Archive

Archive for the ‘7/ Desserts’ Category

Clafoutis aux abricots et pistaches

11 juillet 2020 Laisser un commentaire

J’aime le clafoutis aux cerises mais j’avoue que les noyaux me dérangent alors pour cette raison et parce que je kiffe les abricots je préfère celui-là.

Par hasard, j’ai vu la recette de « Just in cooking«  et abricots/pistaches cest quand même le combo gagnant.

J’avais décidé de le tester lors d’un week-end chez des amis et n’ayant pas d’internet je n’avais plus que vaguement les quantités en tête.

Je me suis plantée en mettant 20 cl de crème au lieu de 5, constatée que c’était bien trop liquide et je me suis donc rattrapée en ajoutant un œuf et un peu de farine. Au final c’était bien puisque nous étions nombreux.

Clafoutis aux abricots et pistaches

Moule de 20 cm

    1 kg d’abricots
    25 cl de lait entier
    5 cl de crème liquide entière (35%)
    3 œufs
    90 g de farine (T45)
    50 g de poudre de pistache
    90 g de sucre blond + 2càs
    60 de beurre
    1 pincée de sel
    1 gousse de vanille
  • Confiture d’abricots pour napper et pistaches pour décorer

Préchauffer le four à 195*

  1. Beurrer et fariner le moule.
  1. Laver, couper en deux et dénoyauter les abricots.
  1. Garder 8 oreillons et couper le reste en quartiers.
  1. Compoter 10 mn avec un peu de beurre et le sucre.
  1. Mélanger farine, sel, sucre, pistache et vanille.
  1. Ajouter et fouetter les œufs un à un puis le lait et la crème.
  1. Faire fondre le beurre et mélanger à la préparation.
  1. Étaler la compotée d’abricots, couler l’appareil et disposer les oreillons entiers sur le dessus.
  1. Enfourner et cuire 15 mn à 195* puis 35 mn à 175*.
  1. Attendre que le gâteau refroidisse et démouler.
  2. Étaler 2 c à s de confiture d’abricot et parsemer de pistaches

Baba au rhum

14 juin 2020 2 commentaires

Namour aime le baba au rhum, s’il est présent à la carte des desserts d’un restaurant, impossible de résister. Pour son anniversaire JaimeTout avait donc décidé en guise de cadeau de faire un baba au rhum à son père. Il a ressorti ses livres et son talent de pâtissier et nous a livré le plus délicieux des baba.

Pâte à savarin parfaite, moelleuse, aérée et prête à boire goulûment tout le sirop. Le mieux étant de préparer le gâteau la veille pour qu’il soit un peu rassis et encore mieux imbibé le lendemain. On peut aussi garder un peu de sirop et arroser la part avant de la servir.

Ici pas de décoration, le baba, son papa le voulait comme ça et pour une commande on s’exécute mais rien ne vous empêche de préparer une chantilly maison et de le décorer de cerises ou d’oranges confites par exemple.

La pâte à savarin

  • 250 g de farine
  • 100 g d’oeufs
  • 5 g de sel
  • 15 g de sucre
  • 130 g de lait
  • 75 g de beurre
  • 15 g de levure de boulanger fraîche ou un sachet
  1. Laisser le beurre, les oeufs et le lait à température ambiante.
  2. Diluer le sachet de levure de boulanger dans 2 c à s de lait tiède et une pincée de sucre pendant 10 mn.
  3. Dans le batteur, mettre la levure émiettée ou la levure levée, la farine, le sel, le sucre, le lait et les oeufs.
  4. Battre au crochet à vit. 4, jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois (entre 30 à 45 mn).
  5. Elle doit être très élastique et s’étendre comme une toile d’araignée sans se déchirer.
  6. Ajouter le beurre coupé en cubes et battre jusqu’à complète incorporation.
  7. Laisser monter une heure dans le four à 30°.
  8. Beurrer et fariner un moule à savarin.

Le sirop

  • 750 g d’eau
  • 350 g de sucre
  • 1 bâton de cannelle
  • 15 cl de rhum
  1. Porter à petite ébullition l’eau, le sucre et le bâton de canelle.
  2. Remuer régulièrement au début, cuire quelques minutes.
  3. Couper le feu, couvrir et laisser infuser et tièdir.

Cuisson et imbibage

Préchauffer le four à 160°

  1. Rabattre la pâte et former une roue dans le moule.
  2. Enfourner et cuire 30 à 45 mn. Laisser 15 mn four éteint, porte entrouverte pour la sécher légèrement.
  3. Démouler, laisser refroidir sur une grille.
  4. Piquer avec une aiguille à brider, déposer grille et gâteau dans un plat creux.
  5. Verser doucement le sirop en plusieurs fois pour imbiber le savarin.
  6. Récupérer le sirop dans le plat reverser sur le gâteau jusqu’à épuisement du sirop.

Présentation

  1. Préparer une chantilly et décorer avec des cerises au marasquin
  2. Garder un shooter de rhum pour les plus gourmands

Journal de bord du dé-confinement #71 – Biscuits indiens à la farine de pois chiche et cardamome – Besan Ladoo – et autres recettes à la farine de pois chiche


Mardi 26 mai 2020

Au fil de Facebook, que je consulte assez peu habituellement, j’ai vu cette recette chez Macaronette. Nous allions passer le dimanche chez des amis pour un barbecue et donner un coup de main au jardin et j’ai amené tous les ingrédients pour préparer ces petits biscuits pendant que les saucisses grillaient. Lire la suite…

Catégories :7/ Desserts, Cuisine

Journal de bord du dé-confinement #66 Coronavirus – Gâteau au yaourt fourré à la confiture spécial « rageux » !


 

Jeudi 21 mai 2020

Je me suis essayée une fois de plus à la brique au gâteau au yaourt. Allez savoir pourquoi, ce gâteau ne m’aime pas, sur le papier rien de plus simple, aujourd’hui, j’exagère il ne fait pas brique mais plutôt galette mais la texture est moelleuse et finalement on en prend une petit part juste pour le plaisir. Lire la suite…

Catégories :7/ Desserts, Cuisine

Journal de bord du dé-confinement #65 Coronavirus – Confiture de cranberries (canneberges) aux pommes et à l’orange


 

Mercredi 20 mai 2020

Quand j’ai vu ces sachets de canneberges surgelées à l’épicerie russe j’ai cru halluciné, deux ans que je n’avais pas fait de confiture avec ces petites baies dont j’adore l’acidité.

Bam, du coup j’en ai acheté un kilo cinq cent grammes et j’en ai gardé trois cent grammes au congélateur pour faire du chutney ou pour accompagner une viande, du lapin par exemple… Lire la suite…

Journal de bord du confinement #35 Coronavirus – Ottokéki, pancakes japonais

20 avril 2020 Laisser un commentaire

Lundi 20 avril 2020

Alors là, pour le coup le confinement ça nous change, imaginez à l’heure où j’écris Namour vient de se mettre au fourneau pour nous faire des crêpes. Il nous raconte depuis des années que dans sa banlieue parisienne lui et son copain faisaient des crêpes pour les vendre aux copains du quartier. Depuis, il n’a pas retouché un oeuf, ou bien par inadvertance, depuis ses… 12 ans. Lire la suite…

Journal de bord du confinement #32 Coronavirus – Riz gluant au lait de coco et mangue

17 avril 2020 Laisser un commentaire

Vendredi 17 avril 2020

Et si on partait en voyage, un petit tour en Thaïlande, ça vous dit ?
On aimerait bien, juste pour aller voir Naimerien, confiné sur son île, entre la piscine, les flots bleus, quelques plongées et sa nouvelle canne à pêche faite maison. Il va falloir que ça fonctionne parce que le manque de touristes va mettre à mal l’économie de l’île et le portefeuille de mon fils, par effet boomerang le mien risque bien d’être impacté puisqu’il faudra bien lui envoyez quelques deniers si la pêche ne s’avère pas miraculeuse.

Lire la suite…

Journal de bord du confinement #26 & 27 Coronavirus – Gâteau au chocolat de Jean Sulpice

12 avril 2020 3 commentaires

Et parce que c’est bientôt Pâques et à cette occasion on mange de l’agneau et du chocolat, j’ai donc prévu de présenter un gâteau au chocolat. Pas n’importe lequel, attention, le cake au chocolat de Jean Sulpice, et comme j’ai un peu le temps je l’ai tartiné avec un (presque) joli habillage de ganache praliné et d’amandes pilées. Lire la suite…

Catégories :7/ Desserts, Biscuits, Cuisine

Journal de bord du confinement #Jour19 et 20 et Yaourt maison sans yaourtière

5 avril 2020 Laisser un commentaire

Samedi 4 et dimanche 5 avril 2020

On va faire un tir groupé du week-end, de toute façon comme je le répète à tout le monde, à l’heure où je vous parle je suis en Guinée Bissau avec des amis qui vivent là-bas.

Ceci dit la situation politique étant assez instable dans le pays depuis les dernières élections, il n’est pas certain que nous nous y serions rendus. En alternative, nous avions envisagé l’Italie, au vu de la situation sanitaire, mi-janvier j’avais commencé à dire que nous n’irions nulle part. Namour restant optimiste et ne comptant pas passer ses vacances à la maison, que soit dit en passant il avait finalement oublié de poser auprès de sa DRH, acte manqué ? Lire la suite…

Journal de bord du confinement #Jour16 Coronavirus – Roulés à la cassonade

1 avril 2020 Laisser un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :