Archive

Posts Tagged ‘Tradition’

Légumes farcis au four, contrôle technique et risotto aux poivrons

23 octobre 2020 2 commentaires

J’avais envie de satisfaire mon amie (et son compagnon) qui venait déjeuner dimanche en lui demandant ce qui lui ferait plaisir, vu qu’elle est en période sans alcool et nourriture légère et saine autant cuisiner un plat qui la rendrait heureuse.

Nous avions pris date il y a quinze jours de cela et bien nous en a pris de décider de nous voir un dimanche midi puisqu’ils sont à une heure de route, cela nous laissait le temps de refaire le monde autour d’un excellent vin choisi par ses soins « Domaine de Courbissac, Les Traverses, AOP Minervoi » et celui de rentrer avant le couvre feu.

Cerise sur le gâteau (qui était un pastis landais), son compagnon a regardé les petits problèmes de ma vieille voiture qui n’a pas eu 20/20 au dernier contrôle technique ce qui a failli me coûter cher en début de semaine quand je me suis faite contrôler par les CRS avec seulement sur moi ma carte de sécurité sociale mais sans permis, sans papier de la voiture et avec une contre visite de contrôle technique obsolète (un mois) et la « petite dame » roulait trop vite, en plus, la loose ou comment perdre une heure !

Vu de l’esprit pour la vitesse, monsieur l’agent CRS, je venais de prendre un rond point avec une voiture qui a vingt ans et je devais être à fond de seconde à 35km/h mais l’un des fonctionnaires devait militer pour les femmes aux fourneaux plutôt qu’au volant. Bref, on a appelé Namour à la rescousse pour avoir les papiers et prouvé que non je ne roulais pas sans permis, et qu’hormis un phare mal réglé et un clignotant de côté défectueux je n’étais pas une grande délinquante de la route. A mon avis, ils s’emmerdaient aux Izards, les choufeurs faisaient la sieste, le gérant était au frais et la came bien planquée dans les caves, la petite dame et sa voiture pourrie était parfaite pour passer le temps.

Tant mieux je les ai bien occupés à chercher mon nom d’épouse dans la base alors que mon permis est à mon nom de jeune fille, visiblement les fichiers ne sont pas si à jour que ça puisqu’ils ne m’ont pas trouvé mais ils m’ont détrompé, moi qui pensait que cela pourrait me dispenser de payer mes impôts.

Sinon pour les légumes farcis, il était temps puisqu’on est en toute fin de saison. J’ai réussi à choper les dernières aubergines, poivrons et tomates au magasin bio mais impossible de trouver des courgettes rondes, je me suis donc rabattue sur des longues, c’est moins joli mais ça marche aussi. J’aurais bien réalisé des oignons blancs mais je n’avais que deux heures pour faire le repas et pas envie de me farcir les oignons.

Légumes farcis au four

Pour 8 personnes

  • 2 courgettes longues (ou 8 petites courgettes rondes)
  • 8 petits poivrons
  • 4 petites aubergines
  • 8 tomates moyennes ou 4 grosses à couper en deux
  • 600 g de farce au porc
  • 300 g de jambon
  • 400 de veau
  • 3 oeufs
  • 4 tranches de pain de mie
  • 3 c à s de lait
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • 1 bouquet de persil
  • 1 bouquet de basilic
  • Chapelure
  • Sel, poivre, herbes de Provence

Les légumes

  1. Faire bouillir de l’eau salée, couper les courgettes en deux (dans la longueur), ébouillanter 10 mn.
  2. Egoutter et laisser tiédir. Couper en deux et évider à l’aide d’une petite cuillère. Réserver la chair.
  3. Couper la tête des poivrons et épépiner.
  4. Couper la tête des tomates et évider. Réserver la chair.
  5. Couper les aubergines en deux, évider. Réserver la chair.

 

La farce

  1. Couper la croûte du pain de mie, découper en morceaux et faire tremper dans le lait.
  2. Parer et hacher le veau et le jambon, et la chair à saucisse pour avoir la même texture.
  3. Eplucher, laver, ciseler les oignons, suer dans un peu de beurre.
  4. Ajouter les viandes, poivre et herbes de Provence, saler si nécessaire, cuire 5 mn.
  5. Hacher la chair des légumes (courgettes et aubergines) et ajouter ainsi que la chair des tomates et faire cuire avec la viande un petit quart d’heure.
  6. Ciseler le persil et le basilic.
  7. Laisser tiédir et repasser au hachoir en ajoutant, le pain de mie, l’ail, le persil et le basilic.
  8. Mélanger bien avec les oeufs, rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Finition et cuisson

Préchauffer le four à 180°

  1. Huiler un plat à gratin, parsemer de fleur de sel et de quelques grains de riz pour absorber l’excès d’humidité.
  2. Disposer les tomates et les courgettes évidées.
  3. Dans un autre plat, disposer aubergines et poivrons.
  4. Remplir tous les légumes de farce, tasser, ne pas hésiter à laisser un léger bombé.
  5. Parsemer de chapelure.
  6. Enfourner, cuire 1 h à 1 h 15. Inverser les plats en cours de cuisson pour dorer la chapelure.

 Risotto aux poivrons

  • 2 belles échalotes
  • Les couvercles des poivrons et des tomates
  • 15 g de beurre
  • 10 cl de vin blanc
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 bouillon de cube « Pâtes et riz » ou autre
  • 50 cl d’eau
  • Poivre, piment d’Espelette
  1. Ciseler les couvercles des poivrons et des tomates et les échalotes.
  2. Suer le tout dans le beurre.
  3. Ajouter le riz et l’huile d’olive, nacrer.
  4. Ajouter le vin blanc, laisser absorber.
  5. Emietter le cube saveur et verser l’eau.
  6. Porter à ébullition, baisser la source de chaleur, couvrir, cuire 12 mn. 
  7. Laisser reposer 10 mn.

Baeckeoffe – Recette alsacienne

11 mars 2020 1 commentaire

Question de Namour par SMS :

  • As-tu une recette de Baeckeoffe ?
  • Attends je regarde, il me semble !
  • Mais non, rien.

Pas de recette de ce plat traditionnel alsacien, des ragoûts irlandais oui, et autres plats régionaux mijotés en cocotte mais de baeckeoffe point. Du coup, la demande ressemblait à un défi et comme on était vendredi, j’ai traîné sur internet pour lire quelques recettes et m’imprégner de son histoire et des différentes possibilités offertes par la diversité des viandes, légumes et aromâtes employés.

Je ne possède pas de plat en terre alsacien mais une cocotte en fonte format familial et je n’ai donc pas besoin de lutter ma cocotte qui est suffisamment hermétique. En effet, la tradition voulait que l’on prépare une pâte à base d’eau et de farine afin de former un boudin qui entourait la terrine. Cette pâte avait deux utilités, elle scellait la cocotte et son couvercle pour empêcher la vapeur de s’échapper et permettait à son propriétaire d’y graver ses initiales ou tout autre signe distinctif.

A l’origine, le baeckeoffe était préparé la veille et on emmenait le plat le dimanche matin en allant à la messe pour le déposer chez le boulanger et le cuire dans son four encore chaud. La cocotte ainsi fermée et identifiée permettait à son propriétaire de la reconnaitre parmi celles des autres habitants du village et assurait également que personne n’avait piqué dans le plat.

Pour m’aider à réaliser mon baeckeoffe, je me suis faite aidée par Cuisine-addict qui nous apprend que baeckeoffe signifie littéralement « four du boulanger » en alsacien. Je lui ai également empruntée l’idée du poivre du Sichuan pour donner du peps et apporter la petite saveur citronnée qui va se marier à merveille avec le vin blanc d’Alsace. Après quelques autres détours, je me suis arrêtée sur la recette du baeckeoffe traditionnel du site « je vais vous cuisiner« , spécialiste des recettes alsaciennes et aujourd’hui je vous livre celle que j’ai cuisiné.

Baeckeoffe – Ragoût alsacien

Lire la suite…

Forêt noire

27 décembre 2019 Laisser un commentaire

Voilà un moment que j’ai une furieuse envie de forêt noire mais pas franchement le temps de me mettre en pâtisserie. J’ai donc profité de mes vacances en Espagne pour satisfaire ma pulsion et régaler la tante et la cousine.

Je n’ai trouvé qu’un bocal de cerises au sirop et non des griottes, il m’est donc resté une légère frustration quant au goût puisque je n’ai pas pu y retrouver le goût acidulé caractéristique. J’avais pourtant pris le soin de faire mariner les cerises la veille dans le kirsch mais ce n’était pas du kirsch fantaisie mais de la liqueur à la saveur moins prononcée. Lire la suite…

Irish stew, ragoût de boeuf irlandais à la Guinness

15 mars 2019 4 commentaires

Traditionnellement on sert l’Irish stew avec une purée de pomme de terre crémeuse.

Pour ce soir, je les ai mises à cuire dans la cocotte, elles en ressortent confites, délicieuses et le plat devient un plat complet dont on n’a pratiquement plus à se soucier une fois dans le four. Lire la suite…

Veau marengo

2 février 2018 1 commentaire

Bonaparte, le 14 juin 1800, remporte la bataille de Marengo, dans le Piémont Italien contre les autrichiens. Pour fêter la victoire, son cuisinier Dunand, fort dépourvu en denrées fraîches mais bouillonnant d’idées, imagina un plat de fond de malles à base de sauce tomate à l’ail, de poulet, de quelques oeufs, croûtons et d’écrevisses. Lire la suite…

Bûche mousse chocolat blanc et noir, insert mangue passion, croustillant et biscuit chocolat

22 décembre 2016 1 commentaire

buche-chocolat-blanc-et-noir-8

Lorsqu’on dit à sa belle soeur qui habite à 400 km, j’amène le dessert pour Noël, on devrait penser gâteau de voyage c’est à dire un truc qui ne risque rien dans la voiture, facile à transporter et pas une bûche tout juste glacée. Oui mais voilà ! Lire la suite…

Millefeuille pâtissier à la crème diplomate

24 juin 2016 6 commentaires

Mille feuille 1

Le mille-feuilles ou millefeuille, classique de la pâtisserie s’il en est, est simplement composé de trois couches de pâte feuilletée et de crème pâtissière avec sur le dessus un décor de fondant blanc strié ou de sucre glace.

Simple !? Mais ! Lire la suite…

Tajine de poulet à l’aubergine confite et pruneaux

18 juin 2016 2 commentaires

Tajine de poulet à l'aubergine et pruneaux 1

On peut dire qu’on a un printemps bien arrosé et pas aussi si chaud qu’on pourrait l’espérer. Ceci dit le ramadan ayant commencé le 06 juin, les musulmans pratiquants ne vont pas s’en plaindre et l’organisme supportera plus aisément le jeûne sans chaleur étouffante. Lire la suite…

Couscous royal

7 février 2016 4 commentaires

Haggis, plat traditionnel écossais et promenade à Edimburg

16 mai 2014 11 commentaires

Haggis 1

On ne pouvait pas faire un court séjour en Ecosse et ne pas goûter au plat local, la fameuse panse de brebis farci. Pour ce qui est de la panse et pour des raisons d’hygiène, du moins pour celles qu’on trouve dans le commerce, ce ne sont plus les intestins qui sont utilisés mais une matière synthétique, par contre en ce qui concerne la farce, la tradition a été maintenue, on hache la fressure de mouton (foie, coeur, mouton), on ajoute de la farine d’avoine et des oignons. Lire la suite…

%d blogueurs aiment cette page :