Archive

Archive for the ‘2/ Entrées’ Category

Cake salé chèvre, olives, saucisses et d’autres…

30 juillet 2021 Laisser un commentaire

Je ne suis pas fan de cake salé et j’en prépare assez rarement, je trouve ça assez pouf pouf et l’idée me paraît trop simpliste. Pourtant, je conserve cette recette de base dans un petit carnet qui date du temps d’avant internet… bien avant.

S’il m’arrive d’en faire un, souvent parce qu’il me reste des ingrédients à utiliser et que, soit je n’ai pas de pâte toute prête pour faire une tarte, soit j’ai trop la flemme ou pas le temps pour en cuisiner une, alors tiens pourquoi pas un cake ? Avec ça, les variations sont infinies.

Et chaque fois, je me dis que je pourrais en servir plus souvent parce que finalement cela s’avère plutôt léger et agréable accompagné d’une salade.

En bonus, il peut faire au moins deux repas et/ou être emporté dans la lunch box ou en pique nique en famille ou entre copains ; à la rigueur pour un barbecue, mais pas plus, faut pas charrier quand même.

Cake salé

  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 œufs
  • 8 cl de vin blanc sec
  • 8 cl d’huile d’olive
  • 150 g de saucisses
  • 200 g de chèvre (Bûche)
  • 100 g d’olives noires (ou vertes) dénoyautées
  • Herbes séchées (romarin, herbes de Provence, basilic…)
  • Poivre

Variante

  • 200 g de lardons
  • 1 oignon
  • 150 g d’olives vertes (ou noires) dénoyautées
  • 100 g de cancoillotte ou de fromage râpé
  • La cancoillotte étant liquide on peut augmenter un peu la quantité de farine

Garder les cinq premiers ingrédients, suer l’oignon avec les lardons.

Ou encore(

  • Chèvre frais
  • Courgette
  • Pesto

Préchauffez le four à 160°

  1. Mélanger farine et levure chimique.
  2. Battre les œufs, l’huile d’olive et le vin blanc.
  3. Verser la farine petit à petit, battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  4. Ajouter les saucisses, le chèvre et les olives, le tout préalablement coupé en petits bouts.
  5. Assaisonner avec les aromates et le poivre, rectifier en sel si besoin.
  6. Chemiser un moule (beurrer et fariner), verser la pâte. Laisser reposer 30 mn.
  7. Enfourner et cuire 45 mn.
  8. Vérifier la cuisson une lame de couteau doit ressortir propre.
  9. Laisser tiédir dans le moule pendant 15 minutes, démouler.

Le cake au lardons souffre d’un léger manque de cuisson, une mauvaise vérification à 40 mn, lame de couteau pas tout à fait nette.

Terrine (pâté) de poulet au whisky

9 juillet 2021 1 commentaire

Vous êtes plutôt terrine ou pâté ? Quelle différence ?

C’est la façon de cuisiner les viandes qui indique la différence ; pour la terrine la préparation est cuite dans un moule en terre avec couvercle et pour le pâté la farce cuit dans une pâte.

Dans le langage courant, on différencie moins le terme et même chez le charcutier on peut voir des étiquettes identifiant des « pâtés » cuits sans croûte. 0n utilise plus volontiers l’appellation « pâté en croûte » pour mieux le différencier et que dire de la terrine cuite dans un moule à cake et fermer avec du papier aluminium ?

Pour une recette de pâté en croûte, cliquer ici.

Au départ, je voulais un pâté avec des foies de volaille, j’aime bien le goût du foie dans les pâtés mais le boucher n’en avait pas je n’avais pas envie de courir ailleurs pour en trouver. J’ai donc fait avec les viandes à disposition et surtout je voulais les inserts de blanc de poulet bien visibles à la découpe.

Terrine (pâté) de poulet au whisky

  • 250 g de blanc de poulet
  • 300 g de côtes de porc
  • 300 g de chair à saucisse
  • 10 cl de whisky
  • 2 c à s de sauce Worcestershire
  • 1 oeuf
  • 1 oignon
  • 40 g de mélange de graines (ou pistaches…)
  • 1 c à s d’un mélange d’herbes séchées (coriandre, fenouil, origan, persil)
  • Poivre, sel
  1. Tailler des lanières dans un blanc de poulet.
  2. Faire mariner dans le whisky 2 ou 3 heures.
  3. Désosser les côtes de porc et passer au hachoir avec le deuxième blanc et la chair.
  4. Battre l’oeuf, ciseler l’oignon, torréfier les graines.
  5. Mélanger les viandes hachées, ajouter l’oeuf battu, l’oignon, les graines, la sauce, le whisky et les herbes.
  6. Saler et poivrer, goûter et rectifier l’assaisonnement.
  7. Dans une terrine ou un moule à cake, étaler un tiers de la préparation.
  8. Déposer des lanières de poulet, recouvrir avec la moitié de la préparation restante. Recommencer.
  9. Entourer de papier aluminium en veillant à pouvoir jeter un oeil à la terrine.
  10. Déposer dans un plat et cuire 1h30 à 2h au bain marie à 180°.
  11. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau, aucun liquide ne doit perler.
  12. Vider le liquide, le garder si vous souhaitez faire de la gelée.
  13. Poser des poids sur le papier alu pour bien tasser le pâté.
  14. Des boites de conserve ou des pierres font très bien l’affaire.
  15. Réfrigérer après refroidissement.

Terrine de poulet au whisky

Oeufs cocotte

18 juin 2021 Laisser un commentaire

De très bons œufs de la ferme et de jolis ramequins, il n’en fallait pas plus pour donner l’envie de faire un œuf cocotte. Dans le garde manger, nous avions également une botte d’asperges qui ne demandait qu’à être transformé en velouté et les pointes sautées au beurre.

Je n’ai noté et photographié que l’œuf cocotte parce que c’est mon premier sur le blog. Dans l’ensemble je cuisine peu les œufs hormis lorsqu’ils entrent dans la composition d’une recette telle que tarte salée ou sucrée, et autres. Tout ça parce que longtemps on nous a fait croire que l’œuf augmentait le taux de cholestérol, je m’en suis privée pendant des années. A cela est venu s’ajouter l’intolérance de JaimeTout, donc Exit les œufs.

Ce qui est plaisant dans l’œuf cocotte c’est la créativité qu’il permet. C’est fou tout ce qu’on peut mettre dans ce petit ramequin pour un résultat aussi varié que savoureux.

Imaginez, laissez libre cours à l’imagination, l’envie ou les fonds de placard, avec l’œuf tout est bon. De la recette basique, comme celle-ci, à d’autres plus sophistiquées ou même avec des restes de ratatouille, de légumes, de viandes émincées, de lard, de foie gras, de champignons, d’oignons confits, d’herbes fraiches, d’épices… il n’y a aucune limite.

Les fondamentaux

  • Un ramequin assez haut
  • Un chemisage égal sur toute la surface.
  • Un bain marie
  • Un temps de cuisson maîtrisé

Oeufs cocotte

Pour 4 personnes

  • 4 œufs bien frais bio
  • 6 tomates séchées
  • 4 c à c de pistou
  • Jambon d’Auvergne (facultatif)
  • 20 cl de crème liquide légère
  • Comté râpé
  • Beurre
  • Épices, sel, poivre

Préchauffer le four à 200°

  1. Beurrer généreusement les ramequins.
  2. Déposer une fine couche de crème, assaisonner.
  3. Casser l’œuf, le faire glisser doucement dans le ramequin.
  4. Recouvrir avec les tomates séchées et le jambon ciselés.
  5. Verser le pistou, assaisonner à votre goût.
  6. Répartir la crème liquide et parsemer de fromage.
  7. Enfourner, cuire 10 mn.
  8. Servir et déguster aussitôt.

 

Catégories :2/ Entrées, Crèmes, Cuisine

Crêpes à la farine de pois chiche, farcies aux légumes


J’ai trouvé une très jolie farine de pois chiche dans une épicerie participative.

En fait, je ne me souvenais plus que j’avais déjà pas mal de recette avec cette délicieuse farine. Evidemment, elle est parfaite pour les intolérants au gluten, par contre je ne l’ai testé en crêpes qu’en recettes salées, je ne sais pas si elle est aussi agréable en sucrées avec de la confiture par exemple, à voir.

Ici, vous trouverez moitié lait et moitié eau, mais on peut tout à fait ne mettre que de l’eau, ainsi elles deviennent lactose and gluten free.

Crêpes à la farine de pois chiche

pour 10 crêpes

  • 250 g de farine de pois chiche
  • 25 cl de lait
  • 25 cl d’eau
  • 1 c à s de curry
  • 1 gousse d’ail haché
  • 1/4 c à c de sel
  • Huile d’olive
  • Légumes du soleil
  • Piment
  • Sauce algérienne

  1. Délayer la farine avec les liquides.
  2. Fouetter en incorporant peu à peu l’eau et le lait.
  3. Ajouter curry, ail et sel. Mélanger.
  4. Laisser reposer 1 heure.
  5. Chauffer une poêle à crêpes, huiler légèrement.
  6. Déposer une louche de pâtes, étaler.
  7. Cuire à feu doux 2 à 3 mn de chaque côté.

Garnir de légumes du soleil confits au four, parsemer de piment en poudre (italien ou espelette), agrémenter d’une sauce piquante (type algérienne).

Recettes à la farine de pois chiche pour se faire plaisir

Panade (soupe de pain) à l’ail au bouillon de canard

30 avril 2021 Laisser un commentaire

Après le canard rôti, on fait comme avec le poulet, on garde la carcasse et les os pour réaliser un bouillon qui va nous permettre d’obtenir un fond aromatique parfait pour la panade.

Question panade, je connaissais celle obtenue avec de la farine et utilisée en cuisine dans les farces pour leur donner du volume, farces mousseline, quenelles et aussi pour la pâte à choux mais ici on fait un potage.

Soupe du pauvre à base de pain bouilli, parce qu’on garde les vieilles croûtes pour ne pas gâcher. On trouve des variantes en Espagne, en Italie, en Angleterre plutôt sous forme sucrées, du pain perdu en quelque sorte.

En Sardaigne, d’après Wikipédia, la « panada » ne contient pas de pain et se présente sous forme de tarte à l’agneau, de pommes de terre, de tomates séchées, d’oignons, d’ail, de safran, une version très alléchante à laquelle je vais m’intéresser de près, une recette ici.

Panade (soupe de pain à l’ail au bouillon de canard)

  • Carcasse et os de canard
  • 2 oignons
  • 2 branches de céleri
  • 1 poireau
  • Huile d’olive
  • Bouquet garni
  • 2, 4 litres d’eau
  • 1,5 cube de bouillon (légumes)
  • Poivre
  • 250 g de pain
  • Crème liquide
  • Gruyère râpé
  1. Eplucher, laver et couper tous les légumes en brunoise plutôt grosse.
  2. Suer 10 mn dans un peu d’huile d’olive.
  3. Ajouter os, carcasse, eau et bouquet garni, porter à ébullition et mijoter 40 mn.
  4. Avec une passoire, retirer les morceaux d’os et le bouquet garni.
  5. Faire fondre le cube et demi, poivrer, rectifier l’assaisonnement.
  6. Couper le pain en gros dés, faire gonfler dans le bouillon.
  7. Mixer finement. Ajuster la consistance avec du pain ou de l’eau suivant la texture désirée.
  8. Servir avec un voile de crème et un peu de gruyère (oignons frits en option).

Juste pour rire, voici ce qu’on peut trouver au parc à côté de chez moi,
certains ne manquent pas d’humour.

Comment préparer les couteaux, coquillages

12 mars 2021 Laisser un commentaire

Si j’ai un jour mangé des couteaux je ne m’en souviens plus, comme c’est quand même particulier et pas si facile à trouver, je pencherais pour jamais.

Alors comment résister en allant au ravitaillement lors d’un week-end à Gruissan à ces fagots en filet de couteaux. Lire la suite…

Terrine végétarienne de panais, bleu et noisettes ou Nut roast

12 février 2021 1 commentaire

Pour tout dire, on y trouve aussi des champignons et des châtaignes mais le goût de ces dernières est plutôt écrasé par la saveur incomparable du panais, ici on adore !

Oui, lorsque j’entends « panais » je suis comme Roger Rabbit, j’ai les yeux qui me sortent des orbites, les narines frémissantes et… non pas la langue pendante, on sait se tenir tout de même mais on n’en est pas loin, il est vrai.

Lire la suite…

Noix de Saint-Jacques, fondue d’épinards, sauce curry et girolles

26 décembre 2020 Laisser un commentaire

Je leur avais promis dans l’après-midi : ce soir, je vous emmène au restaurant ! En ce moment, cela permet de faire comme si et on en profite pour ouvrir une bonne bouteille et on sert une assiette gastronomique à la maison. Et le lendemain ils en parlaient encore avec des étoiles dans les yeux… c’était ma semaine Kévin !

Si on la veut plus façon restaurant, on supprimera les pommes de terre et on forcera un peu sur la crème et le beurre pour monter la fondue d’épinards qui, ici, est volontairement light. Lire la suite…

Filet de sabre à la feuille de nori

12 décembre 2020 Laisser un commentaire

Quand je vois du sabre, j’ai envie de le rouler, j’y peux rien, c’est plus fort que moi. La chair du sabre est fine et ne supporte pas le dessèchement, c’est donc une bonne façon de le cuire pour avoir un poisson bien nacré avec le goût soutenu par la feuille de nori.

Après, nous sommes d’accord, c’est juste une recette de feignasse mais plutôt joli, à accompagner avec une purée ou des petits légumes cuits au four. Avant les fêtes, de quoi se faire plaisir sans complexe. Lire la suite…

Mortadelle faite maison ou cachir à l’algérienne

16 octobre 2020 Laisser un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :