Archive

Posts Tagged ‘Diététique’

Gâteau moelleux gingembre et miel, IG bas, cuisson vapeur

25 novembre 2022 Laisser un commentaire

Mon amie a dû se mettre à faire un régime IG Bas, je lui ai donc indiqué le blog saines gourmandises dont les recettes, comme son nom l’indique sont souvent légères.

Celle-ci m’a interpellée avec sa cuisson vapeur, j’étais curieuse de goûter le résultat et je pouvais également le faire déguster à mon amie.

Gâteau moelleux gingembre et miel

  • 160 g de farine T160 de grand épeautre (ou de blé)
  • 40 g de farine de blé
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 30 g de gingembre frais
  • 6 cl de jus de citron (à presser ou en bouteille)
  • 2 citrons verts zestés
  • 3 œufs
  • 90 g d’huile d’olive
  • 80 g de miel
  • 1/2 c à c de vanille liquide ou un sachet de sucre vanillé
  1. Faire bouillir de l’eau dans une cocotte ou un faitout, vérifier de pouvoir attraper le moule sans se brûler.
  2. Poser le panier vapeur et fermer avec un couvercle.
  3. Presser les citrons. Réserver le jus.
  4. Éplucher, ciseler (ou hacher) le gingembre.
  5. Mélanger les farines, la poudre à lever et la fleur de sel, faire un puits.
  6. Zester finement les écorces des deux citrons dans le puits formé.
  7. Ajouter tous les autres ingrédients et mélanger sans insister.
  8. Graisser et fariner le moule choisi pour entrer dans la cocotte.
  9. Verser la pâte et déposer le moule dans le panier vapeur, fermer.
  10. Cuire environ 35 mn à feu moyen, vérifier en piquant le gâteau avec un pointe de couteau ou une aiguille à brider.
  11. Prolonger la cuisson si besoin.
  12. Démouler tiède. En option, saupoudrer de sucre vanillé une fois refroidi.
Catégories :7/ Desserts, Cuisine, Biscuits

Butternut farcie à la semoule et aux légumes

14 octobre 2022 Laisser un commentaire

1, 2, 3 c’est parti pour la saison des courges et surtout de la butternut en ce qui me concerne. Pour ma première de l’automne, j’ai choisi de la farcir avec des légumes et de la semoule.

La courge n’étant pas très grande même débarrassée de ses pépins et légèrement évidée, j’ai cuisiné des légumes en bonne quantité pour la farcir mais aussi pour en disposer dans l’assiette et que mes gourmands aient de quoi manger.

Les quelques lardons peuvent être éliminés pour un plat totalement végétarien. On découpe les légumes un à un et on les ajoute l’un après l’autre dans le wok pour en faire une poêlée bien confite.

Butternut farcie

  • 2 ou 3 oignons moyens
  • 2 poivrons longs
  • 1 aubergine moyenne
  • 200 g de champignons de Paris (surgelés ou non)
  • 100 g de lardons
  • Une douzaine de tomates séchées
  • Huile d’olive
  • 200 g de semoule moyenne ou fine
  • 1 bouillon de cube
  • Poivre
  • Herbe de Provence
  • Massalé
  • Gingembre
  • Chapelure ou fromage râpé)
  1. Préchauffer le four à 210°C.
  2. Couper la courge en deux dans la longueur, retirer les graines et les parties fibreuses à l’aide d’une cuillère.
  3. Placer sur une plaque de four, préparer un badigeon d’huile, d’épices, sel et poivre pour badigeonner la chair.
  4. Enfourner 20 min, la chair doit être tendre.
  5. Peser la semoule dans un verre doseur, verser dans un saladier, couvrir avec la même quantité d’eau assaisonnée du bouillon de cube.
  6. Laisser gonfler une vingtaine de minutes, puis égrainer avec une fourchette.
  7. Dans un wok ou une sauteuse, faire revenir les oignons.
  8. Éplucher, laver, ciseler les oignons, suer avec les lardons.
  9. Laver, couper en deux, épépiner, ciseler les poivrons, ajouter dans le wok.
  10. Laver, couper en cubes l’aubergine, ajouter dans le wok.
  11. Couper les tomates en petits dés et grossièrement les champignons, ajouter dans le wok et faire revenir environ 10 min, jusqu’à ce qu’ils aient rendu leur eau.
  12. Saler, poivrer, ajouter les épices.
  13. Quand les légumes sont cuits, mélanger avec la semoule et répartir dans les courges.
  14. Parsemer de chapelure (ou de fromage râpé).
  15. Colorer au four 10 à 15 mn.
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Légumes

Crème d’asperges vertes (et idées recettes autour de l’asperge

10 juin 2022 Laisser un commentaire

Le printemps rime avec asperges, et aussi rhubarbe et belles tomates pour ma part. Dans la famille des asperges je préfère les vertes, même si à l’origine sur le plan botanique la différence de couleur est liée à une culture différente des turions (au printemps la tige bourgeonne, les bourgeons croissent jusqu’à former les turions (jeunes pousses comestibles); sous terre on obtient des asperges blanches et en lumière du jour les turions d’abord violets verdissent progressivement. Et pour des asperges vertes uniformément, elles sont cultivées à plat et les turions poussent entièrement à l’air libre.

