Archive

Posts Tagged ‘Diététique’

Filet de julienne au citron confit et aux achards de légumes

15 octobre 2021 Laisser un commentaire

J’achète de temps en temps de la julienne, ces grands filets allongés à la chair blanche, fine et délicate, sans jamais vraiment avoir envisagé à quoi ressemblait ce poisson.

Pour en savoir plus sur ce grand poisson Molva molva appelé également lingue franche ou grande lingue et voir à quoi il ressemble, faites donc les curieux sur le site de « Pavillon France« .

Si vous n’avez pas (la chance) d’avoir des achards maison, on en trouve en super marché (asiatique ou pas), sinon une julienne de légumes leur ira parfaitement (recette sur « Petits plats entre amis« ). Mais je vous engage tout de même à cuisiner et conserver un pot de « citron confits au gingembre« , qui donnera du peps à votre poisson.

Filet de julienne aux achards

Pour 4 personnes, préchauffer le four à 180°

  • 2 filets de julienne
  • 2 c à s de citrons confits au gingembre
  • 2 c à s d’achards de légumes
  • Huile d’olive
  1. Graisser un plat à gratin.
  2. Hacher les citrons et les achards.
  3. Déposer le poisson dans le plat, recouvrir avec le hachis.
  4. Enfourner, cuire 20 à 25 mn suivant l’épaisseur des filets.
  5. Servir aussitôt.

Calamars ou encornets à la plancha

1 octobre 2021 Laisser un commentaire

En Espagne, nous allons traditionnellement mangé des calamars à la plancha dans un restaurant donnant sur la mer. Le calamar arrive grillé et tendre à point, juste parfait !

J’essaie, avec plus ou moins de succès, de reproduire la recette à la maison quand nous allons en Espagne.

J’achète de beaux calamars bien dodus, à la chair épaisse, ferme, blanche et brillante, le poissonnier les nettoie sommairement et je m’occupe du reste.

Qu’on le nomme calmar, calamar ou encornet il s’agit de la même bête, un mollusque de la famille des céphalopodes en l’occurrence, tout comme la seiche ou le poulpe.

Souvent on le nomme calamar lorsqu’il est frais et encornet une fois cuisiné. En Espagne, on l’appelle calamar et point barre, le français aime bien les circonvolutions et perdre le locuteur au détour du langage. Et même, je me suis laissée dire qu’il prenait le nom de supion dans le sud-est et de chipiron au pays Basque mais là-bas ils sont plus petits.

Entiers, coupés en deux, en lamelles, grillés à la plancha ou à la poêle, frits, farcis, en sauce, à l’encre, il y a de quoi faire côté recettes pour déguster ce produit de la mer, il est peu calorique si on n’abuse pas de l’huile d’olive ou de la friture et plein de vitamine B et d’oligo-éléments.

Dans un restaurant, nous avions commandé des calamars à la romaine et on nous a servis la meilleure friture jamais mangée, de beaux anneaux de calamars, enrobés d’une chapelure ultra fine et d’une cuisson parfaite.

LA CUISSON

  • Chair ferme et pas caoutchouteuse : cuisson courte à feu vif.

  • Chair tendre : cuisson longue à feu doux.
  • Calamars (calmars) ou encornets à la plancha et au pistou

    1. Retirer la plume (le cartilage à l’intérieur) du manteau (le corps) et les viscères.
    2. Couper les tentacules, appuyer sur la tête pour sortir l’œil.
    3. Rincer le tout sous l’eau froide, bien sécher.
    4. Quadriller le manteau sur l’endroit (comme pour le magret).
    5. Badigeonner d’huile d’olive.
    6. Cuire à feu vif sur la plancha.
    7. Retourner lorsqu’ils sont dorés.
    8. Arroser de pistou avant de servir.

  • Si les calamars dégorgent trop d’eau, débarrasser de la plancha, essuyer la plaque, poursuivre la cuisson.
  • Gratin de courgettes au parmesan

    23 septembre 2021 Laisser un commentaire

    Cette année les heureux propriétaires de potager, qu’ils soient du sud ou du centre de la France, ont galéré pour faire mûrir leur tomates.

    Sauf ce généreux donateur croisé en bas de chez moi et qui me demande si je veux des tomates. Un peu paniquée, en mode mais il me veut quoi celui-là ? Je le remercie et lui dit en avoir ramassé chez mon amie (véridique) et ma désolation de ne pas avoir de monnaie sur moi (vrai également), parce que bon, si ce petit monsieur poussant son vélo avec ses sacs de tomates avaient besoin de quelques pièces, j’étais prête à bouffer des tomates toute la semaine. Que nenni s’offusque le monsieur, je vous les offre, j’en ai bien trop, je reviens de mon jardin et je ne sais plus quoi en faire.

    Soufflée par la générosité et l’offre peu habituelle, j’ai raté deux choses, lui demander son numéro ou lui donner le mien pour une prochaine livraison de son jardin et lui demander comment lui avait réussi l’exploit d’avoir d’aussi belles et bonnes tomates (elles étaient absolument délicieuses).

    Par contre question courgettes, n’en jetez plus, le garde manger déborde. Famille et amis ne savent plus quoi inventer comme recette pour ne pas se lasser de ce Cucurbitacée. Alors, je transmets idées recettes autant qu’on en veut et je suis bien récompensée en belles et énormes courgettes.

    Gratin de courgettes au parmesan

    • 1,5 kg de courgettes
    • 1 kg de pommes de terre
    • 2 beaux oignons
    • 3 gousses d’ail
    • 3 c à s de Parmesan
    • 4 c à s de pistou maison (ou pas)
    • Herbes de Provence
    • Sel, poivre
    1. Éplucher, couper en rondelles fines, laver, sécher les pommes de terre.
    2. Les précuire quelques minutes au micro-ondes à la vapeur.
    3. Éplucher, laver, émincer l’oignon, suer à la poêle ou au micro-ondes.
    4. Écraser, éplucher et ciseler finement l’ail.
    5. Laver, couper en deux épépiner la courgette.
    6. Huiler légèrement un plat allant au four, étaler un lit de pommes de terre.
    7. Recouvrir de courgettes et un peu d’oignons.
    8. Assaisonner avec du parmesan, 2 c à s de pistou, ail, sel, poivre, herbes.
    9. Recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients.
    10. Terminer par des pommes de terre.
    11. Enfourner et cuire 45 mn à 1 h. Couvrir éventuellement de dernier quart d’heure.

    Epinards frais et pommes de terre, gratin à la mozzarella

    9 avril 2021 Laisser un commentaire

    Après avoir trouvé des épinards frais, j’étais partie sur une cream soup aux épinards, les deux boules de mozzarella esseulées depuis trop longtemps au réfrigérateur ont changé la donne. 

    Pas question de gaspiller, après ouverture elles étaient encore parfaites, odeur, texture et goût, la tomate mozza n’étant pas encore au goût du jour, en gratin sur les épinards voilà qui serait parfait et une belle alternative à la spanakopita

    Lire la suite…
    Catégories :5/ Plat unique, Cuisine

    Poulet Yassa

    19 mars 2021 Laisser un commentaire

    Le poulet Yassa est une spécialité sénégalaise de poulet mariné au citron avec beaucoup d’oignons. La tradition veut que la cuisson se fasse au barbecue mais ne rêvons pas ce n’est pas encore le printemps et point de barbecue sur mon balcon. Lire la suite…

    Comment préparer les couteaux, coquillages

    12 mars 2021 Laisser un commentaire

    Si j’ai un jour mangé des couteaux je ne m’en souviens plus, comme c’est quand même particulier et pas si facile à trouver, je pencherais pour jamais.

    Alors comment résister en allant au ravitaillement lors d’un week-end à Gruissan à ces fagots en filet de couteaux. Lire la suite…

    Endives braisées aux graines


    L’endive, le chicon du nord, c’est quand même bien le plat d’hiver par excellence même si son petit goût amer ne fait pas l’unanimité. Pour en atténuer le goût, après avoir coupé le bout du pied, on l’évide de façon conique en tenant fermement l’endive dans une main et en tournant la pointe du couteau autour du « trognon » blanc. Lire la suite…

    Catégories :Accompagnements, Cuisine

    Terrine végétarienne de panais, bleu et noisettes ou Nut roast

    12 février 2021 1 commentaire

    Pour tout dire, on y trouve aussi des champignons et des châtaignes mais le goût de ces dernières est plutôt écrasé par la saveur incomparable du panais, ici on adore !

    Oui, lorsque j’entends « panais » je suis comme Roger Rabbit, j’ai les yeux qui me sortent des orbites, les narines frémissantes et… non pas la langue pendante, on sait se tenir tout de même mais on n’en est pas loin, il est vrai.

    Lire la suite…

    Fenouil confit aux olives noires et daurade royale

    2 janvier 2021 1 commentaire

    Une jeune amie vient de se mettre en colocation avec une prof de yoga, plus bio et végétarienne que nature, bon elle fait une exception pour le rougail mais elle a raison que serait un rougail sans saucisse ? Je vous le demande ? En tout cas, elles cuisinent de concert de bons petits plats comme ce fenouil au four dont elles m’avaient vanté la saveur. Lire la suite…

    Filet de sabre à la feuille de nori

    12 décembre 2020 Laisser un commentaire

    Quand je vois du sabre, j’ai envie de le rouler, j’y peux rien, c’est plus fort que moi. La chair du sabre est fine et ne supporte pas le dessèchement, c’est donc une bonne façon de le cuire pour avoir un poisson bien nacré avec le goût soutenu par la feuille de nori.

    Après, nous sommes d’accord, c’est juste une recette de feignasse mais plutôt joli, à accompagner avec une purée ou des petits légumes cuits au four. Avant les fêtes, de quoi se faire plaisir sans complexe. Lire la suite…

    %d blogueurs aiment cette page :