en boîte)
  • 2 tranches de lard
  • 2 tranches de pain de mie (aux céréales)
  • 5 cl d’alcool (cognac, prunes, armagnac…)
  • Lait
  • Poivre de Madagascar ou 5 baies
  1. Éplucher, laver, ciseler l’oignon
  2. Éplucher, dégermer, ciseler l’ail.
  3. Humidifier le pain avec le lait.
  4. Hydrater les cèpes dans 30 cl d’eau tiède.
  5. Hacher le lard ainsi que le foie et le gésier après les avoir nettoyés.
  6. Égoutter les cèpes et réserver l’eau.
  7. Égoutter le pain de mie si nécessaire et mélanger tous les ingrédients.
  8. Assaisonner.

Ayant utilisée une boîte de foie gras plus le lard pour ma part je n’ai pas ajouté de sel mais seulement du poivre.

La garniture

  • 3 carottes
  • 3 branches de céleri
  • 1 gros oignon
  • 4 échalotes
  • Beurre
  1. Éplucher, laver et couper les carottes et les tiges de céleri en brunoise.
  2. Ciseler finement les feuilles de céleri.
  3. Suer les oignons dans une poêle avec le beurre.
  4. Ajouter les carottes et le céleri,
  5. Suer 5 mn en remuant régulièrement.
  6. Verser au fond du plat devant recevoir le chapon.

Le bouillon

  • 30 cl d’eau des cèpes
  • 40 cl d’eau
  • 1 c à c de fond de volaille
  • 1 c à c de fond de veau
  1. Mélanger tous les ingrédients.
  2. Verser un bonne moitié dans le plat.
  3. Le bouillon va servir à arroser le chapon pendant toute la durée de la cuisson, il va s’évaporer aussi doucement, le reste servira à en ajouter dans le plat.
  4. Ne pas hésiter à ajouter de l’eau en cours de cuisson si le bouillon venait à manquer.

Le chapon

  • Un chapon de 3 kg
  • La farce
  • Fleur de sel
  • Poivre 5 baies
  • Aiguille et fil à brider
  1. Préchauffer le four à 170°C.
  2. Farcir le chapon avec la farce en tassant bien.
  3. Brider le croupion et les pâtes arrières.
  4. Les ailes également si le boucher ne l’a pas fait.
  5. Masser le chapon avec le sel et le poivre.
  6. Poser la bête sur la garniture aromatique et le bouillon.
  7. Enfourner pour 1h30, arroser toutes les 15 mn.
  8. Poursuivre la cuisson à 150°C pendant 1h à 1h15.
  9. Vérifier la cuisson en piquant avec une aiguille, le jus doit être clair.
  10. Baisser la température à 110°C si le chapon doit attendre un moment au four et le couvrir d’une feuille d’aluminium.
  11. Sortir le chapon du four, le déposer sur la planche à découper et l’emballer dans de l’aluminium, laisser reposer 30 mn.

La sauce

  • La garniture aromatique
  • Le jus de cuisson
  • 20 cl de crème à 15%
  1. Verser le jus de cuisson et la garniture dans une casserole.
  2. Faire réduire à feu moyen une dizaine de minutes.
  3. Verser la crème, mélanger.
  4. Laisser au chaud à feu doux le temps de repos et de découpe du chapon.

Servir avec des pommes de terre grenaille cuites à l’étouffée à la fleur de sel et lustrées au beurre avant de servir et des châtaignes sautées au beurre et aux échalotes.

Catégories :Cuisine

Entremet orange Cointreau, coulant et croustillant pécan, pommes caramélisées, brownie pécan, pour bûche ou cercle.

9 décembre 2022 1 commentaire

Il est temps de penser à préparer la ou les bûches pour les réveillons de Noël et du jour de l’An. Ces entremets se préparent en plusieurs étapes avec des temps de congélation entre chacune ce qui permet de les préparer bien en avance quand on a une heure devant soi et hop au congélateur. La mousse et le montage se feront la veille du repas et l’entremet attendra gentiment au réfrigérateur qu’on le décore le jour J.

L’entremet a été moulé dans un cercle mais la recette et le montage resteront identiques pour une bûche, seules les découpes et la forme des moules différeront.