Lire la suite…

Tatin d’aubergine, miel et épices


Le rendu photo n’est pas super glamour, mais alors quel délice et une belle recette pour fêter le début de la saison des aubergines. Certes il faut deux cuissons au four mais pré-cuire les aubergines au préalable est une étape indispensable à la recette pour plus de moelleux et de goût.

Pour un résultat moins foncé, ne pas utiliser de sauce soja pour napper le fond du moule, se contenter de miel assaisonné de sel, poivre et épices de votre choix. Depuis un moment, on est en mode recette italienne, pesto, aubergines au four, pasta et tout ça, d’où le mélange d’épices italiennes acheté sur un marché de Palerme mais un mélange cajun, des herbes de Provence iront très bien.

Lire la suite…

Pain sans gluten, sarrasin et maïs

25 mars 2022 Laisser un commentaire

Entre les pains avec toute sorte de farine, le levain maison, il était temps d’essayer un pain sans gluten. Pas vraiment d’intolérance chez nous, mais peut-être un mieux être pour Namour. En même temps, on mange très peu de pâtes, le gluten n’est pas très présent dans notre alimentation.

Il m’arrive de remplacer la fécule de pomme de terre par la même quantité de farine complète, la panification se fait mieux si vous n’avez pas de problème particulier avec le gluten mais juste envie d’alléger les intestins c’est juste parfait.

Lire la suite…

Wok de légumes et poulet à l’asiatique pour le nouvel an chinois ou fête du Têt

4 février 2022 Laisser un commentaire

Le 1er février en Chine on célébrait le « Nouvel an chinois » également appelé « Fête du printemps » et « Fête du Têt » au Vietnam.

La date est définie en fonction de la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d’hiver mais si la date varie chaque année le « Nouvel an lunaire » est toujours célébré entre le 21 janvier et le 20 février.

Lire la suite…

Riz à l’indienne, façon Kitchari

12 décembre 2021 Laisser un commentaire
Catégories :5/ Plat unique, Cuisine, Légumes

Filet de julienne au citron confit et aux achards de légumes

15 octobre 2021 Laisser un commentaire

J’achète de temps en temps de la julienne, ces grands filets allongés à la chair blanche, fine et délicate, sans jamais vraiment avoir envisagé à quoi ressemblait ce poisson.

Pour en savoir plus sur ce grand poisson Molva molva appelé également lingue franche ou grande lingue et voir à quoi il ressemble, faites donc les curieux sur le site de « Pavillon France« .

Si vous n’avez pas (la chance) d’avoir des achards maison, on en trouve en super marché (asiatique ou pas), sinon une julienne de légumes leur ira parfaitement (recette sur « Petits plats entre amis« ). Mais je vous engage tout de même à cuisiner et conserver un pot de « citron confits au gingembre« , qui donnera du peps à votre poisson.

Filet de julienne aux achards

Pour 4 personnes, préchauffer le four à 180°

  • 2 filets de julienne
  • 2 c à s de citrons confits au gingembre
  • 2 c à s d’achards de légumes
  • Huile d’olive
  1. Graisser un plat à gratin.
  2. Hacher les citrons et les achards.
  3. Déposer le poisson dans le plat, recouvrir avec le hachis.
  4. Enfourner, cuire 20 à 25 mn suivant l’épaisseur des filets.
  5. Servir aussitôt.

Calamars ou encornets à la plancha

1 octobre 2021 Laisser un commentaire

En Espagne, nous allons traditionnellement mangé des calamars à la plancha dans un restaurant donnant sur la mer. Le calamar arrive grillé et tendre à point, juste parfait !

J’essaie, avec plus ou moins de succès, de reproduire la recette à la maison quand nous allons en Espagne.

J’achète de beaux calamars bien dodus, à la chair épaisse, ferme, blanche et brillante, le poissonnier les nettoie sommairement et je m’occupe du reste.

Qu’on le nomme calmar, calamar ou encornet il s’agit de la même bête, un mollusque de la famille des céphalopodes en l’occurrence, tout comme la seiche ou le poulpe.

Souvent on le nomme calamar lorsqu’il est frais et encornet une fois cuisiné. En Espagne, on l’appelle calamar et point barre, le français aime bien les circonvolutions et perdre le locuteur au détour du langage. Et même, je me suis laissée dire qu’il prenait le nom de supion dans le sud-est et de chipiron au pays Basque mais là-bas ils sont plus petits.

Entiers, coupés en deux, en lamelles, grillés à la plancha ou à la poêle, frits, farcis, en sauce, à l’encre, il y a de quoi faire côté recettes pour déguster ce produit de la mer, il est peu calorique si on n’abuse pas de l’huile d’olive ou de la friture et plein de vitamine B et d’oligo-éléments.

Dans un restaurant, nous avions commandé des calamars à la romaine et on nous a servis la meilleure friture jamais mangée, de beaux anneaux de calamars, enrobés d’une chapelure ultra fine et d’une cuisson parfaite.

LA CUISSON

  • Chair ferme et pas caoutchouteuse : cuisson courte à feu vif.

  • Chair tendre : cuisson longue à feu doux.
  • Calamars (calmars) ou encornets à la plancha et au pistou

    1. Retirer la plume (le cartilage à l’intérieur) du manteau (le corps) et les viscères.
    2. Couper les tentacules, appuyer sur la tête pour sortir l’œil.
    3. Rincer le tout sous l’eau froide, bien sécher.
    4. Quadriller le manteau sur l’endroit (comme pour le magret).
    5. Badigeonner d’huile d’olive.
    6. Cuire à feu vif sur la plancha.
    7. Retourner lorsqu’ils sont dorés.
    8. Arroser de pistou avant de servir.

  • Si les calamars dégorgent trop d’eau, débarrasser de la plancha, essuyer la plaque, poursuivre la cuisson.
  • Gratin de courgettes au parmesan

    23 septembre 2021 Laisser un commentaire

    Cette année les heureux propriétaires de potager, qu’ils soient du sud ou du centre de la France, ont galéré pour faire mûrir leur tomates.

    Sauf ce généreux donateur croisé en bas de chez moi et qui me demande si je veux des tomates. Un peu paniquée, en mode mais il me veut quoi celui-là ? Je le remercie et lui dit en avoir ramassé chez mon amie (véridique) et ma désolation de ne pas avoir de monnaie sur moi (vrai également), parce que bon, si ce petit monsieur poussant son vélo avec ses sacs de tomates avaient besoin de quelques pièces, j’étais prête à bouffer des tomates toute la semaine. Que nenni s’offusque le monsieur, je vous les offre, j’en ai bien trop, je reviens de mon jardin et je ne sais plus quoi en faire.

    Soufflée par la générosité et l’offre peu habituelle, j’ai raté deux choses, lui demander son numéro ou lui donner le mien pour une prochaine livraison de son jardin et lui demander comment lui avait réussi l’exploit d’avoir d’aussi belles et bonnes tomates (elles étaient absolument délicieuses).

    Par contre question courgettes, n’en jetez plus, le garde manger déborde. Famille et amis ne savent plus quoi inventer comme recette pour ne pas se lasser de ce Cucurbitacée. Alors, je transmets idées recettes autant qu’on en veut et je suis bien récompensée en belles et énormes courgettes.

    Gratin de courgettes au parmesan

    • 1,5 kg de courgettes
    • 1 kg de pommes de terre
    • 2 beaux oignons
    • 3 gousses d’ail
    • 3 c à s de Parmesan
    • 4 c à s de pistou maison (ou pas)
    • Herbes de Provence
    • Sel, poivre
    1. Éplucher, couper en rondelles fines, laver, sécher les pommes de terre.
    2. Les précuire quelques minutes au micro-ondes à la vapeur.
    3. Éplucher, laver, émincer l’oignon, suer à la poêle ou au micro-ondes.
    4. Écraser, éplucher et ciseler finement l’ail.
    5. Laver, couper en deux épépiner la courgette.
    6. Huiler légèrement un plat allant au four, étaler un lit de pommes de terre.
    7. Recouvrir de courgettes et un peu d’oignons.
    8. Assaisonner avec du parmesan, 2 c à s de pistou, ail, sel, poivre, herbes.
    9. Recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients.
    10. Terminer par des pommes de terre.
    11. Enfourner et cuire 45 mn à 1 h. Couvrir éventuellement de dernier quart d’heure.
    %d blogueurs aiment cette page :