Accueil > 2/ Entrées, Cakes, pizzas et Tartes salées, Cuisine > Journal de bord du confinement #21 Coronavirus – Socca niçoise

Journal de bord du confinement #21 Coronavirus – Socca niçoise

Lundi 6 avril 2020

L’ami que nous hébergeons avait envie d’un gâteau au chocolat, aux trois chocolats précisément, souvenir d’un gâteau amené par une amie lors d’un dîner, en allant chercher le pain j’ai donc pris trois sortes de petits gâteaux au chocolat puisqu’il n’y avait pas d’entremet trois chocolats. Bon, à vrai dire leur pain est bon mais les gâteaux n’étaient pas à la hauteur, alors perso j’étais resté sur ma faim de chocolat.

Pas grave, j’avais repéré la recette du cake au chocolat de Jean Sulpice et pour un dimanche cela aurait été parfait, manque de bol je n’avais pas assez d’oeufs pour mon omelette aux cèpes et le gâteau. Je savais que les voisins n’en avaient pas non plus puisque j’avais leur commande en allant chez le maraîcher samedi et je n’en avais pas trouvé.

A l’école de la débrouille pendant le confinement, j’ai contenté mon envie de cuisine en réalisant une socca presque comme à Nice pour accompagner mon omelette aux cèpes, Jeannot le gâteau au chocolat attendra qu’on trouve des oeufs.

Nous apprécions beaucoup le goût de la farine de pois chiche mais finalement son utilisation ne met pas si familière, à part ces crêpes indiennes je ne la cuisine pas assez.

Je ne vais pas vous faire un topo sur l’origine, la cuisson traditionnelle et l’histoire de la socca, vous trouverez toutes les explications chez Variations gourmandes, là où j’ai pris la recette et la manière de cuire au four électrique puisque la copropriété de notre immeuble, pas très arrangeante, ne nous autorise pas les fours à bois, c’est nul hein !

Ne possédant pas non plus de plaque en cuivre mais heureuse détentrice de poêle « Cristel » dont je me félicite tous les jours de l’investissement, la grande poêle de 28 cm a bien joué le rôle. Toujours pareil, si le service commercial passe par là et s’exclame « oh le beau blog, ha la belle recette, on va envoyer le wok à cette blogueuse émérite », je prends !

Donc, résumons-nous, pas de gâteau au chocolat mais une socca parfaite, cela n’engage que moi puisque je n’ai jamais dégusté la vraie, l’authentique, celle de Nice.

Socca niçoise au four

Pour une poêle de 28 cm

  • 125 g de farine de pois chiche
  • 25 cl d’eau
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 pincée de curry
  • 1/2 c à c de sel, poivre
  1. Dans un saladier, mélanger farine et assaisonnement puis faire un puit.
  2. Verser l’eau et l’huile et fouetter la préparation qui doit avoir la même consistance qu’une pâte à crèpes.
  3. Transvaser dans une bouteille (comme les cannelés), laisser reposer 1 h au frais.
  4. Préchauffer le four à 260° (ou max)
  5. Tapisser le fond de la poêle d’huile d’olives et la mettre à chauffer dans le four.
  6. Secouer la bouteille et verser la pâte sur l’huile brulante.
  7. Remettre au four, en position grill, cuire 15 à 20 mn.
  8. La pâte boursoufle et colore.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :