Archive

Posts Tagged ‘Diététique’

Taboulé épicé

5 octobre 2018 Laisser un commentaire

Avant que l’été, avec ses pique-nique, ses barbecues, ses longues soirées, soit définitivement oublié, il est temps de faire le dernier taboulé.

Rien de plus simple, de beaux légumes et des épices, on ajuste les quantités de menthe et de coriandre suivant ses goûts et on ajoute des amandes effilées pour le croquant.

  • 40 cl de semoule
  • 2 c à c de raz el hanout
  • 1 c à c de cumin
  • 1/2 c à c de sel
  • 30 cl d’eau
  • Le jus d’1 citron
  • 1/2 concombre
  • 1 oignon rouge
  • 1 poivron rouge ou vert
  • 1 tomate ou 7/8 tomates cerises
  • 1 grosse poignée de raisins secs
  • 25 olives noires
  • 1 belle poignée d’amandes effilées
  • 1 poignée de feuilles de menthe
  • 1 c à s de coriandre fraîche
  • 3 c à s d’huile d’olive
  • Poivre de Madagascar

Verser la semoule dans un saladier, mélanger avec les épices et le sel, recouvrir d’eau, laisser la semoule commencer à gonfler le temps de découper tous les légumes en petits dés.

Mélanger le tout et laisser reposer au frais jusqu’au lendemain.

Publicités
Catégories :2/ Entrées, Cuisine

Bohémienne, ratatouille provençale aux anchois et à l’aubergine

28 septembre 2018 2 commentaires

La bohémienne, voilà un plat provençal au nom évocateur de musique, de danse et de partage autour d’un feu de bois et dont je n’avais jamais entendu parler. La recette de La Bohémienne chez Alter Gusto m’a immédiatement attisée l’imagination et les papilles.

Elle tombait juste à point puisque j’avais tout dans mes placards : de belles tomates du jardin amenées par une copine de JaimeTout que nous hébergeons en ce moment, des aubergines toutes mignonnes de mon maraîcher et des anchois à l’huile dont la date dépassée me laissait penser qu’il était temps de les utiliser (oh ça va c’est de la conserve !).

Cette mignonne et piquante fille du nord n’aimant pas les plats épicés, les repas peuvent s’avérer un peu douloureux pour elle, puisque je cuisine le plus souvent avec des épices pimentés pour lesquelles elle présente une intolérance même en dose infime pour nous. Je m’astreins donc à éviter tout ce qui pique et ce n’est pas facile. Comme elle aime les anchois, la recette me semblait parfaite… manque de chance elle n’aime pas les aubergines, et j’ai eu beau plaider la cause des tomates de ses parents pour qu’elle mange aussi les aubergines, rien à faire, elle a trié.

J’avais pourtant l’accompagnement parfait, des spaghettis sans gluten à la farine de maïs et de riz découverts à Leader Price et testés et approuvés une première fois, sauf par notre belle nordiste parce que je les avais agrémentées d’épices Cajun. Hormis tous ces petits problèmes, tout le monde s’est régalé même si j’ai pris quelques libertés avec la recette préconisée chez Alter Gusto en ajoutant les oignons, en ne mettant pas de sucre parce que les tomates ultra bio le sont suffisamment et en mettant un chouille de crème à la place du lait parce qu’il y avait un reste.

Quant aux questions métaphysiques sur l’épluchage et le dégorgeage ou non des aubergines, personnellement c’est non pour les deux parce qu’elles ont plus de goût comme ça et pour éviter la pompe à huile je les cuits au four et non à la poêle.

  • 3 aubergines moyennes (env. 800 g)
  • 3 oignons
  • 5 anchois à l’huile
  • 800 g de tomates
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c à s de crème à 12 %
  • Huile d’olive
  • Herbes de Provence
  • Sel, poivre

Préchauffer le four à 190°

  • Laver et couper les aubergines en tranches d’un centimètre.
  • Déposer sur une plaque anti adhésive, arroser d’un peu d’huile d’olive, enfourner 20 à 25 mn jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
  • Eplucher, laver et ciseler les oignons.
  • Monder, épépiner et couper les légumes en cubes.
  • Suer les oignons dans un peu d’huile d’olive, ajouter les tomates et l’ail écrasé, laisser mijoter 30 à 45 mn.
  • Couper les aubergines en dés, ajouter aux tomates. Saler, poivrer et ajouter les herbes.
  • Couper finement les anchois et mélanger avec les légumes.

Servir avec des spaghettis, du riz et des tendrons de veau marinés au paprika et au cumin.

Catégories :Accompagnements, Cuisine, Légère

Saumon à la pâte de curry en cuisson lente

7 septembre 2018 1 commentaire

Pour un repas « souvenir » de Mayotte partagé avec des amis, j’avais mis au menu un tartare de saumon et cabillaud, au combawa comme il se doit.

Pour mon amie, qui n’est pas difficile mais n’aime pas le poisson cru j’ai préparé un filet de saumon mariné avec de la sauce curry et cuit au four en cuisson lente, parce que son poisson ne doit pas aussi être cuit, mais bien, bien cuit. Malgré mon amitié sur-cuire le poisson reste au-dessus de mes forces culinaires et le servir sec est mission impossible, j’ai donc trouvé un heureux compromis pour la satisfaire avec un saumon moelleux qui reste rosé et cuit à coeur sans être sec.

Si vous l’aimez rosé en gardant la chair translucide, réduisez le temps de cuisson à 25 mn ou bien utilisez une sonde 45° pour une chair un peu translucide, 54° pour une cuisson à point.

Saumon à l’indienne en cuisson lente

Pour 4 personnes

  • 4 filets de saumon
  • 4 c à s de de fromage blanc
  • 1 c à s de pâte de curry
  • 1 c à s de concentré de tomate
  • 20 olives noires à la grecque
  1. Mélanger le fromage blanc, la pâte de curry et le concentré de tomate.
  2. Hacher les olives noires (réserver quelques unes pour la déco).
  3. Retirer les arêtes du saumon, rincer sous l’eau froide, bien sécher.
  4. Disposer les filets dans un plat allant au four, étaler le mélange à la pâte de curry.
  5. Laisser mariner quelques heures.
  6. Cuire à 80°, chaleur tournante, 45 mn pour une cuisson à point, garder au chaud à 40°.

Soupe thaïlandaise coco, Saint Jacques et crevettes

15 juin 2018 Laisser un commentaire

Pour changer du bouillon clair préparé généralement pour les soupes thaïlandaises, je l’ai épaissi en le mixant avec de la pomme de terre. Le début de la préparation se fait comme un classique « à la française » et le mixage le rend onctueux, les saveurs épicées sont bien présentes, l’ajout de lait de coco en fait un quasi velouté aux accents thaïlandais. Lire la suite…

Flapjacks (barre de céréales) aux flocons d’avoine et aux fruits secs

1 juin 2018 3 commentaires

Des amis bretons accompagnés de leur deux enfants dont l’un est devenu végétarien m’ont laissée le paquet de flocons d’avoine qu’il prend au petit déjeuner.

Merci du cadeau, mais moi les flocons d’avoine imbibés de lait de soja j’aime pas ! Bon, comme disait ma grand-mère : si t’aimes pas ça, n’en dégoûte pas les autres. Tu avais bien raison Mamie, pour preuve je vais les cuisiner et les rendre meilleurs. Lire la suite…

Salmorejo de cordoue ou Gaspacho andalou

18 mai 2018 2 commentaires

En ragardant C dans l’air et le reportage sur les fabuleux pinchos de Cordoue, comme je n’ai pas de neige carbonique pour sublimer les goûts ni la moitié des ingrédients et seulement un pouillème de leur  savoir faire, seul ce gaspacho paraissait à ma portée. J’exagère un peu mais une soupe froide avec trois ingrédients, et délicieuse avec ça, franchement on aurait tord de s’en priver. Lire la suite…

Tarte ou quiche épaisse saumon épinards

20 avril 2018 1 commentaire

J’ai fait les soldes avec Naimerien, j’avais l’intention de l’inviter à déjeuner mais finalement on a passé tellement de temps dans un de ses magasins préférés qu’on a passé l’heure du déjeuner et surtout celle de l’ouverture des restaurants pour se faire servir. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :