Archive

Archive for the ‘7/ Desserts’ Category

Crème mousseuse au citron

3 juin 2022 1 commentaire

Pourquoi pas juste crème ou mousse ?

Et bien parce qu’on est entre les deux. !

Vous trouverez la recette originale sur le blog d’Alter Gusto, j’ai simplement voulu fouetter la crème, pas tellement pour obtenir une mousse mais pour faire une expérience de montage à température ambiante, juste après avoir ouvert le carton de la crème sorti du placard, et avec un simple fouet, même pas mis au frais non plus, le tout avec une bonne dose d’huile de coude.

Aussi incroyable que cela puisse paraître j’ai obtenu en quelques minutes une crème fouettée fort honorable et suffisante pour faire mousser ma crème au citron.

Pour le jus de citron, faites au goût, soit vous l’aimez très citronné, soit vous préférez un goût plus subtil dans ce cas on réduit la dose.

Et pourquoi pas corser avec une touche de citron vert ?

Crème mousseuse au citron

Pour 4 à 6 pots

  • 20 cl de crème entière liquide
  • 100 g de yaourt grec
  • 200 g de lait concentré sucré
  • 8 à 10 cl de jus de citron
  1. Dans un saladier, fouetter la crème pour la faire monter.
  2. Mélanger avec le yaourt et le lait concentré.
  3. Presser les citrons et ajouter le jus.
  4. Mélanger au fouet jusqu’à ce que l’appareil soit lisse.
  5. Verser dans les petits pots.
  6. Réfrigérer 2 ou 3 heures.

Cookies aux flocons d’avoine et fruits secs


Pendant un mois, nous avons hébergé une jeune fille effectuant un stage en ébénisterie d’art chez un artisan toulousain. Fille d’amie d’amie, le contact préalable avec la famille s’est avérée fort sympathique et la cohabitation avec très facile. Curieuse de tout, évidement à l’aise de ses dix doigts et sachant parfaitement ce qu’elle voulait dans la vie, elle s’est naturellement intéressée à la cuisine et la mienne a eu le bonheur de lui plaire.

Nous avons ainsi réalisé quelques plats et desserts qu’elle souhaitait présenter à sa famille pour les fêtes.

Travaillant pendant huit heures dans un hangar entre froid et courant d’air, je lui préparais des repas et des en-cas reconstituants et réchauffants.

Maintenant, le printemps commence à nous réchauffer et c’est le temps de sortir prendre l’air, faire du sport et ils seront parfaits pour les petits coups de pompe après le footing, l’escalade ou tout autre activité que vous affectionnez.

Cookies aux flocons d’avoine

  • 150 g de flocons d’avoine
  • 1 oeuf
  • 120 g de compote de pommes
  • 60 g de miel
  • 120 g de fruits secs en mélange au choix (amandes, noisettes, pistaches, noix de cajou, noix, concassés ou amandes effilées, raisins ou abricots secs, figues séchées, graines de tournesol, de chia…)

Préchauffez votre four à 180°.

  • Mélanger tous les ingrédients : flocons d’avoine, oeuf, compote et miel.
  • Ajouter un mélange de fruits secs.
  • Former des petits tas, les déposer au fur sur une plaque à pâtisserie ou le lèche frite recouvert d’une feuille de papier sulfurisé.
  • Aplatir avec le dos d’une cuillère à café, rectifier les bords pour obtenir des disques réguliers.
  • Ou remplir et tasser la pâte dans empreintes à mini financiers.
  • Enfourner et cuire 15 à 20 mn.
Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine, Goûter

Darioles


La plupart du temps, je regarde les carnets de Julie en replay, j’aime bien les voyages autour de la cuisine proposée par Julie et ses invités.

Cette recette est donc issue des « carnets de Julie« , visionnée lors de l’émission sur Rabelais et vous pouvez retrouver l’original sur le site de Julie Andrieu : « Recette Identifiée pour la première fois dans « Le Viandier » de Taillevent, livre de référence de la cuisine médiévale, cette recette est une véritable invitation au voyage dans l’univers gourmand de Rabelais.« 

Historiquement les darioles sont cuites dans un petit moule en forme de cône à peine évasé, également appelé dariole, et mesurant environ 3 doigts de haut. Le plat a d’ailleurs donné son nom au moule lui-même dans lequel on peut également faire des cakes, des gâteaux de riz ou de légumes.

Les darioles étant fabriquées dans des petits moules c’est une version en tarte, que je ne connaissais pas, qui a été proposée dans l’émission de Julie, ce qui m’arrange parce que les moules à dariole manquent à l’appel dans mes placards.

La recette du site est réalisée avec une pâte brisée au petit épeautre, sûrement plus proche de l’origine que la mienne puisque j’ai préféré la faire avec ma pâte brisée favorite. A vous de voir.

Avec la pâte, j’ai foncé un moule à tarte de et trois moules à tartelette, sur ces dernières j’avais étalé une fine couche de confiture de cerise noire et franchement on a trouvé que cela apportait un petit plus.

Les Darioles de Rabelais

Pâte brisée

  • 187 g de farine
  • 70 g de sucre glace
  • 2 g de fleur de sel
  • 25 g de poudre d’amandes
  • 44 g d’œuf
  • 112 g de beurre
  1. Tamiser farine, sucre glace et poudre d’amandes ensemble.
  2. Pommader le beurre.
  3. Sabler poudres et beurre, ajouter l’oeuf.
  4. Pétrir rapidement sans chauffer la pâte.
  5. Filmer, réserver au moins 1/2 h au réfrigérateur.
  6. Abaisser la pâte finement entre deux feuilles.
  7. Piquer le fond avec une fourchette. Réserver 30 mn au congélateur.
  8. Couvrir d’un papier cuisson, remplir de billes ou de haricots.
  9. Cuire la tarte à blanc 10 mn environ. Sortir du four, enlever les haricots
  10. Laisser refroidir.

Appareil à dariole

  • 500 g de crème fraiche épaisse
  • 4 œufs entiers
  • 120 g de sucre en poudre
  • 200 g de poudre d’amandes
  • 1 CS de gingembre
  • 1 CC de cannelle
  • 1 pincée de safran
  1. Battre la crème avec les jaunes d’œufs et le sucre.
  2. Écraser les filaments de safran entre vos doigts, ajouter avec les épices à l’appareil.
  3. Infuser une demi-heure.
  4. Préchauffer le four à 200°C.
  5. Battre à nouveau l’appareil au fouet et passer le mélange au chinois pour obtenir une consistance crémeuse.
  6. Verser l’appareil dans la tarte cuite à blanc, cuire au four environ 30 minutes en surveillant la cuisson. La tourte doit dorée.
  7. Servir tiède après avoir saupoudré de sucre glace (ou pas)

La pâte brisée (originale) : 200 g de farine de petit épeautre, 100 g de beurre, 8 cl d’eau.

Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Tartes

Roulé géant à la cassonade et aux pommes (Giant Apple pie Cinnamon Roll)

8 avril 2022 2 commentaires

Rooh la boulette ! L’année dernière pour l’anniversaire de JaimeTout j’ai réalisé ce roulé géant. Il adore les cinnamons rolls et les pommes, affectionne la tarte tatin, je me suis alors dit qu’allier les deux devrait lui faire plaisir.

En effet, tout a bien fonctionné, la recette, le plaisir de la surprise et la dégustation. A tel point que tout à l’heure, son anniversaire approchant, à petits pas mais il n’est jamais en retard pour ce grand évènement, il me demande si j’ai noté la recette du roulé.

  • Évidemment mon cœur, elle figure dans mon blog !
  • Ah tant mieux, parce que je fais la faire pour mes potes à ma fête anniversaire !

Et là, en voulant préparer la prochaine publication, horreur, malheur, je tombe sur quoi dans mon éditeur photos ? Celles du roulé géant à la cassonade aux pommes, donc non publiée puisque pas classées.

Vite, je m’empresse de la mettre en ligne pour que JaimeTout ait son dessert et un clin d’œil de sa Jimounette (Jiminy cricket et Mamounette) qui soufflera les bougies avec lui planquée discrètement derrière son oreille.

Très bon anniversaire JaimeTout de mon coeur !

Les pommes

  • 100 g de sucre en poudre
  • 30 g de beurre
  • 5 cl d’eau
  • 5 ou 6 pommes
  1. Réaliser un caramel blond avec le sucre et l’eau, dans une casserole ou dans le moule du gâteau.
  2. Ajouter le beurre, mélanger.
  3. Éplucher, épépiner et couper les pommes en quatre.
  4. Serrer les pommes en couronnes dans le moule comme pour une tarte tatin, cuire et dorer 10 à 15 mn.

La brioche

  • 500 g de farine T45 (ou 250 g T45 et 250 T55)
  • 25 cl de lait
  • 1 c à c de levure de boulanger sèche active ou 20 g de levure fraîche
  • 1 œuf battu
  • 75 g de beurre (ou margarine ou huile d’olive)
  • 50 g de sucre
  • 1 c à c de cannelle moulue
  • 1 c à c de sel
  1. Hydrater la levure dans un peu de lait tiède.
  2. Creuser un puit dans la farine et y verser la levure, l’oeuf, le lait et le sucre.
  3. Ajouter le sel et l’huile d’olive (ou le beurre) et pétrir de 5 à 10 mn pour lui donner de l’élasticité et du corps
  4. La pâte doit être molle et collante mais ne pas rester coller au bout des doigts.
  5. Débarrasser dans un cul de poule, filmer au contact et laisser pousser (env. 1h). La pâte doit au moins doubler de volume. 

La garniture

  • 60 g de cassonade
  • 120 g de beurre
  • 2 c à s de cannelle moulue
  1. Sortir le beurre 1 h avant, pommader.
  2. Mélanger la cassonade avec la cannelle et le beurre.
  3. Réserver.

Montage

  1. Abaisser la pâte en un rectangle de 24 x 50 cm sur une surface farinée (à peu près).
  2. Étaler le beurre à la cannelle.
  3. Couper 3 bandes de 8 x 50 cm au coupe pâte ou au couteau.
  4. Enrouler une première bande sur elle-même, poser le rouleau à l’extrémité de la deuxième bande et rouler à nouveau, faire de même avec la troisième bande pour obtenir un énorme rouleau.
  5. Poser le rouleau dans le moule sur les pommes.
  6. Recouvrir d’un torchon et laisser gonfler 30 mn.
  7. Préchauffez le four à 170°C.
  8. Enfourner avec un bol d’eau, cuire 10 mn à découvert puis poser un papier sulfurisé + plaque à pâtisserie + casserole (ou objet lourd) et prolonger la cuisson de 15 mn.
  9. Démouler à peine tiède pour que les pommes se décollent.
Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine, Tartes

Tarte infiniment vanille de Pierre Hermé

11 février 2022 Laisser un commentaire

Voilà un moment que nous voulions réaliser cette tarte infiniment vanillée avec mon amie qui l’avait dégustée en compagnie de sa fille dans la capitale. Elle était prévue pour son dessert de repas de Noël mais des contaminations ont bouleversé nos plans comme c’est souvent le cas en ce moment. On sait ce qu’on prévoit mais on ne sait jamais ce qu’on pourra réellement faire.

Si vous et votre amoureux.se aimez la vanille, vous serez sûre d’atteindre l’orgasme culinaire avec ce dessert, si le reste de la soirée ne se passait pas comme prévu, c’est toujours ça de pris.

Lire la suite…

Tarte chocolat, pâte au sarrasin

7 janvier 2022 Laisser un commentaire

Je ne sais plus très bien comment je suis arrivée chez Marcotte et cette recette de tarte au chocolat de Nicolas Paciello, chef pâtissier du Fouquet’s et de la pâtisserie Cinq Sens qui m’a tout de suite interpellé.

Cette tarte au chocolat fait partie de mes classiques depuis des années mais la pâte ne convient pas aux intolérants au gluten et pour fêter les 80 ans de mon papa il y en avait autour de la table (finalement non, puisque pour éviter un cluster, la fête a été annulée et on a fêté l’évènement en petit comité.

Lire la suite…
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Tartes

Truffes au chocolat et bonne année 2022

31 décembre 2021 1 commentaire

Voilà des années que je n’avais pas fait de truffes, tellement que je ne me souviens plus de la dernière fois. Il me restait des gavottes du croustillant pécan de mon dernier entremet et j’ai pensé que cela donnerait un peu de peps aux truffes et ça le fait carrément.

Je trouve que « truffe » pour cette fin d’année de « crotte » colle fort bien à cette dernière journée de 2021 puisque certains vont passer la fête du réveillon du jour de l’an :

  • En famille, cas contact depuis la soirée de Noël.
  • A deux, contaminés de dimanche dernier.
  • En couple, malades en attente du résultat du test.
  • JaimeTout sera au travail, avec sa gastro, en cuisine aux côtés de positifs.
  • Seul comme FilsAuLoin, cas contact depuis hier.
  • A 24, tous testés, mais je n’aurai pas confiance.
  • Avec deux copines langoustes, et les hôtes du gite.
  • Et nous, à 5 avec Naimerien, revenu de très très loin depuis son accident et ami et belle-fille.
Lire la suite…
Catégories :7/ Desserts, confiseries, Cuisine

Bûche insert mousse framboises, mousse au chocolat blanc, biscuit pain de Gênes, croustillant amandes et pistaches

18 décembre 2021 Laisser un commentaire

J’avais envie de tester le pain de Gênes, ce qui m’a également donné l’occasion de faire la pâte d’amandes. Et puis j’ai modifié, ma recette de mousse framboise en la complexifiant avec une meringue italienne parce que j’ai trouvé une belle recette chez « empreintes sucrées« . Je lui ai aussi piqué la recette du glaçage au chocolat blanc, j’ai dû en tester déjà 5 ou 6, sans être vraiment satisfaite du résultat, notamment celui avec du lait nestlé que j’ai trouvé trop collant et faisant des fils pas très esthétiques à la découpe. Il donne aussi la recette pour réaliser le glaçage velours et ça je note parce que c’est trop beau, dés que j’ai investi dans un pistolet à peinture dédié parce que j’en ai bien un au garage mais il a déjà servi pour repeindre des murs.

Lire la suite…

Confiture de tomates vertes, poires et pommes

12 novembre 2021 Laisser un commentaire

Sur les conseils de l’ami qui m’a donné les tomates de son jardin, j’avais prévu seulement des poires mais comme j’avais quatre kilos de tomates je me suis dit que je testerai bien également un chutney.

Prise dans la découpe, l’épluchage, les pesées, les gamelles, je me suis trompée de saladiers et j’ai mélangé les dés de pomme dans celui prévu pour la confiture au lieu du chutney il y a donc des pommes, c’est bien aussi.

La confiture

  • 2,5 kg de tomates vertes
  • 1,2 kg de poires
  • 2 pommes
  • Le jus d’un citron
  • 1 trait de vanille liquide
  • 1,3 kg de sucre
  • Laver, ôter l’opercule et couper les tomates en petits dés.
  • Éplucher, épépiner, couper en dés poires et pommes.
  • Verser les fruits dans une bassine à confiture ou un faitout avec le jus de citron, la vanille et le sucre.
  • Laisser macérer 12 h.
  • Cuire à petite ébullition, 40 à 50 mn. écumer régulièrement.
  • Verser dans des pots stérilisés, fermer et retourner les pots.

Confiture de figues blanches aux épices douces

8 octobre 2021 Laisser un commentaire

Je n’arrête pas, chaque année, de vous parler de mes figues. Enfin, celles que je vais cueillir chez des amis et qui résistent à l’envie toujours plus forte de zigouiller les deux figuiers.

Il faut dire qu’ils sont assez près de la piscine et de la cuisine d’été, oui parce qu’ils ont aussi une piscine, chauffée s’il vous plait, et une magnifique cuisine d’été équipée d’une superbe plancha. Bref, revenons aux désagréments des figuiers et j’avoue qu’ils sont nombreux :

  • figues tombées de l’arbre à moitié mangées par les oiseaux,
  • ça pourrit, ça (pue) sent l’alcool (de figues),
  • ça s’incruste dans le gazon au bord de la piscine,
  • on marche dessus,
  • on s’en colle aux semelles,
  • on en emmène partout,
  • les piaffes, non contents de nous bouffer la moitié de la récole,
  • chient de la figue et moult pépins sur le mobilier de jardin,
  • ça durcit, il faut frotter fort pour nettoyer,
  • on en sort pas !

Que faire ? On change de chaussures, on fait super gaffe où on marche et puis ce n’est pas si simple la récolte, faut pas croire, la sève contenue dans les feuilles et les branches est, pour ma part, ultra urticante, c’est farci de moustiques, araignées et autres bestioles provoquant boutons et démangeaisons, alors ? Qui souffre le plus ?

Donc qu’on se le dise, que ce soit au jardin ou pour la cueillette : la figue se mérite.

J’ai oublié de préciser qu’il y avait un figuier de figues blanches et au de figues noires, après je ne saurais dire de quelles variétés il s’agit.

Je ne mélange pas les figues pour faire mes confitures, cette année j’ai ajouté des épices à pain d’épices dans celle à la figue blanche. On peut aussi faire le mélange soi-même (cannelle, badiane, girofle, anis, gingembre, muscade) et forcé sur un des épices préféré et ajouter de la cardamome.

Confiture de figues blanches aux épices douces à pain d'épices

Confiture de figues blanches aux épices douces

Pour 9 pots

  • 3 kilos de figues
  • 1,5 kilos de sucre
  • Le jus d’un citron
  • 2 c à s de quatre épices
  • 1 c à c de cardamome moulue
  1. Stériliser les pots en les faisant bouillir, égoutter, laisser sécher à l’envers sur un torchon propre.
  2. Rincer les figues, couper le pédoncule dur, couper les fruits en quatre.
  3. Mettre dans une bassine à confiture ou une grosse marmite avec le citron et le sucre.
  4. Couvrir, mettre dans un endroit frais.
  5. Laisser macérer 12 h (une nuit).
  6. Le lendemain, porter à ébullition, cuire environ 30 mn en mélangeant régulièrement.
  7. Écumer, surveiller la cuisson et la consistance désirée.
  8. Ajouter les épices.
  9. Remplir les pots avec la confiture brûlante, fermer et retourner les pots sur leurs couvercles.
Confiture de figues blanches aux épices douces à pain d'épices
%d blogueurs aiment cette page :