Archive

Archive for the ‘J’ai envie d’en parler’ Category

Journal de bord du confinement #Jour19 et 20 et Yaourt maison sans yaourtière

5 avril 2020 Laisser un commentaire

Samedi 4 et dimanche 5 avril 2020

On va faire un tir groupé du week-end, de toute façon comme je le répète à tout le monde, à l’heure où je vous parle je suis en Guinée Bissau avec des amis qui vivent là-bas.

Ceci dit la situation politique étant assez instable dans le pays depuis les dernières élections, il n’est pas certain que nous nous y serions rendus. En alternative, nous avions envisagé l’Italie, au vu de la situation sanitaire, mi-janvier j’avais commencé à dire que nous n’irions nulle part. Namour restant optimiste et ne comptant pas passer ses vacances à la maison, que soit dit en passant il avait finalement oublié de poser auprès de sa DRH, acte manqué ?

Les billets pour New-york étant en forte baisse en janvier, on s’était dit pourquoi pas ? Finalement, le Covid nous ayant tous rattrapé on reste sagement à la maison, on sort en cas d’extrême nécessité avec nos masques cousus à la main et on fabrique nos yaourts pour allonger le temps de devoir se rendre au petit supermarché d’à côté.

Je n’avais plus fait de yaourts depuis mes années d’outre-mer, j’ai d’ailleurs offert en partant la yaourtière dont je me servais à Mayotte et à St Pierre et Miquelon. En matière de choix, l’offre étant largement suffisante en France pour satisfaire nos besoins, j’ai donc dû aller fouiller sur le net pour trouver une recette sans yaourtière que je n’avais jamais tenté.

Par contre, j’avais gardé les pots de yaourt, vous savez ceux qui ne sont pas passés à la poubelle le plus souvent avec la petite cuillère, mais les couvercles plastique ont rendu l’âme, j’ai donc eu recours au système D. Heureusement, je garde souvent les élastiques des emballages… au cas où !

Celle trouvée sur Marmiton alliée à un yaourt 0% et un litre de lait demi-écrémé en cuisson au four est parfaite. La texture est identique à celle obtenue en yaourtière, pour un premier essai le résultat nous convient, j’ajouterai comme je le faisais avant une cuillère de lait en poudre, à suivre…

Pour des explications plus fournies, rendez vous sur la recette de Sabine95. Si vous souhaitez des yaourts plus fermes, utilisez des produits non écrémés.

Yaourt maison sans yaourtière

  • 1 litre de lait 1/2 écrémé
  • 1 yaourt 0%

Préchauffer le four à 55°

  1. Chauffer le lait à feu doux dans une casserole. Laisser bouillonner doucement 20 à 40 mn jusqu’à ce que le lait réduise d’environ 30%.
  2. Couvrir et attendre que la température tombe 40-50°C.
  3. Ajouter le yaourt et fouetter pour rendre le mélange homogène. Filtrer les peaux si nécessaire.
  4. Verser dans des pots en verre. Fermer avec un couvercle ou un film plastique et un élastique.
  5. Enfourner pour 20-25 mn.
  6. Eteindre le four, laisser au chaud 5h. Ne pas l’ouvrir avant 4 à 6 heures (tout dépendra de la prise avec les produits utilisés).
  7. Réfrigérer quelques heures.

Conservation 10-15 jours.

Journal de bord du confinement #Jour18 Coronavirus –

3 avril 2020 2 commentaires

Vendredi 3 avril 2020

Officiellement les vacances de Pâques commencent ce soir.

On s’est longtemps posé la question où on allait partir.

Et bien voilà, on part au pays des merveilles, du soleil et du rêve !

Restez chez vous  et prenez soin de vous.

Journal de bord du confinement #Jour14 Coronavirus et Tagliatelle aux noix

30 mars 2020 1 commentaire

Lundi 30 mars

Je vous l’avais dit, il faut varier les sauces avec les pâtes, voilà une recette toute simple avec des noix.

Soit vous avez un petit sachet de noix qui traînent dans un tiroir, soit vous avez, comme moi, fait du ménage et retrouvé un reste des noix de noël. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour13 Coronavirus et pizza à la cancoillotte

29 mars 2020 Laisser un commentaire

 

Dimanche 29 mars

Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis de plus en plus fatiguée… à ne rien faire ou pas grand chose.

Entre culpabilité de ne pas en faire assez pour ceux qui sont sur le front de l’épidémie et anxiété pour nos proches qui n’ont de proches que le vocable puisque la plupart sont loin et pour certains dans des conditions plutôt précaires, on dort mal, on stresse. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour10 Coronavirus et Blanquette de veau à l’ancienne

26 mars 2020 4 commentaires

Sauté de veau pas tout à fait à l’ancienne

Jeudi 26 mars

Mine de rien et malgré les apparences en ce moment, nous sommes ici sur un blog de cuisine et aussi incroyable que cela puisse paraître, aucune recette de blanquette sur ce blog.

Des sautés de veau, des piccatas, du veau marengo, oui, mais pas de blanquette de veau. J’ai quand même exhumé une recette que j’avais réalisée mais sans prendre de photos. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour9 Coronavirus

25 mars 2020 1 commentaire

Galette de blé noir aux champignons

Mercredi 25 mars

Entre le télé travail avec nos élèves, celui avec les enfants à la maison, la recherche et la préparation de la pitance midi et soir (ceux qui ont 10 kilos de pâtes et 20 kilos de riz, pensez à varier les sauces !), le pipi du chien, les coups de téléphone ou autres WhatsApp aux autres confinés ET le sport à la maison… oups, j’allais oublier la playlist à écouter, la liste des films et séries à voir…
On me souffle aussi, les apéros le soir pendant le dessin animé des enfants…! Auquel j’aurais envie de répondre : tu verras quand ils seront grands ce sera aussi un problème, ils boiront ton whisky 20 ans d’âge, ton rhum vieux ou ton gin Tanqueray.
Finalement,  nous sommes dé-bor-dés, sur les genoux, éreintés !
Alleeeez, on garde le moral et on booste son organisme avec une cuillère de pollen tous les matins (en vrai, le goût n’est pas formidable, préparez un jus de fruit pour pousser tous les petits grains).

Journal de bord du confinement #Jour7 Coronavirus

23 mars 2020 Laisser un commentaire

Recettes de pâtes

Pâtes au cheddar et au Philadelphia

J’espère que tous ceux qui ont acheté des tonnes de pâtes vont les manger sèches, sans sauce, sans goût et même sans beurre. Pour les autres, les fourmis prévoyantes, remplacer le Philadelphia par de la crème fraîche ou liquide et le cheddar par du râpé. Un épice de votre choix, du poivre par là-dessus, un petit tour au four pour gratiner et hop le tour est joué.

Lundi 23 mars

Ce matin, je me suis levée, habillée, maquillée comme pour aller au travail et même si en bas de chez moi, les bus circulent encore, je me suis installée sur mon canapé devant mon ordinateur et au lieu de mettre mes talons j’ai chaussé mon oreillette pour télé travailler. J’ai mis de la musique, j’ai passé quelques coups de fils et puis sur le coup de onze heures, tout en gardant mon oreillette et en téléphonant, je suis partie marcher.

Fini, le parc en bas de chez qui était accessible ces derniers jours a été fermé, pourtant au fil des jours les gens respectaient les consignes et les joggeurs couraient seuls, s’écartaient les uns des autres. Pas de groupe non plus, ni de mères au parc papotant entre elles avec une grouillante marmaille autour d’elles. Non contrairement aux images télévisées, tout le monde était devenu respectueux mais tant pis, c’est bien puisqu’ailleurs tout le monde n’était pas aussi discipliné.

Par contre, je suis allée faire un tour du côté du métro et là, c’est festival, ça discute à cinq ou 6, ça fait les courses dans les commerces sans maintenir les distances. Dommage, un commerçant proposait des légumes sympathiques mais l’ambiance conviviale de la boutique m’a fait renoncée ce qui est un comble puisque habituellement j’aurais au  contraire été attirée.

Dépitée, je suis rentrée chez moi après mes 7500 pas, j’en ai donc bien profité puisque l’annonce de ce soir risque de nous interdire ce genre d’exercice.

Grosse sortie à 17 h, Maïdo notre vieux chat avec ses calculs et son insuffisance rénale a besoin de croquettes spéciales que l’on prend habituellement chez le vétérinaire. Quatre coups de fils plus tard, nous trouvons enfin un magasin de produits animaliers achalandés, nous fonçons munis de nos autorisations et trouvons porte fermée, vous croyez qu’ils pouvaient pas nous dire qu’il fermait à 16h.

Aujourd’hui, activité coiffeur à domicile, dans l’idée on rase gratis. Ici on maintiendra la tête en état, du moins ce qui se voit, pour le reste on va faire au mieux au jour le jour.

%d blogueurs aiment cette page :