Avec un peu d’organisation et sans être dérangée, on peut aussi réaliser toutes les préparations en 2h30. Il doit être possible de faire moins mais je ne pâtisse pas si souvent ce type de pâtisserie et j’écris souvent la recette au fur et à mesure, j’ai donc besoin de temps de réflexion et de rectification. Avec un peu d’habitude, les six premières préparations doivent pouvoir être produites en deux heures, si, si. A vos marques, prêts, pâtissons !

Pour un cercle à entremets de 6 cm x 24 cm

Il sera plus pratique d’avoir deux cercles de 24 cm, sinon il faut jongler avec les temps de congélation lorsqu’il devient possible de démouler et de récupérer le cercle. J’ai investi dans un cercle à tarte et deux cercles à entremets : un de six et un de quatre cm de haut. Si vos cercles ont un diamètre moindre, soit vous diminuez les préparations soit il en restera et ça se mange très bien même moins présentable.

Je comptais faire un glaçage parce que c’est plus joli mais en plus d’ajouter une préparation, cela sucre aussi un peu plus l’entremet. Alors même si l’esthétique est moindre, surtout que je n’ai pas bien lisser ma crème, j’ai choisi de réaliser un cercle de gelée sans sucre et cela s’est avéré bien meilleur pour nous.

Les noix de pécan

  • 250 g de noix de pécan
  • Torréfier les noix de pécan en les étalant sur une plaque de cuisson, enfourner 10 min à 160°.

Le coulant caramel pécan

  • 150 g de sucre
  • 150 g de crème liquide entière
  • 90 g de beurre
  • 1,5 g de gélatine
  • 90 g de noix de pécan
  • une pincée de fleur de sel
  1. Préparer un cercle sur du papier sulfurisé 1 cm plus petit, 23 cm de diamètre.
  2. Faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide.
  3. Verser le sucre dans une petite casserole, cuire un caramel clair à sec.
  4. Chauffer la crème au micro ondes, la verser sur le caramel (attention aux projections).
  5. Battre au fouet, couper le feu et laisser tiédir quelques minutes.
  6. Ajouter le beurre coupé en morceaux et bien fouetterAjouter la gélatine essorée et la fleur de sel. Bien mélanger.
  7. Mixer les noix de pécan et mélanger au caramel. Laisser tiédir.
  8. Étaler sur le papier sulfurisé dans les limites du cercle tracé, réserver au congélateur.

Les pommes

  • 2 pommes
  • 30 g de cassonade
  • 30 g de beurre
  • 5 cl de Cointreau
  • 1/2 citron
  1. Éplucher et enlever les pépins des pommes à l’aide d’un vide-pomme et couper en dés.
  2. Faire un caramel blond avec le sucre dans une casserole, ajouter la moitié du beurre, puis les pommes, mélanger.
  3. Ajouter le reste du beurre, Caraméliser jusqu’à ce que les pommes soient tendres.
  4. Chauffer le Cointreau, verser sur les pommes, flamber.
  5. Déglacer avec le jus de citron.
  6. Étaler sur le coulant lorsque les pommes ont refroidi. Réserver au congélateur.

Le croustillant pécan

  • 150 g de noix de pécan + 30 g
  • 10 g de beurre
  • 40 g de chocolat blanc
  • 70 g de biscuits Gavottes
  1. Préparer un cercle sur du papier sulfurisé 1 cm plus petit que le cercle de 24 cm.
  2. Mixez 150 g de noix de pécan jusqu’à obtenir une pâte. Ajouter 1 c à c d’huile d’arachide si besoin.
  3. Fondre le beurre et le chocolat blanc, ajouter la pâte de pécan ainsi que les noix concassées.
  4. Émietter les Gavottes entre vos mains et les ajouter à la préparation.
  5. Mélanger. Répartir aussitôt le mélange sur le cercle de papier sulfurisé.
  6. Placer au congélateur.

Le sirop d’imbibage

  • 75 g de sucre
  • 15 cl d’eau
  • 3 à 5 cl de Cointreau
  1. Chauffer l’eau et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit sirupeux.
  2. Laisser tiédir, ajouter le Cointreau, mélanger.

Le brownie

  • 165 g de beurre
  • 190 g de chocolat noir pâtissier 
  • 150 g de sucre
  • 3 œufs
  • 60 g de farine
  • 15 g de cacao
  • 90 g de noix de pécan
  • une pincée de fleur de sel

Préchauffer le four à 180°.

  1. Fondre le chocolat au micro ondes.
  2. Travailler beurre et sucre.
  3. Ajouter les œufs un à un, puis la farine et cacao et chocolat, bien mélanger.
  4. Mixer grossièrement les noix de pécan. 
  5. Ajouter à l’appareil avec la fleur de sel et mélanger.
  6. Poser un tapis de cuisson ou une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.
  7. Lisser dans le cercle sur environ 4/5 mm. 
  8. Enfournercuire 10 à 12 mn à 180°.
  9. Sortir du four et laisser totalement refroidirRetirer le cercle.
  10. Retourner sur une autre plaque garnie de sulfurisé, ôter le tapis de cuisson.
  11. Retailler d’1 cm.
  12. Imbiber, réserver au congélateur.

La mousse bavaroise orange et Cointreau

  • 8 g de gélatine (en feuille)
  1. Réhydrater dans l’eau froide

La crème anglaise

  • 125 g de lait
  • 100 g d’orange pressé
  • 3 jaunes
  • 30 g de sucre
  • 15 g de maïzena
  • 45 g de Cointreau
  1. Chauffer le lait et le jus d’orange à feu doux.
  2. Blanchir les jaunes avec les 30 g de sucre, ajouter la maïzena (délayée dans un peu de lait froid).
  3. Verser le lait chaud sur les oeufs, mélangerreverser dans la casserole, porter à ébullition en mélangeant.
  4. Ajouter la gélatine essorée, le Cointreau, réserver au frais.

La crème fouettée

  • 350 g de crème fleurette entière
  • 50 g de mascarpone
  1. Fouetter la crème bien froide lorsqu’elle commence à mousser ajouter la Mascarpone, continuer à fouetter pour obtenir une crème mousseuse.
  2. Réserver au frais.

La meringue italienne

  • 2 blancs (60 g)
  • 90 g de sucre
  • 30 g d’eau
  1. Dans une casserole, chauffer l’eau et le sucre à feu doux jusqu’à 114°.
  2. Pendant ce temps, au batteur, commencer à monter les blancs avec une pincée de sucre.
  3. Verser doucement les sucres cuits en fin filet, lorsque la température atteint 118°, sur les blancs à peine montés.
  4. Continuer à battre à vitesse moyenne pour faire monter les blancs jusqu’au refroidissement.
  5. Mélanger la crème anglaise à la meringue. Ajouter la crème fouettée en trois fois. Réserver au frais.

Montage

  1. Préparer un cercle, tapisser le fond de film alimentaire et cerclé d’un rhodoïd.
  2. Poser sur une plaque et couler 2/3 de la crème, lisser et bien remonter les bords.
  3. Déposer le coulant et les pommes (pommes tête en bas), garnir de crème.
  4. Déposer le croustillant, étaler une fine couche de crème.
  5. Poser le brownie, appuyer légèrement. Filmer, Congeler.

La gelée orange Cointreau

  • 20 cl de jus d’orange
  • 2 g de gélatine
  • 3 cl de Cointreau
  1. Hydrater la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Chauffer 5 cl de jus d’orange, dissoudre la gélatine en remuant, chauffer à nouveau 1 mn.
  3. Mélanger avec le reste de jus et le Cointreau.

Finish

  1. Si l’entremet a été congelé la veille : Sortir l’entremet du congélateur. Retirer le film. Retourner et poser côté brownie sur le plat de service. Attendre quelques minutes. Lever le cercle d’1 cm. Couler la gelée. Remettre au congélateur pour une heure.
  2. Sinon : Couler la gelée dans un cercle tapissé de film. Congeler. Poser le disque de gelée congelé sur l’entremet une fois démoulé.
  3. Décongeler l’entremet au réfrigérateur au moins 6 h avant la dégustation.

Ou le glaçage blanc ou orange

  • (colorant rouge)
  • 30 g de sirop de glucose
  • 40 g d’eau
  • 180 g de crème entière
  • 5 g de gélatine
  • 270 g de chocolat blanc
  1. Réhydrater la gélatine.
  2. Faire chauffer l’eau, la crème, le glucose jusqu’à ébullition.
  3. Retirer du feu et verser 1/3 sur le chocolat blanc.
  4. Mélanger énergiquement incorporer le reste en deux fois puis la gélatine (et le colorant).
  5. Mixer au mixeur plongeant et réserver au frigo une nuit.
  6. Remonter à 35°.
  7. Démouler l’entremet, poser sur une grille, couler le glaçage, réfrigérer.

Pintade à l’orange et pommes de terre à la suédoise, Hasselback

2 décembre 2022 Laisser un commentaire

Vous allez trouver que je suis une monomaniaque de la pintade à l’orange, et ma foi, c’est pas faux. Mais une belle pintade pour garnir la table de Noël ça vous dit ?

On peut acheter la pintade fermière dés maintenant, la congeler et la cuisiner la veille. On la découpe, on la réchauffe et on finit de lier la sauce avant de servir, pas de stress, ça se fait tout seul.

Pour cette recette, j’ai travaillé les oranges et la sauce genre grand plat, tu mets la tête dedans et tu la sors plus. En vrai, c’était bon au-delà de mes espérances, notre invité, en a repris, à assurer que voilà longtemps qu’il n’avait pas mangé un aussi bon plat, qu’il se croyait à Noël et qu’il se retenait de ne pas tout finir et quand Namour a débarrassé la cocotte, il était debout avec son morceau de pain pour saucer une dernière fois. Si ça, c’est pas une réussite !

Pour l’accompagnement, j’avais choisi de réaliser des pommes de terre Hasselback, elles permettent une belle présentation et la cuisson au four avec le beurre fondu qui s’infiltre entre les lamelles leur confèrent une texture incomparable.

Pintade à l’orange

Pour 4/5 personnes

  • 1 pintade 1,6 kg
  • 5 carottes
  • 4 échalotes
  • 2 orange bio
  • 10 cl de vin blanc
  • 20 cl de bouillon de volaille
  • 40 cl d’eau
  • 3 c à s de sucre
  • 1 c à s de maïzena
  • Huile, beurre
  • Romarin
  • Herbes de Provence
  • Sel, poivre
  1. Saler et poivrer la pintade (peau et intérieur).
  2. Dans une cocotte (en fonte) avec un peu d’huile et de beurre, faire sauter la pintade sur toutes ses faces à feu vif.
  3. Éplucher, laver carottes et échalotes, ciseler les échalotes, couper les carottes en rondelles.
  4. Zester une orange avec un économe, couper en fines lanières, blanchir trois fois.
  5. Presser le jus.
  6. Couper la deuxième orange en rondelles, confire 15 mn dans une eau bouillante sucrée. Laisser refroidir.
  7. Lorsque la pintade a pris une belle couleur dorée, baisser la source de chaleur, ajouter un morceau de beurre et suer échalotes et carottes.
  8. Déglacer avec le vin blanc, laisser réduire quelques minutes et verser le bouillon et le jus de l’orange.
  9. Ajouter le romarin et les tranches d’orange égouttés, garder le jus.
  10. Porter à ébullition, baisser le feu, couvrir et mijoter 1 h.
  11. Retourner la pintade deux ou trois fois en cours de cuisson.
  12. Rallonger la sauce avec un peu du jus de cuisson de l’orange.
  13. Piquer la volaille dans le gras de la cuisse, si le jus est clair, la volaille est cuite.
  14. Prolonger de 15 mn si nécessaire.
  15. Déposer la pintade sur une planche pour la découper.
  16. Porter la sauce à ébullition.
  17. Diluer la maïzena avec un peu du jus de cuisson de l’orange et lier la sauce.
  18. Remettre les morceaux de pintade dans la cocotte, maintenir au chaud si besoin, à feu tout doux.

Des variantes de pintade

Pintade à l’orange et au poivre de Sichuan

Pintade à l’orange et au fenouil

Pintade aux agrumes

Pintade à l’estragon

Pintade au four

Pommes de terre hasselbacks ou à la suédoice

Les hasselbacks (version française) ou hasselbackspotatis (version suédoise) ou pommes de terre à la suédoise (pour que tout le monde comprenne qu’il s’agit de patates) sont partiellement tranchées et cuites au four. Ce serait Leif Elisson, pendant sa formation de cuisine en 1953 qui les crée pour nous régaler encore aujourd’hui.

La découpe en fines tranches jusqu’à un peu plus de la moitié donne un éventail dans lequel on peut glisser, beurre, moza ou autre fromage, jambon, chorizo, aromates… histoire de varier les goûts et le plaisir.

N’hésitez pas à en préparer beaucoup, ça part tout seul.

Pommes de terre hasselbacks

  • 11 pommes de terre moyenne
  • 11 lamelles de beurre
  • Huile d’olive
  • Fleur de sel
  • Poivre
  • Herbes de Provence

Préchauffer le four à 200°

  1. Laver les pommes de terre (épluchées ou non).
  2. Poser la pomme de terre entre deux baguettes en bois ou fourchettes à fondue…
  3. Entailler en lamelles.
  4. Cuire environ 45 mn ou jusqu’à ce que les tranches de pommes de terre deviennent dorées et tendres.
  5. Servir dès la sortie du four.

Tarte crème de mangue, crème montée coco

23 septembre 2022 2 commentaires

Dans la même idée que la recette de tartelettes au pralin pécan et ganache montée vanille j’avais envie d’une tarte au goût très fin, à la texture douce, légère et fraîche.

N’étant pas trop sûre de la teneur en gras du lait de coco et pour obtenir une belle crème montée j’ai ajouté un peu de mascarpone.

Plutôt qu’une grande et tarte je trouvais plus joli de les présenter en tartelettes individuelles et puis aussi, on va pas se mentir cela facilite le pochage.

Pâte sablée épicée sucrée

  • 187 g de farine
  • 70 g de sucre glace
  • 2 g de fleur de sel
  • 23 g de poudre d’amandes
  • 44 g d’œuf
  • 112 g de beurre
  • 1 c à c de gingembre
  • 1 c à c de muscade
  • 1 c à c de cannelle
  • 1 c à c de graine d’anis
  • 40 g de chocolat blanc
  1. Tamiser poudres et épices ensemble.
  2. Pommader le beurre.
  3. Sabler poudres et beurre, ajouter l’oeuf.
  4. Pétrir rapidement sans chauffer la pâte.
  5. Etaler à 3 mm entre deux feuilles sulfurisées.
  6. Réserver 30 mn au congélateur.
  7. Découper les cercles, foncer les moules, piquer.
  8. Réserver à nouveau 30 mn au congélateur.
  9. Cuire les fonds de tarte à 160 de 20 à 30 mn (ils doivent commencer à dorer). Laisser refroidir.
  10. Fondre 40 g de chocolat blanc, chablonner les fonds (passer le chocolat au pinceau sur les fonds de tarte

Crème de mangue

  • 2 mangues (environ 600 g)
  • 6 cl de jus de citron
  • 2 c à s de cassonade
  • 2 c à s rase de fleur de maïs
  • 1 c à s d’eau
  • 3 gousses de cardamome
  • 1 pointe de cannelle
  1. Couper les gousses avec la pointe d’un couteau, sortir les graines, piler.
  2. Éplucher, couper, réserver 2 fines tranches, mixer les mangues.
  3. Presser le citron.
  4. Mixer mangues, citron et sucre.
  5. Torréfier 1 mn la cardamome dans une poêle avant d’ajouter la purée de mangues.
  6. Cuire à feu doux 10 mn.
  7. Délayer la fleur de maïs dans l’eau, ajouter à la purée, cuire 1 à 2 mn en mélangeant.
  8. Verser dans un plat. Filmer, refroidir, garder au réfrigérateur.

Ganache montée coco

  • 2 g de gélatine
  • 40 cl de lait de coco (1 boîte)
  • 80 g de chocolat blanc
  • 2 c à s de mascarpone
  1. Ramollir la feuille de gélatine dans l’eau froide au réfrigérateur.
  2. Chauffer 20 cl de lait de coco, ajouter la gélatine.
  3. Émulsionner en 3 fois sur le chocolat coupé en morceaux.
  4. Ajouter le reste de coco et le mascarpone, passer au mixer. Débarrasser dans un plat.
  5. Filmer au contact dans un plat. Réserver au froid jusqu’au lendemain.
  6. Le lendemain, mettre le bol du robot et le fouet 30 mn au réfrigérateur.
  7. Monter la crème d’abord à vitesse lente pour émulsionner puis plus rapidement.
  8. Fouetter jusqu’à consistance d’une chantilly ferme.
  9. Si cela manque de fermeté, émulsionner une cuillère de mascarpone et ajouter dans le robot.
  10. Réserver dans une poche à douille cannelée.

Montage

  1. Étaler une couche de crème de mangues dans le fond des tartes.
  2. Pocher la ganache montée sur la crème.
  3. Couper des petits dés de mangues et les disposer délicatement entre les fleurs de ganache.
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Tartes

Tartines d’aubergines, tomates, mozzarella

5 août 2022 Laisser un commentaire

Là on est en pleine saison des apéros, et les légumes ont la part belle sur la table que ce soit cru à tremper dans une sauce, une tapenade, un houmous ou cuit comme ces belles aubergines coiffées de tomates, de chorizo et de mozzarella.

Une recette simple avec seulement de la découpe, un peu de tartinage et de la cuisson et qui va faire fureur auprès de vos invités. On peut même se les préparer pour un repas en amoureux ou en famille avec une petite salade. Il va s’en dire qu’on peut supprimer la tranche de chorizo pour une tartine végétarienne et même végane.

Lire la suite…
Catégories :1/ Apéritifs, Cuisine

Bonbons piment (beignets au haricot blanc)

27 juillet 2022 Laisser un commentaire

Et on mange quoi, lorsqu’on va à La Réunion ? Du boucané, des graines et bien sûr des bonbons piment. De délicieuses friandises salée pimentées qui se mangent comme des bonbons tellement c’est bon. Totalement addictif, on en oublie le piment qui pique la langue et la gorge et la friture qui va te tomber sur les hanches et les fesses.

On aime tellement ça, qu’on fourre un kilo de pois du cap dans sa valise pour pouvoir les réaliser à la maison et faire goûter à la famille.

Lire la suite…

Panna cotta, coulis de framboise

3 juillet 2022 2 commentaires

Charge mentale maximum ici depuis quatre semaines, FilsAuLoin est arrivé après deux ans et demi de séparation forcée pour cause de pandémie et de restriction des voyages et des entrées dans les pays parfois il n’y a pas que dans les médias qu’on parle des séparations des familles.

Lire la suite…

Tarte infiniment vanille de Pierre Hermé

11 février 2022 Laisser un commentaire

Voilà un moment que nous voulions réaliser cette tarte infiniment vanillée avec mon amie qui l’avait dégustée en compagnie de sa fille dans la capitale. Elle était prévue pour son dessert de repas de Noël mais des contaminations ont bouleversé nos plans comme c’est souvent le cas en ce moment. On sait ce qu’on prévoit mais on ne sait jamais ce qu’on pourra réellement faire.

Si vous et votre amoureux.se aimez la vanille, vous serez sûre d’atteindre l’orgasme culinaire avec ce dessert, si le reste de la soirée ne se passait pas comme prévu, c’est toujours ça de pris.

Lire la suite…

Truffes au chocolat et bonne année 2022

31 décembre 2021 1 commentaire

Voilà des années que je n’avais pas fait de truffes, tellement que je ne me souviens plus de la dernière fois. Il me restait des gavottes du croustillant pécan de mon dernier entremet et j’ai pensé que cela donnerait un peu de peps aux truffes et ça le fait carrément.

Je trouve que « truffe » pour cette fin d’année de « crotte » colle fort bien à cette dernière journée de 2021 puisque certains vont passer la fête du réveillon du jour de l’an :

  • En famille, cas contact depuis la soirée de Noël.
  • A deux, contaminés de dimanche dernier.
  • En couple, malades en attente du résultat du test.
  • JaimeTout sera au travail, avec sa gastro, en cuisine aux côtés de positifs.
  • Seul comme FilsAuLoin, cas contact depuis hier.
  • A 24, tous testés, mais je n’aurai pas confiance.
  • Avec deux copines langoustes, et les hôtes du gite.
  • Et nous, à 5 avec Naimerien, revenu de très très loin depuis son accident et ami et belle-fille.
Lire la suite…
Catégories :7/ Desserts, confiseries, Cuisine
%d blogueurs aiment cette page :